Pour devenir plus zen au quotidien

Expérimenter le calme et faire preuve de curiosité

ne pas rester en mode pilote automatiqueNous sommes nombreux à vivre en mode pilote automatique.

En effet, nous passons d’une tâche à une autre, d’un message à un autre, d’une réunion à une autre, d’un onglet de navigateur à un autre, etc.

Nous réagissons de manière presque machinale face aux gens et aux situations que nous rencontrons dans la journée. Et nous sommes convaincus que c’est ainsi que les choses devraient être.

Certes, il n’y a rien de mal à cela, mais qu’est-ce qui nous empêche d’explorer d’autres possibilités ?

Que se produirait-il si nous parvenions à faire une pause et à expérimenter la voie du calme dans un moment où nous serions normalement en mode pilote automatique ?

Voici ce que j’ai compris à titre personnel…

Nous voyons généralement les obstacles comme des problèmes à résoudre. De même, nous voyons des choses chez nous et chez les autres que nous considérons comme des défauts à corriger.

Toutefois, que se passerait-il si nous pouvions faire une pause, trouver le calme et faire preuve de curiosité face à ces personnes, faits ou situations au lieu d’essayer de les « corriger » ?

Voici quelques exemples concrets :

  • Quelqu’un agit d’une manière qui me semble déplacée ou incorrecte — peut-être que ma réaction automatique est de le juger, de me plaindre de lui, d’essayer de régler le problème ou de simplement l’éviter. Mais j’ai exploré la possibilité de m’arrêter et de faire preuve de curiosité par rapport à ma réaction dans un premier temps — qu’est-ce que je ressens ? Pourquoi suis-je ainsi touché ? Puis, dans un second temps, manifester cette curiosité envers l’autre personne — est-il possible que son comportement obéisse à une logique particulière à ses yeux ?
  • Quand il m’arrive de céder à la procrastination, ma réaction « en mode pilote automatique » est de me juger et de décréter que je ne suis pas à la hauteur de mes ambitions, ou peut-être même d’éviter de penser au fait que j’ai cédé à la procrastination. Et c’est là que la présente pratique entre en jeu, car je me demande : « et si je me calmais et que je faisais preuve de curiosité par rapport à ce que je ressens au moment où je cède à la procrastination ? Quelle peur pourrait me conduire à céder à la procrastination ? Pourrais-je faire preuve de curiosité quant à la raison pour laquelle cette tâche est si importante pour moi ? »
  • Quand je me sens gêné par quelqu’un ou quelque chose, ma réaction en mode pilote automatique, c’est de faire comme si de rien n’était, alors qu’en réalité, je me sens accablé et un peu impuissant. Alors, je me demande si je ne peux pas m’arrêter et faire preuve de curiosité par rapport à ce sentiment de plainte, ce fardeau et cette impuissance que je ressens ? Pourrait-il y avoir un point à mieux explorer dans cette situation ? Quelle est la vraie raison pour laquelle, je refuse de me pencher réellement sur cette question ?
Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'art de ne rien faire

Grâce à cette approche, chaque difficulté devient un fait à explorer avec curiosité. Le processus menant à ces réponses favorise la croissance, l’apprentissage et le plaisir.

Ce processus, pour moi, commence par le fait de trouver un endroit calme. Puis, une fois le calme trouvé, je m’ouvre et je me laisse aller à la curiosité par rapport à ce qui me gêne.

Et, vous, comment procéderiez-vous ?

Article original écrit par Léo Babauta.

Prendre le temps de se recentrer dans le calme avant de démarrer une journée, ou même pendant que celle-ci est en cours, est une pratique dont l’efficacité n’a d’égale que la simplicité qui la caractérise, et pourtant peu de personnes s’y adonnent régulièrement. C’est cela que je vous invite à faire à travers la vidéo complémentaire ci-dessous.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

https://habitudes-zen net/?p=10058&preview=true
un commentaire
  1. Merci pour la vidéo Olivier , c’est cooolisime, la méditation c’est le must, et en pleine nature , une vrai dinamite, tu deviens une boule d’énergie positive, j’aime entendre le bruit de l’eau qui coule, j’aime cette fraîcheur tout autour, j’aime contempler cette splendeur. J’aime écouter le message que la nature me renvoi: elle me dit sans cesse : Slow down ça va aller, et que ce n’est pas la fin du monde😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.