Pour devenir plus zen au quotidien

Prendre soin de vos finances personnelles vous rendra plus zen

Selon une étude du cabinet Mercer, parmi les leaders du conseil en Santé et Prévoyance, 65% des salariés français sont stressés à cause de leur situation financière. Ce stress a des impacts sur leur santé physique et mentale et sur leur productivité et touche surtout les femmes trentenaires et ayant des enfants. Si, vous aussi, vous vous demandez de quoi l’avenir est fait, financièrement parlant, voyons ensemble comment prendre soin de vos finances pour devenir plus zen.

Note : cet article invité a été écrit par Marie Haupt du blog Miss Mini-fortune.

Faire le point sur votre situation financière réelle

Ne pas savoir engendre du stress

Le stress vient souvent de la peur de l’inconnu. Si vous n’avez jamais fait le point sur vos finances ou que vous avez peur de consulter le solde de votre compte en banque, alors ce paragraphe est pour vous. Nous avons tous déjà connu cette situation : vous vous faites un sang d’encre à l’avance parce que vous avez une présentation importante au travail, une discussion difficile à venir ou une autre situation, et en fait tout se passe bien. Vous avez stressé pendant des jours voire des semaines et tout se finit bien en quelques heures.

comment gérer le stress financier

Là, c’est la même chose. Faire le point sur vos finances vous prendra moins de temps que vous ne le pensez et vous serez soulagé quand vous aurez fini. Quelle que soit votre situation, au moins vous saurez à quoi vous en tenir et ce sera toujours mieux que de ne pas savoir.

Comment commencer ?

Commencer par regrouper sans les trier tous les papiers qui concernent l’argent : relevés de comptes, factures, ticket de caisse, lettres de la banque, impôts, assurances, placements, loyers, téléphone, électricité, gaz, etc. Rassemblez tout dans votre bureau. Cherchez aussi vos identifiants pour accéder à votre banque en ligne le cas échéant.

Puis faites des tas par catégories. Sur une feuille ou un tableur Excel, notez votre solde dans chaque catégorie. Pour cela, notez le montant présent sur vos comptes, assurances vie et autres placements. Si vous avez des dettes, notez leur montant avec un signe « – ». Cela peut être des dettes de carte bleue, l’argent que vous devez aux impôts, des factures non payées, ou encore l’argent que vous devez à un ami.

Que faire de la maison ? Si vous avez acheté une maison avec un prêt immobilier, alors elle appartient à la banque tant que vous n’avez pas remboursé votre prêt. Notez uniquement le montant déjà remboursé sur votre feuille.

Additionnez tous les plus, soustrayez les dettes et vous obtenez votre patrimoine net. Cette somme vous appartient. Comment vous sentez-vous face à cela ? Une part de votre peur est-elle partie maintenant que vous faites face à la réalité ? Est-ce aussi terrible que vous ne vous l’étiez imaginé ? Sans doute pas. De plus, maintenant que vous avez les éventuels problèmes devant les yeux, vous pouvez établir un plan pour améliorer votre situation.

Découpez l’éléphant

Le simple fait de faire le point sur sa situation financière peut sembler être une tâche insurmontable pour certains. Mais c’est le même principe que dans la fameuse blague pour enfant :

– Comment on mange un éléphant ?

– Morceau par morceau, pardi !

découper l'éléphant tâches insurmontables

Donc découpez votre éléphant. Fixez-vous de tout petits objectifs par jour. Le premier jour, rassemblez juste tous les papiers au même endroit sans même les regarder. Le deuxième jour, cherchez vos identifiants. Le troisième jour, classez une seule catégorie de papiers : les relevés de compte par exemple. Découpez la tâche en étape si petite qu’elles vous paraissent ridicules. Une fois effectuée, chaque tâche est une minuscule bouchée de l’éléphant. Et en un rien de temps, vous aurez mangé tout l’éléphant sans même vous en rendre compte.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Augmenter votre pouvoir d'achat : 50 astuces pour faire les courses

Rembourser ses dettes

Une fois la situation réelle sous les yeux, commencez par les problèmes les plus urgents : les dettes si vous en avez. C’est sans doute la source de stress principale chez les particuliers.

Toutes les dettes ne sont pas égales

Il ne faut pas mettre toutes les dettes dans le même panier. Un crédit immobilier par exemple est une dette normale et plutôt positive. Vérifiez juste de temps à autre les taux d’intérêt actuels des crédits immobiliers et voyez avec votre banquier si vous pouvez renégocier le vôtre pour économiser quelques milliers d’euros sur la durée de votre prêt.

De l’autre côté, les découverts à la banque et les crédits à la consommation sont des dettes dites « toxiques » qui vous coûtent énormément d’argent en intérêts et doivent être remboursées en priorité. De manière générale, évitez à tout prix d’avoir recours à ce type de financement quand vous achetez quelque chose. Le meilleur moyen d’être zen sur le plan financier est de savoir que vous ne devez d’argent à personne.

Si vous avez plusieurs dettes à rembourser, il existe deux méthodes pour déterminer l’ordre de remboursement et les priorités.

La méthode des taux d’intérêt

La première méthode consiste à comparer les taux d’intérêts de vos emprunts et à rembourser en priorité celui qui a le taux le plus élevé. Imaginons que vous ayez un crédit à taux zéro, un emprunt à 4% et un crédit à la consommation avec 11% d’intérêt. Essayez de dégager un peu d’argent supplémentaire pour rembourser plus vite votre crédit à 11%. Pour cela, vous pouvez adresser une lettre à la banque ou l’organisme responsable en indiquant la date du paiement anticipé. Le paiement peut être total (tout le crédit restant) ou partiel. Parfois, vous devrez payer une pénalité, si cela est indiqué dans votre contrat. Cependant la somme à rembourser sera toujours inférieure à ce que vous auriez payé au total sans paiement anticipé.

L’avantage c’est qu’après cela, soit vous avez un crédit de moins, soit vos mensualités restantes sont diminuées soit vous gagnez quelques mois ou quelques années sur la durée de remboursement. Utilisez ensuite l’argent dégagé pour rembourser vos autres dettes en suivant la méthode des taux d’intérêt.

la méthode des taux d'intérêt

La méthode boule de neige

La deuxième méthode est la méthode boule de neige. Elle consiste à rembourser en priorité le plus petit crédit, puis le suivant et ainsi de suite jusqu’à arriver au dernier gros emprunt. À chaque crédit remboursé, utilisez l’argent dégagé pour rembourser plus rapidement les crédits suivants. C’est une méthode qui est très psychologique. Le plus petit crédit est souvent vite remboursé, on a donc un sentiment de victoire qui nous redonne la motivation nécessaire pour s’attaquer au crédit d’après et ainsi de suite.

méthode boule de neige

Cette méthode peut faire des miracles si vous avez besoin de reprendre confiance en vous et d’avoir des succès réguliers pour avancer. Si par contre, vous êtes plutôt rationnel et un peu mathématique, privilégiez la méthode des taux d’intérêt qui vous fera économiser plus d’argent.

Se mettre à l’abri des imprévus

L’épargne de précaution

Vous n’avez plus aucune dette (sauf votre crédit immobilier) ? Tout d’abord bravo ! À partir de maintenant, vous pouvez avancer vers l’indépendance financière. Commencez par vous constituer un fond de secours pour faire face aux imprévus. Saviez-vous que 55% des Français auraient des difficultés à faire face à une dépense imprévue de 500€ ? Pourtant, ce genre de dépense arrive plus souvent qu’on ne le croit. Machine à laver qui lâche, fuite d’eau, réparation de la voiture, la vie nous attend parfois au tournant au moment où on s’y attend le moins.

C’est pour cela que vous devez avoir une épargne de précaution. Ainsi, la dépense imprévue n’engendrera pas un nouveau crédit et donc une nouvelle dette. N’utilisez votre épargne de précaution que pour les dépenses imprévues et urgentes. C’est vraiment un point important ! Car vous connaissez comme moi la loi des séries, aussi appelée loi de Murphy. Il suffit que vous ayez pioché dans le fond de secours pour payer les cadeaux de Noël pour que la chaudière rende l’âme.

fond de secours gérer ses finances

Combien faut-il mettre de côté ?

Une valeur répandue parle de trois mois de salaire net. En règle générale, c’est un bon montant pour être à l’abri et se sentir en sécurité quoi qu’il arrive. Ajustez la valeur en fonction de votre situation personnelle. Si vous êtes à votre compte, prévoyez un peu plus. À l’inverse, si vous êtes célibataire, sans enfants et en CDI, un à deux mois de salaire peuvent suffire. À vous de voir le montant dont vous avez besoin pour dormir sur vos deux oreilles.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment se sortir durablement des difficultés financières

Prévoir l’avenir

Une fois votre épargne de précaution bien remplie, vous pouvez commencer à investir votre argent pour le faire fructifier.

Investir dans son capital humain

Je vais vous confier un secret : voulez-vous connaître le meilleur investissement au monde ? Celui dont votre conseiller financier ne vous a jamais parlé ? Le meilleur investissement que vous pouvez faire est un investissement en… vous. Oui, vous ! Investissez une part de vos économies dans votre santé et votre éducation. C’est capital.

Imaginez que tout votre revenu provienne d’un cheval de course. Ne voudriez-vous pas que ce cheval ait la meilleure alimentation, le meilleur coach et le meilleur vétérinaire possible ? Et si le chiffre d’affaires de votre entreprise dépendait des connaissances d’une seule personne, ne souhaiteriez-vous pas que cette personne continue à apprendre et à se former ?

Vous êtes une petite entreprise à vous seul. Si vous voulez gagner de l’argent par votre travail ou vos investissements, vous devez être en bonne santé et savoir ce que vous faites. Investissez régulièrement de l’argent et du temps dans des livres, des formations mais aussi dans du sport, du yoga, des vacances. Bref, tout ce dont vous avez besoin pour être au top de vos performances.

prendre soin de sa santé mentale

Prenez du temps pour votre santé mentale et physique et pour vous instruire.

Avoir un meilleur rendement que l’inflation

Quelle que soit la méthode d’investissement que vous choisissez (immobilier locatif, bourse, entreprise, tableaux de Picasso…), veillez à ce que votre investissement ait un rendement supérieur à l’inflation après imposition et frais. Si ce n’est pas le cas, comme pour les livrets A rémunérés à 0,5%, alors votre argent perdra petit à petit sa valeur. Augmenter son patrimoine devient alors difficile. C’est un peu comme remplir une baignoire qui fuit, vous devez travailler toujours plus dur à amener de l’eau car elle disparaît peu à peu dans les égouts si vous vous arrêtez.

Diversifier

Le secret de l’investissement, c’est la diversification. Plus vous avez de sources de revenu (actif et passif) et moins vous avez de souci à vous faire. Vous pouvez par exemple avoir un travail salarié, des investissements en bourse qui vous rapportent des dividendes et même un appartement à louer. De cette façon, quelle que soit l’obstacle que la vie met sur votre chemin, vous avez une autre source de revenu pour payer vos factures.

investir mettre tous les oeufs dans le même panier

En investissement comme dans la vie, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier.

Diversifiez aussi à l’intérieur d’une catégorie d’activité. Si, par exemple, vous avez un portefeuille d’actions en bourse, veillez à ce qu’il soit équilibré pour diminuer vos risques. Aillez des actions issues de différents secteurs d’activité, différentes zones géographiques. Votre portefeuille est un reflet de votre stratégie d’investissement. C’est pour cela que vous devriez le définir avant même d’acheter quoi que ce soit puis vous y tenir. Vous éviterez ainsi d’acheter en suivant vos tripes et vous n’aurez pas à consulter l’évolution de vos investissements tous les jours. Pour vous donner un exemple, je ne consacre que quelques heures par an à mes investissements.

Conclusion :

L’argent est un sujet de préoccupation majeur chez les Français. De nombreuses personnes ne connaissent pas leur situation financière réelle, ce qui accroit encore plus le stress dû à l’inconnu qu’elles ressentent. Pour devenir zen en matière de finances personnelles :

  • Calculez votre situation réelle et regardez les éventuels problèmes en face.
  • Remboursez progressivement vos dettes en suivant la méthode des taux d’intérêts ou la méthode boule de neige.
  • Constituez-vous un fond de secours pour faire face sereinement aux imprévus.
  • Investissez pour l’avenir en diversifiant pour réduire vos risques.

Marie Haupt du blog Miss Mini-fortune

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
  1. Je suis vraiment très ravi d’apprendre cette notion Olivier.
    Je tiens à te remercier pour le travail accompli.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.