Pour devenir plus zen au quotidien

Adopter progressivement une alimentation saine

Adopter une alimentation saineLa plupart des gens ont essayé différents régimes alimentaires au fil des ans, sans grand succès.

Je me souviens avoir testé une demi-douzaine de régimes différents quand j’essayais de perdre du poids, et aucun n’a tenu plus de quelques semaines.

Pourquoi ces régimes alimentaires n’ont-ils pas eu les résultats escomptés ? Voici quelques raisons :

1) Vous essayez de changer beaucoup de choses à la fois que ce soit en apprenant de nouvelles recettes, en adoptant des méthodes pour faire face aux situations sociales, en décidant quoi manger quand vous sortez, en déterminant quoi faire quand vous avez envie de grignoter, et bien plus encore. Faire autant de changements d’un coup, c’est la recette de l’échec.

2) Vous faites d’énormes changements de façon brusque. Si vous passez d’une alimentation malsaine à une alimentation saine en un jour, ce changement vous paraitra radical et vous ne pourrez pas vous y tenir. C’est très difficile, et si vous vous engagez dans un changement d’habitude difficile, vous ne tiendrez probablement pas plus de quelques semaines.

3) Ce nouveau régime ne vous plait pas vraiment. Vous aimez l’idée de perdre du poids, mais vous n’aimez pas le concept de régime, et votre ancienne alimentation vous manque. Vous avez donc l’impression de devoir vous sacrifier, et vous ne pouvez vous sacrifier que pendant un certain temps.

Cela représente beaucoup de facteurs négatifs, et ce n’est pas tout.

Avoir un conjoint ou des amis qui ont une alimentation différente de la vôtre peut également constituer un problème, tout comme le fait d’avoir des aliments malsains à votre domicile ou au travail.

Alors, que faire ?

La méthode qui m’a réussi, c’est le changement progressif.

Intéressons-nous avant tout au « pourquoi » avant de passer au « comment ».

Pourquoi l’approche du changement progressif est-elle efficace ?

Si vous comprenez les facteurs qui empêchent les gens d’adopter une alimentation saine, vous comprendrez également pourquoi il est préférable d’adopter l’approche du changement progressif :

1) Les débuts ne sont pas accablants si vous commencez modestement et ne faites qu’un seul petit changement à la fois.

2) Grâce au changement progressif, vous ne vous surchargez pas, comme c’est le cas avec un changement radical, et vous avez donc moins de chances d’abandonner au fil des semaines parce que vous êtes trop occupé et avez d’autres choses à faire.

3) Le changement n’est pas brusque, il ne semble donc pas si difficile. Pour cette raison la situation redevient très vite normale. Vous sortez de votre zone de confort, mais pas trop.

4) Vous n’avez jamais vraiment l’impression de faire des sacrifices.

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles l’approche du changement progressif est efficace.

Intéressons-nous maintenant à comment procéder à ce changement.

faire un changement progressif

Comment faire la transition vers une alimentation saine ?

Avant de commencer le processus de changement progressif, il est bon de savoir où nous allons, en général.

Il ne s’agit pas de déterminer avec une précision absolue la destination, car les choses changeront en cours de route, mais plutôt d’avoir une vue d’ensemble.

Il existe une autre approche moins efficace qui consiste à penser à un régime alimentaire parfaitement sain et à vous dire que vous devez absolument l’adopter.

Par exemple, si pour une raison quelconque, nous vous disions que vous ne devez manger que des protéines et des légumes tout au long de la journée et tous les jours, alors tout écart serait ressenti comme un échec.

Cela pourrait vous amener à penser que ce régime alimentaire est loin d’être une partie de plaisir, et c’est dans ces moments que le découragement intervient.

Essayez plutôt d’imaginer un scénario dans lequel vous êtes libre d’adopter une alimentation saine tout en prenant vraiment plaisir à l’expérience.

Pour certains, cela peut se traduire par un petit-déjeuner composé d’un bagel et d’un fruit suivis d’un déjeuner et d’un diner plus sains (protéines, légumes, quinoa ou riz brun), d’une collation composée de carottes et de houmous, d’un thé vert dans l’après-midi et d’un martini après le diner.

Cette alimentation n’est pas entièrement saine, mais elle est plutôt excellente, et il y a de fortes chances que vous appréciez des aliments de ce type.

D’autres peuvent choisir de manger une friandise dans l’après-midi, de boire un grand café au lait le matin ou de manger des frites lors d’un diner entre amis une ou deux fois par semaine.

Toutes ces habitudes sont acceptables même quand vous prenez la décision d’adopter une alimentation saine, à condition bien sûr que la grande partie de votre alimentation soit effectivement saine.

Vous devez parvenir à trouver l’équilibre entre alimentation saine et plaisir.

Ensuite, choisissez un petit changement sain et tenez-vous-y pendant une semaine.

Mettez en place un système de responsabilisation de sorte que vous soyez en quelque sorte forcé de rendre des comptes à un certain nombre de personnes quant à votre évolution.

Vous pouvez aussi coller des Post-its de rappel sur votre réfrigérateur, faire un plan ou toute autre chose qui vous permettra de mettre en place cette alimentation saine.

Si vous réussissez ce premier pas, choisissez un autre petit changement la semaine suivante, et répétez ce processus chaque semaine.

Quel genre de petits changements sains pouvez-vous adopter chaque semaine ? La liste peut être infinie, mais voici quelques exemples :

  • Manger un légume au diner tous les jours.
  • Manger un légume au déjeuner tous les jours.
  • Prendre un fruit à l’heure du gouter.
  • Prendre un fruit au petit-déjeuner.
  • Réduire votre consommation de boisson alcoolisée les soirs.
  • Ne pas manger après 20 h.
  • Réduire au minimum la quantité de sucre que vous ajoutez à votre café.
  • Manger une céréale complète (quinoa, riz brun, etc.) au diner au lieu d’un féculent blanc.
  • Prendre du houmous ou des noix crues au lieu des chips que vous mangez en guise d’encas.
  • Mangez des baies à la place des friandises que vous mangez au gouter.
  • Apprendre trois nouvelles recettes cette semaine (cuisiner un soir, manger les restes le lendemain et répéter le processus).
  • Manger à la maison la plupart des soirs de la semaine.
  • Prendre un yaourt avec des fruits ou du tofu brouillé plus des légumes au petit-déjeuner.

Voilà un peu de quoi il est question.

Si vous n’aimez pas ces changements, proposez-en d’autres. Si elles vous semblent trop difficiles, simplifiez-les.

L’idée est que vous fassiez un petit changement l’un après l’autre et que vous en fassiez une douzaine en quelques mois.

Cela représente un changement étonnant au fil du temps, et cela peut perdurer, car au bout du compte, il y a de fortes chances que vous adoptiez définitivement une alimentation saine.

Article original écrit par Léo Babauta.

Nous vivons dans un monde qui nous encourage à nous éloigner des bonnes habitudes tout en facilitant l’adoption des mauvaises habitudes. Mais il ne tient qu’à vous de faire ce qu’il faut pour en finir avec les mauvaises habitudes que vous avez.

Par exemple, le fait d’adopter une alimentation saine signifie que vous êtes parvenu à arrêter ou réduire la malbouffe.

Dans la vidéo ci-dessous, que je vous invite à regarder, je partage avec vous plusieurs autres conseils pour éradiquer les mauvaises habitudes. Voyez par vous-même et n’hésitez pas à partager vos propres astuces en commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.