Pour devenir plus zen au quotidien

La sagesse qui consiste à ne pas faire d’effort

La sagesse qui consiste à ne pas faire d’effortPour ceux d’entre nous qui sont constamment en train de faire quelque chose, il est souvent difficile, voire impossible d’imaginer avoir une vie sans effort.

Vivre, c’est faire des efforts, pousser pour que les choses se produisent, essayer de rattraper le retard, vaincre l’inertie, essayer de rester au sommet et de garder le contrôle des choses.

Dans ces circonstances, il peut sembler absurde de parler d’une soi-disant sagesse consistant à ne pas faire d’effort.

Si vous faites partie de la catégorie de personnes dont je parle plus haut, je vous invite à remarquer à quel point vous êtes tendu la plupart du temps.

Votre mâchoire peut être douloureuse à force de serrer les dents, vous ressentez une pression dans votre torse, vous êtes fatigué par tant d’activités, et tout pour vous n’est que lutte ou marathon.

Que se passerait-il si vous aviez la possibilité de vivre sans faire d’effort, d’être plus détendu, plus ouvert et plus enclin à faire confiance à la vie ?

Explorons ensemble cette question et voyons ce qui est possible.

Pour commencer, laissez-moi vous dire à qui cet article ne s’adresse pas…

Ce article n’est pas pour les personnes qui ont toujours besoin de faire un petit effort supplémentaire.

Pour clarifier les choses avant que nous allions plus loin, je ne suis pas en train d’affirmer qu’il est possible de vivre sans faire le moindre effort, mais plutôt qu’il est temps d’adopter une nouvelle approche.

Pour trouver cette approche, vous devez faire le « bon effort », pas en faire trop ni peu.

Qu’entend-on par sagesse consistant à ne pas faire d’effort

Il est difficile de décrire ce qu’est le non-effort, car il s’agit d’une absence.

C’est comme si vous essayiez de décrire le vide ; sa définition concerne ce qui n’est pas là.

Prenons donc quelques exemples pour illustrer de façon pratique ce à quoi la sagesse, consistant à ne pas faire d’effort, peut ressembler.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les trois secrets du bonheur

Méditer

Employer beaucoup d’effort pour méditer revient à déployer beaucoup d’énergie pour rester concentré sur un point, à être frustré quand on s’éloigne de ce point, à transpirer à grosses gouttes en essayant de le faire correctement. Par contre, méditer sans effort consiste à s’asseoir de manière détendue, à prêter attention à ce qui se passe dans l’instant, à remarquer lorsque votre attention ne parvient pas à se focaliser, à remarquer vos pensées pendant un moment avec la même curiosité avec laquelle vous regardez un nuage passer, puis revenir facilement au moment présent. Ce n’est pas un effort nul, mais c’est beaucoup plus facile que ce que préconise l’approche classique.

La sagesse qui consiste à ne pas faire d’effort

Écrire

Ici, l’absence d’effort consiste à se promener, à remarquer ce qui vous vient à l’esprit comme sujet d’écriture, et à faire confiance au processus. Puis s’asseoir dans un endroit calme, sans distractions, et laisser les mots sortir. Parfois, rien ne vient, alors vous restez assis pendant un moment et vous respirez, jusqu’à ce qu’une idée survienne. Puis vous la laissez couler en vous jusqu’à sortir du bout de vos doigts. Les plus pointilleux parmi mes lecteurs peuvent dire que ce processus d’écriture n’est pas non plus sans effort, mais vous remarquerez malgré tout que l’approche ici est exempte de tension et de pression inutile.

Gérer des projets

Vous invitez d’autres personnes à travailler sur un projet donné ; vous mettez en place la structure et vous les invitez à vous rejoindre sur le projet. Cela peut être comme un jeu. Ensuite, vous mettez en place quelque chose à faire entre les réunions, et programmez une autre réunion dans un avenir proche. À chaque étape du processus, vous pouvez apporter un zeste de ludisme et de créativité à ce que vous faites. Vous prenez des décisions sans effort en choisissant avec le cœur et en vous faisant confiance. Le projet se développe donc comme un jardin entretenu avec joie.

Ce n’est pas ce en quoi consiste strictement la sagesse consistant à ne pas faire d’effort.

Je viens simplement de vous donner quelques exemples dans le but de vous illustrer le concept.

L’intérêt de la sagesse consistant à ne pas faire d’effort

Cette sagesse n’a pas pour but de seulement faciliter la vie, bien que ce soit un avantage considérable.

En effet, en l’appliquant, les choses deviennent plus détendues, plus faciles, moins difficiles.

Cependant, les avantages vont bien au-delà de cela.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'art de ne rien faire

Quelque chose de différent émerge lorsque vous vous détendez dans la sagesse consistant à ne pas faire d’effort.

Vous aurez non seulement des résultats différents, mais aussi une sagesse différente.

Dans l’exemple de la méditation ci-dessus, dans le premier modèle, celui de l’effort, vous pourriez en fait finir par parvenir à focaliser votre attention sur une chose à la fois, mais ce sera au prix de beaucoup d’efforts.

Mais dans le second modèle, sans effort, vous accédez à une partie de vous-même pleine de confiance qui a une relation différente avec le monde.

Elle voit la beauté du monde tel qu’il est, et se comprend comme faisant partie de cette merveille vivante et respirante.

Et si nous commencions à cultiver ce type de relation avec la vie

Et si nous nous détendions un peu plus ?

Que se passerait-il si nous reprenions notre place dans le flux de la vie ?

Comment mettre en pratique la sagesse consistant à ne pas faire d’effort

Si vous êtes curieux par rapport à cette approche, ou si vous y voyez un potentiel pour vous-même, vous vous demandez peut-être comment la mettre en pratique.

Génial ! Vous êtes au bon endroit. 🙂

La première étape consiste à remarquer quand vous faites des efforts.

Ce n’est pas nécessairement mauvais ou incorrect, mais vous pouvez simplement remarquer l’effort, la tension, la poussée que vous ressentez.

Quelle peur est à l’origine de cela ?

Pourriez-vous simplement vivre l’expérience de cette peur ?

Ensuite, faites une pause, respirez un moment et détendez-vous.

Laissez-vous aller à l’instant présent, acceptez tout ce qui s’y trouve : vos émotions, votre crainte d’être à la traîne, vos pensées, votre envie d’en finir, le chant des oiseaux au loin, etc.

Puis voyez ce qui peut émerger de cet état de non-effort.

Lorsque vous êtes détendu, que vous respirez profondément et que vous êtes calme, sachez que quelque chose va émerger.

Une idée, une forme de clarté, un choix du cœur, quelque chose vers lequel vous êtes appelé.

Faites confiance à ce qui émergera.

Laissez-le émerger et se déployer.

Vous pouvez agir à partir de là. Mais faites-en sorte que votre action soit pleine de dévouement et que votre esprit soit en paix.

Cette pratique demande de l’entrainement.

Gardez toutefois en tête que même cet entrainement doit se faire sans effort ; détendez-vous donc et laissez-vous porter par le flux.

Article original écrit par Léo Babauta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.