Pour devenir plus zen au quotidien

Ne laisser aucune trace : Une approche révolutionnaire pour désencombrer son espace

Ne laisser aucune trace : Désencombrer son espace« Lorsque vous faites quelque chose, vous devez vous consumer totalement, comme un bon feu de joie, ne laissant aucune trace de vous-même. » – Shunryu Suzuki

C’est au maître zen Suzuki Roshi que nous devons l’idée de « ne laisser aucune trace », c’est-à-dire faire une tâche en étant parfaitement présent, puis passer à la chose suivante sans s’accrocher à l’activité précédente.

Son merveilleux conseil pour faire n’importe quelle activité était de travailler avec « un esprit simple et clair ».

L’un des domaines dans lesquels, il est assez facile d’appliquer l’art de ne laisser aucune trace, c’est le désencombrement.

Il est question ici de nettoyer le bazar toutes les fois que vous terminez une activité.

C’est une façon plus littérale de « ne laisser aucune trace » et ce n’est pas exactement ce dont parlait Suzuki Roshi.

En effet, il nous encourage plutôt à faire le ménage dans nos esprits et à ne laisser aucune trace des précédentes tâches une fois que nous les bouclons.

Malgré tout, le fait de prendre la chose de façon aussi littérale peut être un exercice très pratique.

Pour moi, cela implique simplement de ranger les choses et de nettoyer un peu lorsque j’en ai fini avec une tâche :

  • Faire la vaisselle et nettoyer la table et le plan de travail après avoir mangé.
  • Mettre mes vêtements dans le panier (ou les accrocher s’ils sont toujours propres) après avoir pris ma douche.
  • Ranger le matériel que j’ai utilisé après avoir effectué une tâche précise.
  • Faire mon lit après mon réveil.

En pratique, cela signifie que vous devez être attentif à ce que vous faites, et conscient que vous passez d’une tâche à l’autre.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Devenir minimaliste : 25 actions efficaces de moins d'une heure

La plupart des gens se précipitent d’une chose à l’autre sans penser à la transition.

Or, lorsqu’on finit une tâche, c’est le bon moment pour apprécier l’espace entre les tâches ; pour respirer et remarquer si nous sommes toujours présents.

C’est le moment parfait pour nettoyer le désordre qu’on aurait provoqué en accomplissant la tâche au lieu de laisser le bazar derrière nous.

C’est le moment de s’assurer de ne laisser aucune trace.

Les avantages de cette habitude simple sont incroyables :

1) Vous n’accumulez pas un énorme désordre à nettoyer plus tard.

2) Les choses sont claires, ce qui vous permet d’avoir l’esprit tranquille.

3) Votre vie ne devient pas encombrée, car en même temps que vous rangez les choses, vous décidez si elles valent la peine d’être conservées ou pas.

4) Vous prenez le temps de faire une pause entre les tâches, évaluant la façon dont vous vous en êtes sorti et décidant de ce que vous voulez vraiment faire ensuite.

J’aime vraiment l’habitude de « ne laisser aucune trace ». Voici comment la former.

Ne laisser aucune trace : Oui, mais comment ?

Comment former l’habitude de « ne laisser aucune trace »

Si vous souhaitez adopter l’habitude de « ne laisser aucune trace », voici ce que je vous recommande :

1) Placez de petits pense-bêtes à des endroits rapidement visibles — une note sur votre bureau, une petite fleur sur votre comptoir de cuisine, par exemple. Ceux-ci peuvent vous aider à vous souvenir de nettoyer derrière vous après avoir terminé.

2) Le premier jour, faites une seule chose : tâchez de ne pas manquer le moment où vous terminez une tâche, qu’elle soit professionnelle ou personnelle.

3) Lorsque vous remarquez que vous avez fini une tâche, faites une pause. Évaluez la façon dont vous avez accompli cette tâche, si vous y avez mis toute votre attention, et définissez votre intention pour la prochaine tâche.

4) Bouclez votre activité précédente en nettoyant derrière vous (ou plutôt en ne laissant aucune trace). Cela peut impliquer de ranger les choses, de nettoyer, ou tout simplement classer un document ou barrer une tâche de votre liste de choses à faire.

5) Respirez, et souriez.

Au début, vous oublierez souvent, probablement, et c’est normal ; parfaitement normal.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Ma technique anti-procrastination favorite : 30-10

Faites simplement l’effort de vous rappeler de faire l’exercice le plus souvent, en mettant peut-être des alarmes sur votre téléphone ou ordinateur, ou des pense-bêtes physiques, de sorte que vous n’oubliez pas.

Ensuite, vous commencerez à vous rappeler plus souvent, au bout de quelques jours.

Vous allez devenir meilleur à cet exercice, et ainsi, vous apprendrez beaucoup de choses sur les habitudes et l’attention.

Article original écrit par Léo Babauta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.