remettre sur les railsCela nous arrive à tous : vous démarrez très bien un projet, un nouvel apprentissage, l’application d’une ou de deux nouvelles habitudes… et tout d’un coup, les choses vont de travers. Vous vous êtes éloigné de l’objectif.

C’est une phase assez délicate pour tout le monde. Si vous abandonnez, tous les efforts et le temps que vous avez investi jusqu’à présent n’auront servi à rien. Si par contre, vous pouvez vous remettre sur les rails, les choses peuvent redevenir géniales.

La plupart des gens ne savent pas comment se remettre sur les rails, et pour cette raison, ils échouent à plusieurs reprises. Aujourd’hui, je vais partager avec vous une méthode simple qui m’a toujours aidé jusque-là.

Récemment, j’ai dû utiliser cette méthode, car je faisais face à certaines difficultés :

  • L’un de mes projets d’apprentissage a mal tourné. Pendant quelques mois, je me suis concentré sur un nouvel apprentissage, mais je me suis découragé parce que a) mes efforts d’apprentissage ont été interrompus par mes voyages, ce qui fut une déception, et b) j’ai enchainé quelques échecs qui m’ont donné envie d’abandonner. Oui, il y a quelques jours, j’étais véritablement sur le point de tout abandonner.
  • Ces derniers temps, j’ai vraiment adopté de mauvaises habitudes alimentaires. Pas complètement mauvaises, mais assez pour que je me sente un peu malade. Le pire, c’est que je n’ai pas réussi à corriger cela.
  • Mon niveau de concentration a beaucoup baissé ces derniers temps. Au cours des derniers mois, j’étais super concentré sur certains travaux : une mission, des exercices de pleine conscience et de méditation et mon engagement à venir en aide aux autres. Au cours du dernier mois, mon niveau de concentration était vraiment faible, pour diverses raisons. Je n’ai pas abandonné, mais j’ai clairement perdu le fil.

Cela semble décourageant, n’est-ce pas ? Toutefois, pas de panique ! Se remettre sur les rails est en fait assez simple.

Le principe clé

Voici le principe clé que vous devez comprendre : perdre le fil ou se remettre sur les rails, tout est lié à l’humeur.

Si nous nous éloignons de notre objectif, c’est parce que certaines choses affectent notre humeur par rapport à notre projet ou à notre habitude. Par exemple :

  1. Nous sommes coupés dans notre élan par un voyage, une maladie, des visiteurs, des crises, etc. Cette interruption nous décourage. L’interruption en elle-même n’est pas un obstacle, c’est plutôt le sentiment de découragement qui se met en travers de notre chemin qui pose problème.
  2. Nous sommes fatigués par le voyage, la maladie, le manque de sommeil, etc… et cette fatigue nous démotive par rapport à notre projet ou notre habitude. La fatigue constitue un énorme obstacle, parce que lorsque vous êtes fatigué, vous ne vous sentez pas motivé, vous n’êtes pas de bonne humeur non plus, et vous voulez juste vous réconforter avec des distractions et de la nourriture (entre autres).
  3. Quand les choses ne se passent pas bien, nous pouvons être très découragés — nous ne perdons pas du poids malgré notre régime alimentaire, l’exercice est plus difficile que nous ne l’avions imaginé, l’apprentissage des langues est très difficile, etc.
  4. Quand les choses se compliquent dans notre vie, nous sommes souvent obligés de faire une croix sur certaines habitudes, ce qui peut nous faire nous sentir mal.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les meilleures astuces pour se motiver - 17

La méthode

Alors, comment se remettre sur les rails ? Voici la méthode que j’utilise :

  1. Admettez qu’il y a un problème et posez-vous une question clé. Nous cherchons souvent à ignorer le problème, sans même y penser. Le problème, c’est que cela ne fait que nous encourager à jeter l’éponge. Cette approche ne nous aide pas à résoudre le mal. Tout ce que nous avons à faire, c’est simplement dire : « Tout ceci me fait me sentir mal. Je suis découragé et je pense abandonner. » Ensuite, nous pouvons nous poser la question suivante : « Est-ce que je veux vraiment abandonner ou y a-t-il une bonne raison de continuer ? »
  2. Entreprenez une petite action facile à exécuter. Si vous avez de bonnes raisons de continuer, ne pensez pas à l’ensemble du projet consistant à vous remettre sur les rails. C’est trop grand ! Vous pourriez même être débordé, ce qui veut dire que vous risquez de ne jamais commencer. Au lieu de cela, pensez simplement à une chose que vous pouvez faire. Par exemple, si vous avez perdu l’habitude de la méditation… pouvez-vous méditer pendant 30 secondes là tout de suite ? 10 secondes alors ? Si vous avez arrêté d’écouter les cassettes pour apprendre une nouvelle langue, pouvez-vous recommencer ne serait-ce que pour 2 minutes aujourd’hui ? Si vous avez arrêté de faire du yoga ou des exercices au poids du corps, pouvez-vous recommencer rien que pour quelques minutes là tout de suite ? Cela peut sembler ridiculement facile, mais c’est exactement ce que vous devez faire. Quelque chose de minuscule, de presque insignifiant. C’est l’étape clé, alors ne la prenez pas à la légère.
  3. Focalisez-vous sur la moindre des victoires. Si vous parvenez à reprendre votre exercice pendant 30 secondes, 2 minutes, peu importe… vous avez réussi ! C’est une victoire, et une victoire a le don de changer l’humeur. Si vous essayez de jouer aux échecs et que vous finissez par être découragé en raison de vos nombreuses défaites, commencez dès maintenant à faire un entrainement tactique pendant une minute. C’est une victoire ! Quels autres types de victoires pouvez-vous obtenir ? Il peut s’agir de s’entrainer pendant une autre minute plus tard dans la journée ou le lendemain, de s’entrainer pendant vos déplacements, de faire des recherches en ligne sur ce sujet qui vous intéresse tant ; faites tout ce que vous pouvez faire. Entretenez votre humeur — les victoires changent l’humeur. Les défaites et la fatigue peuvent y nuire. Réfléchissez donc à ce que vous pouvez faire pour améliorer votre humeur. Au besoin, parlez-en à quelqu’un d’autre ou rendez cela plus social, jouez de la bonne musique pour être en joie, faites du thé ou allumez des bougies si cela peut vous rendre plus agréable, etc.
  4. Bâtissez quelque chose de solide à travers les petites actions que vous entreprenez. Chaque fois que vous décrochez de petites victoires, entreprenez de petites actions, et entretenez votre humeur comme vous l’avez fait aux précédentes étapes. Vous commencerez ainsi à avoir une habitude ou une motivation plus solide par rapport à votre projet. Au bout d’un certain temps, vous deviendrez plus robuste, de sorte qu’une petite défaite n’aura pas trop d’importance à vos yeux. Vous pourrez de temps en temps céder à la fatigue. Vous serez fort et n’aurez plus à vous soucier de tous vos petits changements d’humeur. Toutefois, il faut une accumulation de petites actions et de victoires pour y arriver. Concentrez-vous donc sur une petite action et une victoire à la fois. Ne vous souciez pas de la tournure à long terme des évènements. Concentrez-vous plutôt sur le court terme. La force dont vous avez besoin pour travailler sur le long terme viendra avec le temps.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les meilleures astuces pour se motiver - 18

Ce n’est pas une méthode difficile — n’importe qui peut l’appliquer. Tout ce qu’il faut, c’est : avoir une petite envie de lutter, vous poser la question de savoir si vous voulez vous remettre sur les rails, et vous concentrer sur les petites actions et les petites victoires. C’est faisable, et c’est génial !

Note : Cet article est une traduction de l’article How to Get Back on Track with Motivation & Habits de Léo Babauta. C’est donc lui qui s’exprime dans le « je » de cet article !

Tags: , , , , , ,

Un commentaire on Se remettre sur les rails grâce à la motivation et l’habitude

  1. Fabienne Delpech dit :

    Les petites actions sont super. Il faut juste un peu de temps pour les faire grossir et ne pas aller trop vite au risque de perdre patience et retomber. Merci de vos sages conseils grâce auxquels je progresse pour lutter contre ma solitude

Laisser un commentaire