Pour devenir plus zen au quotidien

Pourquoi n’avons-nous jamais assez de temps ? Que faire à ce sujet ?

pas assez de temps ?Toutes les personnes que je connais ont ce problème : elles semblent ne jamais avoir assez de temps dans la journée pour faire tout ce qu’elles ont besoin ou envie de faire.

Nous pouvons tous nous identifier à ce problème. En effet, nous avons un tas de tâches et de projets dont nous voulons nous occuper, des messages et des courriers électroniques sans fin auxquels nous devons répondre, et même si (c’est un énorme « si ») nous travaillons avec concentration et sans distractions, nous avons toujours l’impression de ne pas avoir assez de temps.

Imaginons que vous trouviez du temps après le travail et pendant les week-ends pour faire des activités non professionnelles, comme lire, faire de l’exercice, méditer, apprendre de nouvelles choses et vous adonner à un passe-temps. Ensuite, vous vous apercevez que le temps que vous consacrez à ces choses n’est jamais suffisant, que vous avez trop de choses à faire, mais toujours pas assez de temps.

Et là encore, il n’est question que des principales activités, car il faut ajouter à tout cela le fait que vous devez vous nourrir, bien dormir, conduire, entretenir votre corps, regarder des émissions de télévision et vous tenir au courant des nouvelles, faire le ménage et d’autres tâches, laver la voiture et payer les factures, faire les courses et cuisiner, payer les impôts, immatriculer la voiture, etc. Comment s’y prendre pour gérer tout cela dans le peu de temps dont nous disposons pour le travail et les tâches (et activités) non professionnelles ?

Nous n’avons jamais assez de temps, et cela nous stresse tous.

Pourquoi cela ? Qu’est-ce qui se passe ? Et que pouvons-nous y faire ?

La cause du manque de temps

Le nombre d’heures dont on dispose au cours d’une journée est fixe et ne change pas. Ce nombre d’heures n’est ni « assez » ni « insuffisant » — ce sont nos attentes qui dictent les adjectifs que nous utilisons pour qualifier le temps.

Quand nous cherchons à faire plus de choses que ce qu’il est possible de faire pendant ce laps de temps fixe, nous pensons qu’il est insuffisant, parce que nous ne parvenons pas à faire tout ce que nous voulons. Lorsque nous sommes satisfaits de ce que nous parvenons à réaliser dans un laps de temps fixe, alors nous estimons que le temps est suffisant.

Tout tourne donc autour des attentes que nous avons quant aux résultats que nous devrions avoir en une journée.

D’où viennent ces attentes ? De nos managers, de la société, de nos parents ou de nous-mêmes ? La réponse c’est que ces attentes viennent de toutes ces choses. Nous avons tous créé ces accords sur ce que nous sommes censés faire, et ces accords sont impossibles à respecter dans le peu de temps dont nous disposons.

L’exercice du jour consiste donc à laisser tomber les accords imparfaits sur ce que nous devons faire.

Et au lieu de cela, nous devons apprendre à apprécier le temps dont nous disposons réellement, et à accorder de la valeur à chaque chose que nous parvenons à réaliser pendant ce laps de temps.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  20 choses que j'aurai aimé savoir quand j'ai commencé à faire ma vie

gérer le manque de temps

Oui, mais… il me faut absolument accomplir toutes ces tâches !

Vous pourriez objecter en affirmant que malgré tout, vous devez quand même vous occuper de la liste interminable de choses que vous avez à faire.

Et vous auriez parfaitement raison ! C’est pour cela que je vous invite à faire l’expérience suivante pendant une semaine : dressez cette liste de choses à faire, classez-les par priorités, réservez du temps dans votre agenda pour vous en occuper. Après cela, il vous faut faire preuve de discipline afin de vous concentrer quand vous êtes dans chaque bloc de temps réservé à une tâche et de faire exactement ce que vous avez prévu de faire. Ajustez les blocs au fur et à mesure que vous vous rendez compte que vous avez oublié de faire certaines choses comme manger, faire les courses et autres.

Au bout d’une semaine, vous aurez une bien meilleure idée de ce que vous pouvez réellement faire.

Vous verrez que c’est bien en deçà de ce que vous espérez pouvoir faire. En général, nous sommes trop optimistes quant à ce que nous pouvons faire en un jour ou en une semaine.

Quand nous décidons de faire preuve de réalisme, nous nous rendons compte que le nombre réel de tâches que nous pouvons accomplir en une semaine est considérablement réduit. Nous devons donc commencer par cette approche réaliste. Voyons à présent comment l’utiliser pour obtenir des résultats.

bien gérer son temps

Comment procéder pour accomplir vos tâches ?

Nous pouvons maintenant travailler dans le cadre de cette réalité de temps fixe et de quantité limitée de choses à faire. Voici comment procéder :

1. Recenser d’abord les choses qui doivent être faites. Quelles sont, sur votre liste, les choses qui doivent être faites quoiqu’il arrive ? Vous pouvez par exemple énumérer des choses comme : prendre une douche, manger, dormir, faire des provisions, cuisiner, nettoyer, laver des vêtements, conduire pour vous rendre au travail, emmener les enfants à l’école, etc. Vous pouvez également faire une liste des tâches non négociables : les réunions du lundi, les appels quotidiens, etc. Combien de temps tout cela prendra-t-il ? Faites le calcul le plus exact possible ! Voici ce qui pourrait constituer une bonne estimation : 8 heures de sommeil, puis 4 à 7 heures consacrées aux activités qui n’ont pas rapport au travail (selon que vous ayez des obligations familiales ou d’autres obligations non professionnelles). Combien d’obligations professionnelles non négociables avez-vous ?

2. Déterminer le nombre d’heures dont vous disposez. Supposons que vous faites 8 heures de sommeil et que vous consacrez 4 heures aux tâches non professionnelles que vous ne pouvez pas reporter et 1,5 heure à d’autres obligations non négociables. Cela implique que vous disposez de 10,5 heures chaque jour. Les gens qui ont beaucoup plus de tâches (professionnelles ou non) qui ne peuvent pas être reportées pourraient ne disposer que de 6 heures. Retenez ici qu’il vous faut déterminer avec précision le nombre d’heures dont vous disposez.

3. À présent, il est temps de savoir comment faire bon usage de ce temps. Compte tenu du temps que vous devez consacrer aux tâches que vous devez absolument accomplir ainsi qu’aux autres activités (lire, regarder des vidéos, etc.), comment devez-vous procéder pour gérer au mieux votre temps ? Il n’y a pas de réponse universelle à cette question, mais posez-la-vous quand même. Personnellement, je passe une partie de mon temps à écrire, une partie à répondre aux gens, une partie à travailler sur un projet et une partie à m’occuper des tâches d’administration. Ensuite, je consacre du temps à la méditation, à la marche, à l’exercice physique, à la lecture et à l’étude, à la communication avec mes proches. Ce sont mes priorités.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Vers une vie plus zen, grâce au slow life en caravane

4. Choisir les tâches et réserver du temps pour les accomplir. Avec cette liste de priorités, vous pouvez réserver le temps qu’il vous faut pour les tâches. Bien sûr, vous pouvez ne pas procéder ainsi, mais dites-vous que c’est une façon de budgétiser votre temps limité et de protéger les choses que vous considérez comme étant les plus importantes. Ce temps limité est tout ce dont vous disposez et vous devez l’utiliser du mieux que vous le pouvez. C’est tout ce que vous pouvez faire pour le moment !

5. Travailler, faire preuve d’appréciation et de concentration. Dans chaque bloc de temps, plongez effectivement dans l’acte que vous posez. Soyez vraiment concentré pendant que vous effectuez la tâche, car si vous avez choisi de l’inclure dans le temps limité dont vous disposez, c’est qu’elle doit donc être assez importante à vos yeux. Appréciez cette tâche, et appréciez l’espace que vous lui avez consacré. Nous nous étendrons davantage sur ce point dans la section suivante.

Il va sans dire que vous n’implémenterez pas tous les points susmentionnés à la perfection. Vous aurez inévitablement un peu de mal à intégrer profondément tous ces points. Même si elle est difficile, cette approche sera plus réaliste, et avec le temps, vous pourrez arrêter d’essayer d’ajouter plus d’éléments qu’il n’en faut dans vos blocs de temps. Vous découvrirez que vous ne pouvez pas faire autant de choses que vous l’espérez dans ces blocs. Mais avec de la pratique, vous pouvez finalement accepter que ce que vous parvenez à faire est déjà suffisant.

profiter de son temps

Travailler avec appréciation et concentration

Vous aurez toujours inévitablement envie d’entasser davantage de tâches dans le peu de temps dont vous disposez — nous sommes ainsi faits.

Toutefois, cette habitude est née du fait que nous n’apprécions pas à sa juste valeur le temps dont nous disposons. Dites-vous que ce temps est suffisant. Le temps dont nous disposons est un cadeau précieux, et nous gagnerions à l’apprécier tel qu’il est, sans avoir besoin de changer quoi que ce soit.

Le secret ici, c’est donc de travailler et d’agir avec appréciation et concentration. Appréciez les espaces dont vous disposez — vous n’en avez pas beaucoup — ils sont précieux et beaux. Pouvez-vous les apprécier tels qu’ils sont ?

Concentrez-vous pleinement sur la tâche, sans vous laisser distraire. Elle est assez importante pour que vous lui fassiez une place dans votre journée. Cela revient donc à dire qu’elle est suffisamment importante pour que vous lui accordiez toute votre attention et tout votre dévouement.

Détendez-vous dans chaque espace, chaque tâche, chaque acte, en apprenant à l’aimer tel qu’il est. Ne vous inquiétez pas par rapport à tout ce que vous n’avez pas encore fait, mais appréciez plutôt ce que vous êtes en train de faire.

Cette tâche, cet acte, ce moment est un cadeau d’une valeur inestimable ! Je m’y consacrerai pleinement, par amour.

Article original écrit par Léo Babauta.

Parfois, nous manquons de temps parce que nous prenons un grand nombre d’engagements. Dans ces conditions, il devient impératif d’apprendre à supprimer certains engagements. Je vous invite à voir comment faire cela dans la vidéo ci-dessous.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
2 commentaires
  1. Bonjour Olivier, merci pour cet Excellente vidéo sur : Comment améliorer sa productivité en éliminant les interruptions?
    En effet le travail est un cycle sans fin, c’est à nous de créer le temps pour se consacrer à notre projet d’entreprise, pas toujours facile, mais avec de la volonté on y arrive, merci pour tes précieux conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.