Pour devenir plus zen au quotidien

Faites ce que vous avez à faire sans chercher à contrôler les autres !

chercher à contrôler les autres !Quand vous ressentez de l’amertume ou de la colère à propos de quelque chose, cela vaut la peine de s’arrêter pour découvrir pourquoi.

Ce matin à mon réveil, j’ai trouvé une cuisine très sale. Et comme je le fais presque chaque matin, j’ai commencé par la nettoyer.

J’ai donc fait la vaisselle, lavé les plans de travail, sorti les poubelles, et ainsi de suite.

Je fais beaucoup ce genre de tâches domestiques.

Ce matin pourtant, j’étais très amer.

Pourquoi les autres ne nettoient-ils pas derrière eux ?

Pourquoi suis-je le seul à nettoyer cela tout le temps ?

Puis, j’ai analysé cette amertume.

J’ai constaté qu’elle avait pour base le sentiment que quelque chose m’était dû, que tout le monde devait faire les choses comme je veux qu’ils le fassent.

J’ai constaté que j’avais en quelque sorte la volonté de contrôler les autres.

Je nourrissais le sentiment que les autres devraient faire ce que je veux qu’ils fassent.

Je suis au centre de l’univers, et tous les autres sont des personnages secondaires de mon histoire.

Bien sûr que ce n’est pas vrai !

Ce sont des personnes à part entière, et elles ne veulent pas être contrôlées. Elles veulent vivre comme elles l’entendent.

Je ne suis qu’un personnage secondaire dans leur vie.

Je pourrais donc essayer de les forcer à agir comme je le veux. Mieux : je pourrais leur apprendre à nettoyer derrière elles, à mettre la main à la pâte et être de bons membres de la famille.

Mais ce que j’ai fait à la place ce matin a été d’assumer que je suis un serviteur, et que c’est mon travail de nettoyer la cuisine.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment apprendre à ne plus être étouffant mais relax avec ses enfants

être le serviteur faire la vaisselle

C’est mon travail de servir ma famille.

J’ai laissé derrière moi l’idée que les autres devraient me servir, qu’ils devraient faire les choses comme je le veux.

J’ai laissé derrière moi la volonté de contrôler les autres.

Et à la place j’ai fait le travail sans me plaindre, en appréciant le fait d’être au service des gens que j’aime.

Je leur apprendrai quand même qu’il faut le faire, parce que c’est mon travail aussi.

Je ferai cela, pas pour les contrôler, mais pour les servir en leur montrant les meilleurs moyens de vivre sa vie.

Évidemment, je ne le ferai pas par amertume, seulement par amour.

Article original écrit par Léo Babauta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.