Tu as une idée ou un rêve qui te tient à cœur et tu ne sais pas par quel bout commencer et comment faire. Dans cet article je t’explique pas à pas comment procéder. Je donne plusieurs exemples pour t’accompagner dans l’élaboration de ton propre projet. Pour atteindre ses objectifs, tout d’abord on a besoin d’avoir une cible et de tracer la feuille de route pour y arriver.

Note : Cet article invité a été écrit par Latifa RACHID du blog femme-en-paix.com.

Avoir une cible

avoir une cible pour atteindre ses objectifsLa cible c’est ce vers quoi tu veux aller, il est primordial de la définir pour avoir l’objectif en tête et ne pas en dévier.

Continuez la lecture

Tags: , , , , , , ,

au milieu de l’instabilitéLorsque nous nous mettons à travailler sur une tâche importante et significative, il se passe quelque chose d’intéressant.

Nous nous sentons un peu chancelants.

C’est le sentiment que l’on ressent lorsque l’on se retrouve en terrain incertain, lorsqu’on ne sait pas exactement ce que l’on fait ou si l’on peut le faire, lorsque l’on se sent un peu perdu ou lorsque l’on n’a pas de solides appuis. Ce sont les turbulences que provoque l’absence de fondement.

Il n’y a rien de mal à se sentir instable, mais notre esprit n’aime pas vraiment cela. En fait, nous avons entrainé notre esprit à fuir cette incertitude et ces turbulences, à courir vers les distractions, à remettre les choses à plus tard, à faire des tâches inutiles, à essayer de contrôler les choses et à adopter une multitude d’autres mauvaises habitudes.

Nous ressentons l’instabilité et faisons immédiatement tout ce que nous pouvons pour éviter de la ressentir.

Et si nous pouvions ressentir cette instabilité sans avoir besoin de la fuir ? Et si nous pouvions pratiquer la pleine conscience au milieu de l’instabilité et ainsi rester présents malgré l’absence de fondement ? Nous pourrions même apprendre à être tout à fait heureux au milieu de l’instabilité, à la voir comme une étape que nous devons passer si nous voulons faire quelque chose de significatif, si nous voulons avoir un impact sur le monde et faire une différence dans la vie des autres.

Nous pouvons le faire en nous entrainant nous-mêmes à la concentration profonde.

Le passage à la concentration profonde

Continuez la lecture

Tags: , , , , ,

comment utiliser le sport pour aller de l'avant ligne de départ

Chaque discipline sportive a ses avantages, ses difficultés, sa technicité, son perfectionnement et ses facteurs de réussite qui lui son propre. Attelez-vous à définir les intérêts que vous convoitez à travers votre pratique sportive, mais surtout notez les pour ne jamais les oublier ! Ces notes éviteront la procrastination, vous aideront à aller de l’avant et vous rappelleront « pourquoi vous faites du sport ?».

Chacun dispose de ses raisons qui lui sont propres : quelles sont vos motivations ?

Mais alors, comment pratiquer une activité physique pour contribuer à son évolution ?

Autant de questions qui peuvent laisser des personnes pragmatiques. Je souhaite donc vous partager des astuces qui ont fonctionné pour moi et d’autres personnes au travers de mes 10 années d’expérience de coaching sportif. Actuellement, je développe un blog sur l’univers de la Zumba car la danse a été (et continue de l’être) mon moteur pour avancer dans la direction qui me correspond, que j’aime et que je veux continuellement faire évoluer.

Pour commencer, quelques chiffres pour observer la pratique sportive en France : 43% des adultes parviennent à un niveau d’activité physique qui convient aux recommandations internationales, 24% ont un niveau d’activité modéré et 33% ont un niveau d’activité insuffisant.

Mais concrètement, qu’est-ce qui permet à ces sportifs d’aller de l’avant ?

Note : cet article invité a été écrit par Elie Steinmetz du blog Zumba Blog

Facteurs de développement personnel grâce au sport

Continuez la lecture

Tags: , , , , ,

accomplir vos tâches importantesNotre société est obsédée par la productivité et l’optimisation des conditions de vie. En effet, nous cherchons tous à avoir la routine parfaite, le régime alimentaire parfait, le système de productivité parfait, l’application parfaite pour gérer notre liste de choses à faire et plus encore.

C’est un idéal qui n’existe pas et dont la poursuite nuit à notre santé et à notre bonheur. En outre, c’est complètement malavisé. En fait, nous devrions plutôt chercher à faire un travail important et utile qui nous permettra d’avoir plus d’impact sur le monde.

Alors, comment pouvons-nous abandonner l’accent mis sur la productivité et l’optimisation, tout en continuant de faire un travail important et d’avoir plus d’impact sur le monde ?

Pour cela, il nous faut simplifier notre vie. Concentrez-vous sur les tâches importantes et significatives et arrêtez de faire du barattage. Lancez-vous réellement dans le travail important que vous souhaitez accomplir au lieu de tergiverser à cause de l’incertitude qui vient avec.

Vérifiez votre liste de tâches, vos courriels et messages ; et choisissez les tâches les plus significatives. Il y a de fortes chances que vous les ayez remises à plus tard à plusieurs reprises déjà. Deux choses se produisent généralement : soit vous vous adonnez à vos distractions préférées ; soit vous allez vers des tâches plus petites, répondez aux messages, vérifiez vos courriels et autres mises à jour. Continuez la lecture

Tags: , , , ,

2h07 min1. C’est le temps moyen passé chaque jour à faire le ménage. Sur une année cela correspond à 31,9 jours, 24h/24… Et cela ne comprend que la base des tâches ménagères (cuisine, ménage, besoins essentiels des enfants…).

Le linge à sortir de la machine, l’étendre, puis passer l’aspirateur, faire la cuisine, faire la vaisselle, mettre la table, débarrasser, faire la vaisselle, mettre les restes au réfrigérateur dans des petites boîtes, plier et ranger le linge de la veille… Vous voyez où je veux en venir ! ne plus se prendre la tête avec le ménage

Face à ces tâches, je me suis retrouvé un grand nombre de fois découragé. Parfois la colère se mêlait à la saturation, au ras-le-bol. Bol que j’ai laissé dans l’évier. Pas envie de le laver, je verrai ça demain !

J’avais le sentiment d’être pris au piège dans une spirale infernale et rébarbative. Tous les jours, recommencer. Et on a beau tout briquer, nettoyer, trier, ranger, à quoi bon ? Le lendemain, rebelote !

Oui, mais voilà, si nous n’agissons pas, très vite notre petit chez nous aura l’apparence d’une zone désaffectée. Et c’est à ce moment-là qu’une opportunité se présente à nous.

Nous avons le choix entre rester dans cette attitude défaitiste, nous indigner contre les lois naturelles de l’entropie2, ou bien changer nos attitudes face à ces tâches ménagères.

Voici 5 attitudes, 5 changements fondamentaux. Ces 5 changements vont vous amener à :

  • Voir la vie autrement. En changeant votre manière de voir une situation ou une expérience, vous changez la nature même de cette expérience.
  • Ne plus se laisser aller aux distractions. Lorsque je suis distrait, ce qui était une priorité il y a 2 minutes passe au second plan. La procrastination remet en cause les priorités avec une facilité déconcertante.
  • Développer sa concentration en étant pleinement présent dans l’instant. Si vous apprenez à mettre de la conscience sur ce que vous faites, la sérénité l’emporte sur l’agacement, la présence l’emporte sur le bruit du mental.
  • Développer un esprit fort, car vous deviendrez proactif. Vous ne serez plus martyr ou victime de la situation, mais vous deviendrez leader de votre vie quotidienne en adoptant des stratégies adaptées qui changeront votre expérience négative du ménage en une expérience valorisante.
  • Être connecté à un sens. Mettre un sens à ce que vous faites, avoir un « pourquoi » est essentiel. Sans ce « pourquoi », votre motivation s’épuise, votre volonté s’émousse.

Par souci de facilité d’écriture, je choisis d’écrire au masculin et pour une personne seule.

Nous allons à présent voir en détail quelles sont ces attitudes. Évidemment, je ne prétends pas que ces 5 attitudes sont les seules qui puissent amener un changement concret. Cependant, j’ai pu moi-même faire l’expérience de changements positifs dans mon quotidien.

Note : Cet article invité a été écrit par Michael Gélinas du blogue Ecovista.

1. Une perspective réjouissante. Agir en leader.

Continuez la lecture

Tags: , , , , , , , ,

« Si vous investissez dans la sécurité et la certitude, alors vous êtes sur la mauvaise planète ». ~Pema Chodron

faire des achats excessifs

Eva et moi, ainsi que nos deux plus jeunes enfants, sommes en train de quitter Guam pour la Californie, où nous avons vécu les 9 derniers mois. En prévision de ce retour, nous avons dû emballer nos affaires, préparer quelques colis à expédier en Californie et offrir d’autres choses à des œuvres de charité. C’était le moment idéal pour réfléchir.

Pourquoi les gens ont-ils autant d’affaires ?

Même si nous avons relativement peu de chose par rapport à la plupart des gens, nous avons quand même réussi à en accumuler trop. En effet, soit des gens nous offrent des cadeaux soit nous achetons des produits de première nécessité (parfois même des produits qui ne sont pas nécessaires). Les choses s’accumulent avec le temps.

Cependant, la plupart de ces possessions ne sont pas nécessaires. Nous achetons la plupart de nos affaires en raison d’un sentiment : le sentiment d’incertitude. C’est l’absence de fondement profond, l’hésitation, l’insécurité que nous ressentons en ce qui concerne le futur et le moment présent. L’incertitude dont il est question ici, c’est l’incertitude que nous ressentons toute la journée, tous les jours, à différents degrés. C’est ce qui nous amène à ressentir la peur, le stress, l’anxiété, l’inquiétude et même la colère. C’est ce qui nous pousse à procrastiner et à remettre à plus tard nos habitudes saines et productives.

Le sentiment d’incertitude est à l’origine de nos achats excessifs. Continuez la lecture

Tags: , , , ,

Être enfermé dans la routine métro-boulot-dodo. Arriver au travail le matin déjà stressé et épuisé. Ne pas être motivé par son emploi et se sentir frustré comme jamais. Vivre dans un quartier qui ne nous plait pas, loin de tout, parce que nous n’avons pas les moyens de déménager. Ne pas avoir non plus les moyens de faire des activités avec ses amis le week-end. Ne plus avoir assez d’énergie dans notre temps libre pour profiter de sa famille.

Ce sont des symptômes que vous connaissez peut-être. Ces symptômes qui nous consument à petit feu.

Ma vie était comme ça il y a encore quelques mois.

Je sentais que mon énergie était gaspillée dans des choses futiles et qu’il ne m’en restait plus assez pour les choses qui importent vraiment.

J’étais hyper stressé.

Aujourd’hui, c’est le jour et la nuit. Je me sens complètement zen, heureux et j’ai le sentiment de vraiment profiter de la vie.

Je vais vous raconter comment j’ai fait pour changer de vie, en seulement quelques mois et sans avoir à changer d’emploi.

Note: Cet article invité a été écrit par Olivier Carlier du blog Mon Mentor En Entreprise.

employe zen et heureux

Le constat

Enfermé dans la routine

Continuez la lecture

Tags: , , , , ,

leçons de vieRécemment, à l’occasion de mon 46e anniversaire, mes enfants (surtout l’aîné) ont dressé une liste des leçons de vie que j’avais enseignées à chacun d’eux jusqu’à ce jour. Chacun a dressé sa propre liste et ma femme Eva les a gentiment mises ensemble dans un bloc-notes.

En les lisant, j’ai failli couler des larmes. C’est tellement touchant de constater qu’ils apprécient ces leçons de vie que j’ai essayé de leur transmettre ; ces choses que j’ai apprises et que je veux qu’ils comprennent à leur tour.

En tant que père, il n’y a rien de plus important que de voir comment vous avez aidé vos enfants en leur donnant l’exemple et en leur parlant au fil des années. Nous avons une famille composée de 6 enfants, âgés de 13 à 26 ans, et ils sont tous des êtres exceptionnels.

Il s’avère qu’il y avait des leçons de vie que tous mes enfants ont inscrites sur leur liste ; et je vais les partager avec vous ici. Puisqu’ils partageaient toutes ces leçons de vie, cela m’a amené à me demander si ce n’étaient probablement pas les leçons les plus importantes que je leur aie enseignées ou simplement celles sur lesquelles j’ai vraiment mis l’accent.

Les voici donc ; classées approximativement selon la fréquence à laquelle elles apparaissaient sur la liste de mes enfants : Continuez la lecture

Tags: , , , ,

La pratique de l’équitation permet de mettre en place des nouvelles habitudes et attitudes utiles dans la vie de tous les jours (exemple : comment aborder une personne inconnue) et notamment dans les relations humaines. Ces attitudes et habitudes, une fois mises en place permettent de gagner en confiance face aux autres et de trouver des solutions en cas de problème.

Note : Cet article invité a été écrit par Hélène Carré du blog Un sabot après l’autre.

1. Prendre soin d’un être vivant

Prendre soin d’un cheval n’est pas simple et est souvent négligé par les cavaliers.

Souvent, on discute avec d’autres personnes en même temps et on le brosse machinalement sans prêter attention à ce qu’il nous dit. Or ce moment conditionne le cours que vous passerez avec lui et parfois le cours suivant. Si l’on prend le temps de se connecter avec son cheval à ce moment-là, nous recevons des informations sur son état physique et psychologique qui nous seront utiles lors de notre séance à cheval. De plus, le cheval aura envie d’être avec vous car vous deviendrez intéressant pour lui.

Prendre soin des personnes que l’on aime.

Tout comme les chevaux, les personnes que l’on aime ont besoin que l’on prenne soin d’elles. Et cela que ce soit un ami, un couple, vos parents ou vos chanteuses préférées. Prendre soin d’une personne commence par des petits messages, des coups de fil réguliers pour savoir où elle en est dans ses projets et comment elle va. Cela continue par être présent lorsqu’elle est en difficulté pour la soutenir. Et se termine par couper son téléphone lorsqu’elle est présente avec vous. Rien qu’en faisant cela, vous verrez votre relation se renforcer.prendre soin des personnes aimées

2. Écouter

Continuez la lecture

Tags: , , , , , , , , , ,

S’investir pleinementIl n’y a rien que nous puissions faire pour avancer dans nos tâches importantes et avoir l’impact que nous souhaitons créer dans le monde en dehors de :

1. Choisir nos tâches les plus importantes et les plus significatives

2. Nous investir pleinement avec une totale concentration

Et pourtant, il semble que cela soit un défi pour presque tous ceux qui vivent sur la Terre. Très peu de personnes arrivent souvent à surmonter la distraction, la procrastination, l’envie d’accomplir de petites tâches ou de vérifier les courriels et les messages, la rationalisation et la fuite de l’inconfort vers les conforts habituels.

C’est pourquoi, pour le compte de ce mois, je lance un défi intitulé s’investir pleinement dans les tâches importantes.

Ce défi consiste à choisir chaque jour des tâches importantes qui auront un impact considérable et qui sont d’une grande priorité, puis à vous y investir pleinement, en laissant tomber l’envie de vous divertir, de procrastiner, ou de céder face à l’incertitude qui accompagne l’accomplissement de ces tâches importantes.

Il s’agit de venir à bout de nos vieilles habitudes de procrastination et de nous consacrer totalement à un travail utile.

Voici comment fonctionne le défi : Continuez la lecture

Tags: , , , ,