Pour devenir plus zen au quotidien

Mettre en place une structure impeccable dans votre vie

Mettre en place une structureIl existe une étrange contradiction dans la plupart de nos vies :

Nous avons en effet l’impression que le désordre s’est profondément instauré dans notre vie. Nous ressentons cela dans tous les domaines, ce qui nous stresse et nous pousse à nous refermer sur nous-mêmes, à nous sentir accablés, à courir vers les distractions et le confort. Cela nous pousse dans une énorme incertitude.

Mais…

Nous refusons de nous en tenir à une structure particulière et à la routine. Nous voulons instaurer le grand ordre dans notre vie. Toutefois, quand il s’agit de le suivre réellement, nous sommes aux abonnés absents. Cela nous parait trop rigide, trop contraignant. Alors, nous mettons immédiatement le plan de côté, à répondre à des messages, à aller vers des distractions et à lire ou regarder du contenu en ligne. Cela crée encore plus d’incertitude, car nous ne pouvons pas nous en tenir à la structure.

Cette contradiction n’est peut-être pas universelle, mais elle s’applique à beaucoup de gens. Je parierais même que la plupart de ceux qui lisent cet article ressentent cette forme de contradiction dans leur vie.

Maintenant, je ne pense pas que vous puissiez contrôler tout ce qui se passe dans votre vie. La vie est intrinsèquement désordonnée et incertaine, et toute tentative d’y mettre de l’ordre et de la stabilité est fondamentalement futile. Il est souvent plus utile de s’entrainer à gérer l’incertitude plutôt que d’essayer de la contrôler.

Cela étant dit, il ne s’agit pas d’une approche du « tout ou rien ». Nous pouvons mettre en place une structure et une pratique pour gérer l’incertitude. Nous pouvons même créer une structure pour nous entrainer à gérer l’incertitude. Et nous pouvons apprendre à nous détacher de cette structure, de sorte que si nous devons nous en passer pendant un jour ou une semaine, nous ne nous en trouvions pas mal.

Deux raisons de mettre en place une structure

Deux effets majeurs (interdépendants) se dégagent de cette lutte contre la structure et le désordre :

1) Le désordre présent dans notre vie nous déboussole d’une manière ou d’une autre. Lorsque le désordre prévaut autour de nous, il est difficile d’être irréprochables dans ce que nous faisons. Il ne nous est pas facile de nous concentrer. Nous avons vraiment du mal à faire ce qu’il faut pour que le travail que nous accomplissons ait un vrai sens. Nous sommes très affectés par tout ce qui nous entoure, et par toute forme de désordre dans nos vies. Cela ne signifie pas que nous devons viser la perfection, mais plutôt que nous devons reconnaitre les effets de ce désordre sur nous.

2) L’absence de structure crée un manque de confiance. Lorsque notre vie est complètement déstructurée et désordonnée, les autres personnes ont du mal à nous faire confiance. Si vous deviez vous lancer dans les affaires et que vous aviez le choix entre une personne qui connait de gros problèmes dans sa vie professionnelle et personnelle, et une autre dont la vie est stable et structurée, vers qui iriez-vous ? Ce désordre est remarqué par nos conjoints ou partenaires, amis et proches, collègues, employeurs et clients, même s’ils ne peuvent pas le voir complètement. D’ailleurs, nous le ressentons nous-mêmes, ce qui détruit la confiance que nous pouvons avoir en nous-mêmes.

Rien de tout cela n’est une raison pour paniquer ou culpabiliser. Prenez simplement conscience des effets de l’absence de structure dans votre vie. En plus de cela, vous gagneriez à vous résoudre à mettre en place une structure impeccable avec le temps dans votre vie.

Mettre en place une structure

Mettre en place une structure impeccable

Une fois que vous décidez de mettre en place une structure dans votre vie, il est important de garder en tête qu’il s’agit d’un processus et non d’une destination. Il ne prend pas fin après quelques actions, c’est un processus continu.

À quoi ressemble concrètement ce processus ? Voici ce que je fais personnellement :

1. Reconnaitre que le désordre prévaut dans une partie de ma vie et que je pourrais avoir besoin de mettre en place une structure pour changer les choses. J’énumère certains de ces domaines ci-dessous, mais l’important est de remarquer le sentiment de désordre dans un domaine et de prendre la résolution d’essayer de créer une meilleure structure.

2. Considérez une structure qui vous aidera à développer un sentiment de confiance. Par exemple, si vous ne parvenez pas à traiter vos courriels, vous pourriez faire ceci : « vérifier les courriels à 10 h, 13 h et 17 h seulement, et traitez chaque courriel de manière à ce que votre boîte de réception se vide, ou que vous n’ayez pas besoin de plus de 20 minutes pour les traiter ». Si cela peut vous permettre d’avoir confiance en vous quant à la gestion de vos courriels, alors c’est une bonne structure. Il vous faudra peut-être la tester (voir ci-dessous). Prenez un peu de temps, déconnectez-vous et restez seul pour contempler cette structure.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  3 actions pour avoir un bureau bien rangé

3. Mettez par écrit les grandes lignes de votre structure, puis affichez votre note à un endroit où vous la verrez. Une fois que vous aurez contemplé votre structure, mettez-la par écrit, soit sur papier, soit dans un document texte. Assurez-vous d’afficher cette note à un endroit où vous la verrez quand vous en aurez besoin. Si vous l’écrivez et que vous l’oubliez ensuite, alors cela n’aurait servi à rien.

4. Agissez ! C’est l’étape clé ! Ici, vous êtes invité à tester réellement la structure en l’utilisant. Voyez si elle fonctionne. Voyez si cela vous donne un sentiment de confiance. Cherchez les défauts et corrigez-les si nécessaire. Appliquez cette structure non pas comme une corvée, mais comme une pratique, pour voir si vous pouvez vous détendre et vous y abandonner.

5. Réexaminez et révisez-la régulièrement. Même si la structure est bonne, ce n’est pas pour autant la fin de l’histoire. C’est comme une machine qui, même si elle fonctionne bien, finira par tomber en panne à un moment donné. Elle a besoin d’entretien. Vous devez faire des ajustements au fur et à mesure que les choses changent dans votre vie. Vous devez donc peaufiner votre structure toutes les fois que votre vie l’exige. Tous les mois ou tous les deux mois, réexaminez-la et révisez-la s’il le faut. Faites cela au minimum deux fois par an, c’est-à-dire une fois tous les six mois (placez des rappels dans votre calendrier s’il le faut).

Je revois constamment mes structures et je les révise, surtout quand je pense que c’est nécessaire.

Exemples de structures

Le désordre pourrait prévaloir dans certains domaines et donc nécessiter une restructuration :

  • Structure quotidienne : Comment voulez-vous structurer votre journée ? Il n’est pas nécessaire qu’elle soit super planifiée et rigide. Oui, vous pouvez avoir une structure simple : une routine matinale simple suivie d’un bloc de temps que vous consacrez aux tâches importantes, le traitement des courriels. Après cela, vous pouvez entamer la routine de clôture du travail, l’exercice physique, la méditation et la routine du soir. D’autres personnes pourraient être plus à l’aise avec une structure plus détaillée ou encore plus souple. D’autres encore pourraient trouver leur bonheur en utilisant une structure différente selon les jours.
  • Structure financière : Comment gardez-vous le contrôle de vos finances ? Créez un système qui vous permette de suivre vos dépenses de façon régulière et de disposer d’un plan pour mieux dépenser votre argent.
  • Communication : Comment gérez-vous les courriels et les messages ? Vous pouvez réserver du temps dans votre emploi du temps pour vous occuper de vos courriels et de vos messages, sans être submergé par ceux-ci ou le faire tout au long de la journée.
  • Relation(s) : Comment gérez-vous votre relation ? Avez-vous l’habitude de sortir régulièrement ou de passer du temps ensemble avec la personne qui vous est chère ? Suivez-vous une thérapie ou faites-vous des escapades pour vous concentrer sur votre couple ? Si vous n’êtes pas en couple, alors comment restez-vous en contact avec vos amis les plus chers et vos proches ? Que faites-vous pour vous assurer de rester proche d’eux, ou d’aller encore plus loin ?
  • Santé : Comment restez-vous actif ? Que mangez-vous pour mener une vie saine et épanouie ? Comment resterez-vous à la pointe dans ces deux domaines ?
  • Entretien ménager et personnel : Comment faites-vous la lessive ? Comment gérez-vous les emplettes et le menu, le nettoyage de la maison, etc. ? Qu’utilisez-vous pour prendre soin de vous-même et faire votre propre toilette, etc. ?
  • Cadre physique : Le désordre prévaut-il dans votre maison et sur votre lieu de travail ? Votre environnement est-il encombré ? Comment tout cela affecte-t-il votre état mental ?

Ce sont là des exemples importants, mais le désordre peut prévaloir dans d’autres domaines de votre vie. Vous devez mettre en place une structure dans tous les domaines où vous aimeriez avoir plus confiance en vous ou mettre de l’ordre dans votre vie.

S’entrainer à gérer l’incertitude à l’intérieur et à l’extérieur de la structure

Une fois la structure mise en place, il y a deux façons de s’entrainer :

1. Apprendre à gérer l’incertitude et la résistance liées au fait de mettre en place une structure. Si vous sentez que vous avez du mal avec l’idée de mettre en place une structure dans votre vie, vous pouvez travailler à gérer l’incertitude liée à cela.

2. Apprendre à gérer l’incertitude quand vous n’appliquez pas la structure. Vous ne serez pas toujours en mesure d’appliquer fidèlement votre structure. Les choses se passeront bien certains jours et mal d’autres. Les jours où les choses se passent mal, vous pouvez travailler à essayer de composer avec le fait de ne pas avoir été en mesure de respecter votre structure.

Parlons d’abord de la résistance à la structure.

Résistance à la structure : Lorsque vous créez une structure, cela peut sembler agréable, mais quand vient le moment de la mettre en application, vous pouvez avoir du mal. Il peut arriver que vous vous demandiez si vous êtes capable d’appliquer cette structure ou même si c’est la bonne en fin de compte. Vous pouvez même vous demander si vous ne devriez pas plutôt passer à autre chose. C’est l’incertitude et la résistance que suscite la structure elle-même.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  30 choses à faire pour éviter de sombrer dans un ennui mortel au boulot

C’est en fait parfait ! La structure, au lieu d’éliminer l’incertitude de votre vie, vous donne plutôt de l’espace pour vous entrainer à gérer l’incertitude. Ainsi donc, au lieu d’évoluer sans structure, vous vous invitez vous-même à affronter courageusement votre malaise et votre incertitude.

La pratique consiste à rester dans l’inconfort qui vient avec le fait d’avoir une structure, et à jouer avec ce sentiment. Ressentez la résistance, mais ne la fuyez pas. Ouvrez-vous à ce sentiment, plongez-vous-y, soyez-en conscient. Trouvez une façon d’apprécier cet espace, soyez curieux, reconnaissant et même joyeux au milieu de celui-ci. Pensez ensuite à ce que vous vous êtes fixé comme objectif ! Au lieu de fuir la structure, détendez-vous en son sein. C’est une pratique incroyable.

L’incertitude quand on n’applique pas la structure : Si vous êtes habitué à avoir une structure, que se passe-t-il lorsque vous ne pouvez pas l’utiliser ? Par exemple, il se peut que des gens vous rendent visite et que vous ne puissiez pas faire votre routine habituelle. Ou bien vous voyagez, vous avez une crise au travail, vous avez une crise à la maison, ou vous avez des activités sociales qui perturbent votre programme et votre structure habituels.

C’est aussi parfait ! En effet, c’est l’occasion pour vous de vous entrainer à lâcher prise par rapport au besoin d’appliquer une structure, et de vivre le moment présent pour décider de ce qu’il faut faire ensuite.

Par exemple, vous êtes peut-être en voyage et vous ne parvenez pas à appliquer votre structure, mais vous vous réveillez malgré tout et décidez de toujours méditer, alors vous méditez pendant quelques minutes dans votre chambre d’hôtel. Puis vous décidez qu’il vous faut faire un peu d’exercice physique, et vous le faites avant de démarrer votre journée de travail. Vous trouvez une ouverture à l’heure du déjeuner pour rattraper les messages que vous n’aviez pas pu traiter jusque-là. Avant de vous coucher, vous trouvez une autre ouverture pour écrire un peu. Vous vous épanouissez, sans lâcher prise par rapport à tout ; vous trouvez votre concentration et votre but au milieu du chaos.

La même chose s’applique quand vous traversez une crise ou si vous avez des visiteurs, etc.

Cela ne veut pas dire qu’il vaut mieux ne pas avoir une structure. Avoir une structure par défaut sera d’une grande utilité pour la plupart des gens, mais cela ne veut pas dire qu’il vous faut obligatoirement avoir une structure pour être en mesure de travailler.

S’adapter et apprendre avec une structure

Tout ce qui précède est très bien, mais tout ne s’arrête pas lorsque vous parvenez à mettre en place une structure. Vous allez devoir la peaufiner sur une base continue.

Travailler en utilisant cette structure vous permettra de déterminer si elle fonctionne pour vous, si vous avez des besoins qui ne sont pas satisfaits par la structure, si vous avez oublié d’inclure certains éléments.

Par exemple :

  • L’un de mes clients a conçu un emploi du temps, mais a constaté plus tard qu’il était très fatigué après ses journées, car sa structure ne prévoyait pas suffisamment de temps pour le repos. Il a donc pu ajuster les choses de manière à disposer d’un temps de repos suffisant pour s’assurer qu’il dorme bien.
  • Une autre cliente a découvert qu’elle était débordée par sa trop longue liste de tâches. Elle a donc compris qu’il vaut mieux réduire ses attentes quant à ce qu’elle pouvait faire.
  • Personnellement, j’ai constaté que le paysage de ma journée change constamment, et cela ne se fait pas toujours dans la cohérence. J’ai donc une structure pour les fois où mes journées sont plutôt libres avec seulement une ou deux réunions. Sinon, j’adapte ma structure en début de journée en fonction de ce que j’ai à faire. D’autres fois, je trouve des solutions à la volée quand je constate que les choses prennent des tournures inattendues au cours de ma journée.
  • Vous pouvez constater qu’il vous faut ramener une tâche au matin afin de parvenir à vous y consacrer. De même, vous pouvez mettre une tâche en après-midi de façon à ce que vous soyez en mesure d’économiser de l’énergie. Sinon, vous pouvez avoir une structure différente pour chaque jour.

L’important, c’est d’apprendre et de s’adapter. C’est un processus de perfectionnement continu. Vous pouvez le peaufiner au fur et à mesure avec un peu de soin et d’attention.

Vous gagneriez vraiment à mettre en place une structure dans votre vie. Les gens qui vous entourent peuvent également vous faire davantage confiance et se détendre grâce à cette structure. Elle devient donc un moyen pour vous de gérer l’incertitude, la résistance et l’inconfort qui surviennent inévitablement dans votre vie.

Article original écrit par Léo Babauta.

Nous nous sommes beaucoup étendus sur la question de la structure de vie, mais je vous invite à la revoir sous un autre angle à travers la vidéo du jour. Voyez plutôt !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.