Pour devenir plus zen au quotidien

Établir une base solide quand la vie devient chaotique

avoir une base solide au milieu du chaosCes derniers jours, ma vie a été plutôt mouvementée : j’ai eu beaucoup de tâches, d’appels et de projets de création, j’ai aidé des proches et je me prépare à déménager une fois de plus dans une nouvelle maison.

Le chaos peut être une chose splendide ! Et je l’embrasse sans souci.

Cependant, il peut être difficile d’embrasser le chaos quand nous nous sentons désorientés, perdus, confus et stressés.

Je travaille donc à établir une base solide afin de m’enraciner dans le chaos.

Quand nous parvenons à établir une base solide, nous parvenons à ressentir un sentiment de calme et de relaxation, peu importe ce à quoi nous faisons face.

Cela demande une certaine pratique, mais aujourd’hui je compte partager avec vous la méthode que j’utilise pour m’entraîner.

Reconnaître quand on se sent déstabilisé

La première chose à faire, c’est de remarquer quand nous nous sentons en proie au chaos, quand nous sommes perdus en mer, déstabilisés ou ballottés par les tempêtes de la vie.

Généralement, nous ne prenons pas le temps de constater ce genre de choses. Au lieu de cela, nous courons partout comme des poulets sans tête.

Nous essayons d’accomplir un grand nombre de tâches, passant d’une chose à l’autre avec précipitation ; ou nous nous abandonnons à des distractions et à des occupations de moindre importance quand nous faisons face à la moindre difficulté.

Nous nous réconfortons avec Internet, les médias sociaux, la télévision, la nourriture, l’alcool, les cigarettes, les drogues, etc.

Le premier exercice tourne donc autour de la prise de conscience : je me sens désorganisé et dispersé/Je ressens une énorme absence de fondement, etc..

Vous pouvez commencer à remarquer la frénésie qui caractérise vos activités.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Trouver un point d’ancrage pendant que prévaut l’anxiété

Êtes-vous en proie à la distraction ? Décrochez-vous votre téléphone toutes les deux minutes ?

Vous pouvez ensuite prendre conscience de ce que vous ressentez dans votre corps quand vous constatez que vos actions sont dispersées.

Quelles sensations découlent de cette absence de fondement que vous ressentez ?

rester calme dans le chaos

La méthode que je pratique pour établir une base solide

Une fois que vous prenez conscience de ce qui se passe, vous pouvez travailler à établir une base solide.

Il existe de nombreuses façons de le faire, mais je vais partager ici ma méthode personnelle :

  • Marquer une pause. Remarquez ce que vous ressentez. Il n’est pas question ici des pensées, mais plutôt de ce que vous ressentez dans votre corps du fait de ce manque de repères et du chaos que vous expérimentez. Il peut également s’agir de sensations de frustration, de dispersion, d’anxiété ou de peur.
  • Respirez profondément. Le fait de respirer profondément pendant quelques secondes peut vous aider à vous détendre et à vous évader.
  • Détendez-vous. Laissez vos muscles se détendre et respirez profondément. Laissez-vous porter par le vide.
  • Trouvez un moyen de vous connecter au monde. Ressentez de la gratitude pour ce moment, appréciez la tempête dans laquelle vous êtes, concentrez-vous sur le lien qui vous unit aux autres personnes, ressentez de l’amour pour le monde tel qu’il est. De cette façon, vous aurez moins l’impression d’être un navire ballotté par les eaux tumultueuses ; vous aurez plutôt l’impression que vous faites partie de l’océan lui-même.
  • Ressentez de la gratitude. Soyez heureux et reconnaissant d’être en vie, de côtoyer des gens, d’être capable de contempler ce monde dont la beauté peut couper le souffle. Soyez en admiration devant la réalité qui s’offre à vous.
  • Posez-vous ces questions : quelle attitude ne me nuirait pas ? Qu’est-ce que je veux ? Qu’est-ce qui serait utile aux autres ? Agissez ensuite en fonction des réponses à ces questions.

Je ne m’entraîne pas toujours exactement selon cette méthode.

Le simple fait de m’arrêter et de souffler peut parfois suffire.

Souvent, il suffit d’un brin de gratitude pour que je me sente bien.

Quand je fais cette séquence complète dans cet ordre, le résultat peut être vraiment puissant.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'idée reçue du dimanche : Nous utilisons 10% de notre cerveau

Se relaxer au milieu du chaos

Quand nous établissons nos bases de cette manière, c’est-à-dire en pratiquant la respiration profonde et en nous détendant dans le moment présent, cela nous permet de créer quelque chose de nouveau.

Nous pouvons ainsi faire face au chaos en étant détendus.

Nos vies sont souvent aux prises avec le chaos et la tourmente.

Nous pouvons être débordés, dispersés, confrontés à des situations inattendues.

Et cela peut nous empêcher d’avancer ou nous faire basculer dans un état d’anxiété extrême, ou tout simplement nous permettre de faire face au chaos de manière détendue.

La chose à faire, c’est d’abord de reconnaître que nous sommes en proie à un sentiment de chaos, puis de nous entraîner à établir une base solide.

À partir de cette base, nous pouvons affronter le chaos qui prévaut dans notre vie en toute transparence.

Nous pouvons ressentir de la peur, de la frustration, des difficultés, mais nous sommes capables de faire face à tout cela avec ouverture.

Nous nous exerçons ainsi à nous ouvrir, à nous détendre, à faire face à la tempête, encore et encore.

De sorte que la tempête ne soit plus perçue comme la fin du monde, mais plutôt comme une simple manifestation de ce beau monde où prévaut le chaos.

Article original écrit par Léo Babauta.

L’une des manières d’échapper à la frénésie qui prévaut actuellement, c’est de pouvoir choisir vous-même les occupations qui vont meubler vos journées. Et vous pouvez y arriver dès que vous êtes en mesure de réunir de la « Fuck You Money ». De quoi s’agit-il ? Je vous invite à le découvrir dans la vidéo ci-dessous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.