Pour devenir plus zen au quotidien

Aller vers votre résistance

Aller vers votre résistanceNotre esprit a tendance à se détourner et à s’éloigner de ce que nous craignons et de ce à quoi nous résistons le plus. Nous n’aimons naturellement pas la douleur, la frustration, la difficulté, etc. Alors se détourner, éviter et repousser sont des actes de protection.

Et cette attitude nous maintient dans notre zone de confort. Toutefois, les facteurs de croissance se trouvent dans les choses auxquelles nous résistons.

Chaque jour, trouvez la chose à laquelle vous résistez le plus et rapprochez-vous-en.

Pour que les choses soient claires, je ne vous encourage pas à faire des choses qui pourraient se révéler dangereuses. Sauter d’une falaise et risquer sa vie n’est pas une bonne manière de faire face à votre résistance. Se mettre en danger physiquement n’est pas ce que je suggère.

Je vous invite à trouver l’action, dans votre vie professionnelle ou personnelle, dont vous savez qu’elle vous sera très bénéfique, mais que vous résistez à faire. Allez vers cette résistance.

Tournez-vous vers elle et faites-lui face.

Rapprochez-vous de la peur et accordez-vous la permission de la ressentir réellement. Ouvrez votre cœur à la peur.

Laissez votre amour faire fondre un peu la résistance. Faites face à votre résistance même si elle ne se dissipe pas. Soyez courageux et sans peur avec elle.

faire face à la peur et agir !

Faites la chose à laquelle vous résistez le plus. Faites cette chose de la façon la plus audacieuse possible, même si cela vous met mal à l’aise. Agissez en étant motivé par l’amour. Faites cette chose pendant suffisamment longtemps pour ne plus être retenu par elle et vous verrez que votre relation avec votre résistance changera.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Routine du Matin | Conseils

Trouvez la joie au milieu de la résistance et voyez la beauté de cette expérience. Trouvez des raisons de faire preuve de gratitude malgré la peur que vous ressentez. Voyez des façons de vous divertir, même si l’expérience semble dure.

Tout ce qu’il vous faut faire, c’est de vous concentrer pendant un petit laps de temps au lieu de chercher à prendre en compte l’expérience dans son ensemble. Il vous faut simplement ouvrir votre cœur pendant un instant. Et puis un autre, et encore un autre, mais vous n’avez pas besoin de vous préoccuper de tous ces autres moments. Concentrez-vous uniquement sur le moment présent.

Allez vers votre résistance, ouvrez lui votre cœur, faites-le à plusieurs reprises et voyez ce qui se passe. C’est l’invitation que je vous adresse.

Article original écrit par Léo Babauta.

Le principal danger de la résistance dont il est question ici, c’est qu’elle vous fait tomber dans la procrastination. Or, la procrastination est l’un des plus gros problèmes auxquels il peut vous arriver de faire face. Toutefois, ne paniquez pas, car aujourd’hui, je partage avec vous une façon de vaincre efficacement la procrastination.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
4 commentaires
  1. Je me suis souvent challengée pour ce qui était important pour moi. Oser faire “ce live”, oser faire “cette conférence”, partager “ces choses-la” . J’ai réalisé que le fait d’avoir dépassé mes peurs, m’a permis de me découvrir, de découvrir mon potentiel et de “mettre à jour” continuellement la personne que je suis comme on met à jour un programme informatique! Par contre, je remarque aussi que cela doit être écologique pour moi. Dernièrement, je m en suis voulue de ne pas avoir “oser” confronter ma peur. Et finalement, après en avoir parlé, il s’est avéré que pour moi, ce n’était pas écologique à ce moment-là et cela ne voulait pas dire non plus que j etais “lâche”. Cela voulait dire que, à ce moment-là, ce dont j avais vraiment besoin, c’était d’être douce avec moi-même.

    Oui, se challenger est une super opportunité de croissance et en même temps, “trop” se challenger, n’est pas idéal.

    J’aime bien le concept de la zone de stretch qui se situe entre la zone de confort et d inconfort. J’ai aussi noté, que j’ai plus facile à me challenger dans certains domaines de vie par rapport à d’autres!

    En bref, pour moi, l’idéal c’est: me challenger OUI mais dans ma zone de stretch, pas au-delà ET si ça a du sens (me rappeller “pourquoi je le fais”, “qui ça va me permettre de devenir”, et “qu’est ce que cela va me permettre de faire de plus grand derrière”, etc.)

    Et puis surtout, m’offrir un équilibre entre le challenge et le confort pour éviter de mettre tout mon corps en stress et avoir mon taux de cortisol qui fait la fête!

    Malgré tout ça, un challenge reste un challenge et cela n’est pas facile 😬!

    Merci de ce petit rappel motivationnel… mon prochain challenge arrive… et ça tremble à l’intérieur de moi rien qu’à y penser! 🥶

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.