Pour devenir plus zen au quotidien

Les effets dévastateurs d’un engagement partiel

engagement partiel vs engagement totalSi nous voulons nous montrer absolument honnêtes envers nous-mêmes, nous reconnaitrons que nous faisons preuve d’un engagement partiel dans beaucoup de choses. Dans plusieurs cas, notre engagement est même moins que partiel.

Nous disons que nous allons changer notre régime alimentaire, mais notre engagement n’est-il pas généralement partiel ? Faisons-nous un plan d’alimentation précis ? Faisons-nous des courses adéquates ?

Supprimons-nous la nourriture industrielle ? Réservons-nous du temps dans notre agenda pour préparer les repas de la semaine ? Changeons-nous notre habitude de manger au restaurant la plupart du temps ?

Notre niveau d’engagement dans nos quêtes est-il si élevé que nous sommes prêts à parier notre vie là-dessus ?

Nous prenons un engagement au travail (vis-à-vis de notre équipe, d’un client ou d’un partenaire), mais nous ne nous montrons pas toujours à la hauteur. Nous nous laissons distraire, nous cédons à la procrastination, nous ne nous engageons que partiellement la plupart du temps. C’est exactement ce que nous faisons avec les personnes que nous aimons ; notre engagement vis-à-vis d’elles n’est que partiel.

Combien de fois faisons-nous preuve d’un engagement total ?

Cet article n’a pas pour but de vous pousser à vous blâmer, à vous sentir honteux, à vous juger ou à vous critiquer vous-même. L’objectif, c’est de vous amener à déterminer si vous vous engagez pleinement dans tout ce que vous faites, et de faire le point des effets de votre niveau d’engagement sur votre vie.

Combien de fois avons-nous laissé tomber les autres, en ne nous montrant pas aussi engagés que nous l’avions promis de le faire ? Combien de fois abandonnons-nous nos propres engagements vis-à-vis de nous même ? Pouvez-vous recenser le nombre de fois où nous restons sur nos téléphones alors que nos proches ont besoin de notre attention ?

niveau d’engagement

Comment cela affecte-t-il ceux qui nous entourent, nous-mêmes ainsi que notre travail dans le monde ?

C’est déchirant :

  • Nous perdons confiance en nous-mêmes, nous nous en voulons d’échouer à nouveau, nous créons une image négative de nous-mêmes, ce qui a des répercussions sur tout ce que nous faisons.
  • Nous prenons l’habitude de fuir les choses effrayantes et difficiles, de rester dans nos zones de confort, de ne prendre aucun risque.
  • Nous perdons la confiance des autres et nous brisons leur cœur, alors qu’ils espèrent que nous serons entièrement là pour eux.
  • Nous passons pour des lâches, des mollassons, des retardataires, des personnes indignes de confiance, ce qui crée le sentiment d’insécurité et nous convainc que nous ne pouvons pas nous détendre. Nous sentons également que les autres ne sont pas capables de nous faire confiance et de se détendre à nos côtés. Et cela nous blesse.
  • Nous ne ressentons jamais la joie de nous montrer sous notre meilleur jour au monde, d’être incroyablement engagés et d’approfondir cet engagement.

Encore une fois, il n’est pas question de se sentir honteux ou coupable, ou de sombrer dans la culpabilité. Il s’agit de nous laisser toucher par la façon dont nous laissons tomber les autres ainsi que nous-mêmes ; il est question de nous montrer sous notre meilleur jour avec une puissance et un engagement total.

Comment y arriver ? C’est ce qu’on va voir :

1. Commencez par faire une pause et prenez conscience que vous devez vérifier votre niveau d’engagement.

2. Demandez si vous voulez vraiment vous engager dans cette voie. Ressentez-vous un fort désir de vous engager dans cette voie ? Cela vous semble-t-il juste ? Avez-vous l’espace et l’énergie nécessaires dans votre vie pour tenir cet engagement ?

3. Posez-vous la question suivante : « Est-ce que je parierais 10 000 $ sur la possibilité de tenir cet engagement ? Si non, pourquoi pas ? » Bien sûr, il peut y avoir des choses complètement hors de votre contrôle (une catastrophe naturelle, une maladie, un décès dans la famille), mais en dehors de ces choses, seriez-vous prêt à mettre votre maison ou votre vie en jeu pour cet engagement ?

4. Si vous êtes pleinement engagé, passez à l’action dès maintenant. Parlez-en à quelqu’un et demandez-lui de vous aider à tenir votre engagement. Engagez-vous vraiment. Parlez-en au monde entier, élaborez un plan et passez à l’étape suivante. Créez un environnement dans lequel vous n’échouerez pas. Mettez en place des rappels. Bref, faites tout ce qu’il faut pour ne laisser tomber personne, ni vous ni les autres.

5. Il serait intéressant pour vous de commencer par de petits engagements. Rien de très important. Un objectif facilement réalisable pour lequel vous vous engagez pleinement et pour lequel vous pouvez parier votre vie. Par exemple : « Je me promets de marcher jusqu’au bout de ce pâté de maisons, quoi qu’il arrive ». Puis faites-le. Après un certain temps, prenez des engagements de plus en plus difficiles.

6. Ensuite, faites tout ce qu’il faut pour ne plus jamais briser une promesse que vous vous êtes faite à vous-même.

Pouvez-vous approfondir cette pratique, en laissant tomber le sentiment de honte et d’auto-jugement ?

Article original écrit par Léo Babauta.

Nous venons de voir pourquoi il est important de vous engager totalement dans ce que vous faites, mais cet article ne serait pas complet si je ne vous explique pas en quoi il est important de faire le tri dans vos engagements pour gagner du temps notamment. Voyons cela ensemble dans la vidéo ci-dessous.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
  1. Article très intéressant !
    En général mon engagement est total ! Lorsque je m’engage à faire quelque chose, je le fais complètement, jusqu’à accomplir l’objectif visé ou ce sur quoi je me suis engagée.
    Mais quand il s’agit de sport et d’alimentation, là j’ai du mal à tenir mes engagements

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.