Concentration profonde : S’ouvrir au milieu de l’instabilité

au milieu de l’instabilitéLorsque nous nous mettons à travailler sur une tâche importante et significative, il se passe quelque chose d’intéressant.

Nous nous sentons un peu chancelants.

C’est le sentiment que l’on ressent lorsque l’on se retrouve en terrain incertain, lorsqu’on ne sait pas exactement ce que l’on fait ou si l’on peut le faire, lorsque l’on se sent un peu perdu ou lorsque l’on n’a pas de solides appuis. Ce sont les turbulences que provoque l’absence de fondement.

Il n’y a rien de mal à se sentir instable, mais notre esprit n’aime pas vraiment cela. En fait, nous avons entrainé notre esprit à fuir cette incertitude et ces turbulences, à courir vers les distractions, à remettre les choses à plus tard, à faire des tâches inutiles, à essayer de contrôler les choses et à adopter une multitude d’autres mauvaises habitudes.

Nous ressentons l’instabilité et faisons immédiatement tout ce que nous pouvons pour éviter de la ressentir.

Et si nous pouvions ressentir cette instabilité sans avoir besoin de la fuir ? Et si nous pouvions pratiquer la pleine conscience au milieu de l’instabilité et ainsi rester présents malgré l’absence de fondement ? Nous pourrions même apprendre à être tout à fait heureux au milieu de l’instabilité, à la voir comme une étape que nous devons passer si nous voulons faire quelque chose de significatif, si nous voulons avoir un impact sur le monde et faire une différence dans la vie des autres.

Nous pouvons le faire en nous entrainant nous-mêmes à la concentration profonde.

Le passage à la concentration profonde

Le concept de la concentration profonde invite simplement à rester concentré sur une tâche plus longtemps qu’à l’accoutumée. La concentration profonde nous permet de continuer une tâche malgré l’envie de passer à autre chose, malgré nos habitudes. Elle nous invite à nous immerger dans la tâche, à créer un espace sans distraction où l’on peut rester au milieu de l’instabilité et lui donner tout son être.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment méditer quotidiennement

Combien de fois nous consacrons-nous entièrement à une tâche ? À quel degré les choses changeront-elles si nous passions plus souvent à la concentration profonde ?

Pour y parvenir, vous devez faire de l’espace et vous fixer l’intention de plonger profondément dans la tâche que vous souhaitez accomplir. Vous devez choisir une tâche importante à vos yeux ; une tâche qui vaut la peine de ce genre de plongée.

Il vous faudra aussi créer une sorte de structure qui vous maintiendra dans cet état de concentration profonde lorsque vous vous retrouvez au milieu de l’instabilité et que vous avez envie de fuir. Cette structure pourrait être une sorte de système de responsabilisation, une sorte de session structurée qui est chronométrée, qui n’offre pas d’échappatoire ; et pendant laquelle vous n’accédez pas au wifi. Vous pouvez trouver la structure qui fonctionne pour vous au fil du temps si vous vous entrainez.

La conséquence, c’est que vous avez désormais une façon très différente d’aborder une tâche. Désormais vous ne cherchez pas simplement à vous précipiter pour finir une tâche et passer à la tâche suivante. Votre travail devient digne de toute votre attention ; un endroit digne de votre présence ; une activité digne de votre plein dévouement.

Au lieu que le travail soit une source d’instabilité qu’il faut fuir, il devient une source d’absence de fondement grâce à laquelle l’on peut savourer la qualité de l’incertitude tout en appréciant cet état dans lequel l’on peut être au service des autres.

L’entrainement

Alors, comment s’entrainer à rester dans un état de concentration profonde au lieu de fuir l’instabilité ? Pour ce faire, il faut :

  • S’engager
  • Mettre en place un système de responsabilisation
  • Avoir des séances quotidiennes. Il n’est pas nécessaire que ces séances soient longues. En fait, je recommande simplement une séance quotidienne de 10 minutes pour la première semaine. C’est une technique éprouvée que j’ai utilisée avec des milliers de personnes, moi y compris.

Nous considérons ces sessions comme une terre sacrée, et nous y consacrons tout notre être.

Article original écrit par Léo Babauta.

Avant de prendre congé de vous, je vous invite à voir la vidéo suivante. Elle explique comment la méditation peut vous aider à booster votre productivité. Vous pourriez pensez ceci : où est le rapport ? Eh bien, la méditation est l’une des pratiques les plus efficaces pour aider votre esprit à se concentrer sur une seule chose à un moment précis. Cette capacité peut ensuite vous permettre de mieux accomplir vos tâches importantes.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les sales petits secrets des blogueurs sur la productivité
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
2 commentaires
  1. Excellente entrée en matière (à creuser !) sur la concentration. Étant multipotentielle, j’ai une grande tendance à l’éparpillement, ce qui me dessert beaucoup !
    À la réflexion, il n’y a que lorsque j’écris que je me sens vraiment concentrée. C’est un début…
    Un grand merci pour cet article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.