Réorienter les habitudes inconscientes

se libérer des habitudes inconscientesIl est déjà assez difficile de changer une habitude physique : faire une promenade quotidienne, s’asseoir pour écrire, prendre une salade au déjeuner chaque jour. Ces habitudes sont faciles à constater, mais elles peuvent néanmoins représenter un défi à relever au quotidien.

Qu’en est-il des habitudes inconscientes, que vous ne savez même pas que vous avez ? Peut-être les remarquerez-vous plus tard ou même jamais. Comment changer ce genre d’habitudes inconscientes ?

En ce qui me concerne, j’ai un certain nombre d’habitudes inconscientes sur lesquelles je pourrais me concentrer :

  • Juger les autres
  • Manger sans réfléchir, surtout quand je parle à des gens ou que je regarde la télévision
  • Rester assis trop longtemps et se laisser distraire en ligne
  • Me comparer aux autres ou me juger moi-même
  • Me refermer sur moi-même quand quelqu’un est mécontent de moi
  • Cacher des choses aux autres parce que j’ai honte ou peur qu’ils le sachent

Bien sûr, il ne s’agit que de quelques exemples parmi tant d’autres. Ces habitudes inconscientes sont profondément ancrées, car je les ai depuis l’enfance.

Le fait d’entretenir ces habitudes inconscientes n’est pas une raison pour culpabiliser ou me juger moi-même. Il n’est pas mauvais d’entretenir ces habitudes inconscientes. Je peux néanmoins constater qu’elles ne sont pas utiles à mon bonheur, à mes relations et encore moins au travail que je veux faire dans le monde.

Il serait donc utile de réorienter ces habitudes inconscientes.

Comment s’y prendre ?

Ce que vous devez savoir sur les changements d’habitudes

Avant de commencer, il est important de savoir que vous serez confronté à deux grands obstacles si vous souhaitez changer ce genre d’habitudes :

1) Elles sont profondément ancrées. Vous les entretenez depuis des années, ce qui les a renforcées au fil du temps. Il n’est donc pas possible de les changer du jour au lendemain. La réorientation des habitudes inconscientes peut prendre des mois, et dans certains cas, plus longtemps. Tout dépend de l’importance que vous accordez à cette réorientation et à la constance dont vous faites preuve.

2) Ces habitudes sont inconscientes. Si vous ne savez pas que vous les entretenez, vous ne pouvez travailler à les réorienter. Elles continuent de se manifester et vous n’y pouvez rien. Sans une certaine prise de conscience, vous êtes impuissant.

Ce sera donc probablement un processus désordonné, avec des hauts et des bas, beaucoup d’échecs qui ne seront pas vraiment des échecs si vous les utilisez pour apprendre et développer votre conscience. Cela peut devenir décourageant, à moins que vous considériez chaque échec comme une étape nécessaire pour devenir plus conscient ; un tremplin nécessaire pour traverser cette rivière.

développer de nouvelles habitudes

Une méthode de réorientation pour les habitudes inconscientes

Sur la base des informations ci-dessus, voici comment nous pourrions réorienter ces habitudes inconscientes :

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Le parfait système

1) Concentrez-vous sur une seule habitude à la fois. Si vous remontez pour voir à nouveau ma liste d’habitudes inconscientes, vous remarquerez qu’elles donnent l’impression que l’on peut s’en occuper toutes à la fois. Alors, pourquoi ne pas le faire, demanderez-vous certainement ! Comprenez ceci : s’il est déjà assez difficile de prendre conscience d’une seule habitude inconsciente, essayer de le faire pour plusieurs habitudes à la fois serait comme essayer de regarder 5 télévisions à la fois. Je dirais que c’est impossible. Choisissez-en une seule ; vous pourrez ainsi les toucher toutes au bout du compte.

2) Reconnaissez les effets de l’habitude sur vous. Avant de commencer, réfléchissez à la façon dont cette habitude vous affecte. Prenez quelques jours pour chercher à voir comment cette habitude affecte votre bonheur, vos relations et le travail significatif que vous faites dans le monde. Commencez à déterminer avec précision les répercussions que cette habitude a sur tous les aspects de votre vie. Ensuite, soyez clair sur le fait que vous ne voulez pas continuer à vous infliger cela à vous-même ni aux autres personnes autour de vous. Vous ne pouvez pas vous le permettre.

3) Créez une forme d’entrainement sur laquelle vous allez vous concentrer et susciter une prise de conscience à votre niveau. En vous concentrant sur une habitude et déterminant avec précision la façon dont elle modifie votre vie, vous pouvez mettre en place votre dojo d’entrainement à la réorientation. Voici la solution : créez un espace où vous vous disposez du mieux que vous pouvez à prendre conscience de l’habitude. Par exemple, si je voulais travailler sur l’habitude de « juger les autres », je pourrais décider de faire une heure de pratique chaque jour.

Pendant cette heure, je me promènerai en public en regardant les gens et en remarquant quand j’ai tendance à les juger. Pendant cette pratique, je surveille activement l’habitude inconsciente. Cet entrainement peut durer 30 minutes ou 5 minutes, selon l’habitude. Il y a toutefois un début et une fin bien définis, et je m’exerce intentionnellement pendant ce temps. Je peux étendre lentement la durée de cet entrainement au fil du temps, ou avoir plusieurs séances par jour, mais pas toute la journée. Parfois, je réduis la durée. La clé à ce niveau, c’est d’essayer d’être aussi conscient que possible pendant cette pratique.

4) Imaginez une autre habitude qui serait plus utile que celle que vous avez. Quelle habitude plus utile pouvez-vous développer à la place ? Par exemple, au lieu de juger les gens, je pourrais essayer de les regarder avec des yeux compatissants. Au lieu de manger sans réfléchir, je pourrais essayer de savourer pleinement chaque bouchée, m’arrêtant entre deux bouchées pour me demander si prendre une autre bouchée serait un acte d’amour ou si cela ne servirait qu’à satisfaire des envies.

Plutôt que de rester assis trop longtemps, je pourrais faire des sessions ciblées de 15 minutes, me levant et faisant de l’exercice ou des étirements entre deux sessions. Au lieu de me comparer aux autres ou de me juger moi-même, je pourrais me regarder avec des yeux pleins d’amour. Plutôt que de me taire et de me renfermer sur moi-même lorsqu’une personne est mécontente de moi, je pourrais essayer de voir sa douleur et essayer de comprendre ce qu’elle vit. Au lieu de cacher des choses aux autres, je pourrais m’ouvrir et accepter d’être vulnérable à propos de ce que je cache.

développer de nouvelles habitudes

Ce ne sont là que quelques exemples. Prenez un peu de temps pour imaginer l’habitude que vous gagneriez à développer.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Un guide pour échapper au Matérialisme et Trouver le Bonheur

Lorsque vous vous surprenez à vous adonner à votre ancienne habitude, mettez plutôt en pratique la nouvelle. Pendant votre séance d’entrainement, si vous vous apercevez que vous commencez à donner libre cours à l’ancienne habitude, tournez-vous plutôt vers la nouvelle, aussi délibérément et aussi consciemment que vous le pouvez. Si vous ne le faites pas systématiquement, remarquez simplement que vous ne l’avez pas fait, augmentez votre prise de conscience.

Répétez l’exercice à plusieurs reprises. Répétez-le souvent, jusqu’à ce qu’il devienne plus facile, plus naturel et de plus en plus automatique. Encouragez-vous chaque fois que vous y parvenez en vous donnant une tape « mentale » dans le dos. Réjouissez-vous de ce succès, même s’il n’est pas parfait. Prenez un moment pour vous montrer reconnaissant envers la vie de vous avoir donné la possibilité de faire cet effort.

Apprenez ensuite à appliquer la nouvelle habitude plus tôt. Avec un peu de pratique, vous pouvez apprendre à appliquer la nouvelle habitude beaucoup plus tôt dans le processus. Par exemple, au lieu de juger quelqu’un avant d’essayer de faire preuve de compassion vis-à-vis de lui, je pourrais essayer de faire immédiatement preuve de compassion dès que je le vois. Pour y parvenir, il faut faire preuve d’une grande prise de conscience et de pratique, mais cela devient plus facile avec le temps. Vous finirez par supprimer complètement l’ancienne habitude, de sorte que la nouvelle se renforcera.

Répétez l’opération plusieurs fois. Refaites cela autant de fois que nécessaire pour que la nouvelle habitude s’implémente définitivement. Vous pouvez faire des séances d’entrainement supplémentaires. Vous pouvez même essayer de vous rattraper en dehors des séances d’entrainement, jusqu’à ce que vous puissiez facilement faire preuve de conscience quant à vos habitudes inconscientes.

Important : considérez chaque erreur comme un tremplin vers une plus grande prise de conscience. N’oubliez pas que vous ne réussirez pas dès vos débuts. Ce sera en effet un peu le désordre au début. Les habitudes inconscientes ont eu le temps de se renforcer avec le temps. Ayez donc de la patience envers vous-même. Soyez compréhensif et compatissant envers vous-même. Apprenez à vous encourager lorsque les choses sont difficiles. Et considérez chaque échec comme une information à utiliser pour vous améliorer à l’avenir.

C’est la méthode que je vous propose d’utiliser. Elle fonctionne, je vous le promets ! Grâce à elle, j’ai changé certaines habitudes difficiles, même si cela m’a pris plus de temps que je ne voudrais l’admettre. J’utilise toujours cette méthode par à-coups, mais le changement se produit. Vous pouvez également expérimenter cela !

Article original écrit par Léo Babauta.

Nous avons tous un certain nombre d’habitudes que nous entretenons, mais qui ne nous font pas réellement avancer. Voulez-vous savoir comment remplacer vos mauvaises habitudes par de bonnes habitudes ? Si oui, regardez la vidéo ci-dessous !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.