Pour devenir plus zen au quotidien

Comment se débarrasser de l’habitude de trop réfléchir ?

Comment se débarrasser de l’habitude de trop réfléchir ?L’habitude de trop réfléchir, parfois, notre esprit n’arrête pas de réfléchir à une chose précise.

Il tourne en rond, ne veut pas lâcher prise et se comporte de façon obsédante.

Il peut nous arriver de trop réfléchir par rapport à une autre personne, à un événement important à venir ou à nous-mêmes.

De même, nous pouvons trop réfléchir par rapport à une décision importante ou banale que nous devons prendre.

Il n’y a rien de mal à cela !

C’est humain de trop réfléchir ou d’être obsédé par un sujet qui nous inquiète ou nous contrarie.

Cela signifie que nous ressentons de la peur et de l’incertitude et que notre cerveau essaie de trouver une solution.

Parfois, il peut être libérateur de se débarrasser de ce genre de pensées.

Cela peut aider à mieux dormir, trouver la paix de l’esprit et expérimenter une certaine simplicité de vie.

Alors, comment y arriver ?

Comment mettre fin à l’habitude de trop réfléchir ?

Je vais partager brièvement ici une méthode à cet effet :

1) Remarquer ce qui se passe : souvent, lorsque nous sommes pris dans une situation ou que nous réfléchissons trop, nous n’en sommes pas conscients.

Cela nous semble être la bonne chose à faire. Nous pensons que nous nous faisons du bien en continuant de trop réfléchir sur ce qui nous préoccupe tant.

Cependant, pour sortir de cette situation, nous devons remarquer que nous y sommes. Quels sont les signes qui vous indiquent que vous êtes dans cette forme de boucle ?

Chez certaines personnes, il s’agit d’une augmentation de leur niveau d’anxiété ou d’inquiétude, d’une incapacité à dormir ou encore d’un manque de concentration.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'idée reçue du dimanche : les mots ne comptent que pour 7% dans la communication

Chez d’autres, il s’agit d’un désir de s’en prendre à quelqu’un, de planifier ou de contrôler absolument tout. Ce que je vous invite à faire ici, c’est de remarquer que vous êtes dans cette situation.

2) Se tourner vers la peur sous-jacente : une fois que vous avez remarqué ce qui se passe en vous, le tour de magie consiste à regarder au-delà de la chose qui, selon vous, doit être résolue pour trouver la peur qui est cachée derrière.

C’est comme si vous ne regardiez pas la main sur laquelle le magicien essaie d’attirer votre attention, mais plutôt son autre main qui cache la pièce.

Ne vous concentrez pas sur le sujet qui vous pousse à trop réfléchir ou le problème que vous devez résoudre, mais plutôt sur la peur qui vous pousse à trop réfléchir.

Que ressentez-vous en ce moment, dans votre corps ?

3) Expérimenter pleinement cette peur : avant de chercher à supprimer l’habitude de trop réfléchir, nous devons être présents avec le sentiment de peur qui se manifeste en nous.

Agir autrement reviendrait à essayer de calmer un enfant effrayé en l’ignorant. Et si, au lieu de cela, nous pouvions être présents avec cette peur et nous détendre malgré elle ?

Pouvez-vous ressentir la peur, comme une sensation, et rester avec elle ?

Pouvez-vous respirer profondément et lentement, afin de ralentir votre rythme cardiaque et vous détendre malgré la peur ?

Êtes-vous capable de faire preuve de curiosité à son égard ?

4. Demander le nécessaire : cherchez à déterminer ce dont vous avez besoin en ce moment.

Est-ce d’un peu de compassion, de musique, d’une bonne tasse de thé, d’un journal intime ou d’une promenade, de quoi gérer l’habitude de trop réfléchir ?

Puis demandez ce qui est nécessaire pour cette situation qui vous pousse à trop réfléchir : quelle est la chose la plus simple que vous pourriez faire maintenant ?

Quelle est la façon la plus simple de parler du fond de votre cœur ? Lorsque vous la trouvez, faites-lui confiance, respirez et avancez.

5. Tourner le regard vers ce qui est en face : quelle est cette chose en face de vous sur laquelle vous pouvez vous concentrer ?

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'idée reçue du dimanche : Lire avec un faible éclairage abîme les yeux

Pour moi, cela peut être la lumière dans la pièce, la nature, une autre personne, etc. Ou bien répondre à un courriel ou écrire un article de blog.

Il s’agit généralement de quelque chose de simple.

Je suis certain que ce que j’ai choisi du fond du cœur suffira et je me concentre dessus.

Il ne s’agit pas d’être parfait, de ne jamais trop réfléchir ou de ne jamais être obsédé.

Il m’arrive encore aujourd’hui de me retrouver dans ce genre de boucles.

Mais j’accepte cela comme faisant partie de mon humanité et j’aime la peur qui en est à l’origine.

Ensuite je m’entraine à gérer l’habitude de trop réfléchir.

Article original écrit par Léo Babauta.

Les nombreuses exigences du monde dans lequel nous vivons peuvent amener n’importe qui à développer la mauvaise habitude de trop réfléchir. La bonne nouvelle toutefois, c’est qu’il existe un exercice tout simple qui peut vous aider à faire le vide, à vous recentrer et à repartir avec une meilleure énergie. C’est de cela que je vous parle dans la vidéo ci-dessous que je vous invite à regarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.