Pour devenir plus zen au quotidien

Le miracle qui consiste à supprimer nos fausses croyances

supprimer les fausses croyancesSi vous parveniez à résoudre vos problèmes d’anxiété, de peur, de stress, de frustration, de colère, grâce à un petit changement mental, considéreriez-vous que cela relève d’un miracle ?

On pourrait répondre à cette question en nous intéressant à la façon dont nous regardons les films.

Il y a quelque temps, j’ai regardé la trilogie le Seigneur des Anneaux avec mes enfants.

Ma jeune fille m’a confié que certaines scènes du film lui faisaient peur.

Je lui ai alors expliqué que les acteurs ne faisaient que jouer un rôle et que c’était assez drôle qu’ils se déguisent pour nous raconter l’histoire du film.

En l’aidant à voir à travers la fiction des films, j’ai essayé de lui permettre de surmonter certaines de ses peurs.

Étonnamment, je me suis rendu compte que cette méthode était efficace contre toutes nos autres peurs et tous nos problèmes émotionnels.

La chose à faire, c’est d’arrêter de croire aux fausses croyances dans nos têtes.

Pensez à ceci : quand vous regardez un film, vous mettez votre incrédulité en veilleuse.

Vous savez que tout est faux, mais pendant les 90 minutes (au moins) que vous passez à regarder le film, vous acceptez tout ce que vous voyez à l’écran.

Vous y croyez !

Cela permet au film de vous émouvoir, de vous faire pleurer, de vous énerver, vous effrayer, vous réjouir, etc.

Ce n’est toutefois pas le cas de tout le monde.

Il y en a qui pensent : « Mon Dieu, cette histoire est affreuse, les acteurs ne sont pas très bons, les effets spéciaux sont médiocres, je n’arrive pas à croire que j’ai dû payer pour regarder cela. »

Les personnes qui refusent de mettre leur perplexité en veilleuse ne sont pas émues autant que les autres.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Pas le Moral ? 7 façons de vous remettre d'aplomb !

Tout au long de notre vie, nous croyons constamment aux histoires que nous avons en tête.

Quand nous estimons que quelqu’un a été incorrect envers nous, nous nous imaginons dans une histoire où nous sommes le héros et l’autre le méchant, et nous pensons uniquement au tort qu’il nous a fait.

Lorsqu’on est déçu parce que notre partenaire ne nous aime pas comme on le voudrait, on se croit dans une comédie romantique dans laquelle ce dernier devrait tomber amoureux de nous et être le partenaire idéal.

Cette situation se répète sans cesse : toute notre colère, notre stress, notre tristesse, notre dépression, etc. proviennent des histoires que nous nous racontons sur ce qui se passe dans le monde qui nous entoure.

Or la réalité est toute autre.

En effet, les choses qui se produisent dans le monde ne tournent pas autour de nous ni ne font partie de notre histoire.

Elles se produisent, tout simplement !

Souvent, il s’agit d’un hasard, mais pour faire face à ce chaos, nous essayons de lui donner un sens en l’intégrant en partie à notre histoire.

Nous créons un sens là où il n’y en a pas.

Nous pensons que les autres ont de mauvaises intentions à notre égard alors qu’en réalité, ils ne pensent qu’à leurs propres histoires.

comment supprimer les fausses croyances ?

Que faire ?

La réponse se trouve dans la façon dont nous regardons les films : si nous cessons de croire au scénario d’un film et que nous voyons celui-ci comme une série d’images en mouvement que quelqu’un a créées à partir d’accessoires, de décors, de costumes, d’effets numériques, de scripts et autres, nous comprendrons la réalité et ne ressentirons pas de douleur, de colère ou de peur.

Quand nous ressentons des émotions douloureuses dans notre vie réelle, nous pouvons arrêter de croire à l’histoire et voir la réalité en face : il n’y a que des objets physiques autour de nous qui bougent.

Il y a des atomes et des molécules, des organismes vivants, des personnes qui peuvent parler et créer.

Tous ces éléments ne font pas partie d’une histoire ; ils se conduisent simplement comme ils sont destinés à le faire.

En abandonnant cette fausse croyance, cette croyance erronée en une histoire inventée, nous pouvons surmonter les peurs, la colère et les frustrations qui en découlent.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  12 Manières de Décompresser après Beaucoup de Stress

Alors quand vous vous sentez stressé, triste, en colère, cela est tout à fait normal.

Cependant, sachez que vous pouvez arrêter de croire à cette histoire, si vous le souhaitez.

Article original écrit par Léo Babauta.

Il existe un nombre incalculable de fausses croyances auxquelles nous avons pris l’habitude de nous soumettre, et qui nous poussent malheureusement à nous imposer nous-mêmes des limites. Dans la vidéo que je vous invite à regarder à la suite de cet article, je partage avec vous comment EXPLOSER ses limites, s’ouvrir de nouveaux horizons et échapper au piège des fausses croyances.

9 commentaires
  1. je n’aime pas cette façon de tout voir en ignorant les relations que cela peut avoir avec nous.

    cette façon de tout voir avec uniquement le filtre matérialiste.
    Je trouve cela assez inhumain.

    Je crois exactement le contraire, c’est à dire que tout a un sens.

  2. Pour ma part, je suis d’accord avec le principe global de ce post. Il s’agit bien là des fameuses interprétations que l’on peut être amenés à faire.

    Dans une seule et même situation, en fonction de l’interprétation qu’on lui donne, les émotions peuvent être tout à fait différentes. Tout dépend de l’angle avec lequel on regarde cette situation.

    Exemple : Vous envoyer un sms à une personne qui ne vous répond pas. Son silence peut être interprété de 1000 façons : Certaines vous permettront d’être serein quant au délai de réponse car vous vous direz que peut-être il/elle dort, ou n’a plus de batterie, ou est très occupé(e) à ce moment là. D’autres vous plongeront dans une grande tristesse ( en fonction de l’attachement porté à la personne ) en vous imaginant qu’elle ne veut plus vous parler, qu’elle est peut-être fâchée,…, ou encore celles qui pourraient vous inquiéter en supposant qu’il lui est arrivé quelque chose de grave…

    Cependant, même quand on sait cela, on ne peut s’empêcher d’avoir le besoin de connaître la réalité de l’autre.

  3. En fait, j’avais fait cette expérience il y a longtemps et le problème, c’est qu’il m’est arrivé plusieurs fois de ne pas reconnaître les gens : ben non : j’ai vu des atomes, de l’énergie et il m’a fallu un moment pour identifier que j’avais devant moi un être humain, un homme, puis que je connaissais, puis que j’en étais amoureuse, mais ça, j’ai vu avec stupéfaction que ça venait en dernier, et que c’étaient des couches que l’esprit plaquait dessus : les atomes en premier, et ça m’a perturbé.
    Maintenant, je m’en fiche et vis avec mes émotions que j’accepte.

  4. Bonjour
    C’est pas bien expliqué. Pas clair ! Je ne comprends toujours pas comment ne pas être stressé triste.

    Exemple je fais un accident. Je suis triste. Difficile de rire dans ce cas la ou jouer l indifferente.

  5. Sur qu’il faut commencer par des choses moins émotionnelles !
    Et quand on a mal, et bien on a mal : ça ne résout pas tout.

  6. Olivier Roland, est-ce que tu pourras un jour faire une vidéo à propos de certains stress plus profonds. Comme typiquement puisque c’est l’actualité ( malheureusement ) la peur de l’attentat.

    J’aime bien toutes tes vidéos, depuis 3 mois je les suis, j’aime les messages positifs que tu véhicules. Je ne pense pas arriver à réagir toujours comme ce que tu préconises mais j’en perçois la vérité ( je suis pas mal attiré par certaines philosophies comme celle de Spinoza, un peu curieux du bouddhisme et autre et dans le fond, tout ça se rejoint un peu ) Les expériences de vie que tu décris, les choses que tu décris, tout ceci me parle, a du sens, et j’essaie de toute manière de l’appliquer à ma propre vie ( pleine de trous, de problèmes de santé et autre mais qu’importe, je vais pas la décrire ici ça n’intéresserait personne, en tout cas, je trouve pas mal de choses intéressantes, je partage beaucoup d’ailleurs, car si pour moi-même je pense avoir déjà intégré au moins la pertinence de ce genre de conseils – fussent-ils pas toujours si évidents à mettre en oeuvre concrètement quand on est pris dans le tumulte du quotidien et les « bruits » ambiants de la vie – en revanche, je trouve de plus en plus autour de moi, dans la vie réelle, sur le net que beaucoup de personnes sont très très loin de réagir ainsi. Et quelque part c’est souvent aussi le problème, le changement commence par soi-même, mais ce n’est jamais si simple ( derrière la phrase de Sartre « l’enfer c’est les autres » je pense qu’il y a une vérité. Si chaque individu réagissait de part les manières que tu décris dans tes vidéos, le monde des êtres humains serait probablement beaucoup plus proche d’une harmonie dans laquelle il ferait bon se plonger; Malheureusement, on en est TRES TRES loin.

    Surtout par les temps qui courent. Et tout le monde n’a pas non plus les bonnes intentions, ce genre d’approches de la vie que tu décris non seulement pour toi mais beaucoup de tes contacts de par le monde. Hier je lisais un texte sur « comment se débarrasser des personnes qui sont nuisibles pour nous », je ne sais plus si c’est sur ta chaine ou une autre chaine orientée développement personnel, or il n’est pas toujours simple d’éviter ces personnes, surtout que quand nous on cherche à les éviter, parfois elles, elles ne nous évitent pas, on se comprend !

    Pour en revenir à l’histoire du contexte parisien actuel à titre perso j’ai un vrai blocage avec ça ; ça parasite et modifie toute mon approche de la vie en ce moment, mes activités. Un tas de choses. Je ne suis pas inactif pour autant, mon esprit ne l’est jamais, et je compense autrement ( par le net notamment, quand je suis chez moi, des lectures, de la cinéphilie, un tas de choses que je fais de toute manière toujours plus ou moins ) mais j’écoute systématiquement tes vidéos, en lesquelles en d’autres époques j’aurais dis me reconnaître totalement, mais que je ressens presqu’en décalage par rapport à tout ce qui se passe ces temps-ci ; le monde réel est loin d’être un monde de bisounours malheureusement, où comme tu le préconises il soit toujours prudent de partir en voyage tout seul, le nez au vent, dans divers coins exotiques, pour faire de belles rencontres enrichissantes. la réalité est je dirais … moins rose et plus nuancée, sauf dans les films ( je me nourris d’ailleurs souvent de ce type de films un peu « positifs » ; tel road-movie sur les routes américaines où le héros sort enrichi de certaines rencontres etc. Mais tout cela reste du cinéma.

    Autrement et mis à part ces quelques bémols, tes vidéos sont très utiles notamment pour les divers petits conseils pour éviter de procrastiner, éviter les pertes de temps inutiles ( mais après je dirais aussi que chaque personne aura sa propre conception de l’inutile ; je fais sans doute moi-même des choses qui seraient jugées inutiles par certains, mais qui nourrissent mon esprit, enrichissent ma connaissance du monde et des autres etc. En tant que passionné par certains univers de la pop culture par exemple, j’essaie d’étudier les inspirations, ce genre de choses, et c’est souvent un prétexte à m’ouvrir à des oeuvres, des écrivains, des philosophes, des domaines de la culture, de l’art ; c’est comme un arbre qui fleurit et se ramifie sans cesse ; c’est ce que j’aime.

    Dans cet article je vois que tu évoques Le seigneur des anneaux ; j’aime lire Tolkien et son univers en soi est très riche et ouvre à la fois à la philologie, à certaines mythologies nordiques, et bien d’autres sources d’inspirations, en plus des thèmes que ça brasse qui sont universels ( et très actuels au passage ) J’ai toujours bien aimé les biographies aussi et je vois que tu as tendance à conseiller ce genre littéraire, maintenant, je lis en général plutôt des biographies d’écrivains, de scientifiques, voire de cinéastes, plus que d’entrepreneurs du web ou autre ( pourtant, j’ai été baigné dans le milieu ) mais peu importe, j’en comprend bien l’idée que tu avances. Les gens de nos jours perdent le réflexe de lire ( y compris moi, je lis moins, à l’heure du net ) et c’est un drame. Je pourrais philosopher des heures aussi à propos de l’impact de certaines nouvelles techno, les smartphones, les réseaux sociaux.

    Je ne veux pas verser dans la caricature et je pense qu’internet pourrait être un formidable outil, c’est sans doute une des inventions les plus intéressantes de toute l’Histoire de l’Humanité, mais certains utilisent très mal tout ça ( je ne vais même pas parler des gourous, des dérives propagandistes et des effets terribles sur la jeunesse ) mais simplement si on se concentre sur l’impact négatif que ça a sur les habitudes de beaucoup – de jeunes notamment mais aussi moins jeunes – rien de tel pour se disperser, pour ajouter du bruit au bruit. Beaucoup se laissent prendre dans ces pièges. Et c’est souvent aussi vecteurs d’inquiétudes, de drames, de stress, de confusion, de pressions psychologiques et j’en passe. Bref, je digresse.

    En tout cas, bonne continuation dans tout ce que tu fais, je voulais partager ceci tes chaines ( you tube et autre ) sont passionnantes.

  7. Je crois que c’est une trés bonne idée, quand on se trouve dans un grand problème en commence a sentir de la peur et de l’incertitude, nous deveons penser que c’est un context temporaire y qu’il va se terminer, comme un film il peut durée 90 min o 3 heures comme les film de Bollywood.

  8. je pense que nous ne sommes pas suposés etre tout le temps heureux, tristesse angoisse joie sa fait partie de nous de la vie, pourquoi l’ignorer, juste simplifier les choses, et se laisser emporter par nos sentiments, c’est cela qui fait de nous des etres humains
    mona

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.