Pour devenir plus zen au quotidien

Danser au quotidien pour être plus zen et heureux

danser au quotidien pour être zen et heureuxOn connait tous au moins une personne dans notre entourage qui pratique la danse. Cette personne peut être un de nos enfants, notre compagne ou compagnon, une tante, un père ou une mère, une amie ou un copain, voire même notre boucher.

Danser apporte des bienfaits pour la santé prouvés depuis quelques années et elle peut vous changer la vie en vous permettant d’ajouter du plus à votre bonheur au jour le jour.

Mais alors, comment introduire la danse dans son quotidien pour être plus zen et heureux ? Prenez un carré de chocolat (ou une tablette entière), enfilez vos baskets et voyons ensemble comment mettre en œuvre cette activité essentielle à notre bien-être.

Note:  Cet article invité  a été écrit par Hubert Ceram du blog Danse à la maison.

Les bienfaits de la danse

les bienfaits de la danse au quotidien

Entre loisir et sport, la danse est un moyen choisi par bon nombre de personnes pour s’exercer et pratiquer une activité qui apporte des bienfaits corporels et mentaux incontournables.

Pour rester en bonne santé et développer son bien-être

La danse est considérée comme une activité physique à intensité modérée, c’est-à-dire qu’elle ne provoque pas d’impacts ou de blessures importantes sur le corps. Par exemple, il vaut mieux privilégier des activités comme la danse, la natation ou le vélo plutôt que la course à pied qui peut occasionner des blessures.

Danser est source de bien-être pour beaucoup de pratiquants et permet de se maintenir en bonne santé grâce à ses actions bénéfiques sur le corps avec pour exemple :

  • un renforcement des muscles
  • une perte de poids
  • une production d’hormones du bonheur comme l’ocytocine ou la sérotonine
  • une stimulation des articulations, des connexions cérébrales, préservation de la santé (1)
  • renforcement de l’estime de soi

Ce qui est important à retenir, c’est que danser permet de bouger son corps sans risque, de se mettre en mouvement avec plaisir. Et c’est exactement ce qu’il faut faire pour se garantir une bonne santé tout au long de sa vie. Nos ancêtres étaient des chasseurs-cueilleurs et maintenaient une activité physique constante pour se nourrir et rester en vie dans un monde hostile. En bon héritier, nous avons gardé en nous cette sorte de “programmation” dont notre corps a besoin.

Créer et tisser du lien social

On ne le dira jamais assez mais les êtres humains ont besoin d’appartenir à un groupe, de se rassembler, de tisser du lien avec l’autre. Danser, que ce soit dans un cours de danse, dans une soirée dansante ou un événement festif comme un bal, est un moyen puissant de se lier avec d’autres personnes qui ont la même passion.

La danse est présente dans l’Humanité depuis plus de 3 000 ans et était source de rassemblement pour une victoire ou un décès, un baptême ou une initiation. Depuis, cette tradition a évolué pour se transformer en activité ludique et divertissante avec des cours en école de danse, en association, ou à la faveur des soirées et autres rencontres dansantes.

C’est dans ces endroits que le lien social va s’effectuer et perdurer, ce qui va créer des amitiés légères ou plus fortes, voire des rencontres qui débouchent sur des relations amoureuses. L’acte de danser est socialement très important pour nouer des relations entre les gens.

Pour ma part, si je n’avais pas dansé, je n’aurais jamais rencontré autant de gens intéressants et développé des relations d’amitié, car rien que dans un cours ou un stage de danse, il est possible de croiser par exemple plus d’une trentaine de personnes dont certaines peuvent devenir vos amis les plus fidèles.

Exprimer sa créativité et son besoin de danser

La danse est un art où l’on peut se libérer et laisser notre créativité s’exprimer. Sans forcément reproduire un schéma bien établi, chaque être humain a la capacité de faire ressortir ses émotions par le biais de la danse. Depuis de nombreuses années, avec un nombre incalculable de cours, stages, bals populaires, le besoin de danser s’avère être une revendication vitale et ancrée dans notre existence (2).

Vous trouverez d’autres compléments sur les bienfaits de la danse dans cet article qui parle des 5 bonnes raisons de danser seul, à 2 ou en groupe.

Comment choisir sa danse

quelle danse choisir style

Il n’est pas si évident que ça de choisir une danse qui va nous plaire et nous motiver assez pour avoir envie de pousser nos limites. Alors comment faire pour déterminer la danse qu’il nous faut ?

La musique va guider le choix

En effet, avant de choisir la danse que l’on veut pratiquer, il est important de déterminer sur quel type de musique on veut danser. En général, une danse est associée à une musique correspondante ce qui donne le caractère et la spécificité de la danse. Pour d’autres danses, la musique est plutôt un support qui est là pour appuyer et renforcer une expression qui peut se faire sur des sonorités diverses.

C’est là que l’on va retrouver 2 types de famille de danse afin de savoir vers quoi se diriger. Mais avant toute chose, faites le point avec vous-même et trouver ce que vous aimez écouter comme musique, ça vous donnera un premier élément de choix de votre future danse. Les sonorités rock, jazz ou swing vous parlent ou alors ce sera de la musique électro, plus actuelle, ou alors des musiques latines ou afro-caribéennes pour leur côté festif et joyeux ?

Les différents types de danse

Une fois le type de musique choisie, il est temps de choisir la danse qui va correspondre. Bien sûr si vous avez plusieurs musiques qui vous plaisent, vous pouvez essayer plusieurs danses associées. Pour généraliser, il existe 2 grandes familles de danse, ce qui multiplie la difficulté pour choisir une activité qui nous correspond : les danses où l’on danse seul(e) et dans lesquelles on peut danser aussi en groupe. Pour l’autre famille, ce sera des danses où l’on danse à deux, en interaction physique directe avec le partenaire, avec une personne qui guide et l’autre qui écoute le guidage.

Les danses en solo ou en groupe

Pour donner des exemples, vous avez les danses comme la danse classique, le modern-jazz, la danse contemporaine, le flamenco, les claquettes, le hip-hop,  le reggaeton, la zumba, le disco/funk, les nombreuses danses folkloriques françaises ou étrangères… Le choix est large et nul doute que vous pourrez trouver une discipline à votre goût.

Les danses à deux

La danse à deux a le vent en poupe depuis de nombreuses années et remporte un succès retentissant. Pour des exemples, vous pouvez porter votre choix sur les danses suivantes : la salsa, le rock, le tango argentin, la bachata, les danses sportives latines et standards (slow fox-trot, quick-step, valse, jive, paso doble, valse lente, tango, cha-cha-cha…), les danses folk et traditionnelles comme le boston, la mazurka, la java, la valse musette…

Une fois la musique et la danse choisies, vous allez vous demander comment apprendre à danser. Nous allons voir comment procéder pour déterminer vers quoi se tourner pour débuter dans de bonnes conditions avec confiance dans l’apprentissage. Allez-y mettez votre jupette, vos chaussettes et vos lunettes. (enfin, si vous en avez besoin !)

Comment apprendre à danser ?

comment apprendre à danser

On retrouve plusieurs moyens pour apprendre à danser et lorsque l’on veut commencer son apprentissage, on veut trouver le ou la bonne professeur, la bonne école de danse ou l’association qui va nous donner les bonnes bases avec bienveillance. Tout dépend de chacun, de son budget, de son temps, de son envie et de son investissement dans cette nouvelle activité.

Les cours en école de danse ou association dansante

Apprendre à danser dans une école de danse ou une association dansante est le premier choix qui semble logique. En effet, les nombreuses écoles et associations rien qu’en France, montrent la vitalité de la danse comme activité de loisir essentielle et incontournable.

Alors bien sûr, rien de tel qu’un bon bouche-à-oreille pour trouver la bonne école de danse, celle qui va nous donner satisfaction et où l’on va se sentir bien.
L’intuition va jouer un grand rôle dans le choix de rester dans telle ou telle école de danse. Parfois, dans certaines villes ou régions, il n’y aura pas le choix et ce sera l’association locale qui sera la seule porte d’entrée pour démarrer une activité dansante.

Dans ce cas, il ne faut pas hésiter et commencer quand même l’apprentissage avant de trouver mieux ou essayer les cours de danse sur Internet, une alternative intéressante quand l’offre de cours en présentiel est légère, voire inexistante.

Les cours de danse en ligne

Quand on ne trouve pas de cours de danse intéressants dans sa ville ou aux alentours, le choix de prendre des cours de danse sur Internet peut s’avérer judicieux. En effet, l’offre est grande en terme de danse et de cours, il est rare de ne pas trouver la danse que l’on veut apprendre avec les pas de base et des mouvements simples ou complexes.

Pour choisir un cours de danse en ligne, là aussi, il est bon de privilégier les recommandations pour le cours qui vous intéresse ou essayer un cours gratuit en faisant confiance à son intuition, à la sensation ressentie quand on écoute le discours du professeur.

Les cours particuliers

Pour progresser rapidement et si vous en avez l’occasion, prendre un cours particulier avec un ou une professeur(e) de danse peut vous apporter les bonnes bases et vous faire évoluer dans votre apprentissage.

En cours privé, l’enseignant(e) est avec vous et rien qu’avec vous. Le discours et les conseils sont alors dédiés uniquement à la personne qui reçoit le cours, comme du coaching en quelque sorte. Les progrès peuvent être rapides, mais on se rend vite compte que ça n’a pas le même coût, car un cours privé est souvent plus cher qu’un cours de danse collectif  en association ou école de danse.

Au-delà de l’aspect financier, prendre un cours particulier est un gage de réussite et d’évolution plus rapide qu’un cours avec plus de personnes. Mais quel que soit votre choix pour apprendre à danser, nous allons voir comment faire pour que cette action devienne une habitude simple et bénéfique.

Comment installer l’habitude de danser pour être plus zen et heureux ?

comment installer habitude de danser

On en arrive à se demander comment installer cette habitude dans son quotidien avec des étapes faciles à installer dans son emploi du temps. Tout d’abord, parlons un peu de ce que j’ai vécu dans mes débuts lorsque j’ai commencé à danser.

Mon expérience

Danser a été pour moi une révélation quand j’ai vu pour la première fois Michael Jackson à la télévision dans les années 80. Comme beaucoup de monde, après l’avoir vu chanter et danser comme un dieu, j’ai eu ce déclic qui a éveillé en moi, cette envie de faire comme lui, de danser comme lui. Puis est arrivée la danse hip-hop et toute sa culture, faite de joie de vivre et de positivité.

Même si je n’ai pas continué la danse pendant mon adolescence, la fibre dansante est restée ancrée en moi pour toujours.

Ce n’est que plus tard que s’est réveillée cette fibre avec la découverte et la pratique de la salsa avec ma compagne de l’époque dans les années 2000. Et c’est là que l’habitude de danser tous les jours s’est installée, grandement aidée par la passion naissante pour cette danse et cette culture latine.

En effet, pour une danse de couple, il est plus facile de se mettre à danser lorsque sa compagne ou son compagnon pratique aussi la danse. Et au début, l’effervescence et la joie que procure cette nouvelle activité vous donnent envie d’essayer et de pratiquer les pas de base tous les jours chez vous, mais aussi n’importe où, en attendant le bus, dans la queue de la caisse au supermarché, en se brossant les dents, dans sa voiture (en faisant attention à la route quand même.)

Tout d’abord se donner un objectif simple

Si vous souhaitez installer une habitude, il n’y a pas de secret, il faut d’abord commencer petit avec un objectif simple et mesuré. Vous pouvez définir que dans un mois, vous voulez maîtriser les pas de base de la bachata par exemple, ou réussir à compter et à danser en rythme sur une musique jazz des années 30.

L’idée n’est pas de devenir une championne ou un champion de la danse, mais tout simplement de danser régulièrement et d’ajouter une nouvelle compétence à sa recherche de bien-être.

Pratiquer pendant 5 minutes par jour pendant 30 jours

La période sur laquelle vous allez installer l’habitude est elle aussi très importante. Des études ont démontré qu’une habitude s’installe durablement quand on l’a testé pendant au moins 30 jours, le temps que le corps et le cerveau prennent conscience que cette répétition est importante et bénéfique.

Je vous invite et vous encourage à consacrer par exemple 5 à 10 minutes par jour pendant 30 jours à votre activité dansante. Mais surtout, il est primordial d’être régulier(e) et de ne jamais rater 2 jours d’affilée au risque de ne pas réussir à installer l’habitude.

Noter sa progression régulièrement

Vous pouvez noter dans un carnet ou un journal de bord, votre progression, les pas de danse que vous avez appris, le mouvement important de la chorégraphie vue en cours, le détail que votre professeur vous a donné pour mieux faire un déplacement ou un jeu de jambes.

Une chose à ne surtout pas négliger, c’est de prendre du plaisir pendant votre pratique dansante. Même si au début cela semble difficile de se mouvoir, de bouger son corps en rythme, la tâche n’est pas si insurmontable non plus. Alors, c’est vrai qu’il faut s’investir et engager son corps dans cette recherche d’installation de l’habitude, mais au final, le bénéfice reçu est autrement plus important et salvateur pour votre santé physique et mentale.

S’engager auprès de ses amis ou de ses proches

Parler de votre démarche d’installation de votre habitude de danser à vos proches est un bon moyen de ne pas flancher. En effet, personne ne veut passer pour un(e) dégonflé(e) quand on annonce que l’on va danser tous les jours pendant 30 jours et qu’au bout de 2 jours, on stoppe déjà par paresse et flemmardise. Ce sera très motivant et engageant pour vous. Vos amis ou votre famille vous soutiendront pendant le tout le temps de votre challenge et ça sera très encourageant pour ne rien lâcher même si vous êtes fatigué(e).

Célébrez votre réussite, vous savez (enfin) danser !

Lorsque vous allez obtenir ce résultat – savoir danser et l’avoir installé dans vos habitudes – qui au final n’avait pas l’air si dur, vous allez pouvoir célébrer votre réussite et fêter votre apprentissage en allant danser en soirée dansante ou dans un bar/restaurant où vous pourrez vous restaurer et danser votre joie si possible.

De plus, en observant votre réussite à passer ce cap de la mise en place de l’habitude de danser, vous allez avoir envie de progresser et d’en savoir encore plus sur votre capacité à apprendre d’autres mouvements plus complexes et plus riches.

Installer une habitude n’est pas une mince affaire, mais à force de persévérance et de patience, vous allez gagner une compétence qui améliore votre qualité de vie.

Entrez dans la danse !

bienfaits de la danse

Pour résumer, la danse est une activité et un loisir simple et agréable à ne pas négliger si vous êtes en recherche de nouvelles habitudes pour être zen et heureux au quotidien. Avec le choix assumé d’une danse qui vous correspond, vous aurez à cœur de progresser chaque jour et de partager vos danses et votre bien-être avec vos proches pour les faire entrer eux aussi dans la danse.

À vous de jouer (ou plutôt à vous de danser) pour plus de bonheur dans votre vie !

Hubert Ceram du blog Danse à la maison

Sources :

Crédits photos (libres de droit) – Budgeron Bach, Thiago Miranda, Josh Willink, Helena Lopes, Ron Lach, Truong Quan.

(1) VINCENT Lucy, “Faites danser votre cerveau”, éditions Odile Jacob, 2018.

(2) SCHOOT-BILLMAN France, “Le besoin de danser”, éditions Odile Jacob, 2001.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.