Pour devenir plus zen au quotidien

Apprivoiser efficacement le singe de l’esprit

Apprivoiser le singe de l’espritLa plupart des gens sont occupés et distraits tout au long de leur journée.

Il est plutôt rare de tomber sur des personnes qui agissent avec calme et concentration tout en ayant à l’esprit le but qu’ils poursuivent.

Nous naviguons entre nos messages, nos médias sociaux, nos courriels, nos tâches professionnelles urgentes, nos recherches sur un sujet qui nous intéresse, des dizaines d’autres messages, des centaines de publications et quelques onglets de navigation.

Nous passons toute notre journée à enchaîner les tâches rapides et à mettre à plus tard tout ce qui exige une plus grande concentration.

L’expression « singe de l’esprit » résume assez bien notre quotidien.

En effet, notre esprit se balance d’une branche à l’autre, sautant sans arrêt.

Je reconnais toutefois que cette comparaison au singe est un abus.

Oui, les singes se reposent souvent, et tous les primates ne se balancent pas sur des branches.

En revanche, vous admettrez certainement que l’image est suffisamment saisissante.

En réalité, notre esprit fonctionne de cette manière la plupart du temps, et le problème c’est que cela peut être source de stress et de déconcentration.

La plupart d’entre nous aimeraient faire preuve de calme et de concentration, au moins de temps en temps.

Comment avoir un esprit concentré et capable de se reposer ?

Cette question est assez délicate pour beaucoup de gens.

Pour y répondre, nous allons nous pencher ensemble sur quelques idées très importantes.

4 idées pour apprivoiser et calmer le singe de l’esprit

La première chose à garder en tête, c’est que le dynamisme du singe de l’esprit n’est pas un problème à éliminer.

Nous n’aimons peut-être pas cette sensation de distraction constante, mais si nous prêtons attention à notre esprit pendant que nous méditons, nous pouvons constater que c’est ainsi que celui-ci aime se comporter.

C’est une habitude qui décrit en grande partie la nature de notre esprit.

Nous pouvons donc commencer à considérer cette nature un peu trop dynamique de l’esprit, non pas comme un ennemi à combattre, mais plutôt comme un ami.

Se lier d’amitié avec le singe de l’esprit revient à faire preuve d’amitié et de chaleur vis-à-vis de la nature de notre esprit.

Nous devons être calmes à son égard et ne pas le juger.

Nous devons l’encourager gentiment à revenir à la question qui nous préoccupe, et non pas lui taper sur le visage avec un journal.

La deuxième idée est que si nous créons un espace de détente dans lequel le singe de l’esprit peut s’ébattre, il finira par se calmer.

Trouver un espace et un temps de méditation peut s’avérer très utile dans ce cas précis.

En effet, prévoir un espace pour méditer régulièrement est un excellent moyen de se concentrer et de se détendre tout au long de la journée.

Lors de la méditation, nous créons un environnement paisible, nous restons assis pendant quelques minutes et nous nous concentrons sur le moment présent.

Bien évidemment, notre esprit a tendance à s’agiter même dans cet environnement, mais étant donné que le cadre et l’intention ne se prêtent pas à cela, il finit par se calmer.

Il ne se calme peut-être pas complètement, mais il a tendance à ralentir un peu.

Prenons l’exemple d’un enfant qui pique une colère : vous aurez beau lui donner une tape sur les fesses, cela ne mettra pas fin à sa mauvaise humeur, bien au contraire.

En revanche, si vous lui permettez de crier et d’exprimer ses angoisses et sa douleur dans un espace calme et affectueux, il se calmera et finira par avoir envie que vous le preniez dans vos bras.

Dans notre vie quotidienne, en dehors de la méditation, nous pouvons également créer d’autres espaces tels que : un espace pour écrire, pour réfléchir à un problème complexe, pour nous lancer à fond dans un projet.

Notre esprit ne résistera pas à l’envie de bouger, d’aller dans tous les sens, mais nous pouvons le laisser tranquillement s’installer dans cet espace, en lui permettant de faire ses mouvements, mais sans qu’il puisse aller nulle part.

Il se calmera probablement au bout d’un moment.

trouver un endroit calme

La troisième chose à considérer est la suivante : tant que nous ne cesserons pas de donner au singe de l’esprit le cadre et des raisons de s’ébattre, il continuera de le faire.

La plupart des gens alimentent le comportement agité du singe de l’esprit en mettant à sa disposition toutes sortes de distractions :

  • Courriel, messages texte, applications de messagerie telles que Slack, WhatsApp, Messenger et Snapchat
  • Vidéos sur YouTube, Netflix, etc..
  • Médias sociaux comme Facebook, Instagram, Twitter, Reddit, etc..
  • Sites d’information, blogs, autres sites web intéressants que nous aimons visiter
  • Jeux, applications mobiles, recherches via des moteurs de recherches
  • Passer d’une tâche facile à une autre

Bien entendu, tous les points que je viens de citer ne sont pas de mauvaises choses dans le fond.

Toutefois, le fait de s’y adonner constamment donne au singe de votre esprit beaucoup de choses auxquelles il peut s’intéresser à la fois.

Le monde moderne, avec notamment la technologie, est conçu pour divertir le singe de l’esprit.

Plus vous vous éloignez des points susmentionnés, mieux cela vaut.

L’esprit n’a pas nécessairement besoin d’avoir ces activités sous ses yeux, en permanence.

Ainsi, tout ce que vous avez à faire, c’est de mettre votre téléphone hors de portée, de fermer vos onglets et de désactiver les notifications au moins pendant une partie de la journée.

Ces actions simples peuvent vous permettre de vous détendre.

La dernière idée consiste à ralentir votre rythme et à faire des pauses plus fréquemment.

Cette idée peut vous paraître simple, pourtant, combien de fois la mettez-vous en pratique ?

Ralentissez.

Respirez et permettez à votre système nerveux de se détendre.

Décontractez vos muscles, relâchez votre mâchoire et vos tempes.

Faites une pause entre deux activités — entre les messages et les courriels, entre les tâches, les rendez-vous et les courses.

Faites une pause, respirez et concentrez-vous sur ce qui compte le plus en ce moment.

Compte tenu de ce qui précède, nous allons conclure par une brève prescription.

gérer le singe de l’esprit

Prescription pour apprivoiser votre esprit

Regroupons donc ces idées sous la forme d’une prescription simple. Vous n’êtes pas obligé de les mettre toutes en pratique, mais pensez-y :

1. Méditez le matin. La séance ne doit pas être nécessairement longue — vous pouvez commencer en y consacrant deux minutes, en vous efforçant simplement de suivre votre respiration et de vous concentrer sur les moments où votre esprit s’égare, sans aucune forme de sévérité ni aucun jugement.

Contentez-vous de revenir à votre respiration. Au bout de quelques séances, vous pouvez augmenter le nombre de minutes que vous consacrez à la méditation. Accordez à votre esprit l’espace nécessaire pour lui permettre de se détendre. Faites de cela votre exercice pour le reste de la journée.

2. Créez des espaces d’actions intentionnelles. Intentionnel signifie que vous planifiez ces actions (par exemple : je vais écrire un article à 9 h) ou que vous définissez l’intention juste avant de commencer (par exemple : à présent, je vais écrire pendant les 60 prochaines minutes).

Créer un espace signifie que vous allez vous consacrer à cette tâche et à rien d’autre. Faites barrage aux distractions, ne vous donnez pas la permission d’obéir à votre envie d’aller faire autre chose.

Il est préférable de définir ces espaces intentionnels dès que vous commencez votre journée. Sur quoi voulez-vous vous concentrer ? À quel moment de la journée ?

Servez-vous ensuite de cet espace comme vous le feriez avec l’espace de méditation : laissez votre esprit s’y détendre, et il finira par s’y installer. Une minute de méditation en début de journée peut vous être utile dans cet exercice.

3. Supprimez les distractions lorsque vous le pouvez. Il n’est pas question ici de se comporter en moine, mais plutôt de désactiver un maximum de notifications, de ranger votre téléphone lorsque vous faites autre chose, de bloquer les sites Internet auxquels vous avez tendance à accéder sans réfléchir.

Permettez à votre esprit de se reposer en réduisant le nombre de sources de distraction. C’est un exercice continu, alors n’oubliez pas d’y revenir lorsque vous vous sentez attiré par les distractions.

4. Acceptez et liez-vous d’amitié avec votre esprit. Observez le comportement de votre esprit, mais ne le jugez pas. Voyez si vous pouvez accepter qu’il s’agisse simplement d’un état d’esprit naturel, et soyez amical et compatissant à son égard.

Laissez-le agir, et demandez-vous ce qui pourrait se passer si vous étiez plus patient par rapport aux agissements de votre esprit.

5. Ralentissez. Nous sommes nombreux à avoir tendance à passer constamment d’une chose à l’autre, et cette attitude ne fait que rendre notre esprit plus instable.

Que diriez-vous de ralentir et d’ainsi permettre à votre système nerveux de se détendre ? Détendez vos muscles, respirez et vivez effectivement l’instant présent.

6. Faites des pauses. Entre chaque tâche à accomplir telles que : rédiger un message, aller à un rendez-vous ou faire une course, accordez-vous une pause et soufflez un peu.

Faites le point sur ce que vous ressentez. Interrogez-vous sur ce qui vous tient à cœur en ce moment, sur ce que la vie vous appelle à faire.

Prenez en compte les éléments ci-dessus et voyez s’il y a quelque chose que vous devez changer. Laissez-vous guider dans cet espace naturel de repos, ce vide entre les tâches.

Travaillez à mettre toutes ces idées en pratique et voyez si elles vous sont utiles !

Notre esprit est constamment distrait, mais c’est une chose que nous pouvons consciemment gérer.

Faites preuve de curiosité par rapport à cet espace que je vous invite à créer et voyez ce qui se produit.

Article original écrit par Léo Babauta.

Mettre en application les astuces susmentionnées vous permettra de vous recentrer. C’est aussi ce que je veux vous amener à faire à travers le petit exercice que je vous invite à faire dans la vidéo ci-dessous. Voyez plutôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.