Vous en avez envie ! Cela fait des mois. Et pourtant, vous ne l’avez pas fait. Mais pourquoi ? Apprendre une langue trotte dans votre tête depuis…euh des mois, même des années. La réponse à : “pourquoi n’ai-je pas encore commencé ?” est nébuleuse. Est-ce dû à la peur de débuter une nouvelle activité ? La peur de l’échec ? Ou ne pas savoir comment s’y prendre ? Toutes les raisons sont bonnes.

Mais, vous pourriez bien passer à côté de quelque chose. Saviez-vous qu’apprendre une langue contribuait à votre bonheur ? Parler une langue est une source d’éveil intellectuelle qui contribue à accroître notre développement personnel. Converser dans une langue étrangère permet de valoriser notre compétence. De mettre en avant ce talent. Cette activité a un sens et nous emmène vers un but précis. On a la détermination d’y arriver. On sait exactement où on veut aller. D’après les experts de l’apprentissage, c’est une voie royale vers l’épanouissement personnel. Et si parler une langue vous rendait plus heureux ? Voyons dès maintenant les 4 piliers du bonheur avec les langues. Je vous propose aussi, ici les 3 piliers pour réussir votre apprentissage.

Note : cet article a été écrit par Lauriane Copet du blog Marathon des Langues

parler une langue rend heureux

1- Inclusion sociale

Apprendre une langue a un but précis. Communiquer. Converser avec d’autres personnes. Comme toute activité liée à la communication, cela induit de la création de liens sociaux. On doit aller vers les autres. Cette inclusion sociale nourrit le bonheur personnel.

Cette découverte est très sérieuse. L’Union Européenne a créé “l’espace européen de l’éducation et de la formation” qui vise à promouvoir la formation de l’adulte. Pour justement favoriser l’inclusion sociale et le développement personnel. Les autorités européennes encouragent l’apprentissage des langues en ce sens. Quand vous vous sentez déprimé, quelle est votre réaction instinctive ? Appeler votre BFF (best friend forever- “meilleur ami pour toujours”), n’est-ce pas ?

2- Sortir de sa zone de confort

Vous le lisez sans doute régulièrement. Pour être heureux, il faut sortir de sa zone de confort. Je vous en remets une petite couche aujourd’hui. En effet, la zone de confort est une garantie de sécurité, en apparence. Car, elle est l’une des principales causes de notre souffrance. C’est une prison dorée. La zone de confort nous bride et nous empêche d’avancer. Je dirais même qu’elle est synonyme de “non-évolution”.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  12 Manières de Décompresser après Beaucoup de Stress

Vouloir rester dans sa zone de confort est une réaction normale. On a peur de l’inconnu, peur de se tromper, peur de l’échec. Cette peur limite nos possibilités de vivre de nouvelles expériences. Notamment celle de parler une langue. Je constate que beaucoup de personnes n’osent pas se lancer dans l’apprentissage d’une langue, à cause de ces croyances limitantes. Elles ont peur d’échouer car, “c’est trop dur”. Alors que, sortir de sa zone de confort en se lançant ce nouveau défi : apprendre une langue, va vous sortir de cette jolie prison.

Ce challenge va vous pousser à prendre des risques. Vous risquez de réussir, de rencontrer de nouvelles personnes du monde entier, de voyager, de voir de nouvelles opportunités germer, de changer de manière de penser. Vous risquez même de prendre confiance en vous. Maîtriser une langue favorise la confiance en soi.

3-Pyramide de Maslow

Je suis sûr que vous connaissez notre bon Maslow et sa pyramide des besoins. Ou vous en avez déjà entendu parler. Il nous dit que chaque palier de la pyramide correspond à une étape du bonheur. Mais, je me demande pourquoi on oublie ce genre de concept. Nous devrions tous avoir une pyramide de Maslow scotchée au-dessus de notre bureau. Avec l’objectif de franchir chaque palier.

Nous avons la réponse sous le nez. Mais parfois, on s’obstine dans notre mal-être. Hum étrange. Confused smile L’être humain est un animal bizarre. Anyway, (“de toute façon”) apprendre une langue se trouve à plusieurs paliers de la pyramide. Je vous en dis plus juste en dessous.

Apprendre une langue vous procure la sensation de progrès, si vous tenez vos objectifs. Ça répond à notre désir d’accomplissement. C’est comme si vous preniez un cours de peinture pour développer votre talent créatif. Parler une langue est un nouveau challenge qui développe le sentiment d’épanouissement lié à la réalisation de la tâche. Le plaisir grandit à mesure qu’on maîtrise la langue. On a la sensation de progresser ce qui nourrit le sentiment d’accomplissement. Et participe donc au bonheur.

pyramide de maslow

Parler une langue entre dans la pyramide de Maslow. Voyons dès maintenant à quels niveaux.

  • Besoin d’appartenance : vous faites partie des bilingues, trilingues..polyglottes, bienvenue dans la communauté Smile
  • Besoin d’estime : vous imaginez le regard de votre fille, conjoint, parent, quand vous vous dépatouillerez d’une galère en vacances à l’étranger ?
  • Besoin d’accomplissement de soi : vous avez atteint votre objectif de parler une langue, ok, quel est le prochain challenge ? Je vous assure que vous vous sentirez prêt à déplacer des montagnes Winking smile
Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 excellentes raisons de conduire lentement, et comment le faire

4– Atteindre le flow

Il vous est déjà arrivé d’oublier le temps qui passe ? Tellement absorbé par une activité ? “Oh bah il est déjà 18h ?” C’est ce qu’on appelle le flow. D’après le livre “Vivre : la psychologie du Bonheur” du psychologue hongrois Mihaly Csikszentmihalyi, les gens sont plus heureux quand ils sont en état de flow. Le concept de flow est étroitement lié à l’idée bouddhiste ou taoïste de “l’action dans l’inaction” ou “l’action sans effort”. En état d’absorption complète dans une tâche. C’est ce qui explique l’addiction de certains aux mots croisés, ou sudoku. C’est le cas de toute activité intellectuelle telle qu’apprendre une langue. Apprenez une langue, soyez dans le flow Winking smile

Si vous aussi, vous vous posez la question. Dois-je apprendre une langue ? J’en ai envie mais.. alors arrêtez avec ce “mais” et lancez-vous. Cet article vous explique pourquoi vous devriez apprendre une langue dès maintenant. C’est un levier du bonheur dans votre vie.

Lauriane Copet du blog Marathon des Langues

Ressources :

Peeter Mehisto; David Marsh – Approching the economic, cognitive and health Benefit of bi-lingualism (2011)

Seligman, Martin. Vivre : la psychologie du bonheur; Léandre Bouffard. Paris : R. Laffont Seligman, Martin E. P (2004)

The Optimistic Child: Proven Program to Safeguard Children from Depression & Build Lifelong Resilience. (2007).

Publication OCDE http://www.oecd.org/edu/ceri/understandingthebrainthebirthofalearningscience.htm

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire