Pour devenir plus zen au quotidien

La joie des petits plaisirs

La joie des petits plaisirsCertains jours, j’ai besoin de profiter d’un certain confort.

Je suis fatigué, émotionnellement épuisé, ou je me sens tout simplement assiégé par le monde.

Ces jours, je prends conscience de mon état physique, mental et émotionnel, et je me demande de quoi j’ai besoin.

Pour la plupart d’entre nous, cette simple prise de conscience est un grand pas en avant.

Souvent, nous ne reconnaissons pas que nous nous sentons épuisés ou que nous sommes un peu malmenés par la vie.

Nous nous concentrons uniquement sur ce que nous pensons devoir faire et nous nous contentons d’avancer.

Cela peut sembler nécessaire, mais c’est rarement utile.

En effet, nous nous forçons à agir alors que nous sommes épuisés ou que nous nous sentons contraints.

Ainsi, si nous le remarquons, nous pouvons faire une pause.

Respirez profondément. Faites le point avec vous-même.

De quoi avez-vous besoin ?

Parfois, pour moi, c’est un peu de repos. Je fais une sieste. C’est un beau petit plaisir que je m’accorde, et je me sens beaucoup plus frais après.

Aujourd’hui, j’aimerais plaider en faveur des petits plaisirs. La sieste en est un bon exemple, mais il y en a tellement d’autres.

Voici quelques-uns de mes petits plaisirs préférés :

  • Prendre une minute pour me concentrer sur ma respiration ainsi que sur les choses que je ressens dans mon corps.
  • Faire des étirements.
  • Savourer une tasse de thé bien chaude.
  • Prendre une douche chaude.
  • Faire une promenade relaxante dans la nature.
  • Manger des baies ou un autre fruit délicieux.
  • Étreindre un être cher.
  • Faire une courte session de méditation.
  • M’autoriser à prendre une cuillerée de beurre de cacahuète.
  • Plonger dans un bon livre.
  • Profiter d’un bon massage.
  • Prendre du temps dans un jacuzzi.
  • M’asseoir avec quelqu’un et écouter de la musique.
  • Manger un ou deux carrés de chocolat noir.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Avoir plus d’espace dans votre journée et ne plus manquer de temps

La joie des petits plaisirs

Et vous ? Quels sont les petits plaisirs dont vous aimez le plus profiter ?

En parlant de petits plaisirs, il convient de noter quelques points importants :

1) Tout d’abord, il s’agit de petits plaisirs, pas question de tomber dans l’excès

Bien qu’il puisse sembler étrange de parler d’excès de plaisirs pour beaucoup d’entre nous, nous pouvons certainement en abuser jusqu’à un point proche de la dépendance.

Par exemple, si vous appréciez le fait de savourer un verre de vin, vous pouvez en abuser en ressentant le besoin de boire du vin chaque fois que vous vous sentez stressé.

Vous pouvez alors en arriver à un point où vous ressentez le besoin de boire cinq verres de vin par jour.

Le même phénomène peut se produire avec n’importe quelle substance (herbe, cigarettes, etc.), avec la nourriture, la télé ou les jeux vidéo.

Il n’y a rien de mal à consommer certains produits si c’est votre façon de vous accorder de petits plaisirs tant que vous vous assurez de les consommer à petites doses et que vous prenez le soin de prévoir d’autres options afin de ne pas vous coller à un seul produit ou plaisir au point d’en devenir dépendant.

2) Ensuite, je préconise également d’affronter l’inconfort lorsque nous en sommes capables

Il n’est pas question d’être toujours dans le confort.

Cela conduit à une contraction de la vie.

Les lecteurs les plus assidus savent à quel point je suis attaché à l’idée d’apprendre à accepter les choses de la vie, y compris ce qui est inconfortable.

C’est ainsi que nous grandissons.

Ceci étant, il faut admettre que nous ne pouvons pas faire cela tout le temps.

Parfois, nous avons besoin de nous nourrir, de nous ressourcer, de nous revitaliser.

Parfois, nous avons besoin de réconfort et de plaisir.

Nous ne sommes pas dans un exercice où prime le « tout ou rien » ; nous pouvons trouver un équilibre qui nous convient.

5) Pour continuer, je vous conseille de laisser tomber la culpabilité

Malgré ce que j’ai dit aux deux premiers points, il ne s’agit pas de « plaisirs coupables », car le réconfort dont nous avons besoin est sain et merveilleux.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 effets apaisants de la marche

Essayez de vous donner la permission de savourer ces petits plaisirs.

6) Enfin, soyez vraiment présent et appréciez-les

L’expérience de manger une friandise ne sera pas très plaisante si vous êtes distrait par votre téléphone.

Laissez vous aller à savourer et à trouver l’émerveillement dans les petits réconforts.

J’espère que vous vous donnerez la permission de prendre soin de vous lorsque vous en aurez besoin.

Trinquons ensemble aux petits plaisirs de la vie !

Article original écrit par Léo Babauta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.