Pour devenir plus zen au quotidien

Bonne nouvelle : ranger rend heureux !

Quelle bonne nouvelle pour commencer sa journée que d’apprendre que ranger rend heureux ; ça donne vraiment envie de s’y mettre, vous ne trouvez pas ? bonne nouvelle ranger rend heureux

En tant que home organiser, j’ai toujours été convaincue par l’idée que ranger et vivre dans un environnement ordonné contribue au bien-être et par conséquent à être heureux ; cela permet en effet d’atteindre un certain état de sérénité et de plénitude ! C’est également une réalité que je constate lors de mes coachings « rangement » ; les gens se sentent mieux après un désencombrement et le rangement de leur intérieur.

Mais grâce à une étude récente portant sur l’influence du rangement sur le bien-être des Français et les solutions de rangement, j’ai enfin pu mettre des chiffres sur ces impressions ! Il s’agit d’une étude réalisée à la demande de l’Ameublement français

Allons voir ça de plus près !

Note : Cet article invité a été écrit par Virginie, Home Organiser et auteure du blog Ranger Organiser qui traite des sujets relatifs au rangement et à l’organisation.

Pourquoi en finir avec le bazar ?

Nos habitations sont de plus en plus encombrées

Si notre logement devient de plus en plus notre refuge voire un cocon, il est également un endroit de plus en plus encombré. En pratique, nous passons beaucoup de temps à accumuler des d’objets qui souvent s’entassent dans nos placards pour finalement ne pas être utilisés.

Cela est dû en grande partie au fait que nous vivons dans une société qui nous fait croire à longueur de temps que consommer plus rend heureux, voire plus heureux !

Dans cette étude qui a été réalisée en France, 57% des personnes disent avoir tendance « à tout garder, à accumuler beaucoup de choses ». Ainsi plus d’un tiers des personnes interrogées (38%) reconnaissent avoir « trop de choses chez eux ». Et 69% disent avoir envie de « désencombrer leur maison, leur appartement, de faire de l’espace ».

Le désordre engendre de nombres conséquences négatives

Le bazar et l’accumulation d’objets génèrent chez bon nombre de personnes un mal-être physique et psychologique. Trop de désordre engendre un certain nombre de conséquences négatives plus ou moins importantes.

Tout d’abord, comme cela est montré dans l’enquête ; l’accumulation, et le désordre qui en découle conduisent les gens à se sentir à l’étroit chez eux et donc en manque de place.

Plus d’un tiers des personnes interrogées admettent que cette situation leur pèse et qu’ils souffrent de vivre dans le bazar

Parmi les autres conséquences négatives figurent l’impossibilité de faire le ménage. Ainsi, à terme, des problèmes de santé comme le développement d’allergies.

Si certaines personnes ne supportent plus d’avoir une cuisine sale et sans espace pour cuisiner, d’autres souffrent de gâcher. En effet lorsque l’on vit dans un intérieur trop encombré et que les placards débordent, on oublie ce que l’on a en stock. S’il s’agit de nourriture, elle se périme et est gâchée ou est consommée au risque d’être malade ! De même, faire du shopping devient un piège ; des vêtements ou produits de beauté peuvent être achetés en double ou en triple car on ne sait plus ce que l’on possède.

Par ailleurs, comment être bien et avoir plaisir à retrouver sa chambre le soir venu alors que le linge sale traine, que le ménage non fait conduit à l’accumulation de poussière (et de risque d’allergie) et que cela sent mauvais (linge sale, manque d’aération) !

Certaines personnes sont tellement angoissées par le désordre qui règne chez elles qu’elles ont envie de quitter leur domicile, ou de ne plus y rentrer. En outre, un intérieur trop négligé conduit à perdre l’envie d’inviter des amis chez soi car le bazar fait honte.

D’une manière plus générale, il paraît évident qu’un salon totalement en bazar ne permet pas vraiment de se reposer sereinement car on ne sait où poser les yeux.

Enfin, un intérieur dans lequel règnent le fouillis et la désorganisation peut conduire aussi à créer des tensions au sein de la famille et du couple. On ne trouve plus ses affaires, on s’énerve, on stresse, on accuse les autres !

Bref, désordre rime souvent avec stress, tensions et mal-être !

Alors, une fois constatées ces conséquences négatives du désordre, il est assez simple d’envisager les bénéfices que l’on peut tirer du rangement. ranger fait du bien et rend heureux home organiser

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 excellentes raisons de manger plus lentement

Ranger fait du bien et rend heureux !

Comme l’annonce le titre, je suis convaincue que ranger rend heureux. Même s’il est évident que ranger ne suffit pas à être heureux. Et je vous mentirais en vous disant qu’en ayant un intérieur rangé vous serez forcément heureux car ce n’est pas suffisant. Mais cela est nécessaire et les bienfaits du rangement contribuent sans aucun doute à un état de bien-être qui contribue à notre bonheur.

Les bienfaits du rangement

Très sérieusement les bienfaits du rangement sont nombreux !

L’enquête évoquée ci-dessus révèle que « 46% des Français ont besoin que leur logement soit bien rangé pour se sentir bien » et que « 45% le jugent préférable, même si ce n’est pas essentiel pour eux ». Donc si le rangement n’est pas la condition exclusive du bonheur, c’est certainement un des éléments qui contribue au bien-être de bon nombre de personnes.

Dans les effets bénéfiques du rangement, on peut citer la détente. D’ailleurs, que ce soit pendant (le fait même de ranger) ou après (vivre dans un environnement rangé) ! À ce sujet, « 87% des Français déclarent se sentir beaucoup mieux après avoir rangé ».

En outre, un intérieur rangé est apaisant, plus esthétique et permet de mieux se détendre ; pour 48% des personnes interrogées, c’est « plus beau une fois rangé » !

Si l’on accepte l’idée que le bonheur résiderait également dans le fait de limiter ses possessions afin d’en profiter pleinement, il faut nécessairement commencer par désencombrer chez soi et ranger ! Désencombrer conduit à libérer de l’espace dans son intérieur: 43% trouvent qu’ils ont « gagné de la place » ! Mais ranger permet encore de libérer son esprit.

Ranger permet aussi de mieux maitriser de son environnement ; en étant maître de son processus de rangement, on ne se laisse plus déborder, on sait quoi faire de ses objets et ils ont la place que nous leur avons attribuée. On passe moins de temps à chercher ses affaires et ce temps gagné permet de se recentrer sur l’essentiel et de diminuer son stress. À cet égard parmi les personnes interrogées, « 32% valorisent le gain de temps (elles savent où retrouver leurs affaires) » et « 30% y voient un bénéfice psychologique car ça met de l’ordre dans leur vie ».

Mais alors si ranger rend heureux pourquoi ne pas nous y mettre ? Pour certaines personnes ranger peut s’avérer plus compliqué que pour d’autres.

Parfois ranger est difficile !

Pourquoi cela peut-il être difficile de ranger ? Car, il existe des freins au rangement qu’il convient d’identifier afin de réussir à ranger.

Le premier des freins est notre psychologie individuelle. Certaines personnes ont un rapport aux objets qui rend la séparation avec ceux-ci plus difficile ; certains ont peur de manquer, gardent au cas « où », d’autres apprécient les collections ou encore aiment « toucher » à tout ce qui les conduit à accumuler les outils nécessaires à leurs nouvelles passions, et puis il y a les sentimentales ! Bref, tout cela rend le désencombrement parfois délicat !

Et puis l’absence de méthode peut constituer un frein au rangement : je commence par où, par quoi, par quelle pièce ?

Le manque de temps et le manque de motivation sont également des freins. Car si chercher sans arrêt ses affaires fait perdre du temps, ranger prend également du temps. Et il faut accepter de consacrer du temps à une tâche qui peut nous rebuter. Le résultat est à ce prix !

Enfin, il convient d’accepter ses limites et de faire un bilan de la situation en revisitant sa maison avec un œil neuf.

Ainsi, une fois les freins identifiés, il est plus facile de commencer à s’intéresser aux solutions à ce problème de rangement.

Comment s’y mettre ?

comment se mettre au rangement chez soi

Une fois admis que nous vivons dans le désordre et que cela nous pèse, il faut s’y mettre ! Mais comment ? Par où commencer ? Quelle méthode choisir ? Bref, pleins de questions, dont les réponses sont nécessaires pour réussir !

Désencombrer : Par où commencer ?

Vous remarquerez que je n’ai pas écrit « Ranger : par où commencer » mais « Désencombrer : Par où commencer ? ». Eh oui, car rien ne sert de ranger si vous n’avez pas désencombré avant. Donc, commencez par désencombrer, c’est-à-dire par réaliser un grand tri sans concession, en suivant les conseils suivants :

  • Commencez « petit » ! Il convient de débuter les opérations par une petite pièce ou même par une partie d’une pièce ! Pensez tiroir, étagère, … bref « petit » pour ne pas vous décourager ou vous épuiser. À ce sujet, n’hésitez pas à aller lire l’article “Les 30 objets dont vous pouvez vous débarrasser tout de suite sans réfléchir” ; il vous donnera plein de bonnes idées !
  • Débutez par les utilitaires ! Triez (puis rangez) les objets catégorie par catégorie en évitant absolument d’attaquer son désencombrement par des objets qui ont une valeur sentimentale ; c’est beaucoup trop difficile ! Démarrez par vos tiroirs de cuisine ; les objets de famille et autres photos attendront !
  • Posez-vous les bonnes questions ! Ai-je vraiment besoin de cet objet? L’ai-je en double ? Quand m’en suis-je servie pour la dernière fois ?
  • Soyez méthodiques ! Commencez par un côté de la pièce pour finir par un autre. Si possible en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre.
  • Commencez quand vous êtes en forme !
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Un guide pour échapper au Matérialisme et Trouver le Bonheur

Quelle méthode de rangement adopter ?

Ranger efficacement nécessite de la méthode mais vous l’aurez compris en lisant le paragraphe ci-dessus, contrairement à ce que l’on croit souvent et donc à notre premier réflexe, il ne sert à rien d’acheter des rangements complémentaires pour bien ranger ! Il faut d’abord désencombrer !

Comme nous sommes tous différents, il existe de nombreuses méthodes de rangement. J’en ai sélectionné quelques-unes dans cet article que je vous invite à découvrir “Quelle méthode de rangement choisir ?”.

Qu’il s’agisse de la méthode KonMari, de celle de Béa Johnson, du projet 3 33, ou d’autres encore, elles sont à utiliser en fonction de vos besoins et de vos goûts, pour un maximum d’efficacité ! Il faut vous les approprier et en faire ce qu’il vous convient.

Personnellement, j’aime à prendre le meilleur de chacune de ces méthodes. Pour désencombrer par exemple, je peux choisir, selon l’ampleur du bazar, de procéder soit par catégorie d’objets en réunissant les objets de même type dans un endroit pour les trier, soit de ranger pièce par pièce. Pour savoir si je garde ou pas un objet, je me pose un certain nombre de questions ! Par exemple : en ai-je vraiment besoin ? L’ai-je en double ? Est-il en bon état ou peut-il être réparé ? Quand m’en suis-je servie pour la dernière fois ? Parfois je me demande aussi si cet objet me procure du plaisir, comme Marie Kondō ! Bref, il faut juste trouver les questions les plus efficaces pour parvenir à désencombrer.

Dans tous les cas, une fois le désencombrement réalisé, le système de rangement que vous allez mettre en place devra être simple et découler d’une seule règle : la fréquence d’utilisation ! Plus vous vous servez d’un objet, plus il devra être accessible.

Toutefois, il peut arriver que le désencombrement et le rangement vous dépassent, que vous ne sachiez ni comment, ni par où commencer !

Au secours je n’y arrive pas !

La démarche du désencombrement et du rangement est loin d’être naturelle et peut sembler, à certains, une montagne infranchissable. Il est donc, quelquefois, nécessaire de demander de l’aide, pour être soutenu et accompagné dans sa démarche. Ainsi, si vous avez des difficultés à trier ou si vous avez l’impression de ranger sans résultat, demandez-vous si cela serait plus facile avec une aide extérieure !

Si tel est le cas, vous pouvez commencer par chercher des ressources autour de vous. En appelant vos amis ou certains membres de votre famille à la rescousse par exemple ! Mais si vos proches ne sont pas disponibles ou si vous n’y arrivez pas avec eux, pas de panique ! Tout n’est pas perdu ! Vous avez encore une carte à jouer : faire appel à une Home organiser c’est-à-dire une coach en rangement ; je dis « une » car ce sont essentiellement des femmes qui exercent ce métier !

Vous trouverez peut-être que j’exagère ou que je manque d’objectivité en vous donnant ce conseil ! Mais il faut avoir à l’esprit qu’une Home organiser, en sa qualité de professionnelle, a une formation et des compétences spécifiques dans les domaines du rangement et de l’organisation ; cela n’est pas forcément le cas de vos proches même s’ils sont pleins de bonne volonté pour vous aider. De plus, en tant que personne extérieure à votre entourage, cette coach ne vous jugera pas. Elle saura s’adapter à vos besoins et à vos disponibilités pour vous accompagner au mieux dans votre démarche de rangement.

Dans tous les cas, la meilleure aide – amis, famille ou professionnelle – est celle qui vous convient le mieux. Car cela va vous permettre de mener à bien votre projet de désencombrement et de rangement.

Alors, j’espère que vous êtes convaincus et que vous allez pouvoir répandre, autour de vous, la bonne nouvelle : « ranger rend heureux ! », mais surtout, que vous allez vous y mettre … Donc, bon rangement et n’hésitez pas à me laisser vos commentaires ci-dessous.

Virginie, auteure du blog Ranger Organiser qui traite des sujets relatifs au rangement et à l’organisation.

Crédits photos : Lesly Juarez / Vinicius Amano / Sarah Brown on Unsplash

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
  1. Merci pour ton article, cela donne des pistes à toutes les personnes qui désirent se sentir bien chez elles. J’irai voir les méthodes de rangements dont tu parles, je connaissais Mari Kondo et Béa Johnson mais avec les noms des méthodes cela peut vraiment aider à se concentrer sur une suite d’étapes sans trop réfléchir.

    Comme je suis maman d’une fille de 3 ans, je rajouterai que quand on devient parent, le rangement peut devenir difficile par manque de temps du à l’arrivée du nouveau membre de la famille, donc j’aimerai vraiment conseiller à toutes les femmes enceintes et leur conjoint de désencombrer maintenant, pendant qu’ils ont encore pas mal de temps devant eux. Vraiment !

    Et afin de ne pas ruiner leurs efforts en quelques mois, de se fixer une limite quantitative dans le matériel de puériculture, les vêtements et les jouets pour leur enfant. Un bébé a vraiment besoin de peu et pour les vêtements, la machine à laver est là, n’oublions pas 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.