Pour devenir plus zen au quotidien

Ralentir… pour mieux apprécier la vie

Ralentir… pour mieux apprécier la vieEn règle générale, je ne lis pas les courriels transférés.

Cependant, j’en ai reçu un aujourd’hui qui a attiré mon attention.

Il a été écrit par quelqu’un qui travaille pour Volvo en Suède, et il mentionne que chaque projet dans l’entreprise « prend 2 ans pour être finalisé, même si l’idée est simple et brillante. C’est une règle ».

Manifestement, le monde de l’entreprise globalisée, qui se concentre sur les résultats immédiats, « contraste grandement avec les mouvements lents des Suédois.

Ils débattent, débattent, débattent, tiennent un grand nombre de réunions et travaillent en suivant un schéma lent. À la fin, cela génère toujours de meilleurs résultats ».

Il raconte l’histoire suivante :

La première fois que je suis allé en Suède, un de mes collègues me prenait à mon hôtel chaque matin. C’était en septembre, un mois un peu froid et neigeux. Nous arrivions tôt à l’entreprise et il se garait loin de l’entrée (2000 employés se garaient dans ce parking). Le premier jour, je n’ai rien dit, tout comme le deuxième jour et même le troisième. Un matin je lui ai demandé « Est-ce que tu as une place de parking fixe ? J’ai remarqué que nous nous garons loin de l’entrée même quand il y a des places plus proches ». Et il me répondit : « Comme nous arrivons plus tôt, nous avons le temps de marcher, et toute personne qui sera en retard aura besoin d’une place plus près de l’entrée, tu ne trouves pas ? ». Imaginez ma tête.

Il continue en me parlant d’un mouvement en Europe appelé Slow Food qui « établit que les personnes devraient manger et boire lentement, en prenant le temps de goûter leur nourriture, de profiter du moment avec leurs proches et amis, sans se hâter. Le Slow Food va à l’encontre de son alter ego : l’esprit du Fast Food ; et ce qu’il signifie pour notre art de vivre. »

Les lecteurs de cet article ont également lu :  75 plaisirs simples pour illuminer votre journée

J’aime cette idée.

C’est le cœur même de la simplicité et de la frugalité.

Ici, il n’est pas seulement question de réduire le désordre ou d’économiser de l’argent, l’objectif c’est de ralentir pour mieux apprécier, savourer les plus simples plaisirs de la vie, rejeter à un certain niveau la culture matérialiste dans laquelle nous baignons pour étreindre nos semblables à la place.

Il s’agit de changer nos valeurs et nos priorités pour mieux apprécier la vie.

Ralentir… pour mieux apprécier la vie

Il poursuivit :

Pour faire simple, ce mouvement questionne le sentiment « d’empressement » et de « folie » généré par la globalisation alimentée par le désir « d’avoir de la quantité » (un statut de vie) plutôt que « d’avoir de la qualité », « la qualité de vie » ou « la qualité de l’être ».

Les Français, bien que travaillant 35 heures par semaine, sont plus productifs que les Américains ou les Britanniques.

Les Allemands ont établi des semaines de 28,8 heures de travail et ont vu leur productivité augmenter de 20%.

Cette attitude de lenteur a attiré l’attention des États-Unis, partisans du « plus vite » et du « faisons-le maintenant ! ».

Cette attitude anti-précipitation ne signifie pas qu’il faut faire moins ou être moins productif.

Elle invite à faire des choses avec une meilleure qualité, productivité et perfection, avec de l’attention pour les détails et moins de stress.

Cela veut dire qu’il faut ré-établir les valeurs familiales et amicales ainsi que le temps libre et de loisirs.

Il faut préférer le « maintenant », présent et concret au « global », non défini et anonyme.

Cela veut dire qu’il faut mettre en avant les valeurs humaines essentielles, comme la simplicité de vivre.

Le mouvement plaide pour un environnement de travail moins coercitif, plus heureux, plus léger et plus productif où les êtres humains apprécient de faire ce qu’ils savent faire le mieux.

Il est temps de faire une pause pour faire passer le message suivant : les entreprises ont besoin de développer des produits de qualité sans précipitation.

Cela augmentera la productivité et la qualité des produits et des services, sans perdre l’essence de l’esprit.

Beaucoup d’entre nous passent leur vie à courir après le temps, mais nous le rattrapons seulement quand nous mourrons d’une crise cardiaque ou dans un accident de voiture en nous dépêchant pour être à l’heure.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment s’ouvrir à la vie ?

D’autres sont si anxieux par rapport au futur qu’ils en oublient de vivre le présent ; or c’est le seul temps qui existe vraiment et c’est dans le présent qu’on peut vraiment apprécier la vie.

Nous avons tous le même nombre d’heures dans une journée.

Personne n’en a plus ou moins.

Ce qui crée la différence, c’est ce que chacun fait de son temps.

Il est nécessaire de vivre et d’apprécier la vie à chaque instant. Comme l’a dit John Lennon, « La vie est ce qui vous arrive pendant que vous êtes occupé à faire d’autres plans. »

Voici quelques astuces simples que vous pouvez mettre en pratique dès aujourd’hui pour ralentir et apprécier la vie :

1. Buvez une tasse de thé, mettez vos pieds sur la table et regardez par la fenêtre. Attention : ne faites pas cela si vous conduisez.

2. Passez un peu de temps de qualité dans la baignoire.

3. Écrivez ces mots sur un bout de papier puis placez ce bout de papier à un endroit où vous pourrez le voir : « Le multitâche est une faiblesse morale »

4. Essayez de ne faire qu’une chose à la fois.

Article original écrit par Léo Babauta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.