5 attitudes à mettre en place pour ne plus se prendre la tête avec le ménage

2h07 min1. C’est le temps moyen passé chaque jour à faire le ménage. Sur une année cela correspond à 31,9 jours, 24h/24… Et cela ne comprend que la base des tâches ménagères (cuisine, ménage, besoins essentiels des enfants…).

Le linge à sortir de la machine, l’étendre, puis passer l’aspirateur, faire la cuisine, faire la vaisselle, mettre la table, débarrasser, faire la vaisselle, mettre les restes au réfrigérateur dans des petites boîtes, plier et ranger le linge de la veille… Vous voyez où je veux en venir ! ne plus se prendre la tête avec le ménage

Face à ces tâches, je me suis retrouvé un grand nombre de fois découragé. Parfois la colère se mêlait à la saturation, au ras-le-bol. Bol que j’ai laissé dans l’évier. Pas envie de le laver, je verrai ça demain !

J’avais le sentiment d’être pris au piège dans une spirale infernale et rébarbative. Tous les jours, recommencer. Et on a beau tout briquer, nettoyer, trier, ranger, à quoi bon ? Le lendemain, rebelote !

Oui, mais voilà, si nous n’agissons pas, très vite notre petit chez nous aura l’apparence d’une zone désaffectée. Et c’est à ce moment-là qu’une opportunité se présente à nous.

Nous avons le choix entre rester dans cette attitude défaitiste, nous indigner contre les lois naturelles de l’entropie2, ou bien changer nos attitudes face à ces tâches ménagères.

Voici 5 attitudes, 5 changements fondamentaux. Ces 5 changements vont vous amener à :

  • Voir la vie autrement. En changeant votre manière de voir une situation ou une expérience, vous changez la nature même de cette expérience.
  • Ne plus se laisser aller aux distractions. Lorsque je suis distrait, ce qui était une priorité il y a 2 minutes passe au second plan. La procrastination remet en cause les priorités avec une facilité déconcertante.
  • Développer sa concentration en étant pleinement présent dans l’instant. Si vous apprenez à mettre de la conscience sur ce que vous faites, la sérénité l’emporte sur l’agacement, la présence l’emporte sur le bruit du mental.
  • Développer un esprit fort, car vous deviendrez proactif. Vous ne serez plus martyr ou victime de la situation, mais vous deviendrez leader de votre vie quotidienne en adoptant des stratégies adaptées qui changeront votre expérience négative du ménage en une expérience valorisante.
  • Être connecté à un sens. Mettre un sens à ce que vous faites, avoir un « pourquoi » est essentiel. Sans ce « pourquoi », votre motivation s’épuise, votre volonté s’émousse.

Par souci de facilité d’écriture, je choisis d’écrire au masculin et pour une personne seule.

Nous allons à présent voir en détail quelles sont ces attitudes. Évidemment, je ne prétends pas que ces 5 attitudes sont les seules qui puissent amener un changement concret. Cependant, j’ai pu moi-même faire l’expérience de changements positifs dans mon quotidien.

Note : Cet article invité a été écrit par Michael Gélinas du blogue Ecovista.

1. Une perspective réjouissante. Agir en leader.

En ce qui me concerne, et je suis prêt à parier mon tablier que c’est également le cas pour beaucoup d’entre vous, le ménage ou le rangement est encore synonyme de corvée, de contrainte.

Lorsque je pense « ménage », tout un tas de réactions automatiques se manifeste. Soupir, tension dans le ventre, boule dans la gorge, sourcils froncés… Les émotions elles aussi sont présentes : appréhension, anxiété, découragement, énervement…

C’est comme si vous aviez un entrepôt dans lequel étaient rangées (ou presque) différentes boîtes correspondant à des concepts et contenant les réactions physiques et émotionnelles qui leur sont associées. Allez chercher la boite étiquetée « ménage » et l’autre où il est écrit « rangement ». Qu’est-ce qui vous vient ? Qu’est-ce que vous ressentez en ouvrant ces boîtes ?

Et nous possédons tous une quantité incroyable de ces boîtes. Nous avons tous lié un bagage d’émotions et de réactions à nos concepts.

Modifier la manière dont je vis les choses qui me sont extérieures, c’est d’abord transformer ce qui se passe en moi. Changer de perspective est un principe fondamental d’auto-création.

Vous avez le choix de considérer les choses de telle ou telle manière. C’est en votre pouvoir. Vous avez le pouvoir de voir l’aspirateur et l’éponge verte autrement que comme les instruments sadiques et froids d’un labeur répétitif et chronophage (bon j’exagère peut-être un peu, quoique). Il s’agit en fait de se reprogrammer. Remplacez votre programme automatique par un nouveau programme de votre choix. En agissant de la sorte, vous quittez votre rôle de victime pour devenir pleinement responsable de qui vous êtes et de ce que vous souhaitez voir apparaître dans votre vie.

Concrètement, comment procède-t-on ?

liste des émotions faire la vaisselleNous allons fouiller ces boîtes pour voir ce qu’elles contiennent afin d’identifier nos comportements limitants.

Prenez une feuille de papier et un stylo et installez-vous dans un endroit où vous ne serez pas dérangé. Prenez quelques minutes pour respirer profondément et vous concentrer. Laisser de côté le reste pour le moment.

  1. J’ai choisi l’exemple « faire la vaisselle » (cf. : photo ci-contre), mais vous pouvez choisir ce que vous voulez. En dessous, notez en vrac ce qui vous vient. Émotions, sensation, paroles… (Astuce : vous pouvez utiliser une roue des émotions3. Cela peut-être d’une grande aide pour nommer certaines émotions.). Super, vous commencez à identifier le contenu de votre boîte.
  2. Sur une autre feuille, sous « faire la vaisselle », je vais noter tout ce que je veux y voir. Ce peut-être par exemple : « me sentir dynamique », « avoir le sourire », « être serein ». Soyez positif. Ne dites pas : « ne plus me sentir agacé », mais « me sentir détendu ». Puis visualisez-vous dans cette expérience. Comment vous sentez vous ?
  3. Sur une échelle de 1 à 10, 10 étant l’idéal que vous venez de noter et de visualiser, où vous situez-vous ? Comme ça, sans réfléchir. Et alors, pourquoi cette note-là et pas zéro ?
  4. Comment pouvez-vous gagner ½ point ou 1 point cette semaine, ou dans les 2 semaines à venir ? Soyez précis et concret. Prenez l’engagement avec vous-même de gagner ce point.

Voilà, c’est déjà un premier pas vers un changement d’attitude. Notez sur une feuille cet engagement pris avec vous-même. Vouloir tout de suite atteindre le 10, l’idéal, vous mettra inévitablement en échec. Et alors vous ressortirez toute votre artillerie préférée de mécanismes et de jugements négatifs. Un changement s’effectue à petite échelle, avec patience et avec douceur. Cet exercice est applicable à d’autres domaines de votre vie dans lesquels vous vous sentez en difficulté.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 excellentes raisons de conduire lentement, et comment le faire

Nous venons de voir comment changer de perspective. En agissant de la sorte, vous deviendrez acteur ou actrice de votre vie. Vous reprenez votre pouvoir créateur.

Passons à la suite.

2. Maintenant plutôt que plus tard. Être déterminé.

C’est un sujet qui touche quasiment tout le monde lorsqu’il s’agit d’entreprendre une action. Je veux bien sûr parler ici de procasti… La pocratsin… De remettre les choses à plus tard4. Et tant pis pour le linge, je le rangerai ce week-end, même si aujourd’hui c’est mardi et que je fais une lessive par jour avec les enfants et tous.

Oui, mais voilà, en agissant de la sorte, on laisse au chaos une chance de prendre le contrôle du salon. On autorise à l’entropie de croître dans notre salle de bain. Et au bout d’un moment, il y en a tellement partout, que quand il faut ranger et nettoyer, on se sent complètement dépassé !

Pourquoi remettre à plus tard quand on peut le faire maintenant ?

Comme pour le changement de perspective, demandez-vous pourquoi vous remettez les choses à plus tard. procrastination remettre à plus tard tâches ménagères

Il semblerait que l’anxiété soit une des raisons principales à la procrastination. Le fait de repousser à plus tard une tâche qui n’est pas agréable ou qui génère du stress est une stratégie d’évitement, servant à annuler (pour un petit moment seulement) le stress qui lui est associé. Autre cause : l’incertitude. Ne pas savoir combien de temps cela va nous prendre. Ne pas savoir par quoi ou par où commencer. Je prends du retard avec ce linge à plier et à ranger, alors j’essaie de ne pas y penser parce que ça me stresse. Je repousse et 3 jours plus tard je me suis laissé totalement déborder.

Découragement, stress, sentiment de solitude face à l’ampleur du travail, colère envers soi ou quelqu’un d’autre, culpabilité. Tels peuvent être les masques de l’anxiété.

Comment changer ce comportement ?

  • Évitez les distractions : une autre stratégie d’évitement consiste à choisir d’effectuer une tâche plus agréable et moins difficile en surestimant son importance. De cette manière, fort de son bon prétexte, on se déculpabilise de ne pas avoir fait ce qui était prévu. Parfois on passe d’une tâche à une autre sans ne jamais vraiment en terminer aucune.
  • Utilisez un chronomètre. Cet outil peut vraiment faire des miracles. Choisissez un temps défini. Mettons, 15 minutes. Pendant ce quart d’heure ne faites que la tâche que vous avez prévu d’accomplir. Rien d’autre. Une fois le temps écoulé, prenez quelques minutes pour vous faire plaisir, puis si besoin, recommencez. Avoir un cadre bien défini est très sécurisant et gonflera votre détermination comme le vent soufflant dans vos draps étendus dehors.
  • Gardez le meilleur pour la fin. Garder une récompense en tête peut peut-être vous aider à être motivé. Lorsque vous aurez terminé de ranger et nettoyer, vous pourrez vous installer confortablement et faire ce qui vous plaît, l’esprit tranquille.

Par ailleurs, vous avez déjà opéré un changement de perspective qui a pour conséquence de réduire l’anxiété liée à ces tâches quotidiennes. Fort de cela et d’un bon chronomètre, vous vous sentirez plus fort et prêt à en découdre (et à en recoudre si besoin).

3. Faire de son mieux.

Cela vous rappelle certainement quelque chose de familier : Don Miguel Ruiz et les 4 accords toltèques5.

« Quelles que soient les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets »6.

Chaque jour est différent, et chaque jour vous êtes, vous aussi, différent. Certains jours, je me sens léger et tonique, je prends les choses comme elles viennent et je suis calme. Aujourd’hui, alors que j’écris cet article, je passe mon temps derrière mon fils de 19 mois, une vraie tornade. Et ce soir, au moment de nettoyer, je suis dans le fauteuil et j’énumère ce qu’il me reste à faire avant de revenir à l’écriture de mon article. Faire la vaisselle, ranger le plan de travail, nettoyer la table, nourrir les chiens, ranger les jouets de bébé… Découragement. Fatigue. Soupir.

Alors, m’observant dans ce comportement qui me fait en plus perdre du temps, je me bouscule, me lève et fais ce qui doit être fait. Et je m’efforce le plus possible d’être concentré, présent.

Voici 3 astuces qui m’aident à faire de mon mieux :

  • Arrêtez de penser, passez à laction. Les 5 premières secondes sont les plus délicates. Si vous laissez passer cette fenêtre d’action, votre mental va reprendre le dessus et ce sera encore plus difficile de vous y mettre.
  • Ne confondez pas : « faire de votre mieux » avec « faire de manière parfaite ». Comme nous l’avons vu, le sentiment d’échec et de frustration vous guette et vous tombera dessus si vous placez la barre trop haute. Faites ce que vous pouvez, en fonction de comment vous êtes sur le moment.
  • Une fois que vous êtes dans laction, soyez-y à 100 % ! Restez concentré, focus sur votre mission. Vous vous rendrez vite compte à quel point vous gagnerez en efficacité, et au final, ce sera un gain de temps et d’énergie. Votre énergie est concentrée, plutôt que dispersée et gaspillée.

Restez à votre écoute, soyez bienveillant envers vous-même. Agir de son mieux est plus facile à dire qu’à faire. C’est un équilibre délicat à trouver entre s’écouter et passer à l’acte. Que vous ayez déjà l’intention d’essayer est un premier pas, faites-vous confiance.

4. « Le guerrier victorieux remporte la bataille, puis part en guerre. Le guerrier vaincu part en guerre, puis cherche à remporter la bataille. » Sun Tzu7

Vous me pardonnerez cette citation guerrière, mais elle reflète parfaitement mon propos ici. Lorsqu’il s’agit de ménage, de rangement, de traiter une pile de documents administratifs ou de construire un accélérateur de particules, adopter une attitude de stratège est primordial pour plusieurs raisons :

faire le ménage dans sa maison sans se prendre la tête

  • Pour commencer, vous êtes prêt et vous savez quoi faire donc votre sentiment de force personnel est accru.
  • Vous êtes pleinement acteur, vous ne subissez plus, mais prenez les choses en main.
  • Ensuite, vous gagnez du temps et maîtrisez le temps d’action.
  • Vous êtes plus efficace.
  • De plus, vous ne faites pas les choses dans le stress ou l’anxiété, mais en confiance et de manière sereine.
  • Enfin, entreprendre une action quelconque peut devenir enthousiasmant, voire même ludique, vous y prenez alors du plaisir.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  3 actions pour avoir un bureau bien rangé

Prenons un exemple concret : Mercredi soir. Les enfants sont au lit, de retour dans les pièces principales, vous êtes face au chaos. Des jouets partout. La table du repas laissée en l’état, la cuisine à ranger, bref. On s’est un peu laissé déborder. Chouette ! Une nouvelle opportunité se présente à vous ! Vous allez pouvoir appliquer les principes que vous aurez lus dans cet article. De plus, vous n’êtes pas démuni, vous êtes prêt.

Établissez un plan d’action :

  • Quelles sont les tâches à mener à bien ? Lister les actions à mener (mentalement, ça devrait suffire) vous donnera une vision globale de ce que vous avez à faire.
  • Quelles sont les priorités ? Priorisez ce que vous avez à faire. D’abord, ranger les jouets des enfants pour mieux circuler. Puis, mettre la vaisselle dans l’évier, etc. Sachez quoi faire. L’utilisation de votre énergie sera optimisée.
  • Divisez ce que vous avez à faire en plus petites tâches. Plutôt que de vous consacrer à la cuisine, concentrez-vous sur le plan de travail, puis sur la table. Cela vous paraîtra moins insurmontable, votre appréhension sera moindre, votre anxiété et votre incertitude en seront diminuées.
  • Faites une chose après lautre. Ne vous dispersez pas. Cela favorisera une meilleure concentration et renforcera votre capacité à être présent.
  • Relativisez, rationalisez. Dites-vous que 30 minutes de ménage aujourd’hui sont mieux que 4 heures de ménage ce week-end. Vous prendrez de la hauteur.

Établir un plan d’action vous prendra 20 secondes, debout au milieu de la zone sinistrée. Inspirez, expirez. OK, ça, ça et ça. C’est parti !

Je fais ça très souvent, et je me sens toujours plus confiant et déterminé. Je me sens prêt et fort, et le plus souvent, le travail est réalisé très rapidement.

Si vous souhaitez quelques astuces supplémentaires, jetez un œil sur en cliquant ici.

Il nous reste une dernière chose à voir. Et pas des moindres !

5. Pourquoi ranger et nettoyer sa maison ?

Tout d’abord, pourquoi êtes-vous en train de nettoyer le sol de votre salle à manger ? Et, pourquoi cuisinez-vous le repas ?

La plupart du temps, nous faisons ce genre de chose sans trop y penser tant elles sont devenues banales. Et pourtant, il y a bien une raison qui vous pousse à agir. Il existe bien un objectif, quelque part.

Alors, quel est le vôtre ? Qu’est-ce que vous voulez ?

Être connecté à un sens ou un objectif est un puissant générateur de motivation ! Cela fera la différence entre l’errance et l’action déterminée. Comment trouver la joie et l’enthousiasme d’accomplir les actions les plus simples si vous ne savez pas pourquoi vous le faites ?

Vous pouvez répondre aux questions suivantes : Lorsque vous faites le ménage, qu’est-ce qui est important pour vous ? Il ne s’agit pas simplement que cette pièce soit rangée. Je veux dire, à quelle valeur reliez-vous le fait de nettoyer la salle à manger ? Quel est votre objectif ? Qu’est-ce que cela nourrit en vous ?

Voici quelques indices :

  • Je ne me sens bien que lorsque l’espace est rangé, car cela me donne un sentiment d’harmonie et de paix.
  • Je cuisine parce que c’est important pour moi que mes enfants mangent bien, ça me donne le sentiment d’être un bon père.
  • Ou encore, je nettoie la salle de bain parce qu’il est vital pour moi d’être dans un environnement sain. Ainsi, je me sens en sécurité.
  • Je passe l’aspirateur pour que mon bébé puisse gambader sur un sol propre. Je me sens alors serein et j’ai le sentiment d’être responsable.
  • J’utilise des produits ménagers écologiques, de cette manière j’agis pour une cause que je pense être juste, je me sens engagé. (À ce propos, pour de bonnes astuces sur ce sujet allez voir)

Ce ne sont que mes propres exemples. Je suis sûr que vous pourrez trouver de bonnes raisons, qui vous appartiennent vraiment. Vous vous sentirez plus motivé, car, encore une fois, vous vous réappropriez ce que vous faites. Les raisons ne sont plus extérieures et indépendantes de votre volonté. Elles sont intérieures et en accord avec vos valeurs.etre zen et ne plus se prendre la tête avec le ménage

Pour conclure sur les attitudes à mettre en place pour ne plus se prendre la tête avec le ménage :

Que ce soit pour le rangement de notre foyer, le ménage ou pour autre chose, les attitudes que l’on choisit d’adopter sont transférables à tous les autres domaines de notre vie.

Pour résumer, voici les 5 attitudes qui vous aideront à aborder vos tâches quotidiennes avec plus de sérénité :

  • Agissez en leader. Changez la manière dont vous considérez le ménage et vous changerez votre manière de vivre le ménage au quotidien.
  • Soyez déterminé dans l’action. Ne repoussez pas à plus tard ce que vous pouvez faire maintenant. Éviter les distractions et poser un cadre rassurant vous sera d’un grand soutien.
  • Soyez présent et faites de votre mieux. Ne soyez pas trop dur envers vous-même. Et quand vous êtes dans l’action, soyez-y à 100 %.
  • Devenez fin stratège. Abordez le ménage comme une mission à accomplir. Soyez prêt, vous avez déjà gagné et vaincu la voix qui vous souffle : « Pff, pas envie ».
  • Restez en lien avec vos valeurs. Vous ne faites plus les choses par automatisme, mais vous êtes relié à ce qui a du sens pour vous. Vous êtes confiant.

J’ajoute que ces attitudes sont interdépendantes. Elles fonctionnent en synergie les unes avec les autres.

Chaque jour est une nouvelle opportunité d’agir en conscience. Je ne vous cache pas que c’est un chemin difficile, et long. Mais l’important n’est pas tant d’arriver à destination (s’il en est une) que d’avoir conscience d’être sur le chemin. Célébrez les petites victoires ! Amusez-vous !

Michael Gélinas du blogue Ecovista.

Remerciement : Dédicace à ma compagne, qui m’a aidé à me rendre compte de ce qu’était la charge mentale inhérente au quotidien familial…

Sources :

  1. Temps passé au ménage : https://www.capital.fr/economie-politique/chaque-francais-consacre-plus-de-2-heures-par-jour-aux-taches-menageres-790123
  2. Principe d’entropie : https://www.futura-sciences.com/sciences/definitions/physique-entropie-3895/
  3. Roue des émotions
  4. La procrastination : http://www.psychomedia.qc.ca/psychologie-de-la-personnalite/2013-02-23/procrastination-echec-autoregulation-humeur
  5. Les 4 accords Toltèques de Don Miguel Ruiz, Éditions Jouvence, traduit par Olivier Clerc, 1999
  6. Citation tirée de Les 4 accords Toltèques de Don Miguel Ruiz.
  7. Sun Tzu, L’art de la guerre, traduction de l’anglais par Francis Wang, préface et introduction par Samuel B. Griffith, Éditions Flammarion, coll. « Champs » 1978

Crédits photos : (Tigre) Tuesday Temptation – Pexels ; (Paysage) Tyler Lastovitch – Pexels

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
  1. je confirme pour cette phrase hhhhh Lorsque je pense « ménage », tout un tas de réactions automatiques se manifeste. Soupir, tension dans le ventre, boule dans la gorge, sourcils froncés… Les émotions elles aussi sont présentes : appréhension, anxiété, découragement, énervement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.