Cet article invité a été écrit par Nicolas du blog http://efficacite-familiale.fr/

Objectifs de vie ?! Mais Niko, tout le monde a des objectifs du genre « être heureux », « rencontrer le grand Amour », « avoir la santé » ! En plus ce sont à peu près les mêmes pour tout le monde, alors à quoi ça sert !?

Les objectifs de vie – que les Anglo-saxons traduisent plutôt en « Plan de vie » (“Life Plan“) – sont une description détaillée de vos décisions, espoirs et rêves pour votre futur. Le premier réflexe face à cette définition est effectivement de se dire que c’est un exercice aussi facile qu’inutile mais il n’en est rien.

Les objectifs de vie correspondent en effet à des aspirations précises liées à votre nature profonde et qui demandent une profonde introspection pour être précisées. Il est par exemple facile de se dire qu’on recherche le grand Amour mais en y réfléchissant, demander “le grand Amour”, c’est comme vouloir “devenir riche” : c’est vague et c’est plus un moyen qu’un but.

Qu’elle est vraiment votre finalité ? Que cherchez-vous vraiment à construire au travers de ce grand Amour ? Un besoin profond de sécurité avec une jolie maison confortable, un potager et plein d’enfants ? Ou plutôt un besoin de partir à l’aventure en vous associant à un partenaire de confiance pour partager une vie excitante ? Cet objectif est-il sincère ou résulte-t-il de la pression sociale que vous subissez ? Êtes-vous en mesure d’assumer ce grand Amour, de lui être fidèle et d’endosser son bagage de problèmes familiaux ?

trouver le grand amour

Demander le grand Amour, le bonheur, la richesse ou la santé éternelle en tant qu’objectif de vie n’est pas suffisant, c’est quelque chose qu’il faut préciser comme faire une mise au point avec un appareil photo ce qui demande beaucoup plus d’effort que l’on croit. J’y reviendrai.

Dans un superbe article intitulé “Comment commander“, Steve Pavlina – un des grands noms du développement personnel aux US – file la métaphore d’un homme qui rentre dans un restaurant appelé « Restaurant Universel » avec un immense choix de plats délicieux et qui s’adresse au serveur en lui demandant “je veux manger”. Le serveur insiste pour qu’il précise son choix mais l’homme se contente de lui préciser “je veux manger un bon plat“. Le serveur est un brave homme serviable en diable mais il manque d’élément pour servir ce client qui finira par obtenir un plat par défaut qui ne le satisfera pas et pour lequel il blâmera le pauvre serveur.

OK Niko pour la métaphore mais tu es ingénieur donc tu comprends ma question : à quoi ça me sert concrètement de définir des objectifs de vie ?

La finalité de définir ses objectifs de vie est d’orienter sa vie pour lui donner un sens et la rendre aussi gratifiante que possible.

L’objectif est tout simplement de ne pas avoir de regret sur son lit de mort. L’immense majorité des gens se contente de stagner, de se laisse porter par le flot de la vie et s’aperçoit un jour qu’il se tarit et qu’il est désormais trop tard pour agir : pour reprendre les mots de Jules Renard « La vieillesse arrive brusquement, comme la neige. Un matin au réveil, on s’aperçoit que tout est blanc ».

Dans un livre célèbre « Les 5 plus grands regrets des mourants », une infirmière australienne Bronnie Ware parle des regrets que lui ont confiés ses patients mourants dans son unité de soins palliatifs. Le plus courant de ces regrets est le suivant : « J’aurais aimé avoir eu le courage de vivre la vie que je voulais vraiment, pas celle que les autres attendaient de moi ».

C’est là que faire l’effort de définir ses objectifs de vie puis dérouler les actions nécessaires pour le réaliser fait sens. Chaque jour qui passe, le quotidien impose son tempo et la charge qui va avec mais il est question ici de consacrer un pourcentage pas forcément énorme de son temps à identifier puis réaliser des objectifs de fond qui donneront un sens à votre vie.

Il existe également un autre intérêt important que je détaillerai après.

Et donc comment est-ce qu’on définit ses objectifs de vie ?

Définir ses objectifs de vie demande un peu d’efforts. Steve Pavlina recommande de prendre quelques minutes chaque jour et d’imaginer concrètement ce que serait l’avenir dont vous rêvez. Il faut se forcer à aller dans le détail. Si vous imaginez une maison avec une grande famille, essayez de la visualiser précisément : quel est son style ? Sa couleur ? Est-elle de plain-pied ou à étage ? Est-ce une maison de ville ou de campagne ? Plutôt dans une région chaude et ensoleillée ou froide et montagneuse ? Au début, l’exercice n’est pas évident à faire mais cette vision se clarifie avec la pratique et le temps.

définir ses objectifs de vie

L’objectif de cet exercice est de parvenir à préciser vos aspirations profondes et à produire des objectifs de vie qui soient aussi précis que possible : comme le recommande l’auteur, « soyez précis. Soyez clair, direct, et confiant. Soyez audible. Et ne changez pas d’avis après avoir commandé ». Ne vous contentez pas de demander à “devenir riche” ou même “d’avoir des revenus complémentaires”, essayez d’être aussi spécifique que possible : “je veux avoir 1 million d’€ de patrimoine net dans 10 ans”. Vous pourrez appeler cet objectif « 1M10A » (les sigles, ça claque et les ingénieurs aiment ça).

Une autre approche plus radicale est de se projeter de la manière la plus précise possible aux derniers instants de sa vie puis de réfléchir aux actions qu’on aurait souhaité réaliser pour partir sans regret. Imaginez VRAIMENT qu’il vous reste 3 ou 5 ans à vivre pour réaliser ce qui est VRAIMENT important pour vous. Si l’exercice est mené sérieusement jusqu’au bout, il n’est pas rare d’être surpris par les réponses qu’on obtient en retour.

Une méthode moins angoissante est de se demander ce que vous feriez de votre vie si vous n’aviez plus aucun souci d’argent (imaginez que vous avez gagné au loto), une fois que vous avez passé les six derniers mois à écumer les plages et les hôtels paradisiaques de par le monde. La question est étonnement simple mais rares sont ceux qui savent y répondre. Elle ne permet pas d’identifier directement vos objectifs de vie mais elle permet de réaliser ce qui est vraiment important pour vous et ce qui vous fera sauter du lit plein d’ardeur le matin.

Ne pensez pas que vous définirez vos objectifs de vie en 1h ou même en une semaine. « Cristalliser » sa liste d’objectifs de vie est un exercice permanent qui se précise au fur et à mesure du temps et qui est susceptible d’évoluer en cours de route. Avec l’âge, les objectifs de vie s’orientent ainsi vers le don de soi alors que les jeunes années sont plus tournées vers la réussite professionnelle et familiale. En précisant vos objectifs de vie, vous apprendrez également à saisir des opportunités qui les pousseront vers des niveaux d’ambitions plus élevés. Il faut garder à l’esprit qu’un objectif de vie est à horizon de 5 ou 10 ans. Il est souvent difficile d’aller au-delà.

Ce ne sont pas vraiment des objectifs de vie alors….

À l’usage, on constate qu’il y’a deux types d’objectifs de vie : les objectifs spécifiques sur lesquels on peut coller une échéance comme par exemple “S’expatrier en famille en 2020” ; et les objectifs de fonds qui correspondent à une volonté d’amélioration sur un sujet qui vous tient à cœur : par exemple “S’occuper de sa famille” parce que je me rends compte que je ne lui consacre pas suffisamment de temps et d’énergie. Les objectifs de fond sont souvent liés au développement personnel et peuvent s’étaler sur une durée longue.

Donc pour commencer, ouvrez un tableur Excel, listez 5 à 10 objectifs de vie tels qu’ils vous viennent, en gardant à l’esprit qu’ils se préciseront avec le temps. Si cela peut vous aider, analyser vos objectifs de vie par rapport à chacun des axes de la “roue de vie” : Santé, Argent, Carrière, Maison/environnement, Amour/Couple, Famille/Amis, Développement personnel/Spiritualité, Loisirs/Sport.

Concentrez-vous particulièrement sur les objectifs familiaux que vous partagez avec votre conjoint car avoir des projets communs sera un facteur essentiel de solidité de votre couple.

roue de la vie

Compris. Une fois qu’on a obtenu sa liste d’objectifs de vie, on en fait quoi ?

Une fois que ces objectifs sont à peu près définis, trouver les actions qui permettront de les réaliser. La notion de « Life Plan » est en fait liée à ce référentiel d’actions : votre plan d’actions pour la vie. Là encore, ce n’est pas forcément évident et c’est pour cela que vos objectifs doivent être spécifiques car ça permet de réduire le champ de recherche des solutions. N’hésitez pas à découper votre objectif en sous-objectifs pour le rendre plus tangible : par exemple “S”occuper de sa famille” peut être découpé en “Passer du temps avec les enfants” et “Améliorer notre couple”.

Si vous ne parvenez pas à trouver une action qui permettrait d’atteindre un objectif, une approche efficace est celle dite du “premier pas” : elle consiste à se demander qu’elle est la première action qu’on pourrait faire là, tout de suite, pour commencer à réaliser cet objectif. Par exemple, pour l’objectif 1M10A, je pourrai commencer à faire une recherche internet ou littéraire avec les mots « comment devenir millionnaire » afin d’étudier des pistes de réalisation.

Les actions nécessaires à la réalisation d’un objectif peuvent être risquées, improbables, amorales, elles peuvent demander des ressources considérables mais elles existent toujours. Si ce n’est pas la cas (par exemple ressusciter un parent décédé), c’est que votre objectif de vie est mal formulé. Réfléchissez-y encore.

De fil en aiguille, les actions s’enchaineront les unes à la suite des autres, tout est question de patience, d’obstination et de volonté. C’est pour cela qu’il est impératif de revoir ses objectifs de vie une fois chaque semaine pour faire le point sur les actions en cours et pour les programmer. Il ne doit pas s’écouler une semaine sans qu’au moins une action de votre “Life Plan” n’ait été réalisée, c’est aussi simple que ça.

OK mais tu avais également parlé d’un autre avantage d’avoir des objectifs de vie

Il existe en effet un effet secondaire bénéfique qui a été largement vérifié, notamment dans le milieu de la compétition sportive : celui lié à la visualisation. Visualiser un résultat de manière aussi précise que possible (dans le cas présent un avenir idéal que l’on souhaite atteindre) permet de le rendre tangible et de persuader le psychisme qu’il est familier et atteignable.

Cette technique permet de débloquer les pensées limitantes qui freinent la réalisation de vos aspirations les plus profondes ce qui favorise grandement leurs chances de réalisation.

Si vous voulez tester le pouvoir de la visualisation, faites cet exercice avec un enfant qui angoisse à la veille d’une rentrée des classes ou d’une compétition : demandez-lui de fermer les yeux, d’utiliser une machine à voyager dans le temps pour aller à demain et de vous raconter cette journée avec un maximum de détails. Posez-lui des questions pour qu’il précise au maximum sa vision. Puis demander lui de remonter dans la machine et de revenir à l’instant présent. Vous verrez que cette technique, bien connue en Programmation Neurolinguistique (PNL), est très efficace pour faire baisser son niveau de stress et lui permettre d’appréhender sereinement la journée qui l’attend.

Donc si je comprends bien, tu visualises régulièrement ton futur idéal, tu as un tableau Excel avec tes objectifs de vie et des actions que tu suis semaine après semaine. Et ça marche ?!

Pour répondre, je reprendrai cette citation d’Albert d’Einstein : “si vous voulez vivre une vie heureuse, attachez-la à un but, non pas à des personnes ou des choses“.

Ce n’est pas facile et c’est pour cela que très peu de gens le font. 90% des gens abandonnent ce qui demande plus d’un mois d’effort, une fois l’enthousiasme du départ passé. Mais les résultats sont vraiment spectaculaires, quelles que soient les théories qui expliquent cette réussite. Réfléchissez à vos rêves, construisez vos expériences de vie et mourrez sans regret.

life plan objectifs de vie

Nicolas du blog Efficacité familiale

Crédits Photos: Peter Pham, Caroline Laurent, perceptions (off), Andrew Kudrin

Tags: , , , , , , ,

Un commentaire on Pourquoi vous devez ABSOLUMENT définir vos objectifs de vie

  1. Ogier DOLLÉ dit :

    Article donnant une nouvelle réflexion sur les choses !

    Merci beaucoup Nicolas !

Laisser un commentaire