Pour devenir plus zen au quotidien

Devenir silencieux pour mieux écouter ce que la vie a à vous dire

« Plus vous devenez silencieux, plus vous êtes en mesure d’entendre. » – Rumi

Il y a rarement un moment dans la journée où la plupart d’entre nous s’arrêtent de bouger et de faire du bruit.

En général, nous travaillons, nous nous déplaçons, nous conduisons, nous écoutons de la musique ou des podcasts, nous regardons des vidéos ; bref, nous remplissons les petits espaces en consultant nos téléphones.

Nous ne sommes presque jamais à l’arrêt.

C’est une tendance très humaine que de vouloir être occupé, productif, de remplir chaque espace avec quelque chose d’utile ou de divertissant.

Mais que se passerait-il si nous pouvions nous laisser aller au silence ?

Il se passe alors quelque chose de magique : nous commençons à découvrir une nouvelle façon d’être en vie, et une expérience plus profonde commence à se révéler à nous.

Devenir silencieux pour mieux écouter

Que signifie devenir silencieux ?

Il n’y a pas de réponse simple à cette question, mais voici ce que j’ai appris :

  • Apprendre à être silencieux, c’est ralentir pendant au moins quelques minutes, physiquement — s’abstenir de faire beaucoup de choses, s’abstenir de faire un tas de tâches sur son ordinateur ou son téléphone, mais plutôt s’asseoir ou arriver à une certaine forme d’immobilité ou de lenteur.
  • Être silencieux ne signifie pas qu’il faille méditer, même si c’est bien sûr l’une des façons d’y parvenir. Vous pouvez plutôt faire une promenade tranquille dans la nature, regarder le coucher du soleil ou vous allonger dans un hamac et sentir la brise.
  • Apprendre à rester silencieux, c’est vous éloigner de la technologie, au moins pendant quelques minutes. Déconnectez-vous. Ne lisez rien, n’écoutez rien. Restez assis ou bougez lentement, sans essayer de faire quoi que ce soit ou de consommer un quelconque type de contenu.
  • Rester silencieux signifie que vous renoncez à être productif ou à vous divertir. Dites-vous que vous n’avez pas besoin d’accomplir quoi que ce soit, de prouver quoi que ce soit. Abandonnez ce genre de compulsions, même si ce n’est que pour quelques minutes.
  • Pour finir, devenir silencieux signifie que vous n’avez pas besoin de vous sentir d’une certaine façon, ou d’éviter de ressentir certaines émotions. Par exemple, beaucoup de gens veulent se sentir productifs, compétents, divertis, alors ils font tout leur possible pour expérimenter ce genre de sentiments. De même, ils ne veulent pas se sentir ennuyés, seuls, tristes, impuissants… alors ils font tout ce qu’ils peuvent pour éviter ces sentiments. Être silencieux signifie que nous pouvons nous permettre de ressentir les émotions du moment, en nous contentant d’en faire l’expérience. Cela nous donne la liberté de vivre la vie telle qu’elle est et d’être nous-mêmes, quels que soient nos sentiments.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 effets apaisants de la marche

Le calme et la tranquillité ne sont pas les approches les plus sexy encore moins celles qui permettent de gagner beaucoup d’argent ou d’obtenir un grand nombre de followers.

En général, nous ne nous rendons pas compte que nous avons envie de calme.

Mais d’après mon expérience, c’est là que se trouve l’expérience la plus profonde de la vie, dans la quiétude.

Que pourriez-vous entendre dans le calme et la tranquillité ? Peut-être ce que la vie a à vous dire.

« Dans l’immobilité, le calme et le silence, le monde est restauré. » – Lao Tzu

Article original écrit par Léo Babauta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.