Pour devenir plus zen au quotidien

Comment réduire son stress en pratiquant le Dot-painting ?

On a tous besoin dans notre monde sur-connecté et ultra-performant, de solutions pour apprendre à mieux gérer notre stress. Nous sommes tous trop sollicités, que se soit au niveau sensoriel, avec l’omniprésence des écrans et des bruits, au niveau cognitif, avec les sollicitations perpétuelles auxquelles nous devons faire face !

Bref, notre cerveau est en hyperactivité perpétuelle !

Retrouver la « zénitude » est un défi quotidien pour chacun d’entre nous et nous recherchons tous activement les moyens de retrouver le calme intérieur, il suffit de taper « antistress » sur Google pour voir fleurir une myriade de moyens de se recentrer, se détendre, se relaxer !

Note : Cet article invité a été écrit par Sophie Meyer du blog Dessine moi 1 portrait

comment réduire son stress dot painting

L’art-thérapie fait partie de ces moyens qui peuvent nous apporter cette relaxation des sens et de l’esprit.

Récemment, une étude américaine menée par des chercheurs de l’université de Drexel a apporté la preuve que 45 minutes d’art-thérapie permettent de réduire, de façon significative, le taux de cortisol et donc de réduire son stress de 75% des participants ! Pour les 25 % restants, l’augmentation de l’hormone responsable du stress s’expliquait par l’excitation ressentie lors de l’activité créatrice. S’ajoutent à ces résultats les témoignages des participants eux-mêmes : « C’était très relaxant » ou « Après environ cinq minutes, je me suis senti moins anxieux. Les choses que j’avais à faire m’obsédaient moins ».

Réservée à l’origine aux pathologies mentales lourdes, la pratique de l’art-thérapie comme solution au stress, à la colère et à la dépression s’est aujourd’hui démocratisée !

Dessins antistress, coloriages relaxants, mandalas, et autres dot-paintings font partie de ces activités artistiques graphiques et créatrices désormais reconnues comme antistress mais qui apportent aussi des bénéfices : une augmentation de la vitalité, des capacités de communication avec autrui meilleures et de fait, une vie en meilleure santé. Alors si on peut réduire son stress, pourquoi s’en priver ?

Une solution simple à des problèmes compliqués

Qui dit simple dit facile !

Lorsque l’on enseigne le dessin ou la peinture à quelqu’un, le principal frein à son progrès dans cette discipline (et le mot a son importance puisqu’il signifie se soumettre à des règles !) est l’assimilation de la technique.

Difficile en effet d’atteindre la zénitude en essayant de reproduire les chefs d’œuvre des grands artistes ! L’obligation de résultat est une contrainte et qui dit contrainte dit souvent stress !

enfant en pleine création de dot painting

Pourquoi le dot-painting ? Parce que c’est un art accessible à tous, même aux plus jeunes, aux néophytes en dessin et à tous ceux qui se croient privés de cerveau droit créatif !

Le dot-painting, littéralement « peinture à points », fait partie de ces outils de l’art-thérapie qui ne demandent ni technique compliquée ou longue à acquérir, ni matériel coûteux.

Ici pas de recherche de performances ou de quelconques autres compétences, la technique est simple et avec un minimum de contraintes techniques.

On peut créer sans complexes ni limites, l’étude scientifique américaine ayant même démontré l’absence de corrélation entre l’esthétique du résultat et les bénéfices obtenus !

Traduction : on peut faire moche, le bénéfice antistress sera toujours là. Le plaisir aussi !

Point de stress !

Mais comment ça marche ?

Pourquoi aligner des points de couleurs sur un support quelconque peut nous amener à ressentir du bien-être et réduire son stress ?

Tracer sa route

A la manière du Petit Poucet qui égrène ses cailloux sur sa route afin de ne pas se perdre, cette manière de peindre un point après l’autre dessine la nôtre, notre cheminement vers un état quasi-méditatif proche du yoga.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  16 astuces pour tripler votre productivité dans la musculation et le fitness

détail dot painting gérer son stress

En ramenant notre attention au moment présent, à ce que fait notre corps, à nos sensations dans l’instant, nous éliminons les pensées anxiogènes, et point après point nous nous recentrons sur nous-même.

Nous faisons cesser la rumination continuelle du passé et l’inquiétude à propos du futur si toxiques au bien-être intérieur.

Véritable aubaine de pure créativité, moment parfait de calme et de sérénité, le dot-painting nous permet de faire le focus, d’éliminer les pensées parasites et négatives en nous concentrant sur ce que l’on fait. Ni contraint par la technique ni obsédé par le résultat, nous retrouvons la voie de la paix !

Les bouddhistes, comme les aborigènes d’Australie le savaient, le résultat importe peu, c’est le chemin qui nous y mène qui l’est !

Prendre du temps pour soi

C’est bien entendu l’opportunité de se réserver un temps pour soi, ce temps si précieux et si rare, dont nous manquons tant, on oublie même de respirer !

A force de courir après on le gaspille et notre vie nous échappe ! Avec le dot-painting, on va apprendre à rythmer le temps, à ralentir, à poser ses points de peinture comme on égrène un chapelet pour que point après point le temps s’écoule doucement et nous permette de nous recentrer.

Les aborigènes d’Australie accordaient une grande importance au temps et à l’acte de création, chez eux le temps prenait un caractère mystique, l’art était un moyen de relier le présent au passé et les êtres humains au monde surnaturel !

Ces derniers appelaient d’ailleurs cet art du point : le “dream time”, le temps du rêve, alors, pourquoi nous priver de ce temps-là ?

Exprimer sa créativité

Que nous apprend la créativité sur nous-mêmes et sur notre manière de faire face au stress ?

La créativité est un marqueur de bonne santé : plus nous sommes créatif, meilleure sera notre capacité d’aborder les problèmes que nous rencontrons tous au quotidien et plus nombreuses et meilleures seront les solutions pour y répondre.

Le blocage face à la page blanche est une indication de nos difficultés face à la nouveauté et l’inattendu, résistance qui très souvent engendre à nouveau du stress ! Etre créatif, c’est être flexible, ouvert, attentif à ce qui nous entoure ! Par sa facilité d’exécution, le dot-painting nous permet le lâcher-prise, ici pas de pensées négatives et critiques (Je suis nul ! Je ne fais rien de bien ! Je ne sais pas dessiner, etc.) c’est le point de départ pour nous accorder d’avantage de bienveillance !

Réveiller l’énergie créatrice présente en chacun de nous est un réel bienfait qui nous procure détente et renforcement de l’estime de soi, qui permet d’exprimer ce que nous sommes, ce qu’il y a de beau en nous et qui nous redonne des armes pour trouver des solutions innovantes à nos problèmes du quotidien !

Redonner des couleurs à son univers

Nous le savons tous de façon intuitive, émotions et couleurs sont liées, ne dit-on pas “être vert de rage”, “broyer du noir”, “voir la vie en rose” ??? Et si ces intuitions étaient fondées ?

“Nous pensons que la raison pour laquelle ces métaphores ont émergé est peut-être liée à une véritable connexion entre l’humeur et la perception des couleurs” conclut, dans un communiqué, l’un des chercheurs.

Une étude publiée par la revue Psychological Science explique ce phénomène biologique qui modifie notre perception des couleurs selon notre humeur ! Cette modification de notre vision pourrait s’expliquer par la dégradation d’un neurotransmetteur présent dans nos rétines, la dopamine.

Lorsque le niveau de dopamine baisse, par exemple lors d’un état dépressif, notre perception des couleurs est altérée et nous ne percevons plus de la même façon le spectre bleu-jaune qui a tendance à virer au gris !

A défaut de prétendre qu’utiliser le bleu et le jaune rebooste notre taux de dopamine et met notre humeur au beau-fixe, remettre des couleurs dans notre vie l’espace d’un instant, est une VRAIE bonne raison de pratiquer le dot-painting ! Aucune limite ni contrainte dans ce choix là, vous pourrez utiliser peu ou beaucoup de couleurs, peu importe ! Votre envie sera votre seul maître !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Vous essayez de manger plus sainement ? Faites des changements de style de vie, et ayez un jour de triche hebdomadaire

Un point après l’autre…

Alors comment réaliser un dot-painting ?

D’abord, installez-vous dans un endroit calme, éteignez votre portable et toutes autres sources de distractions, ne gardez tout au plus qu’une musique apaisante.

Vous aurez besoin :

  • D’un support de votre choix : papier (épais), carton de récup, toile, bois, galet ou pourquoi pas un œuf ?!!!
  • De peinture type gouache ou acrylique.

Quel que soit le support choisi, choisissez de le peindre dans une couleur qui mettra les autres en valeur (ou comme moi prenez des feuilles Canson de couleurs) !

Vous avez deux manières d’appréhender le dot-painting :

Soit à la façon d’un mandala, (ci-dessous mandala sur galet) en dessinant une forme circulaire et géométrique que vous pouvez complexifier à loisir, dans ce cas-là, préparez votre support en traçant les axes et les cercles pour garder une symétrie parfaite. Attention ! Plus le support est petit plus vos outils doivent être précis !

mandala sur galets dot painting

Soit de façon plus informelle et plus spontanée, à la manière des peintures aborigènes, qui à mon sens autorise plus de créativité et de liberté dans l’exécution.

L’avantage de cette activité est qu’elle permet beaucoup de liberté et de créativité ! Vous pouvez faire des motifs en commençant par un point, puis un cercle autour du point, ainsi de suite, vous pouvez tracer des lignes ou varier la taille de vos points ainsi que vos couleurs pour faire jouer les contrastes ! Choisissez au départ un format raisonnable (type feuille A4) et au fur et à mesure, vous aurez envie de créer des motifs plus complexes et plus grands, jusqu’à réaliser de véritables tableaux comme ci-dessous !

art traditionnel aborigene

Quant aux outils nécessaires pour réaliser ses points, le champ des possibles est large !

Toutes les techniques créatives sont possibles, on peut poser ses points directement sur le support à l’aide du tube ou utiliser n’importe quel objet de préférence à bout plat, on peut prendre de simples coton-tiges ou des pinceaux très fins, on peut varier les tailles, on peut tout faire !

Le meilleur geste est de tenir l’outil de son choix le plus verticalement possible et de poser ses points de peinture par petites touches sur le fond de couleur, créant ainsi du contraste et une mise en relief grâce à l’épaisseur de matière déposée.

Avec l’engouement pour le dot-painting et en particulier les mandalas, il existe actuellement beaucoup d’outils spécialisés sur le marché qui permettent de réaliser des points parfaits, très précis et sans bavure, mais il est possible de réaliser soi-même ses outils ou d’utiliser directement le tube de peinture comme applicateur !

Personnellement, c’est ce que je fais et je varie la taille des points en pressant plus ou moins sur le tube !

Point positif, peu ou pas de matériel à acheter ou à nettoyer, point négatif, choix des couleurs limité au nombre de tubes disponibles !

Mais si vous voulez vraiment être précis, investir quelques dizaines d’euros dans du matériel spécialisé vous permettra de créer de véritables œuvres d’art en plus de vous détendre !

Le point final !

Vous l’avez compris, adopter une activité créatrice permet de réduire son stress, car créer nous fait du bien en nous aidant à exprimer nos émotions sous une autre forme, non verbale.

Mettre un point sur ses maux, oser laisser parler ses mains même sans être artiste, redonner des couleurs à notre univers, voilà pourquoi le dot-painting, comme tout autre forme d’art, est une solution efficace pour lutter contre le stress.

Bien entendu, je ne vous demande pas de me croire sur parole ! Essayez de pratiquer quelques instants par semaine ces pauses créatrices, et pendant ces quelques heures, laissez la s’exprimer sans jugement ni contrainte.

Vous pourrez alors remplacer vos idées noires et vos pensées négatives par des points de couleurs et cheminer vers ce temps des rêves qui vous appartient !

Sophie Meyer du blog Dessinemoi1portrait.com

Ressources :

https://www.santemagazine.fr/actualites/le-lien-entre-couleurs-et-emotions-190854

https://www.topsante.com/medecine/psycho/stress/l-art-therapie-efficace-pour-reduire-le-stress-611886

http://www.artsdaustralie.com/fr/art-australien-aborigene.php

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.