Pour devenir plus zen au quotidien

5 choses à savoir pour aller au bout de ses rêves

Pourquoi certaines personnes réalisent-elles leurs rêves et d’autres pas ? On a tous des rêves mais trop souvent, dès que le jour se lève, on les range au placard. Ce n’est pas toujours faute de ne pas avoir essayé. Mais c’est souvent faute d’avoir abandonné à cause de la PEUR DE NE PAS ÊTRE A LA HAUTEUR. Il arrive même que l’on abandonne tout près du but. Si vous faites partie de ces personnes qui ont des rêves en sursis, si vous avez la sensation de stagner, si vous voulez enfin vivre VOTRE vie… alors vous êtes au bon endroit !

Note : Cet article invité a été écrit par Cristina, Psychologue & Coach fitness

J’aimerais dans cet article, vous aider à avancer plus paisiblement sur la route qui vous mène à vos rêves, sans vous embourber ou pire abandonner.

Mon rêve à moi ? aller au bout de ses reves être une star internationale

Etre une Star internationale. Oui, rien que ça ! Ne me demandez pas pourquoi. C’est plus fort que moi, c’est comme ça et pas autrement. Je sais, c’est dingue ! Il y a 2 ans (à 46 ans donc et après un loooonnng parcours), j’ai enfin créé mon One Woman Show. Je n’en suis pas encore à une carrière internationale (sauf si sortir de la Belgique pour jouer 5 minutes à Paris compte ? ) mais je me dis que c’est un début ! Je vous avoue que j’ai pas mal galéré et perdu du temps bêtement pour des raisons qui avec le recul, me semblent évidentes aujourd’hui. Alors pourquoi ne pas me servir de tout ce que j’ai appris pour aider d’autres rêveurs comme moi à enfin aller jusqu’au bout de leurs rêves…sans plus perdre de temps ?!

Voici comme promis, les 5 choses à savoir :

1. Sortir de sa zone de confort n’est pas suffisant

Regardez le schéma ci-dessous:

sortir de sa zone de confort

Vous l’aurez compris ou le saviez déjà: il faut sortir de sa zone de confort pour trouver le succès, la magie. Mais en sortir n’est pas suffisant… encore faut-il y RESTER ! Pour concrétiser un rêve, il est primordial de continuer sans relâche à tout mettre en œuvre pour réaliser son rêve.

Prenons l’exemple du sport: il faut FAIRE du sport pour avoir la forme mais n’en faire qu’une heure tous les 6 mois ne sert strictement à rien ! Il faut en faire de FAÇON RÉGULIÈRE pour commencer à obtenir les 1ers résultats escomptés !

Personnellement, une de mes erreurs a été de me mélanger au monde du show de façon très sporadique. Vous comprendrez pourquoi plus loin dans le texte.

2. Éviter l’autosabotage

Pour réaliser un rêve, il va vous falloir franchir plusieurs étapes au cours desquelles l’obstacle majeur sera… VOUS !

Je sais, vous auriez préféré m’entendre dire que l’obstacle majeur, c’est “Les autres ” et vous n’avez pas tout à fait tort car tout au long de votre parcours, “Les autres” auront une influence sur vous. Si je mets des guillemets lorsque je parle des autres, c’est parce qu’en fait, les autres ne sont pas vraiment les autres. Là vous vous dites “Cristina s’égare !”. Pas du tout, mais je vous dois une explication: “Les autres”, c’est plus précisément LA PERCEPTION QUE VOUS AVEZ DES AUTRES (et aussi c’est plus court à écrire).

Bref, ” Les autres ” auront inévitablement une influence sur vous. Nous arrivons au cœur du sujet

LE SAVIEZ-VOUS ?

Lorsque vous effectuez une tâche, la présence de personnes autour de vous est source de distraction (peur du jugement, comparaison sociale, situation nouvelle etc.). Ce qui fait que l’attention que vous accordez à votre tâche est affaiblie et vous diminuez ainsi les chances de l’effectuer au maximum de vos capacités.

Mais, au final, VOUS êtes LE SEUL à avoir le pouvoir d’effectuer correctement cette tâche ! Vous êtes le seul à avoir le contrôle sur cette influence: la laisser vous saboter ou pas.

Je ne compte pas les fois où je me suis sabotée lors de castings pour la télévision ou le cinéma ! Ayant tellement peur de ne pas être à la hauteur si j’étais sélectionnée, je me présentais aux castings systématiquement sans concentration et bien trop désinvolte, ce qui m’amenait à être moins convaincante et donc non sélectionnée (« Ouf ! » me disait ma peur de ne pas assurer). Tout cela était bien sûr inconscient et je ne l’ai analysé qu’après plusieurs années de recul.

3. Connaître deux mécanismes d’influence importants

Il existe 2 types de situations dans laquelle vous pouvez vous retrouver en présence d’autres personnes: dans la première, autrui est passif et dans la seconde, autrui est actif.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les éléments du changement

2 situations , 2 modes d’influence :

L’effet d’audience (autrui passif):

” La simple présence d’un observateur passif a une influence sur les performances (motrices, intellectuelles,…) d’un individu “.

Cette influence peut être positive ou négative.

    • Exemple d’influence positive: des étudiants ont un meilleur rendement lorsque leur enseignant est présent dans la classe.
    • Exemple d’influence négative: intimidé par le jury, un chanteur, pourtant talentueux, rate son casting à The Voice.

L’effet de coaction (autrui actif):

” La présence d’autres personnes effectuant la même tâche qu’un individu a une incidence directe sur la performance (motrices, intellectuelles,…) de ce dernier “.

Dans ce cas également, cette influence peut être positive ou négative.

    • Exemple d’influence positive: la performance d’un cycliste sera améliorée s’il est en présence d’autres cyclistes plutôt que seul (esprit de compétition, envie de montrer ce dont il est capable, etc.).
    • Exemple d’influence négative (on peut reprendre l’exemple inverse): la performance d’un cycliste est meilleure lorsqu’il s’entraine seul plutôt que s’il est en présence d’autres cyclistes (manque de confiance en soi, il juge les autres cyclistes plus compétents que lui, peur de l’échec, etc.).

Notons qu’autrui peut avoir un impact sur vous sans être présent physiquement

Exemple : En tant que coach fitness, il m’arrive de donner des cours en LIVE (en direct via vidéo sur les réseaux sociaux). Il est évident que ma performance est meilleure et nettement plus intense lors des LIVES que lorsque je m’entraine seule chez moi (alors que lors des directs je suis également seule MAIS la présence des adhérents de l’autre côté de ma webcam me motive autant que s’ils étaient en face de moi !). Les membres de mon Club de sport se disent également plus engagés lorsqu’ils suivent mes cours en direct plutôt qu’en différé ou pire s’ils s’entrainent en visionnant des vidéos YouTube avec des coachs qu’ils ne connaissent pas personnellement  !

« Les autres » ont donc la capacité de vous motiver ou au contraire de vous DÉSTABILISER et dans ce dernier cas, très probablement, vous mener vers l’échec. C’est dans ce cas précis que vous risquez de prendre la triste décision d’abandonner.

4. Ne pas abandonner suite à un échec

Comme vous le voyez sur le schéma ci-dessous, en fonction de l’impact positif ou négatif de la présence d’autrui, on parlera de FACILITATION ou d’INHIBITION SOCIALE c’est-à-dire qu’en fonction de votre capacité à gérer tous les parasites.

schéma facilitation inhibition sociale

    1. Soit vous allez bien réaliser votre tâche et cela vous donnera la force de continuer (à gauche du schéma).
    2. Soit vous allez rater votre tâche et cela vous affaiblira, c’est ce qui vous poussera à abandonner (à droite du schéma). Vous n’y croyez plus, vous vous dites que vous n’êtes pas assez doué, que vous perdez votre temps et que vous feriez bien de “revenir sur terre” et d’accepter ce travail de salarié qui ne vous plait pas mais qui a le mérite d’être stable et réel. Bref, vous êtes en train d’abandonner !

C’est ce qui m’est arrivé à maintes reprises ! Après un échec, j ai très souvent décidé d’arrêter les castings ou cesser de croire un jour avoir un crédit artistique. Je retournais dans ma zone de confort. Voilà la raison pour laquelle j’ai longtemps butiné du milieu artistique à une vie plus confortable…

Ne faites pas la même erreur ! C’est là que VOUS entrez en scène ! Ce n’est pas le moment d’abandonner ni d’AVOIR PEUR DE NE PAS ETRE A LA HAUTEUR. Reprenez le contrôle ! L’échec est source de réussite ! Analysez plutôt ce qu’il s’est passé pour en tirer profit et vous améliorer. Il se pourrait que vous ne soyez pas encore tout à fait prêt ? Et pour être prêt, il faut se… préparer !

5. Se préparer avant d’agir

Des recherches supplémentaires (Zajonc, 1965 – Cottrell, 1972) affinent l’analyse et démontrent que:

  • Plus l’acteur (donc VOUS) maîtrise une tâche et plus la présence d’autrui améliore la performance de cette même tâche.
  • Plus l’observateur (donc autrui) est compétent et plus il aura une influence sur l’acteur.

Notons également que moins vous maîtrisez une tâche, plus autrui est susceptible de vous déstabiliser. Il vous faudra donc bien maitriser votre tâche pour mettre toutes les chances de votre côté et pour cela, il vous faut vous préparer, vous entrainer dans le domaine qui vous concerne ; car plus vous serez entrainé, plus vous maitriserez votre sujet, plus vous pourrez gérer les parasites et distractions dûs à la présence d’autrui et mieux vous réussirez. Cela est d’autant plus vrai si “Les autres” est compétent.

Reprenons l’exemple de ce chanteur qui a raté son casting à The Voice. Il n’a pas raté parce qu’il n’était pas talentueux mais tout simplement car il n’avait pas suffisamment travaillé sa chanson. Et face au stress et à la peur du jugement d’un jury d’experts (donc compétent), il a été déstabilisé et n’a pu canaliser son énergie vers une bonne interprétation. Ce qu’il aurait pu gérer s’il avait eu une meilleure maîtrise, c’est à dire s’il s’était mieux préparé avant de se présenter au casting (en chantant ce morceau devant des amis ou lors d’une scène ouverte, par exemple. Et pas seul dans sa chambre).

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Accomplissez vos rêves malgré les pressions de votre travail et de votre famille

Comme je vous l’ai expliqué plus haut, j’ai raté beaucoup de castings par peur du jugement, peur de ne pas être à la hauteur mais aussi par manque de préparation. Et effectivement , l’expérience a prouvé que lorsque je suis bien préparée, j’ai plus confiance en moi et inévitablement, je réussis beaucoup mieux !

En résumé, les clés de votre succès sont :les clés du succès choses à savoir

  • Votre MOTIVATION

Croyez en vous en vous et écoutez votre voix intérieure, elle ne se trompe jamais! C’est elle qui vous fait sortir de votre zone de confort ! Pour reprendre mon exemple, j’ai souvent fui après un casting raté ou un passage sur scène pas top mais jamais cette boule d’énergie créatrice au fond de mes tripes ne me quitte. Pour être vraiment honnête, elle m’a déjà quitté mais bien vite, elle m’est revenue. Elle ne peut se passer de moi… ni moi d’elle ! En Somme, c’est ma plus belle histoire d’amour.

« Le succès, c’est d’aller d’échec en échec sans perdre son enthousiasme ».

W. CHURCHILL

  • La Maîtrise de la tâche à effectuer est une étape non négociable.

Ne comptez pas que sur votre talent ! Préparez-vous à votre casting, exposé, concours sportif ou autre performance en vous entrainant sans relâche et dans des conditions qui se rapprochent le plus possible de la situation réelle qui vous attend ! Ensuite, une fois bien préparé, montrez ce dont vous êtes capable ! Ca vous permettra d’y aller étape par étape sans vous brûler les ailes.

« L’entraînement bat le talent, quand le talent ne s’entraîne pas »

  • Ne vous laissez pas déstabiliser par des facteurs extérieurs !

Débarrassez-vous de la peur DE NE PAS ETRE A LA HAUTEUR car cela va limiter vos actions ou détériorer vos capacités. Débarrassez-vous de l’envie de VOULOIR PLAIRE car cela vous poussera à coller à l’image que “Les autres” attendent de vous. Soyez vous-même ! C’est ce qui plait le plus ! Très souvent, juste le fait de mettre des mots sur votre ressenti vous aidera à gérer la situation. Renseignez-vous sur les techniques de pleine conscience.

« Soyez vous-mêmes, tous les autres sont déjà pris ».

O. WILDE

  • N’abandonnez pas après un échec ! Vous êtes en train d’apprendre !

« La vie est un si bon prof que si tu n’as pas compris la leçon, elle te la répète ».

Donc cette fois-ci, étudiez bien la leçon et éblouissez votre prof !

*BONUS Plus vous vous disperserez dans des domaines différents et moins vous pourrez vous spécialiser dans un domaine. Sachez donc que même si se disperser peut peut être enrichissant, cela risque néanmoins de vous ralentir pour atteindre votre objectif.

(C’est une psychologue-Coach fitness-Auteur-Interprète qui vous le dit ! ).

A présent, vous savez enfin comment mettre toutes les chances de votre côté afin d’accomplir vos projets dans les conditions optimales. Du moins, la plupart des choses que j’ai appris au cours de la 1ère moitié de ma vie (oui , je ne compte vous lâcher de si tôt !).

En ce qui me concerne, je continue à franchir les étapes de mon parcours mais j’ai appris une chose en me confiant à vous depuis chez moi : mon vrai plaisir est de VOUS ÉCRIRE ! Et vous, quel est le vôtre ? Quelle est la chose que vous faites quand vous ne voyez pas le temps passer ? (à l’exception de se prélasser devant Netflix !).

En espérant que vous avez pris plaisir à lire cet article mais surtout qu’il vous sera utile dans la réalisation de vos rêves! N’oubliez pas: il n’y a aucune règle quand il s’agit de réaliser ses rêves. Prenez l’exemple de Walter Elias Disney, renvoyé d’un journal parce qu’on lui reprochait de manquer d’imagination et de créativité et dont le personnage de Mickey Mouse n’est pas bien accueilli par les Studios au début de sa création. Merci Mr Disney d’avoir écouté votre cœur ! Merci à vous d’avoir pris le temps de me lire !

Cristina, Psychologue & Coach fitness

Références:

(1) Triplett, N. (1898). The dynamogenic factors in pacemaking and competition. American Journal of Psychology, 9, 507-533.

(2) Allport, F.H. (1920). The influence of the group upon association and thought; Journal of experimental psychology. 3, 159-182.

http://www.psychoweb.fr/articles/psychologie-sociale/181-allport-1924-l-effet-de-coaction.html

(3) Bergum B.O. & Lehr D.J. (1963). “Effects of authoritarianism on vigilance performance”. Journal of Applied Psychology. vol 47, p 75-77 (voir Bergum et Lehr, l’effet d’audience)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.