Pour devenir plus zen au quotidien

Améliorer sa relation de couple grâce au cycle menstruel

Le cycle menstruel est souvent perçu comme mystérieux, compliqué et difficile à vivre. La personne qui le traverse peut parfois se sentir désemparée, et celle qui partage sa vie, ne pas savoir comment réagir ni comment l’aider. Et pourtant, le cycle menstruel peut s’avérer être un allié de taille pour améliorer sa relation de couple !

Dans cet article, vous allez découvrir l’influence du cycle féminin naturel sur le corps, les émotions, et comment s’en servir pour renforcer votre vie amoureuse.

Note : cet article invité a été écrit par Carole Valisolalao du blog Bonjour Mon Cycle.

relation de couple cycle menstruel

1. Le cycle menstruel pour mieux se comprendre

Être à l’écoute de soi-même, de l’autre

L’une des clés d’une relation de couple épanouie est l’écoute de soi-même et de notre partenaire.

Cela inclut à la fois nos propres personnalités, nos valeurs. Mais nous ne pensons pas toujours au rôle de notre corps, à son fonctionnement et à son impact sur nos émotions.

C’est là qu’observer son cycle féminin prend tout son sens.

À certaines périodes, vous pouvez vous sentir plus fatiguée, stressée, et à d’autres moments, ultra motivée, pleine d’énergie. 

Être attentive à votre corps, vos sensations, mais aussi à vos émotions, vous aidera tout d’abord à mieux vous comprendre. Dans un second temps, vous pourrez plus facilement mettre des mots sur votre ressenti et l’expliquer à votre partenaire. Messieurs, à vos blocs-notes !

Voyons ensemble à quoi ressemble le cycle menstruel naturel et quels en sont les effets.

Les 4 saisons du cycle féminin : émotions, énergie, ressentis différents

4 saisons du cycle menstruel

Sans hormones extérieures (via la pilule contraceptive ou l’implant hormonal par exemple), le cycle menstruel est semblable aux saisons de la nature :

  • Il débute en HIVER au premier jour des règles. Tout comme les arbres qui gardent leurs racines au chaud, ou tels les animaux qui hibernent, la période de menstruation est un moment de retour à soi. Avec les pertes de sang, l’énergie est au plus bas et l’on peut ressentir une fatigue physique comme émotionnelle.
  • Puis, avec la fin des règles arrive le PRINTEMPS. Cette période symbolise le renouveau, et ouvre ce que l’on appelle la “fenêtre de fertilité”, qui dure en moyenne une dizaine de jours. Tout rapport sexuel non protégé est alors susceptible de mener à une grossesse. C’est une phase ascendante d’ouverture au monde, de vie sociale et d’échanges. L’énergie revient petit à petit et l’envie vient de réaliser de nouveaux projets, d’être en action.
  • Dans la continuité du printemps, l’ÉTÉ marque l’apogée du cycle féminin puisque c’est pendant cette saison qu’a lieu l’ovulation. À chaque cycle, un ovule est libéré : s’il est fécondé par un spermatozoïde, le processus de reproduction poursuit son cours et la probabilité de tomber enceinte est la plus élevée. Vous débordez d’énergie, d’amour, de partage et de connexion aux autres.
  • Enfin, l’AUTOMNE nous dirige vers la fin du cycle. S’il n’y a pas eu de fécondation, alors les hormones chutent comme les feuilles aux pieds des arbres. Votre corps, qui s’y préparait depuis plusieurs semaines, devra prendre le temps de l’accepter. La fenêtre de fertilité se referme. Vos émotions sont ambivalentes, et parfois accentuées : vous pouvez passer de la joie à la tristesse, douter, voir tout ce qui ne va pas. C’est une période délicate à laquelle se préparer, personnellement comme dans votre couple. Cette phase facilite le retour à soi à l’approche de l’hiver et des prochaines règles.

Les émotions, les ressentis suivent un cycle propre à chacune, et ne sont donc pas aussi “imprévisibles” que l’on peut le penser ! Nous avons bien appris, depuis notre enfance, que l’automne arrive toujours après l’été. Que l’hiver suivra, même s’il est plus doux, plus froid, plus long ou plus court que le précédent. Et que l’on peut s’y préparer.

2. Le cycle menstruel pour éviter les malentendus et les éventuels conflits

éviter les conflits de couple solutions

Dans toute relation et particulièrement dans la vie de couple, la communication est essentielle. Chacun des partenaires a ses besoins, ses envies, ses attentes. J’ai conscience que j’enfonce une porte ouverte, mais de par ma propre expérience, je me rends bien compte qu’il n’est pas évident de bien communiquer, et surtout de transmettre le bon message de la bonne façon !

Rien que prendre conscience de sa propre humeur du jour, de son état émotionnel, est parfois un vrai exercice, vous ne trouvez pas ?

Être connectée à son cycle féminin devient alors une force.

Vous l’avez compris, toute personne ayant un cycle menstruel traverse des phases bien particulières, où le rapport à soi et aux autres varie.

Voici quelques astuces pour éviter les éventuels conflits :

  • Vivre la découverte du cycle à deux : plutôt que de déchiffrer votre cycle seule, votre partenaire peut devenir votre coéquipier pour comprendre avec vous la phase dans laquelle vous êtes actuellement. Tout au long de votre cycle, vous allez pouvoir partager vos doutes (“suis-je toujours en phase fertile ?”), vos préoccupations (comme un “retard” de règles), mais aussi vos victoires, vos joies (“je crois bien avoir senti mon ovulation !”). Voici quelques indices pour vous aider à savoir dans quelle phase de votre cycle menstruel vous vous situez.
  • Lever le tabou des règles : nous avons l’habitude de garder cette période de notre cycle pour nous, en la vivant de la façon la plus discrète possible, comme si nous en avions honte. Et si vous alliez à l’encontre de ce tabou ? Votre partenaire peut aller chercher des protections menstruelles pour vous en cas d’urgence, vous aider à comparer les différents types de protections menstruelles… Vous pouvez bien entendu exprimer votre fatigue, votre inconfort, votre douleur (ou votre libido, ça arrive !) pendant ou à l’approche de vos règles. Cela peut aussi être l’occasion d’échanger sur votre vision des rapports sexuels pendant les règles.
  • Ouvrir la communication sur des sujets de couple souvent oubliés : beaucoup d’hommes ne se sentent pas encore légitimes sur le sujet de la contraception alors qu’ils y ont toute leur place ! La question du désir d’enfant (ou non), l’échange sur votre connexion sexuelle sont autant de sujets que vous pouvez aborder facilement lorsque vous êtes tous les deux attentifs au cycle menstruel. Nous traiterons des deux premiers sujets dans la suite de cet article.
  • Éviter les malentendus : qui ne s’est jamais senti incompris, blessé, frustré dans une relation ? Souvent, l’intention est bienveillante, mais il peut y avoir un décalage avec la perception du message. Savoir dans quelle phase du cycle vous vous situez permet de comprendre une réaction inattendue, une inattention, une crispation. Il est plus facile de parler de sujets importants ou complexes pendant le printemps et l’été du cycle.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'éducation a besoin d'être mise sens dessus dessous

3. Le cycle menstruel pour savoir quand le désir sexuel est au plus haut

désir sexuel et cycle menstruel féminin

Lorsque vous êtes à l’écoute de votre corps, vous prenez conscience de vos ressentis, et votre désir sexuel en fait partie.

Il apparaît que, pour une majorité de femmes, la libido va en grandissant à partir du printemps jusqu’à l’été du cycle[1]. Cela est directement lié aux hormones en jeu, ainsi qu’à la fenêtre de fertilité, qui s’ouvre juste après les règles et se referme après l’ovulation. 

Pendant cette période, vous pourrez également observer une lubrification naturelle de plus en plus fluide : il s’agit de la glaire cervicale (plus connue sous le nom de “pertes blanches”), qui permet aux spermatozoïdes de survivre dans le vagin. La glaire cervicale joue d’ailleurs un rôle déterminant vous permettant de savoir si vous êtes en période fertile ou pas.

Pour autant, il n’y a pas UN moment où la libido est à son apogée pour tout le monde. Cela varie selon les personnes, mais aussi selon les cycles ! D’où l’intérêt d’être autant que possible connectée à ses cycles à soi.

Par exemple, vous remarquerez peut-être que vous avez habituellement une libido débordante dès la fin des règles, mais que celle-ci disparaît ou est décalée lorsque votre charge de travail est trop importante.

Que diriez-vous de tenter l’expérience pour découvrir ce qu’il en est pour votre cycle à vous ? Vous pourriez par exemple prendre note, dans un agenda ou sur un carnet, des jours où vous avez une sensation d’humidité voire de mouillé dans le vagin, et de la corrélation potentielle avec votre désir sexuel.

Sachez par ailleurs qu’une contraception hormonale (telle que la pilule contraceptive, le patch ou l’implant) peut conduire à une sécheresse vaginale, et diminuer voire faire disparaître votre libido[2].

4. Le cycle menstruel pour appréhender le syndrome prémenstruel ensemble

Le syndrome prémenstruel[3] (communément appelé “SPM”) est une série de symptômes qui démarre une fois l’ovulation passée et se poursuit jusqu’à l’arrivée des prochaines règles. Cette période correspond à l’automne du cycle.

Douleurs, gonflements, irritabilité, colère, difficultés à se concentrer, tristesse parfois intense, fatigue… Ce sont quelques-uns des symptômes que vous pouvez rencontrer pendant le syndrome prémenstruel.

Il est donc important de les prendre en compte dans votre relation de couple, et, encore mieux, de les anticiper ensemble.

Voici quelques conseils pour appréhender le syndrome prémenstruel à deux :

  • Renouer avec vos ressentis et accueillir vos émotions. Plutôt que de chercher à dompter vos émotions, essayez de les écouter et de les accompagner. Cela vous aidera à identifier ce qui est important pour vous, et potentiellement ce dont vous auriez besoin. Ce peut être par exemple : être écoutée, entendue, comprise, sans forcément que l’on vous apporte des solutions.
  • Prévenir votre partenaire de l’approche de l’automne de votre cycle. Si vous avez déjà eu l’opportunité d’observer cette période, n’hésitez pas à donner des exemples. “Dans les prochains jours, je risque d’être moins attentive / à cran / douter de tout…”. En tant que partenaire, vous savez ainsi que les préoccupations, même si elles semblent amplifiées, méritent d’être écoutées, pour être traitées ensemble plus tard.
  • Accueillir le SPM ensemble. Là où les conflits et les incompréhensions pourraient habituellement se frayer un chemin, c’est le moment de faire équipe. Le soutien de votre partenaire est précieux. Identifiez les phrases qui peuvent vous apaiser : “Je comprends tes inquiétudes, tes doutes. C’est ton corps au naturel qui s’exprime. Ce n’est qu’une phase qui va passer. Je suis là si tu as besoin de moi”.
  • Reporter les discussions importantes ou complexes. Le SPM vous donne la capacité de voir tout ce qui ne va pas. En réalité, il met en lumière ce qui vous préoccupe et qui devra être adressé lors des saisons propices aux échanges (le printemps, l’été ou peut-être l’hiver de votre cycle si vous le sentez).
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les six meilleurs cadeaux que vous pouvez offrir aux gens qui vous sont chers

5. Le cycle menstruel pour discuter des projets de vie

Souvent pris dans le rythme effréné de notre quotidien, il nous arrive de faire l’impasse sur des sujets centraux de notre couple.

La contraception : une affaire de couple

contraception pilule préservatif stérilet

Bien qu’elle soit directement liée à la sexualité, la contraception est, de nos jours encore, un thème très peu abordé dans le couple. L’arrivée de la pilule contraceptive à la fin des années 1960 a donné aux femmes un certain contrôle sur leur fertilité. Mais cela a indirectement écarté les hommes du sujet de la contraception.

Lorsque les deux partenaires sont attentifs au cycle menstruel, la question de la contraception revient au cœur du couple ! Vous partagez ainsi la responsabilité et la charge contraceptive, tout en veillant à être tous les deux sur la même longueur d’onde.

Voici quelques idées de réflexions à mener :

  • Votre contraception actuelle vous convient-elle ? Si vous utilisez une contraception hormonale, avez-vous remarqué des effets secondaires ? Des sautes d’humeur, une baisse de libido ?
  • Avez-vous déjà entendu parler de contraception masculine ? Quel est votre avis à ce sujet ? Il existe des contraceptifs réversibles ou définitifs, avec ou sans hormones. À vous de choisir ce qui convient le mieux à votre couple.
  • Connaissez-vous les méthodes de contraception naturelle ? Qu’en pensez-vous ?
  • Quelle méthode barrière vous conviendrait-elle le mieux à tous les deux pendant la période fertile ?Le préservatif masculin ou féminin, la cape cervicale, le diaphragme en sont quelques exemples.

Chez un couple qui partage le suivi du cycle et la contraception, vous pourrez avoir des échanges tels que :

“Cela veut dire que nous pouvons maintenant nous passer de préservatif ? 🙂 ”

Eh oui, en observant votre glaire cervicale et vos températures, vous pouvez vérifier ensemble si l’ovulation est passée ! Si c’est le cas, vous entrez en période infertile et vous n’avez en effet plus besoin de méthode barrière de contraception (attention, nous parlons bien ici de fertilité, le préservatif et le dépistage restant les meilleurs obstacles contre les infections sexuellement transmissibles[4]).

Une méthode de contraception naturelle

Lorsque l’on parle de contraception naturelle, c’est-à-dire sans hormones artificielles, l’une d’entre elles commence à faire de plus en plus parler d’elle : la symptothermie. Il s’agit d’une méthode d’observation de vos cycles reconnue par l’OMS, vous permettant d’identifier précisément vos périodes de fertilité.

Vous pouvez ainsi décider en couple de pratiquer l’abstinence ou d’utiliser une méthode de contraception “barrière” pendant les périodes fertiles. Lorsqu’elle est pratiquée de façon correcte, la symptothermie a un meilleur indice de fertilité que la pilule[5], qui peut notamment laisser place à des oublis.

Le cycle menstruel pour concevoir un bébé

Chaque début de cycle est l’occasion de revoir votre objectif : souhaitez-vous avoir une contraception naturelle, connaître votre corps, ou avez-vous un projet bébé ? C’est une réflexion à mener seule, et en couple.

Suivre votre cycle est alors une opportunité :

  • D’échanger sur vos désirs de fonder une famille ou non
  • De décider de votre façon de l’aborder : prenons-nous la décision de concevoir un enfant en “ciblant” les périodes les plus fertiles lors de nos rapports sexuels ? Ou restons-nous simplement ouverts à ce qui viendra ?
  • De déceler d’éventuels ajustements à effectuer : un déséquilibre hormonal, une absence d’ovulation, une phase lutéale trop courte, des cycles irréguliers…
  • De convenir du bon moment pour tous les deux.

Grâce à la connaissance de votre cycle et de vos périodes de fertilité, vous pourrez ainsi avancer ensemble dans une même direction, et à votre rythme.

Conclusion : le cycle menstruel pour renforcer l’amour

En somme, votre cycle menstruel naturel vous donne la chance de vous écouter et de vous connaître vous-même. Dans votre couple, il permet ainsi de mieux vous comprendre, de vous soutenir mutuellement à chaque moment du cycle, et d’échanger sur vos projets de vie en commun.

Chaque personne, chaque cycle est unique : une période de stress, un déménagement, un voyage, peuvent chambouler notre cycle et retarder l’ovulation ou les règles par exemple. Cela est un encouragement à nous écouter autant que possible, et à continuer de nous découvrir chaque jour. Quoi de mieux pour renforcer l’amour ?

Et vous ? Quelle est votre meilleure astuce pour vivre au mieux votre cycle menstruel dans votre relation de couple ? N’hésitez pas à la partager en commentaire !

A bientôt,

Carole de Bonjour Mon Cycle

Sources :

  1. Laurence Zychowicz-de Kerno. Libido féminine : entre nature et culture. Médecine humaine et pathologie. 2016. Ffdumas-01439870f
  2. Les contraceptifs hormonaux et leurs influences sur les troubles psychologiques (dépression, trouble de l’humeur, anxiété) et trouble de la libido. Julie SubraUB – Université de Bordeaux (2020)
  3. Inserm. Article : #PayeTonCycle : C’est quoi le syndrome prémenstruel ?
  4. Santé Publique France “Infections sexuellement transmissibles (IST) : préservatif et dépistage, seuls remparts contre leur recrudescence” (2018)
  5. Étude de l’OMS “Planification familiale/Contraception” menée en Juin 2020
un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.