Pour devenir plus zen au quotidien

Comment faire preuve d’indulgence envers soi-même ?

Faire preuve d'indulgence envers soi-mêmeJ’ai découvert qu’il y existe deux grands changements que chacun d’entre nous peut opérer dans sa vie. Il s’agit de :

1. être indulgent envers soi-même

2. renforcer sa confiance en soi

Malheureusement, étant donné que nous avons des problèmes de confiance en soi, nous ne sommes que rarement indulgents vis-à-vis de nous-mêmes.

En général, chaque fois que je conseille aux gens de commencer à être indulgents envers eux-mêmes, ils reviennent à un moment ou à un autre avec la réponse suivante :

« Mais si je suis trop gentil envers moi-même, je n’arriverai à rien ! »

C’est la peur que ressentent les gens lorsqu’ils commencent à être indulgents envers eux-mêmes, celle de devenir trop tendres, de ne pas faire ce qu’ils ont à faire, de se laisser aller trop facilement et de ne rien accomplir en conséquence.

Cette peur est compréhensible, car si vous avez déjà eu des périodes de procrastination, vous craignez probablement de retomber dans ce genre de travers.

Malgré tout, je vous invite à découvrir dans le présent article pourquoi la bienveillance à l’égard de soi-même est une pratique importante, comment la mettre en œuvre et comment continuer à agir même lorsque vous vous montrez indulgent vis-à-vis de vous-même.

Pourquoi est-il si important d’être bienveillant envers soi-même ?

Nous ne sommes pas, pour la plupart d’entre nous, très indulgents envers nous-mêmes. Il nous arrive souvent de faire des choses telles que :

  • nous en prendre durement à nous-mêmes quand nous n’atteignons pas nos objectifs.
  • prendre la liberté de commettre un acte et ensuite nous en vouloir pour cela.
  • décevoir les gens et nous en vouloir ensuite.
  • associer nos défauts aux pires adjectifs possibles, les considérer comme des lacunes, et nous convaincre que ces lacunes sont la raison pour laquelle nous ne parvenons à rien.
  • prendre des mesures drastiques pour nous pousser à nous améliorer et à faire mieux, mais finir en nous disant que nous sommes incapables de parvenir à quoi que ce soit.

Il ne s’agit là que de quelques exemples courants.

En réalité, nous nous jugeons, nous culpabilisons, nous portons un regard sévère sur nos lacunes et défauts, la plupart du temps.

Cela explique pourquoi nous sommes si souvent stressés, anxieux, frustrés et déçus.

être bienveillant envers soi-même

Nous pouvons opter pour une approche différente, celle de la bienveillance envers nous-mêmes.

Quand nous remarquons une lacune, nous pouvons apprendre à voir la beauté qu’elle recèle

Au lieu de toujours chercher à être meilleurs, nous pouvons apprendre à exprimer notre gratitude pour tout ce que nous savons déjà faire.

Au lieu de sombrer dans la culpabilisation, nous pouvons apprendre à faire preuve d’indulgence envers nous-mêmes et à reconnaître que nous avons fait de notre mieux, que nous avons de bonnes intentions, que nous avons bon cœur.

Faisons désormais preuve de bienveillance envers nous-mêmes, à tout moment !

Une telle démarche transformerait notre relation envers nous-mêmes, levant au passage les obstacles auxquels nous sommes confrontés actuellement. Voici le genre de résultats auxquels vous (oui vous qui lisez cet article) pouvez vous attendre désormais avec cette approche :

1. Si vous ne vous blâmez pas pour avoir manqué de suivre une habitude pendant quelques jours, vous recommencerez votre routine sans en faire tout un plat.

2. Si vous n’êtes pas sévère envers vous-même lorsque vous échouez dans une activité, vous n’en aurez pas peur et il vous sera plus facile d’apprendre et de progresser. Vous pouvez rédiger des articles, créer une entreprise, faire du codage, suivre des cours en ligne, vous lancer dans une nouvelle activité sans ressentir le poids de la dureté envers soi-même et de la peur de l’échec.

3. Apprendre à ne pas vous focaliser constamment sur vos défauts, vous permettra de commencer à ressentir plus de plénitude. Cela changerait votre façon de réagir face au monde, votre perception de la vie et vos relations avec les autres.

Il ne s’agit là que de quelques exemples, mais j’ai constaté que presque toutes nos barrières sont auto-imposées : nous sommes durs envers nous-mêmes, et cette attitude rend les choses bien plus difficiles.

L’indulgence envers nous-mêmes fait tomber les barrières, réduit l’anxiété et élimine bien des difficultés.

Comment faire preuve de bienveillance ?

Comment faire preuve de bienveillance envers vous-même ?

L’exercice auquel je vous propose de vous adonner est en réalité très simple. En tout état de cause, vous trouvez un moyen de faire preuve de gentillesse envers vous-même.

La gentillesse est une qualité que nous connaissons déjà pour la plupart, car nous l’avons expérimentée avec d’autres personnes.

Vous savez vous montrer gentils envers un proche, un étranger, un ami ou un voisin, n’est-ce pas ?

Il vous suffit donc d’essayer de l’être envers vous-même.

Voici donc la règle à observer : soyez gentil envers vous-même, en toutes circonstances. Même quand vous ne respectez pas cette règle, faites preuve d’indulgence envers vous-même.

Voici quelques idées que je vous suggère pour vous aider à faire preuve de bienveillance envers vous-même :

  • quand vous commettez une erreur, montrez-vous compatissant envers vous-même et apaisez ainsi votre douleur.
  • voyez les bonnes intentions qui vous animent chaque fois que vous avez l’impression de ne pas avoir été à la hauteur ou d’avoir déçu les autres.
  • voyez les bonnes intentions qui vous animent chaque fois que vous faites des bêtises. Considérez-vous comme une bonne personne par essence.
  • lorsque vous examinez vos défauts et que vous vous dites des choses comme : « Je déteste mon ventre », soyez plutôt reconnaissant pour ce que vous avez, au lieu de vous concentrer sur ce que vous n’avez pas ou n’aimez pas. Par exemple, n’est-ce pas merveilleux d’avoir un corps ? J’aime le fait d’avoir un corps qui peut bouger, respirer, voir le soleil et les arbres, écouter de la musique et des rires, sentir le soleil sur ma peau et l’herbe sous mes pieds. C’est une merveille, et nous prenons malheureusement cela pour acquis ce qui nous empêche d’en voir le côté spécial.

Prenez conscience de la bonté qui vous caractérise. Soyez reconnaissant envers vous-même. Aimez le bon cœur que vous avez. Soyez compatissant envers vous-même quand vous souffrez.

Comment réussir à accomplir vos tâches, même lorsque vous faites preuve d’indulgence vis-à-vis de vous-même ?

Admettons à présent que vous êtes disposé à faire preuve de bienveillance vis-à-vis de vous-même. Qu’en est-il de la peur de ne pas parvenir à accomplir les tâches que vous avez ?

En vérité, cela n’a jamais vraiment été un problème, tant que vous parvenez à faire preuve de bienveillance envers vous-même. Toutes les personnes que je connais et qui se montrent positives envers elles-mêmes accomplissent toujours des choses significatives.

Grâce à cette bonté que vous vous manifestez, vous faites des actions incroyables, parce qu’il s’agit de la meilleure chose que vous puissiez faire pour vous-même et pour les autres.

Cependant, si vous souhaitez en savoir plus sur comment agir en faisant preuve de bienveillance à votre égard, voici quelques suggestions pour vous aider :

1. Faites des actions positives, parce que celles-ci vous permettront de vous manifester de l’amour. Lorsque vous adoptez des habitudes positives telles que faire du sport, manger sainement, méditer, tenir un journal, trouver la concentration, etc., cela ne fera pas de vous une meilleure personne. Ces habitudes constituent par contre des moyens qui vous permettent de faire preuve d’amour envers vous-même. Ces bonnes actions sont donc des formes d’amour de soi.

2. Cessez de poser des actes nuisibles. Quand vous commettez des actes qui vous sont préjudiciables (disons que vous vous êtes gavé de nourriture industrielle pendant une semaine), vous n’avez pas besoin d’être dur envers vous-même pour cela — vous pouvez vous montrer gentil et affectueux. Toutefois, vous pouvez reconnaître sans vous juger que ce comportement ne vous a pas aidé. Dites-vous simplement que vous n’avez pas envie de continuer dans cette voie. Ensuite, faites de votre mieux pour ne pas recommencer. Il s’agira de naviguer en permanence entre l’envie de faire des actions positives et non préjudiciables pour vous-même, et l’envie d’être gentil avec vous-même quand vous faites une erreur. Vous pouvez combiner ces deux aspects.

Faire preuve d'indulgence par rapport aux autres

3. Pensez aux autres. En plus de poser des actes bienveillants envers vous-même et d’essayer de ne pas vous causer de préjudice, vous pouvez porter votre regard au-delà de votre propre personne. La bonté envers soi-même est un point de départ important, mais il y a plus important. Que pouvez-vous faire de gentil et de bienveillant pour les autres ? Pouvez-vous comprendre leurs préoccupations, ressentir leur douleur et leur combat, aller au-delà des choses qui vous préoccupent personnellement et leur venir en aide ? Cela n’exclut pas le besoin de faire preuve de bienveillance envers vous-même. Bien au contraire ! Cela signifie plutôt qu’après avoir pris soin de soi, on peut voir plus grand. Et c’est à ce niveau que vous trouverez le vrai sens de votre vie ainsi que votre plus grande motivation à agir, car aller au-delà de sa personne est une chose incroyablement puissante.

Une grande partie de ce processus consiste donc à faire preuve d’indulgence vis-à-vis de vous-même par rapport aux actes que vous avez posés par le passé ; à être bienveillant vis-à-vis de vous-même aujourd’hui et à poser des actes positifs pour aller de l’avant.

Ce processus vous invite également à agir avec amour envers les autres, et à ne pas vous concentrer uniquement sur vous-même.

Je vous invite alors à tester ces suggestions et à voir comment elles changent votre vie.

Article original écrit par Léo Babauta.

L’une des raisons qui expliquent le fait que nous ayons du mal à faire preuve d’indulgence vis-à-vis de nous-mêmes, c’est notre recherche effrénée de la perfection dans ce que nous faisons. Toutefois, permettez-moi de vous dire ce qui suit : « vous avez le droit d’être imparfait ». Je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous en savoir plus.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
3 commentaires
  1. Merci pour cet article ! Sans doute, tout vient d’abord de nous pour réfléchir sur les autres. Lorsque nous apprenons à nous aimer, à nous apprécier, à nous pardonner, nous montrerons le même comportement aux autres. Succès lent mais utile et réalisation de soi intérieure et amélioration que nous atteindrons.

  2. Merci beaucoup Leo et Olivier pour cet article. C’est vraiment puissant ce que vous venez de dire. J’ai toujours été perfectionniste et quand je ne faisais pas ce que je m’étais engagé à faire, je me considérait comme un moins que rien. Et aujourd’huimêmequand je croise le regard de certains de mes proches, je l’ai l’impression de les avoir beaucoup deçu. C’esf difficile mais j’essai de changer. Je prends un défaut comme une opportunité pour m’améliorer, pour devenir meilleur. Alors merci car ces lignes m’exhorte

  3. J’ai beaucoup aimé la lecture de cet article. À chaque fois que mon mauvais scepticisme remontait à la surface, j’étais rattrapé. Par exemple, être bienveillant, ok mais comment rester dans l’action alors que j’adore ça? Eh bien l’un n’empêche pas l’autre. Je ne suis même pas sûr que c’est une question d’équilibre, il faut ressentir de la bienveillance (et je dirai en même temps, la gratitude, je ne sais pas encore si le cerveau chimiquement parlant fait la différence entre les deux pour développer les hormones de bien être) tout en restant soi même.

    Je pense que la difficulté c’est d’avoir de nouveaux automatismes qui sont court-circuités par la majorité des personnes qui sont plus dans des rapports beaucoup plus pragmatique comme on le connait bien de l’ère industriel.

    Vraiment très bon article, malgré que je suis dans le développement personnel, il est toujours bon d’avoir ce genre de rappel, merci beaucoup pour le partage 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.