Pour devenir plus zen au quotidien

3 étapes pour approfondir votre pratique de la pleine conscience

vivre l'expérience du momentSupposons que vous soyez un adulte raisonnablement bien portant, que tous vos besoins fondamentaux soient satisfaits, que vous ayez des gens pour qui vous comptez et que vous ayez accès à des activités et loisirs que vous appréciez ; il n’est pas risqué de parier que vous êtes certainement une personne heureuse au vu de tout cela, n’est-ce pas ?

Il s’avère que, même dans ce scénario incroyablement positif, la plupart d’entre nous luttent constamment — stress, anxiété, frustration, accablement, sentiment d’abandon de soi et des autres, déception, préjudices moraux, colère, sensation d’être toujours à la traîne sont des facteurs auxquels nous faisons face, et tout cela crée un climat de mal-être qui contredit nos circonstances heureuses.

Alors comment pouvons-nous profiter de la vie, trouver la paix et le calme et nous concentrer sur un but précis ?

J’ai découvert que les exercices de pleine conscience étaient la solution. Elles ne constituent pas une solution magique à toutes les situations, mais elles atténuent la souffrance que nous expérimentons dans nos vies.

Ceux d’entre vous qui ont pratiqué la méditation pendant un certain temps savent de quoi je parle. Voici quelques méthodes pour approfondir cette pratique de la pleine conscience, si cela vous intéresse.

Étape 1 : S’abandonner à l’expérience du moment présent

Nous sommes nombreux à être, la plupart du temps, prisonniers de pensées relatives à nous-mêmes, aux autres et au monde. Nous sommes prisonniers d’un film imaginaire, d’une histoire ou d’un récit. Ceci est la cause de tous nos problèmes, frustrations, déceptions, stress, anxiétés, accablements, malheurs, etc.

La pratique ici consiste à plonger dans l’expérience du moment présent. Ne vous concentrez pas sur les pensées du moment (même si elles peuvent surgir), mais plutôt sur les sensations que vous expérimentez à ce moment-là.

Vous pourriez ressentir ces sensations dans différentes parties de votre corps. Par exemple, vous pouvez vous concentrer sur le rythme de votre respiration, vous pouvez chercher à voir si vous ressentez une forme d’oppression dans votre torse, dans votre cou et votre tête, dans vos bras et vos jambes. De même, vous pouvez ressentir l’effet de l’air sur votre peau, ou du sol sous vos pieds. Vous pouvez porter votre attention sur les sons, la lumière, les couleurs ou les formes dans votre environnement direct. N’oubliez pas, la pratique consiste à faire preuve de pleine conscience par rapport à votre expérience du moment présent.

Chaque fois que vous vous sentez absorbé par des pensées ou des idées, par un récit ou des fantasmes, revenez à l’expérience du moment présent. Expérimentez chaque chose avec l’esprit du débutant, comme si c’était la première fois que vous le faisiez.

pleine conscience du moment

Vous pouvez devenir de plus en plus bon à cet exercice si vous acquérez l’habitude de revenir tout le temps à l’expérience du moment présent. Vous passerez ainsi des concepts, des pensées, des idées et des scénarios à l’expérience du moment présent. Observez simplement, percevez simplement et montrez-vous curieux.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Productivité Haiku : l'Art de se limiter à l'Essentiel

Si vous vous sentez frustré ou stressé, essayez cette méthode et voyez si elle change quelque chose dans votre vie. Voyez si vous êtes un peu plus libre et plus présent.

Entraînez-vous pendant au moins un mois (même s’il s’agit d’un exercice à pratiquer pour toute la vie).

Étape 2 : Faire preuve de convivialité à l’égard de l’expérience

Après vous être entraîné à plonger dans l’expérience du moment présent, vous pouvez essayer une nouvelle façon de vous connecter à celle-ci.

Plutôt que de vous contenter de constater les faits comme un observateur impartial, voyez si vous pouvez faire preuve d’une certaine chaleur, amabilité, douceur, gentillesse ou même d’un peu d’amour dans votre façon d’apprécier l’expérience du moment.

Par exemple, si vous voyez quelqu’un dans la rue, vous pouvez simplement vous dire qu’il s’agit d’une personne, ou vous pouvez ressentir de l’amitié à son égard. La deuxième option implique que vous l’accueillez dans votre expérience de la même manière que vous accueilleriez chaleureusement quelqu’un dans votre maison.

De même, vous pouvez faire preuve de convivialité et avoir une attitude chaleureuse vis-à-vis de tout ce que vous percevez dans votre expérience directe. Ressentez l’effet de l’air sur votre peau et faites preuve de convivialité envers ces sensations. Faites la même chose avec tout ce que vous entendez, voyez, sentez ou touchez. Il en va de même avec la façon dont vous percevez la nature autour de vous, ou les sensations dans votre corps.

profiter du moment présent

Il s’agit d’une suite de la précédente pratique qui consiste à faire preuve de pleine conscience par rapport à l’expérience du moment présent, mais avec un changement dans votre façon de vous connecter à ladite expérience. En effet, le présent point vous invite à faire preuve d’une bienveillance inconditionnelle envers tout ce sur quoi vous portez votre attention.

Répétez cela pendant au moins un mois.

Étape 3 : Abandonner le sentiment de soi et la motivation liée aux gains et aux pertes

Une fois que vous aurez mis en pratique les deux étapes ci-dessus, vous serez ancré dans une vision de la réalité bien plus libre de conceptions et de scénarios, plus ouverte et non bridée.

L’étape suivante consiste à prendre conscience du fait que toutes les fois que vous vous focalisez sur l’expérience du moment présent, vous n’êtes plus un être distinct. Ce que j’essaie de vous expliquer, c’est que vous avez un corps et un cerveau, mais vous n’êtes malgré tout pas dissocié de tout ce qui vous entoure ; vous êtes interconnecté, non identifiable et pas distinct du monde qui vous entoure. Si vous prenez une goutte d’eau dans l’océan et dites : « Cette goutte d’eau est distincte », la réalité est que cette goutte n’est séparée de l’océan que dans votre esprit ; cette séparation n’est donc que conceptuelle. En réalité, elle n’est pas distincte ; elle fait plutôt partie intégrante de tous les éléments qui l’entourent.

expérience du moment présent

Cela peut sembler assez philosophique, mais en réalité, il s’agit de déterminer si tout ce que vous faites est motivé par un désir de gain ou par celui de ne pas perdre. Par exemple, vous pouvez aspirer aux louanges ou à l’affection de quelqu’un (gain), ou éviter qu’il se mette en colère contre vous (perte). Vous pouvez parcourir et publier des messages sur les médias sociaux à la recherche de reconnaissance (gain) ou avoir peur de passer à côté d’une actualité (perte). Vous pouvez acheter quelque chose parce que vous pensez que cela vous fera paraître ou vous sentir mieux (gain) ou parce que vous ressentez de l’inquiétude ou de l’insécurité face à une situation (perte).

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Un guide pour échapper au Matérialisme et Trouver le Bonheur

Toutes ces actions motivées par un sentiment de gain et de perte sont tout à fait normales — nous agissons tous ainsi. Toutefois, elles proviennent toutes d’un sentiment de distinction — nous essayons de gagner quelque chose pour nous-mêmes ou d’éviter une perte. Aider ce « moi distinct » à obtenir ce qu’il veut ou à éviter ce dont il ne veut pas devient notre principale activité et notre premier objectif dans la vie. Nous sommes frustrés ou en colère quand nous n’obtenons pas ce que nous voulons ; nous sommes blessés ou tristes quand nous obtenons ce que nous ne voulons pas ; anxieux ou stressés quand nous sommes sur le point d’obtenir ou de perdre quelque chose.

Être motivé par le gain ou la perte est ce qui cause nos problèmes dans la vie. Et ce sentiment émane du fait de se considérer comme un « moi distinct ».

Existe-t-il une autre façon de faire ? Oui, voyez plutôt :

  • Abandonner le sentiment du moi distinct
  • Faire simplement preuve de pleine conscience par rapport à l’expérience du moment présent
  • Ressentir de l’amitié et même de l’amour pour chaque chose et chaque personne qui nous entoure
  • Et être motivé par cet amour — je fais preuve d’amour et de compassion envers tous ceux qui m’entourent (moi inclus)

Essayez cela ! Cet exercice est incroyable. Plongez au cœur de votre expérience, en renonçant à votre sentiment de soi, à cette impression que vous avez d’être séparé de tout ce qui vous entoure. Commencez à apprécier le niveau de connexion entre le monde et vous – vous respirez l’air disponible dans le monde, consommez des aliments cultivés ou préparés par d’autres habitants du monde. De même, d’autres personnes ont travaillé pour vous fournir l’eau que vous buvez. Ces « autres » personnes qui vous entourent vous informent, vous apportent leur chaleur, travaillent à vous vêtir, à vous fournir un abri, et vous témoignent de l’amour. Vous êtes pleinement interdépendants. Abandonner la notion de soi, tout comme vous abandonnez les autres concepts, permet de revenir à l’expérience du moment présent.

Analysez ensuite vos décisions et voyez si elles sont motivées par l’appât du gain ou le désir de ne pas perdre. Voyez si vous êtes capable de faire preuve d’amour et de compassion envers tous les habitants du monde et tous les êtres vivants.

Article original écrit par Léo Babauta.

Appliquer les 3 points susmentionnés vous aidera à vous recentrer malgré la pression de vos journées. Dans la vidéo ci-dessous, je vous explique les raisons pour lesquelles, il est important de vous recentrer et comment le faire simplement. Voyez plutôt !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
  1. Profiter du moment présent ne peut que nous apporter le bonheur. Nous devons aussi être ouverts aux gens, aux événements qui se passent autour de nous. C’est pourquoi l’attitude est très importante. Nous ne devrions pas avoir de sentiments négatifs en nous-mêmes, ainsi que de telles émotions, comme si nous savions que quelque chose de mauvais allait arriver. Au contraire, nous savons qu’il n’y a que de l’amour autour de nous et nous ne donnons que de l’amour, alors nous nous sentons soulagés et heureux. Merci pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.