Pour devenir plus zen au quotidien

Un guide pour surmonter l’incertitude liée à la voie à suivre

surmonter l’incertitude liée à la voie à suivreLe nombre d’heures ou de jours que nous consacrons à réfléchir à la voie à suivre, quand nous sommes dans l’incertitude, peut parfois être très impressionnant.

Nous nous aventurons en territoire inconnu, et nous n’avons aucune idée de la marche à suivre.

Nous nous retrouvons régulièrement dans ce genre de situation. En effet, c’est ce qui se produit quand nous sommes sur le point de :

  • commencer un nouvel emploi
  • lancer une nouvelle entreprise
  • changer de carrière
  • faire face à un changement important
  • écrire un livre ou créer un service en ligne
  • nous retrouver dans une nouvelle situation sociale

Voici quelques formes de réponses que nous apportons à cette incertitude :

  • Faire un nombre incalculable de recherches. Parfois, ces recherches n’apportent qu’un résultat négligeable et d’autres fois nous sommes nous-mêmes submergés par la quantité d’informations que nous trouvons.
  • Acheter des livres, des cours, des programmes, des contenus divers censés nous guider. Cela ne constitue pas nécessairement une mauvaise idée, mais en vérité, aucune de ces actions ne nous apporte la certitude.
  • Essayer de trouver des enseignants ou des personnes qui nous guideront, des personnes qui ont déjà vécu cette expérience auparavant, en espérant encore une fois qu’elles nous apporteront des certitudes, mais souvent même cette approche ne fonctionne pas comme une pilule magique.
  • Remettre à plus tard une décision, la repousser sans cesse parce qu’elle est difficile à prendre. Cette option est sans doute la plus courante.
  • Abandonner parce que nous ne savons pas si nous pouvons le faire, parce que nous ne savons pas quoi faire ni ce que nous sommes en train de faire. Cela est plutôt courant aussi. En réalité, la plupart des gens abandonnent avant même de commencer.

Il s’agit là des réponses les plus courantes que nous apportons à l’incertitude, mais elles ne sont généralement pas très utiles.

Elles nous bloquent dans notre travail et nous empêchent de vivre comme nous le souhaiterions.

Comment donc aborder le chemin incertain sur lequel nous aimerions nous engager ?

Ce n’est pas toujours facile, mais j’ai découvert qu’il existe un ensemble de pratiques qui peuvent être d’une aide précieuse.

chemin de l’incertitude

Le changement d’état d’esprit

Le premier changement d’état d’esprit à prendre en compte, c’est de considérer que l’incertitude n’est pas une mauvaise chose à éviter.

L’incertitude fait naturellement partie de toute entreprise qui a du sens.

En fait, ressentir de l’incertitude signifie clairement que vous accomplissez des actions stimulantes et significatives.

On peut accepter l’incertitude, s’y ouvrir et même en être amoureux.

On peut apprendre à l’apprécier, si on change d’état d’esprit et si on apprend à la gérer.

Le deuxième changement d’état d’esprit consiste à considérer l’incertitude comme une opportunité à saisir pour s’exercer. Il n’est pas question de la fuir, mais de la conserver, afin de pouvoir grandir, apprendre et créer.

Chaque fois que nous ressentons l’incertitude, celle-ci peut être considérée comme un appel à nous ouvrir et à nous exercer ou nous réorienter et essayer une nouvelle façon d’accomplir nos tâches, plutôt que de nous complaire dans de vieilles habitudes inutiles.

Les pratiques de l’incertitude

Admettons que vous soyez sur le point de vous lancer dans une aventure incertaine telle que : commencer un nouvel emploi, entrer dans une nouvelle phase de votre vie, écrire un livre, lancer une entreprise ou un produit…

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les Six Plus Grand Cadeaux que Vous Pouvez Offrir à Ceux que Vous Aimez

Comment pouvez-vous vous ouvrir à l’incertitude et apprendre à vivre avec elle ?

Voici les méthodes qui m’ont permis d’écrire des livres et de lancer des programmes tout en opérant d’importants changements de vie :

1. Vivre avec dévotion dans l’incertitude. Il vous faut vivre dans l’incertitude pour vous entrainer à la gérer, mais aussi pour servir ceux que vous aimez profondément. Ils le méritent.

Souvenez-vous d’eux, et dites-vous que ce que vous faites pour eux est plus important que l’inconfort que vous ressentez à cause de l’incertitude.

Donnez-vous l’autorisation de ressentir l’incertitude dans votre corps, penchez-vous sur ce que vous ressentez sur le moment et dites-vous qu’il est tout à fait normal de ressentir cette incertitude. À force de vous entrainer, vous y arriverez de plus en plus facilement.

2. Suivez votre intuition (ou votre cœur). Si vous avez des doutes quant à la voie à suivre (vous devez prendre des décisions), vous risquez de rester figé dans l’indécision, car il n’y a pas de réponse claire.

Même si vous interrogiez une centaine de personnes, rien ne vous garantit que vous obtiendrez une réponse précise qui vous permettra de prendre une décision. De même, vous pouvez lire un million d’articles et de livres, discuter avec des experts sans jamais trouver la bonne réponse.

Il vous faut donc apprendre à vous fier à votre intuition ou à votre cœur. Quand je me retrouve à un croisement, j’essaie de m’asseoir tranquillement pendant un petit moment pour méditer sur la question. Je me fie à mon cœur, et je décide de ce qui me semble juste.

Je n’ai aucune certitude, car il n’y a pas de réponse magique dans ces cas. En conséquence, je me fie à mon instinct ou à mon cœur et je me laisse guider. Je suis convaincu que même si je prends la mauvaise décision en suivant mon intuition, je m’en sortirai quand même.

la voie à suivre

3. Embrassez l’inconnu. Vous avez donc écouté votre cœur pour prendre une décision incertaine, sans connaitre la tournure exacte que prendront les évènements. Ce n’est pas grave !

En réalité, vous pouvez vous réjouir de ce saut dans l’inconnu ; c’est comme si vous lisiez un livre ou regardiez un film sans savoir comment les évènements vont se dérouler. Cela fait partie du plaisir !

L’inconnue est une belle chose, même si, la plupart du temps, nous préférons vraiment être au courant des faits. Êtes-vous capable de passer à l’étape suivante en ignorant ce qui se passera, en étant totalement ouvert à la tournure que pourraient prendre les évènements ?

Pouvez-vous faire preuve de curiosité pour en apprendre davantage, sans avoir d’idée préconçue sur le déroulement des évènements ? Êtes-vous capables de laisser les choses se produire en suivant leur propre cours ? Faites-en l’expérience et voyez !

4. Laissez les évènements suivre leur cours à mesure que vous avancez. Au fur et à mesure que vous avancez sur ce chemin incertain, observez comment les choses se passent. Faites attention à ce que vous pouvez remarquer, tirez des leçons de ces nouvelles informations qui vous parviennent.

Par exemple, si je veux lancer un nouveau produit, je ne peux pas savoir comment les gens vont y réagir. Je peux le lancer à l’aveuglette et voir ensuite leurs réactions, écouter leurs impressions, échanger avec eux et en apprendre davantage.

Si je me retrouve confronté à un problème de santé, je peux essayer différentes solutions et observer les résultats. Je ne sais pas comment la situation évoluera, mais je peux suivre le chemin et le découvrir.

5. Obtenez des informations et faites des ajustements. Au fur et à mesure que les évènements se dérouleront, vous recueillerez de nouvelles informations. Vous verrez si les choses se sont déroulées comme vous l’aviez prévu ou non.

Vous vous montrerez réceptif à ces informations, mais il se peut que vous ayez besoin de faire des ajustements. Par exemple, lorsque j’ai lancé mon programme de formation, je ne savais pas exactement de quoi les gens auraient besoin dans le cadre dudit programme ni comment ils réagiraient à celui-ci.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Pas le Moral ? 7 façons de vous remettre d'aplomb !

Cependant, écouter mes lecteurs m’a aidé à mieux comprendre ce dont ils avaient besoin, et j’ai apporté de nombreux ajustements au programme au cours des 18 derniers mois. J’écoute, j’apprends et j’ajuste sans cesse.

Vous gagneriez à mettre en place un système qui vous permet de recueillir régulièrement des avis afin de pouvoir procéder à des ajustements au fur et à mesure que vous avancez dans l’incertitude quant à la voie à suivre — les bilans hebdomadaires sont particulièrement utiles.

6. Apprenez à vous convaincre que tout ira bien. Il se peut que vous essuyiez un échec, mais quel est le pire scénario (de toutes les issues possibles) ? Probablement rien de bien méchant.

Vous n’allez pas mourir (dans la plupart des cas). Ce que j’ai appris en revanche, c’est de me convaincre que tout se passera bien. Pas forcément comme je l’ai prévu, mais bien. Il peut arriver que j’échoue, mais j’apprends à faire face à l’échec.

L’échec est juste un moyen de progresser, d’apprendre, de devenir meilleur. Ce n’est pas la fin du monde ! Pendant que vous avancez sur le chemin de l’incertitude, montrez-vous confiant quant à votre capacité à réagir avec résilience à tout ce qui se produira. Grâce à cette confiance, vous découvrirez qu’il ne sert à rien d’éviter l’incertitude.

7. Créez des rituels. Dans un monde idéal, ces pratiques seraient parfaites, mais en réalité, nous sommes susceptibles de revenir à nos anciennes habitudes. Pour y remédier, il faut avoir recours à des rituels destinés à renforcer ces pratiques.

Par exemple, vous pouvez commencer votre journée par une méditation, vous accordant le droit de ressentir l’incertitude qui prévaut en votre sein. Vous pouvez commencer votre journée par une séance de concentration. Au cours de cette séance, vous vous laisserez envahir par l’incertitude chaque jour, au moins une fois au cours de la journée.

Vous pouvez également prévoir une séance hebdomadaire au cours de laquelle vous faites le bilan ; bilan qui vous permettra de faire des ajustements en fonction de la tournure des évènements. Ce bilan vous permettra de noter l’évolution positive des évènements, ce qui renforcera votre confiance dans le processus et dans votre capacité à gérer les choses.

Vous pouvez même créer un groupe de gens qui vous écoutent et vous conseillent. Vous pouvez faire le point avec eux une fois par mois en leur parlant de votre incertitude. Déterminez les rituels dont vous avez besoin pour continuer à vous entrainer à gérer l’incertitude, et mettez-les en place.

Le chemin de l’incertitude ne constitue pas un obstacle que vous ne pouvez pas surmonter.

De nombreuses personnes ont emprunté des chemins incertains similaires par le passé, et le font encore aujourd’hui.

Vous pouvez le faire aussi bien que quiconque !

Nos chemins sont empreints d’incertitude, car personne ne peut vraiment savoir ce qu’il fait.

Nous ajustons notre parcours au fur et à mesure, nous apprenons, et si nous en sommes conscients, nous pouvons vivre avec l’incertitude tout en gardant le sourire.

Article original écrit Léo Babauta.

Le perfectionnisme est l’un des facteurs qui maintiennent généralement les gens dans l’incertitude quant à la voie à suivre. En effet, une personne qui ne vise que la perfection ni plus ni moins a beaucoup plus de chances de remettre en question absolument tout ce qu’elle fait, ce qui n’aura pour conséquence que de la plonger un peu plus encore dans l’incertitude. C’est pour mettre fin à cette habitude (ou au moins l’atténuer) que je vous invite à regarder la vidéo suivante.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
  1. Quand une personne ne se sent pas en sécurité à propos de quelque chose, mais croit que c’est toujours quelque chose qui l’attire, qu’elle aime, alors vient l’intuition qui lui suggère d’agir et de ne pas abandonner. Seul le cœur sait ce qui est bon pour nous et ce qui nous motivera à aller de l’avant. Merci pour ces pratiques précieuses !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.