Les 11 leçons de vie que j’ai enseignées à mes six enfants

leçons de vieRécemment, à l’occasion de mon 46e anniversaire, mes enfants (surtout l’aîné) ont dressé une liste des leçons de vie que j’avais enseignées à chacun d’eux jusqu’à ce jour. Chacun a dressé sa propre liste et ma femme Eva les a gentiment mises ensemble dans un bloc-notes.

En les lisant, j’ai failli couler des larmes. C’est tellement touchant de constater qu’ils apprécient ces leçons de vie que j’ai essayé de leur transmettre ; ces choses que j’ai apprises et que je veux qu’ils comprennent à leur tour.

En tant que père, il n’y a rien de plus important que de voir comment vous avez aidé vos enfants en leur donnant l’exemple et en leur parlant au fil des années. Nous avons une famille composée de 6 enfants, âgés de 13 à 26 ans, et ils sont tous des êtres exceptionnels.

Il s’avère qu’il y avait des leçons de vie que tous mes enfants ont inscrites sur leur liste ; et je vais les partager avec vous ici. Puisqu’ils partageaient toutes ces leçons de vie, cela m’a amené à me demander si ce n’étaient probablement pas les leçons les plus importantes que je leur aie enseignées ou simplement celles sur lesquelles j’ai vraiment mis l’accent.

Les voici donc ; classées approximativement selon la fréquence à laquelle elles apparaissaient sur la liste de mes enfants :

1. N’ayez pas peur de faire des erreurs ; il n’y a rien de mal à échouer. C’était la leçon qui est revenue le plus fréquemment sur leurs listes. Elle est revenue le même nombre de fois que la suivante. J’aime vraiment le fait que mes enfants aient compris cette leçon.

2. Faites preuve d’empathie et essayez de voir les choses du point de vue des autres. C’était l’autre leçon présente sur toutes leurs listes, et une fois encore, c’est merveilleux qu’ils aient tous pris cela à cœur. J’ai essayé de leur montrer cela à travers mes actions, bien que je ne sois évidemment pas totalement irréprochable.

3. Sortez de votre zone de confort. C’est une autre leçon que j’ai essayé d’enseigner à mes enfants en donnant comme exemple le fait de courir plusieurs marathons et un ultra-marathon, mais aussi de faire des choses qui m’effraient, comme parler devant un public ou écrire des livres. C’est l’une des leçons de vie les plus importantes pour moi.

4. Ne dépensez pas plus que ce que vous avez. C’est une notion très simple, mais qui est rarement appliquée. Je suis heureux que mes enfants aient déjà cette mentalité : vivez selon vos moyens, économisez autant que vous le pouvez.

5. Soyez reconnaissant pour ce que vous avez et appréciez où vous êtes maintenant. J’aime ce point. C’est une attitude que j’essaie d’adopter au maximum. Je les exhorte également à en faire de même lorsqu’ils pensent aux choses qu’ils n’ont pas. Chaque fois que nous nous surprenons en train de nous plaindre, c’est l’occasion de nous réveiller et de nous rendre compte de la beauté de la vie devant nous.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  20 choses que j'aurai aimé savoir quand j'ai commencé à faire ma vie

6. La tristesse fait partie de la vie, et il n’y a rien de mal à la ressentir. Malgré ce que j’ai dit dans le point précédent, il n’y a rien de mal à ressentir de la tristesse, de la douleur, du chagrin, de la frustration, de l’anxiété et de la colère. En fait, la plupart d’entre nous ne souhaitent jamais ressentir ces émotions, alors nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour les ignorer ou nous en éloigner. Au lieu de cela, j’essaie de ressentir ces émotions. J’essaie d’en faire l’expérience. Cela me permet d’apprendre à me battre. Si nous ne sommes pas prêts à faire face à nos propres défis, comment pouvons-nous être présents pour les autres lorsqu’ils sont dans des difficultés ?

7. N’abandonnez pas simplement parce que quelque chose devient difficile. En tant que nouveaux adultes, nos quatre enfants les plus âgés doivent faire face à divers défis d’une manière ou d’une autre. Cela fait bien entendu partie de la croissance, mais les défis sont toujours pénibles. Mon travail en tant que père est de les encourager à ne pas abandonner simplement parce que c’est difficile. Je dois leur apprendre qu’ils doivent continuer d’avancer et se servir de ce défi pour grandir.

8. Ne vous tuez pas à la tâche. Malgré tout, je ne suis pas fan du travail excessif. Je crois que le cerveau ne fonctionne pas bien lorsque l’on étudie ou travaille jusqu’à épuisement. J’essaie alors d’apprendre à mes enfants à faire des pauses, à se reposer, à sortir et à bouger un peu.

9. C’est normal d’être bizarre en public. Amusez-vous. Je ne sais pas pourquoi plusieurs d’entre eux avaient ce point sur leur liste. Ils ont sans doute appris cela d’autrui, n’est-ce pas ? En vérité, c’est peut-être parce que j’ai tendance à danser et à sauter avec eux pendant que nous nous promenons en ville ou parce que nous avons l’habitude de nous encourager à faire des choses bizarres en groupe, peu importe ce que les autres pourraient en penser.

10. Votre réalité est le reflet du récit que vous vous racontez. C’est l’une des leçons de vie que j’ai apprises tardivement, et je suis heureux que mes enfants l’apprennent également. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez apprendre à laisser tomber ce récit, si cela conduit à la souffrance. À quoi ressemblerait ce moment sans votre récit ? Il serait merveilleux et plein de liberté.

11. Faites rire les gens. Cela rend leur journée plus radieuse. Je suis si heureux qu’ils aient appris cette importante leçon de moi ! Avec mes enfants, je plaisante presque toujours, sauf lorsque je deviens (trop) sérieux au moment de leur apprendre une leçon importante. La plupart du temps, j’essaie d’adopter une approche pas trop dure.

leçons importantes

J’aime mes enfants de tout mon cœur et c’est un privilège d’être leur père. Je m’attribue 10% du mérite et je donne le reste à leurs mères, à leurs grands-parents et à eux-mêmes.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Pas le Moral ? 7 façons de vous remettre d'aplomb !

J’ai moi-même appris d’importantes leçons grâce à mes enfants :

  • Les enfants méritent d’être entendus, écoutés et respectés. Je suis devenu père en pensant que c’est moi qui décide, et qu’ils ont juste besoin de m’écouter ! Cependant, au fil des années, j’ai appris à les écouter et à les traiter comme je voudrais qu’on me traite.
  • Les enfants ont un cœur tendre qui souffre lorsque vous n’êtes pas gentil avec eux. Quand j’étais jeune papa, mes frustrations et mes insécurités m’ont conduit à des accès de colère. En effet, je leur criais dessus et parfois je leur mettais des fessées. J’ai mûri depuis lors, mais plus important encore, j’ai appris à voir la tendresse de leur cœur et à voir à quel point cela leur fait mal de se faire engueuler par quelqu’un en qui ils ont autant confiance et qu’ils aiment. Je suis beaucoup plus doux avec eux ces temps-ci.
  • Je devrais me détendre et ne pas me montrer toujours trop sérieux. Chaque fois que j’ai une trop haute opinion de moi-même, mes enfants m’aident à revenir à l’humilité. Chaque fois que je deviens trop sérieux, mes enfants se moquent de moi. J’adore ce rappel amusant qui m’amène à me détendre.
  • Les pères sont maladroits, imparfaits, pas sympas. Et c’est ainsi que nous devrions être. Je pense parfois que je peux être un père « sympa ». Lorsque j’essaie d’utiliser un nouveau jargon ou de faire référence à un mème, mes enfants me taquinent à ce sujet. Lorsque je fais une blague ou un jeu de mots que je trouve hilarant, ils se moquent de moi et appellent cela la « blague de papa ». J’ai donc appris à accepter mon côté imparfait et à être moi-même avec eux.
  • Tout ce dont ils ont besoin, c’est de votre amour. En tant que parents, il y a beaucoup de choses pour lesquelles on s’inquiète, et de nos jours, nous avons tendance à être obsédés par notre volonté de tout faire correctement pour nos enfants. Cependant, nous nous inquiétons trop. Il n’y a qu’une seule chose qui compte vraiment. Tout ce qui vient après n’est que détail. En effet, les enfants veulent que vous les aimiez et que vous receviez leur amour. C’est tout ! Nourrissez-les, habillez-les, hébergez-les, éduquez-les, mais au-delà de tout cela, aimez-le. Laissez tomber tout ce qui vous empêche de les aimer et laissez paraitre votre amour aussi simplement et clairement que possible.

Merci à vous mes chers enfants !

Article original écrit par Léo Babauta.

En complément de ces leçons de vie, j’aimerais partager avec vous, à travers la vidéo suivante, 5 perles de sagesse qu’il faut connaitre avant de mourir. Tous ces conseils réunis vous permettront sans aucun doute d’avoir une meilleure vie.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

leçons de zen, les leçon de la vie enfant, wealthq3x, www LECONS-DE-VIE com
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.