Nous passons 50% de notre vie dans notre maison ! Avez-vous déjà ressenti comme moi que les choses qui nous entourent jouent sur notre humeur, et donc nos actions ? Voulez-vous apprendre comment votre maison zen peut vous rendre plus heureux(se), plus libre, et plus productif(ve) ? Si oui, les lignes suivantes devraient vous intéresser.

En effet, il existe de bonnes habitudes pour faire de votre logement un allié et vous sentir mieux chaque jour.

Cet article explique pourquoi notre environnement conditionne directement notre bien-être, et vous présente les outils essentiels pour transformer votre lieu de vie en une maison zen, écologique et agréable .

The more you know, the less you need.” *

[Yvon Chouinard, fondateur de Patagonia]

*Plus vous nourrissez votre esprit, moins vous avez de besoins (matériels).

Note : cet article invité a été écrit par François-Xavier du blog La Case Robinson : Vivez dans une maison plus écologique et plus saine.

Nous sommes ce que nous voyonschamp de vision désencombrer maison

Sans que nous en ayons conscience, chaque chose qui apparaît dans notre champ visuel est analysé par notre cerveau, même sans la regarder directement ou volontairement. Nous sommes ainsi constamment “distraits” par des objets qui semblent pourtant insignifiants voire invisibles. Notre cerveau est un muscle qui possède une certaine force, que l’on pourrait assimiler à une “bande passante”. Oui oui ! Plus il y a de choses qui passent devant nos yeux, plus il y a d’informations envoyées au cerveau, et plus la “bande passante” est occupée. Comme pour un ordinateur, le cerveau est alors ralenti et “indisponible”. C’est ce que nous apprennent les neurosciences. Concrètement, cela a pour effet de diminuer notre capacité à nous concentrer sur les choses qui nous tiennent vraiment à cœur.

On comprend alors l’importance de bien choisir ce qui nous entoure. Dans une maison, nous avons la chance unique de pouvoir agir sur notre environnement. Découvrons alors ensemble comment faire cela pour retrouver sérénité et bien-être !

1. Comment le minimalisme rend plus heureux

On l’a vu, le premier objectif est de réduire le nombre de choses qui sollicitent notre cerveau. On sait que les insectes et animaux nocturnes sont perturbés par la pollution lumineuse des villes. Et bien nous savons également désormais que nous sommes “pollués” en permanence par des objets inutiles. Dans notre société ultra-consumériste, nous sommes constamment poussés à l’achat. Cela demande alors un vrai effort de ne pas se laisser tenter. Heureusement, il existe des techniques pour cela.

L’une des plus efficaces est le minimalisme. C’est d’abord un mouvement artistique né dans les années 1950 qui défend la maxime “Faire plus avec moins” (“Less is more”). Il a été popularisé par l’architecte Mies van der Rohe et plus récemment dans le design de marques avec Apple par exemple. Aujourd’hui, il trouve une résonance dans tous les pans de notre vie quotidienne. On y retrouve d’ailleurs certains principes du bouddhisme, c’est pour cela qu’il est associé à une image de sérénité et de liberté.

Comment donc l’appliquer chez soi ?

Une méthode connaît depuis quelques années un succès mondial. Cette méthode, c’est la méthode “KonMari“, développée par la japonaise Marie Kondo. Sa réussite repose sur sa simplicité. Elle propose tout simplement de faire le tri dans vos affaires. Mais de le faire vraiment ! Pour cela, elle conseille de vous poser les questions suivantes pour chaque objet et vêtement que vous possédez :

  • Celui-ci me rend-il heureux ? Est-ce qu’il m’apporte de la joie et/ou m’inspire ?
  • Si je ne l’utilise plus ou alors très rarement, pourquoi est-ce que je le garde ?
  • A-t-il rempli sa fonction ? Quel est son rôle aujourd’hui dans ma vie ?
  • Peut-il être utile à d’autres ?

minimalisme méthode konmari

Vous serez vite étonné(e) de la quantité de choses accumulées et dont nous ne nous servons plus depuis des mois, voire des années. Or, l’accumulation nous rend nerveux(se), dépassé(e), débordé(e). Cela oblige à trouver de nouveaux espaces pour ranger toutes ces affaires. A l’inverse, le minimalisme rend plus simple la prise de décision, et libère notre esprit. Il évite en effet le stress de devoir choisir.

Cette méthode permet également un travail d’introspection sur votre vie et ce qui l’entoure. En exprimant de la gratitude pour les objets qui vous ont rendu service, il est alors plus facile de s’en détacher lorsque ceux-ci ne vous sont plus utiles. Donnez, ils pourront servir à d’autres !

Lancez-vous et vous verrez à quel point épurer, ranger et organiser votre espace vous rendra zen et libre !

2. Inspirez-vous d’un art millénaire

La deuxième habitude que je vous conseille est celle du feng shui. On en a tous entendu parler, mais rares sont celles et ceux qui l’utilisent vraiment. Et pourtant, il est plein de vertus !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 excellentes raisons de conduire lentement, et comment le faire

Art millénaire chinois issu du taoïsme, le feng shui vise à insuffler de l’énergie à un lieu. Cette discipline apporte alors santé, bien-être et prospérité à ses occupants.

Pour l’appliquer chez vous, suivez ces quelques principes simples :

  • Favorisez la circulation de l’énergie depuis l’extérieur vers l’intérieur de la maison en libérant l’espace devant et derrière la porte d’entrée. Aussi, ne disposez pas de miroir face à cette porte pour ne pas renvoyer l’énergie vers l’extérieur.
  • Quand c’est possible, limitez les bruits parasites (porte qui grince par exemple), cela génère souvent de l’anxiété ou une humeur négative.
  • Vous pouvez également placer des plantes au-dessus des armoires pour purifier l’air, éviter la poussière et dynamiser l’énergie.
  • Autre conseil simple : fermez la porte de la salle de bain pour ne pas faire partir l’énergie de la maison dans les canalisations !
  • Dans les chambres, évitez d’avoir un écran. La lumière bleue émise par les écrans stimule en effet notre cerveau et nous empêche d’entrer dans le cycle du sommeil.
  • Gardez les fenêtres propres et claires, cela permet de “voir le monde” et d’agrandir l’espace de la maison.
  • Bien sûr, comme évoqué plus haut, rangez et épurez votre maison pour gagner en sérénité et obtenir une maison zen !
  • Enfin, si vous le pouvez, installez une fontaine dans l’entrée ou le centre de la maison pour favoriser la circulation de l’énergie.

Tous ces principes reposent sur le “chi”, qui représente le chemin imaginaire de l’énergie dans la maison. L’énergie doit parcourir l’ensemble des pièces de la maison avec un rythme doux et constant. Les longs couloirs ou les “cul-de-sac” sont à proscrire par exemple. Car cela aurait tendance à accélérer ou ralentir le chi. Placez des plantes devant les obstacles lorsque ceux-ci ne peuvent être évités (mur porteur, poteau). Libérez l’espace dans la chambre pour permettre à l’énergie de circuler. Placez une tête de lit pour apporter du soutien et du réconfort derrière vous lorsque vous dormez. Et aussi :

  • Utilisez les 5 éléments pour la décoration de votre maison : le bois, le feu, l’eau, la terre, le métal.
  • Épurez les espaces encombrés car le désordre absorbe toute la bonne énergie.
  • Retirez les objets inutiles et à angles vifs.
  • Ajoutez des plantes dans les angles.
  • Ne disposez pas votre lit, canapé, chaise de telle sorte que vous soyez dos à la porte. Notre instinct de survie (partie primitive de notre cerveau) se met en effet en alerte permanente lorsque le danger potentiel n’est pas visible.
  • Simplifiez la décoration de votre chambre (couleurs naturelles, peu de mobilier), ne placez aucun objet sur le mur au-dessus de votre tête (la sécurité est essentielle dans l’approche feng shui).
  • Ne laissez pas d’objets cassés, réparez-les ou donnez-les !

feng shui maison zen 5 éléments de décoration

Et aussi, chaque mois, pour “recharger” l’énergie de votre maison zen, je vous conseille ce petit rituel mobilisant les 5 éléments :

  • Remplissez un récipient en céramique d’eau chaude.
  • Mettez-y des bougies flottantes (5 est un nombre porte bonheur, les petites cylindriques que l’on trouve partout vont très bien pour cela) et quelques herbes (thym, laurier, romarin) et fleurs.
  • Faites brûler des tiges de sauges (cela élimine les bactéries dans l’air).
  • Parcourez les pièces avec cet encens et en faisant sonner une petite cloche de métal. C’est très amusant avec les enfants !
  • Vous pouvez également disposer des pierres et notamment du quartz rose dans les pièces. Cela ajoute à l’harmonie ambiante et favorise les intentions positives.

3. Mettez-vous au “hygge”

Les 2 habitudes précédentes portent sur l’organisation de la maison. Désormais, nous allons voir comment la faire vivre au quotidien !

Le Danemark a la réputation d’être le pays où les gens sont les plus heureux. Quand j’ai entendu ça, j’ai été plutôt surpris ! Le climat n’est pas franchement tropical et il fait nuit à 15h30 en hiver… Donc pourquoi sont-ils si heureux ? Une des raisons évoquées pour cela est parce qu’ils pratiquent ce qu’ils appellent le “hygge” (que l’on peut traduire par “être confortable ensemble”). Il s’agit de vivre chaque jour un moment de détente, chaleureux, en sécurité chez vous avec vos proches. Ils allument ainsi des bougies (eh oui la nuit tombe très tôt en hiver !), préparent de bons plats, des gâteaux, du thé chaud, et discutent confortablement installés.

hygge vivre plus heureux

Les neurosciences (encore elles) démontrent en effet qu’un des facteurs déterminants du bien-être réside dans la qualité du temps passé avec ses amis et sa famille. Les danois appliquent cela parfaitement avec le “hygge”, véritable exemple du “vivre ensemble”. Dans notre société de plus en plus individualiste, s’inspirer du “hygge” apparaît comme salvateur. Donc vous aussi, passez du “je” au “nous” !

4. Zéro déchet, un pas de plus vers le bonheur

La quatrième habitude à mettre en place est la démarche zéro déchet. Adopter une démarche zéro déchet part souvent d’une bonne intention basée sur la préservation de l’environnement. En effet, quand on sait que 200 kilos de déchets sont déversés chaque seconde dans les océans et que d’ici 2050 il y aura plus de plastique dans les océans que de poissons, ça fait réfléchir…

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Aimez la vie, pas les possessions

C’était mon état d’esprit lorsque j’ai commencé à l’appliquer chez moi. Je ne voulais plus continuer à consommer et générer des déchets. Mais j’ai très vite découvert que la démarche zéro déchets engendre bien plus de satisfactions que ce simple (mais essentiel) geste écologique.

premiers pas zéro déchet

En fait, je vois chaque jour les bénéfices que cela m’apporte.

  • Bien sûr, je contribue à réduire mon empreinte environnementale. C’est fondamental aujourd’hui et toutes ces petites actions me remplissent de fierté chaque jour !
  • Aussi, je ne vais plus (ou presque) dans les supermarchés car j’achète directement les produits frais en circuit court chez les producteurs.
  • Je mange plus sainement car je suis de moins en moins sensible au packaging des produits industriels.
  • Je purifie l’air de ma maison en utilisant et faisant mes produits ménagers. C’est très simple, il suffit juste de quelques ingrédients : savon de Marseille, vinaigre blanc, huile essentielle de citron, et de l’eau !
  • Je gagne énormément de place dans les placards car j’ai beaucoup moins d’emballages et donc moins besoin d’espace pour les stocker… et les jeter.
  • Je fais de l’engrais pour les plantes du jardin grâce au compost.
  • Et je fais des économies ! Les emballages ne sont bien sûr pas gratuits à produire, donc on les paie quand on les achète.

5. Les bienfaits de l’architecture écologique

La cinquième habitude fait le lien avec les 4 précédentes. Avez-vous déjà ressenti un profond bien-être en entrant dans une maison ? Certainement. Pourquoi sommes-nous si réceptifs à l’environnement qui nous entoure ?

L’Homme est un être sensible. Nous envoyons constamment à notre cerveau des informations sur l’espace autour de nous. Elles peuvent être visuelles, olfactives, sonores, tactiles… Certaines provoqueront des émotions positives, de l’apaisement, d’autres à l’inverse engendreront du stress, de l’anxiété, de l’inconfort.

C’est pour cela que l’architecture d’un lieu a un rôle majeur dans l’expérience que nous vivons. En travaillant ainsi sur la forme, l’orientation, l’organisation intérieure d’une maison, nous pouvons contribuer à favoriser les conditions du bien-être.

C’est l’objectif de la conception bioclimatique. Cela consiste à « tirer le meilleur parti des conditions d’un site et de son environnement pour concevoir un bâtiment confortable pour ses utilisateurs, au coût énergétique le plus réduit possible, et dans le respect de l’environnement ». Pour moi, la chose essentielle à retenir sur ce sujet est l’importance de l’énergie fournie par le soleil. En effet, la lumière naturelle qu’il émet est reconnue pour ses multiples vertus. Elle a un spectre électromagnétique continu ce qui est bénéfique pour le corps humain et la santé psychique (elle permet la synthèse de la vitamine D pour le bon fonctionnement de notre système immunitaire notamment). Elle a des caractéristiques changeantes au cours de la journée ce qui permet de réguler notre rythme biologique. En outre, le soleil fournit une chaleur abondante et gratuite. Utilisons-la !

bioclimatisme architecture écologique

Le choix de matériaux sains et écologiques contribue également au bien-être dans votre maison zen. D’abord, la vue et le toucher de matières naturelles comme le bois ou la pierre provoquent des sensations positives et apaisantes. Ensuite, ils ont bien souvent des qualités très intéressantes pour améliorer le confort perçu. Que ce soit par l’inertie ou leur capacité à isoler du bruit ou du climat extérieur (chaud ou froid).

6. L’habitude la plus importante de toute…

Voilà, maintenant que vous avez nourri votre esprit, avez-vous moins de besoins matériels ?

J’espère en tout cas que ces conseils vous donneront l’envie d’aller plus loin. Si vous souhaitez apporter plus de bien-être dans votre quotidien, pour vous et vos proches, alors allez-y, lancez-vous ! Qu’avez-vous à perdre à tester la démarche zéro déchet pendant 1 semaine ? Ou bien faire le tri dans vos affaires ? Le premier pas semble toujours bien plus difficile qu’il ne l’est en réalité. Et vous serez surpris(e) de l’énergie positive qui découlera de vos premières actions. L’écologie est un cercle vertueux, profitons-en !

Si cet article vous a plu, et que vous pensez qu’il peut être utile à l’un de vos proches, partagez-le autour de vous ! Et si vous avez une remarque ou une question, n’hésitez pas à laisser un commentaire en bas de cette page ! Je me ferai un plaisir de vous lire et d’y répondre.

Merci à vous d’être arrivé jusqu’ici, et n’oubliez pas : l’important est de commencer et de faire sa part !

François-Xavier du blog La Case Robinson

Crédit photos : La Case Robinson

Tags: , , , ,

2 commentaires on 6 habitudes pour avoir une maison zen

  1. Jung dit :

    Génial comme article !!
    Et qui tombe à pic en plus, je suis en pleine restructuration de ma manière de gérer mon chez moi. Et d’ailleurs, je lis également un livre sur le Hygge que je trouve particulièrement intéressant.

Laisser un commentaire