Pour devenir plus zen au quotidien

Maîtriser votre rapport au temps

Maitriser votre rapport au tempsLa plupart des gens ont un rapport plutôt conflictuel au temps.

On n’en a jamais suffisamment, on est toujours à la traîne. Tout va trop vite d’après nous.

Nous estimons que nous ne pouvons pas accomplir les tâches importantes présentes sur notre liste de choses à faire parce que nous n’avons pas assez de temps.

Le problème, c’est qu’aucun de ces avis ne nous est utile. D’ailleurs, le plus souvent, ce sont des conneries.

Commençons par le premier point : on n’a jamais assez de temps.

Cette affirmation est puissante, car elle comporte une part de vérité : le temps est limité et précieux.

Nous finirons par mourir, et même si nous ignorons combien de temps il nous reste à vivre dans ce monde, nous savons que celui-ci est limité.

Pour cette raison, il est important de garder à l’esprit que nous devons tirer le meilleur parti de ce temps limité !

Pourtant, le temps est également abondant.

Rappelez-vous ces dernières années — on a peut-être l’impression que ces années sont passées trop vite, mais en réalité, nous avons eu un nombre incalculable d’heures.

Nous ne les avons peut-être pas consacrées à la bonne cause (je sais que j’ai mal utilisé un certain nombre d’heures), mais il est évident que nous n’avons pas manqué de temps.

Et c’est toujours le cas, aujourd’hui, ce mois-ci et cette année.

La clé, c’est de percevoir cette abondance, et de la ressentir dans notre corps.

Elle est similaire à l’abondance d’oxygène dans l’air tout autour de nous : elle est limitée et précieuse, mais nous en disposons suffisamment pour respirer librement et avec joie.

Dans certaines situations, l’oxygène est si rare que notre vie peut en être menacée.

Toutefois, la plupart du temps, nous en avons plus qu’assez pour nos besoins.

Il en va de même pour le temps. Nous en avons plus que ce qu’il nous faut pour nos besoins.

Nous pouvons faire des merveilles avec le temps dont nous disposons — prenez l’exemple de Vinci, Gandhi, Rosa Parks, Tolstoï et Curie.

La question n’est pas de savoir de combien de temps nous disposons, mais plutôt comment nous l’utilisons, comment nous le vivons.

Ceci étant dit, j’aimerais vous proposer une série d’astuces que vous pouvez appliquer pour apprendre à mieux gérer votre rapport au temps.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les sales petits secrets des blogueurs sur la productivité

redéfinir votre rapport au temps

1) Apprécier le cadeau que représente le temps dont nous disposons. Chaque jour que nous vivons est un immense cadeau. Nous avons été jugés dignes de profiter de ce temps !

Nous devons donc le mettre à profit pour réaliser un certain nombre de choses, aimer, ressentir de la joie, rire, écouter de la musique, aller au contact de la nature, bouger, lire et ressentir des émotions positives. Tout cela est incroyable !

Au lieu de nous plaindre du peu de temps dont nous disposons, nous pouvons l’apprécier à sa juste valeur en le considérant comme un incroyable et puissant cadeau. Chaque heure, chaque instant est un merveilleux cadeau.

Ce qu’il nous faut faire, c’est de voir le cadeau que représente le temps dont nous disposons, d’en tirer pleinement parti et de déterminer ensuite comment cela pourrait changer le regard que nous avons sur notre journée.

2) Profiter délibérément et joyeusement de ce temps. Si chaque instant est un cadeau, allons-nous le gaspiller ? Ne serait-il pas plus judicieux d’en profiter délibérément pour réaliser des choses qui nous tiennent à cœur et qui ont un sens pour nous ? Pouvons-nous profiter de ce cadeau de la meilleure façon possible ? Pouvons-nous en faire l’expérience avec joie et pleine appréciation ? En quoi cela pourrait-il influer sur notre rapport au temps ?

3) Être honnête quant aux priorités. Le manque de temps nous sert souvent d’excuse pour ne pas faire quelque chose, ou pour dire non. Nous le faisons tous : « Désolé, je n’ai pas le temps. »

Cette attitude est en réalité une manière de respecter nos limites, mais elle n’est pas tout à fait honnête. Nous avons toujours le temps — il nous faut simplement apprendre à établir des priorités, car le temps dont nous disposons est loin d’être illimité.

Nous choisissons de consacrer notre temps aux choses qui nous tiennent à cœur. Si nous ne venons pas en aide aux sans-abris ou aux orphelins, ce n’est pas parce que nous manquons de temps. C’est uniquement parce que nous avons choisi de travailler pour gagner de l’argent, de prendre soin de notre famille, de nous-mêmes ou de faire toute autre activité significative.

Si nous nous montrons honnêtes quant à nos priorités, nous verrons que nous n’avons pas besoin de recourir à l’excuse du manque de temps. Il nous suffit de reconnaître que tel ou tel sujet ne constitue pas notre priorité pour le moment, puis de considérer les activités prioritaires comme celles auxquelles nous aimerions consacrer notre temps.

4) Créer l’espace nécessaire au quotidien. Si vous avez des priorités bien définies, pourquoi ne pas trouver le temps et l’espace nécessaires pour travailler concrètement sur ces priorités ? Nous avons souvent l’impression que nous n’avons pas le temps pour travailler sur nos priorités.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Esprit Zen : Comment ranger

Il nous faut alors modifier votre rapport au temps et trouver le temps nécessaire pour ce faire. Si nous ne pouvons pas le faire, nous devons simplement admettre qu’il ne s’agit pas d’une priorité pour le moment, autrement, voyons si nous pouvons trouver un créneau.

5) Ne pas tomber dans la routine. La plupart d’entre nous ont déjà eu l’impression que le temps passe de plus en plus vite chaque année. Cette sensation est probablement due à un phénomène selon lequel nous ne percevons pas les choses lorsqu’elles deviennent particulièrement familières.

C’est un peu comme si vous passiez en voiture dans votre quartier, sans en voir la moindre parcelle. Tout vous semble familier et vous vous retrouvez en pilotage automatique. C’est ainsi que nous passons la plupart de nos journées — la routine s’installe sans même que nous ne la remarquions.

peu de temps ?

Et si nous coupions court à cette routine ? Et si nous regardions tout ce qui nous entoure comme si c’était la première fois que nous le voyions ? Notre rapport au temps deviendrait tout à coup plus clair, et nous serions pleinement dans le moment présent.

6) Imaginer mourir dans un an. Cela peut paraître horrible, voire même très sombre pour certains, mais envisager notre mort nous permet de reconsidérer notre façon d’appréhender la vie, de modifier notre rapport au temps.

Par conséquent, si vous vous imaginez, à titre d’exemple, que vous allez mourir dans un avenir proche, vous passerez probablement le temps qu’il vous reste à vivre plus consciemment.

De plus, il est certain que si vous savez qu’il ne vous reste que peu de temps à vivre, celui-ci ralentit soudain et devient plus intense. C’est ce qui se produit lorsque nous pensons à la mort : le temps devient plus présent, plus lent, plus réel.

7) Savourer et être pleinement présent pour freiner le temps. Si nous nous représentons le temps comme une friandise à savourer, nous pourrons nous y consacrer pleinement. Imaginez les heures de votre journée comme un délicieux cocktail qui attend d’être dégusté et savouré. Quel délice ! Quelle joie d’être en vie !

Essayez de mettre en application chacun de ces points en les vivant pleinement.

Donnez-vous entièrement à la pratique, et voyez ce qui change.

Votre rapport au temps ne sera peut-être plus jamais le même.

Article original écrit par Léo Babauta.

Avant de partir, j’aimerais vous inviter à regarder la vidéo ci-dessous. Dans cette vidéo, il est toujours question de gestion de temps, mais de façon beaucoup plus pratique cette fois.

Je vous laisse la découvrir !

Recherches utilisées pour trouver cet article :

https://habitudes-zen net/maitriser-votre-rapport-au-temps/
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.