Pour devenir plus zen au quotidien

10 puissantes leçons que j’ai apprises au cours des deux dernières décennies

deux dernières décenniesLa fin de 2020 a marqué la fin de la deuxième décennie dans les années 2000, et cette période a été assez pleine sur Habitudes Zen.

En effet, au cours de ces deux dernières décennies, j’ai beaucoup amélioré ma façon de tenir mon blog : j’ai notamment supprimé les publicités, simplifié le design pour le rendre plus minimaliste, écrit et publié plusieurs livres et cours, créé deux programmes, et j’ai donné une autre dimension à ma mission de vie.

J’ai pensé qu’il serait intéressant de prendre le temps de passer en revue ces deux dernières décennies et de souligner les puissantes leçons que j’ai apprises au cours de ces années.

Je vais donc partager avec vous, sous forme condensée, ces puissantes leçons. Ce n’est évidemment pas tout ce que j’ai appris, mais seulement les 10 choses que je considère comme étant les plus importantes.

1. Les choses ne se passent jamais comme prévu, mais c’est bien. Au cours de ces deux dernières décennies, beaucoup de choses se sont déroulées d’une manière que je n’aurais jamais, jamais pu prévoir. Je n’aurais jamais imaginé que nous serions dans la ville dans laquelle nous vivons en ce moment, que mon entreprise serait là où elle est. De même, je n’aurais jamais imaginé que je perdrais mon père et mon beau-père à deux ans d’intervalle, ou encore l’un de mes meilleurs amis.

Je n’aurais pas deviné la moitié de ce qui s’est passé. Ce que cela montre, c’est que dans une grande mesure, la vie n’est pas sous mon contrôle. Et c’est normal. Les choses se sont bien passées, même si ce n’est pas ce à quoi je m’attendais. Ce que je recommande ici, c’est d’abandonner l’idée de contrôle que vous pensez devoir avoir dans n’importe quelle situation, et d’apprendre à faire confiance et à s’intéresser à ce qui pourrait se produire.

2. Il y a toujours moyen d’approfondir ses connaissances. Cela fait plus de 20 ans que je pratique la méditation et, pour une raison qui m’échappe encore, je pensais avoir compris ce qu’était la pratique de la pleine conscience, même si c’est le cas dans une certaine mesure. J’ai cependant compris qu’il y avait encore beaucoup de choses qu’il me fallait apprendre. Je m’y suis encore plus consacré au cours de ces deux dernières décennies.

Le fait d’avoir accepté de continuer d’apprendre m’a permis de découvrir et de comprendre qu’on peut approfondir ses connaissances dans n’importe quel domaine : les relations, la poursuite d’objectifs, la santé, la relation avec soi-même. Ayez toujours l’habitude de vous demander : « comment puis-je approfondir mes connaissances dans ce domaine précis ? »

3. Il est très important d’investir dans la confiance en soi et dans l’auto-compassion. Grâce à mes séances de coaching, j’ai découvert que les deux plus grands problèmes auxquels les gens sont confrontés sont la confiance en soi (tenir les promesses que vous vous êtes faites) et l’auto-compassion (ne pas vous juger vous-même, ne pas culpabiliser et ne pas vous critiquer vous-même).

Les lecteurs de cet article ont également lu :  20 choses que j'aurai aimé savoir quand j'ai commencé à faire ma vie

La plupart des gens sont confrontés à au moins l’un de ces deux problèmes qui se révèlent être à la base de leur plus grand combat.

leçons de vie

4. Travailler avec les gens en personne est incroyablement puissant. En tant qu’écrivain, j’aime vraiment le luxe que j’ai de rester derrière mon écran et d’aider les lecteurs — ne pas être obligé d’interagir physiquement avec les gens est un vrai luxe pour une personne introvertie. Mais au cours des deux dernières décennies, j’ai découvert la joie et la puissance contenue dans le fait de travailler avec les gens directement, en personne.

J’ai participé à des retraites, organisé mes propres retraites et ateliers, et commencé à faire des séances de coaching… J’adore travailler directement avec les clients. Ce sera une grande partie de mon travail dans les années à venir, même s’il faudra trouver d’autres façons de faire en raison de la nouvelle normalité qui prévaut.

5. La concentration est l’une des ressources les plus importantes dont nous disposons. Cela semble évident, mais j’ai constaté que nous nous limitons à exploiter un nombre réduit de ressources comme l’énergie, le temps et l’argent limités. L’élément qui relie tout cela, c’est la ressource limitée qu’est la concentration.

Nous ne pouvons pas nous concentrer sur tout ce qui est lié de près ou de loin à nous. Si nous apprenons à utiliser notre concentration de manière plus intentionnelle, cela changera toute notre vie. Nous ferons ainsi un meilleur usage de notre temps et de notre énergie, ce qui nous permettra d’accomplir un travail plus significatif.

6. Trouver un but profond, et rester connecté à celui-ci, est l’une des meilleures choses que nous puissions faire. Pendant plusieurs années, je n’ai jamais vraiment cru à l’idée selon laquelle il fallait avoir une « mission » ou un « but » dans la vie. Je me contentais donc de faire ce qui me semblait juste, mais sans véritable motivation.

Au cours de ces deux dernières décennies, j’ai découvert ce qui me motive réellement à savoir l’amour de mes semblables et le désir de les aider dans leur combat. Le fait de parvenir à me connecter à cela a été l’un des changements les plus profonds de ma vie au cours de ces deux dernières décennies. Dans le même ordre d’idées, l’un de mes plus grands défis, c’est de garder cette mission à l’esprit en tout temps.

7. Les relations sont plus importantes que nous le pensons et nous devons les entretenir. J’ai noué des amitiés incroyables au cours des deux dernières décennies, et je ne peux qu’être reconnaissant pour cela. Mais j’ai remarqué qu’il ne faut aucunement les prendre pour acquises. En effet, si nous voulons conserver des amitiés, nous devons les entretenir.

En passant en revue ma vie au cours de ces deux dernières décennies, j’ai pu constater qu’à certains moments, je n’ai pas fait tout ce qu’il fallait pour entretenir toutes mes relations et je suis bien sûr disposé à faire de mon mieux pour corriger le tir. Quand mon père et mon ami Scott sont décédés, j’ai ressenti un fort regret de ne pas avoir passé plus de bons moments avec chacun d’eux — ce qui me rappelle que je dois le faire avec les personnes qui sont encore présentes dans ma vie.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 excellentes raisons de conduire plus lentement

8. Il n’est pas difficile d’adopter un régime alimentaire compatissant, et c’est surtout ce qu’il est logique de faire. J’étais végétarien depuis plusieurs années déjà, mais en 2012, ma femme Eva et moi sommes devenus entièrement végétaliens (en grande partie grâce à un couple d’amis) et nous aimons vraiment ce mode de vie. J’ai encouragé de nombreuses personnes à essayer le végétalisme notamment via quelques défis que j’ai lancés sur mon blog.

J’ai découvert qu’il n’est pas difficile d’adopter un régime (et un mode de vie) compatissant, qu’il est au moins aussi sain que les autres modes de vie et que le message derrière cette façon de vivre est incroyablement fort. Je le recommande à tous ceux qui aimeraient faire plus preuve de compassion dans leur vie.

10 puissantes leçons apprises avec le temps

9. S’ouvrir à l’incertitude et à l’inconfort est une aptitude dont il faut toute une vie pour acquérir. J’ai passé une grande partie de ces deux dernières décennies à apprendre à m’ouvrir à l’inconfort et à l’incertitude. Cela a été difficile, effrayant et joyeux. J’ai appris à m’ouvrir au milieu du stress, à reconnaître, à revoir les façons habituelles que j’ai de réagir et à tomber amoureux du moment présent. J’ai encore beaucoup à apprendre dans ce sens, mais c’est sans le moindre doute l’une des choses les plus gratifiantes que je n’ai jamais entreprises.

10. Une perte déchirante peut ouvrir votre cœur. Au cours de ces deux dernières décennies, j’ai perdu certaines des personnes que j’aimais le plus : mon père, mon beau-père, mon ami Scott. Tout cela en quelques années. Ce fut dévastateur. C’était déchirant. Je ne prétendrai pas que je pense que ces énormes pertes étaient bonnes d’une quelconque manière.

Toutefois, ces évènements m’ont définitivement aidé à ouvrir mon cœur. Le deuil de ces hommes merveilleux a ouvert mon cœur de façon nouvelle et profonde. Ils me manquent chaque jour, et la douleur de la perte m’atteint encore durement. Cela a été une chose transformatrice pour moi, un cadeau tragique.

Je voudrais remercier tous ceux qui ont lu mon blog, m’ont soutenu, ont acheté mes livres, ont participé à mes programmes ; tous ceux qui ont assisté à mes ateliers et mes conférences, m’ont envoyé des courriels sans attendre une réponse en retour. Je vous apprécie, je vous aime. Je vous remercie tous pour ces deux dernières décennies.

À une autre décennie de croissance, d’apprentissage, de transformation et d’amour.

Article original écrit par Léo Babauta.

Avant de partir, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous. À travers elle, je partage avec vous des conseils éprouvés pour dépasser les traumatismes. N’hésitez pas à partager votre avis à ce propos dans l’espace commentaires !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.