Pour devenir plus zen au quotidien

Pourquoi abandonner le rêve américain ? Les 5 raisons principales

L’histoire de Julian Mantle à propos du rêve américain, dans le livre Le Moine Qui Vendit Sa Ferrari, m’a profondément marquée.

Julian était un avocat réputé qui consacrait toute sa vie à sa carrière. Il était multimillionnaire, s’occupait de personnalités connues, et possédait tout ce qu’un américain qui travaille 16 h par jour pouvait espérer : une villa, et des voitures de sport dans le garage.

Néanmoins, cette course effrénée au « toujours plus » l’a mené directement au burn-out. Et plus tragique encore : à un épuisement total, qui le conduit à s’effondrer en plein milieu du barreau.

Son rêve américain prit fin ce jour-là : sa piètre santé avait pris le dessus sur l’homme remarquable qu’il était.

Alors même si vous ne travaillez pas 16 h par jour, rien ne vous empêche d’endurer ce qu’a enduré Julian : un burn-out causé par la poursuite d’un succès matériel.

Alors dans cet article, vous allez découvrir 5 raisons de laisser tomber ce fameux rêve américain.

Note : cet article invité a été écrit par Florian Richard du blog devenezminimaliste.fr.

Alors attention au rêve américain

Devenir millionnaire n’est pas un problème. Le problème, c’est quand devenir millionnaire devient le seul but.

Parce qu’alors, vous travaillez jusqu’à 16 heures par jour sans réfléchir à ce que vous souhaitez vraiment. Le désir de l’argent vous rend aveugle de vos vrais besoins. Vous commencez à courir après de luxueuses possessions : une grosse maison, une belle voiture, une grande télé.

Et ce, en passant à côté des choses essentielles de votre vie.

Alors, comprenez bien que lorsque je dis « laissez tomber le rêve américain », je ne parle pas d’être pauvre et de ne pas travailler. Bien sûr que vous pouvez devenir millionnaire si vous aimez ce que vous faites.

Ce que j’entends par là, c’est de ne pas chercher à prouver votre valeur de par votre succès matériel, et ne pas vous laisser aveugler par l’argent. Tenez, laissez-moi définir plus précisément ce que j’entends par « rêve américain ».

Qu’est-ce que le rêve américain ?

Voici comme l’historien James Truslow Adams décrit le fameux rêve américain :

« Il ne s’agit pas d’un rêve de grosses voitures et de hauts salaires, mais un rêve de société dans lequel chaque homme et chaque femme devrait être capable de s’élever à la hauteur de ses capacités… »

Mais pour cet article ?

Nous allons considérer le rêve américain comme « le rêve de grosses voitures et de hauts salaires ». Nous allons rester sur l’idée que le but ultime, pour celui qui poursuit cette ambition, c’est d’avoir une grosse maison, deux enfants et une Ferrari dans le garage.

Donc, tant que l’objectif est de faire de l’argent pour faire de l’argent, ou tant que l’objectif est de faire de l’argent pour avoir du succès matériel, appelons cela « rêve américain ». Et ce, qu’on soit en Amérique, ou en Europe.

Si c’est clair pour vous, alors découvrez dès maintenant la première des 5 raisons de laisser tomber le rêve américain.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Les 10 avantages de se lever tôt, et comment le faire

Raison n°1 : Pour préserver votre temps

Comme le dit le philosophe romain Plutarque, le temps est notre ressource la plus précieuse.

Parce que finalement, vous pouvez engraisser votre compte bancaire et vous acheter un jet privé, mais aucun de vos millions d’euros ne pourra racheter les années de votre vie gaspillée à réaliser des choses qui ne sont pas importantes pour vous.

Et aucun de vos millions d’euros ne pourra rattraper les premiers pas ou les premiers mots de votre enfant.

Alors épargnez-vous le trafic aux heures de pointe et les nuits tardives au bureau. Vous n’avez que 1000 mois à vivre, votre temps est plus important que la grosseur de votre porte-monnaie.

Donc plutôt que de passer les deux tiers de votre journée à travailler dans l’unique but de monter les échelons et engranger toujours plus d’argent, prenez plutôt le temps de faire ce que vous aimez, de vous reposer, de profiter de votre vie.

Maintenant, faites un tonnerre d’applaudissements pour accueillir la raison n°2 : c’est la plus importante. C’est notamment celle que Julian Mantle a balancée par la fenêtre de sa Porsche, alors qu’il roulait à 150 km/h sur l’autoroute.

Raison n°2 : Pour sauver votre santé

le rêve américain et la belle voiture de luxe

Comme disait Socrate, célèbre philosophe grec :

« Existe-t-il pour l’homme un bien plus précieux que la santé ? »

En multipliant vos heures de travail dans un boulot que vous n’aimez pas, la fatigue commence à s’accumuler. Vous devenez de plus en plus irritable, nerveux et stressé.

Évidemment, votre santé en subit les conséquences.

Vous avez du mal à vous lever le matin, des douleurs aux jambes, des cernes éléphantesques, des maux de tête fréquents.

Mais ce n’est rien par rapport à votre santé mentale : vous devenez vulnérable face à vos émotions et vous vous emportez aussi rapidement qu’un drogué à qui l’on confisque sa dose.

Maintenant, découvrez la troisième raison de laisser tomber ce rêve américain.

Raison n°3 : Pour gagner en liberté

En passant des heures interminables au bureau, en visant la carrière à 6 chiffres et en essayant d’atteindre le rêve américain, vous allez devenir riche, très riche.

Il n’y a pas à dire : vous atteindrez la liberté financière.

Mais quand est-il de votre liberté psychologique ? De faire ce que vous voulez quand vous le voulez ? De voyager sur un coup de tête si vous le souhaitez ? De prendre 4 semaines de vacances pour voir vos enfants grandir ?

Donc oui, vous allez atteindre la liberté financière. Mais en contrepartie, vous serez rongé par le stress, accablé par la pression, enseveli sous la paperasse.

Mais ce n’est pas tout : vous allez également vous faire écraser par vos nombreuses possessions. Parce qu’à force d’accumuler, vous allez devoir réparer, laver et nettoyer vos nouveaux joujoux. Et plus vous en avez, plus l’énergie que vous allez dépenser pour les entretenir sera importante.

Maintenant, voyons ensemble la quatrième raison de laisser tomber le rêve américain.

Raison n°4 : Pour sortir de ce tunnel sans issue

ton rêve américain la porshe

En cherchant le bonheur à travers le succès matériel ou la reconnaissance de vos pairs, vous creusez votre propre tombe.

Alors oui, les passants vous envient lorsqu’ils passent devant votre maison à 400 000 € ou devant votre Ferrari. Mais à l’image des sirènes, les objets brillants vous conduiront tout droit à votre propre destruction.

Et ce, sans parler du mécontentement que provoque ce rêve américain : en voulant toujours plus, vous reportez sans cesse votre bonheur à plus tard.

Vous pensez que cette augmentation vous rendra plus heureux. Que cette Rolex vous comblera. Que votre nouvelle Porsche changera votre vie et décuplera votre bonheur.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 excellentes raisons de conduire plus lentement

Mais c’est une illusion. C’est Marc-Aurèle, philosophe et empereur romain, qui disait :

« La vie que tu médites de mener une fois sortie d’ici, tu peux la mener ici même. » (Pensés pour moi-même, livre V, 29)

Si vous deviez être heureux, vous le seriez depuis longtemps déjà. Et ce n’est pas en cherchant à acquérir toujours davantage que vous trouverez davantage de bonheur. En agissant de la sorte, vous passez simplement à côté des choses essentielles de votre vie.

Tenez, parlons-en de ce bonheur reporté.

Raison n°5 : Pour découvrir le sens du mot « bonheur »

Une étude publiée sur Motivation and Emotion a montré qu’à mesure que les gens deviennent plus matérialistes, leur bien-être diminue. À mesure qu’ils deviennent moins matérialistes, leur bien-être augmente.

Donc ? Les biens matériels ne vous rendront jamais plus heureux.

Sur le moment, et pendant un mois peut-être, vous allez ressentir une joie appréciable. Mais après ce délai, vous vous habituerez à ce nouveau confort. Et il vous en faudra plus pour ressentir de nouveau cette joie. C’est ce que l’on appelle l’adaptation hédonique.

Et c’est même pire que ce que vous pensez. Car, en accumulant des montagnes de possessions, vous recevez non pas du bonheur, mais des factures, des dettes, la mort avant la retraite, la nervosité, la dépression, le vide intérieur.

Mais alors, si le bonheur ne se trouve pas dans les millions et les possessions, où se trouve-t-il ?

Le bonheur se trouve dans la simplicité

famille le nouveau rêve américain

« Le bonheur ne se trouve pas dans la recherche du plus, mais dans la capacité à jouir de moins », disait à nouveau Socrate.

Pour devenir heureux, revenez simplement aux basiques :

  • Simplifiez votre vie. Au lieu d’ajouter (des amis, des objets, des activités), enlevez ;
  • Prenez soin de votre santé. Mangez moins, mais mieux. Préférez des aliments naturels, ceux que nos lointains ancêtres mangeaient.
  • Tirez votre estime de vous-même, et non des autres. Réalisez des activités et des projets qui vous rendront fier de vous.
  • Abolissez vos dettes. Ne vous endettez pas pour une télé plus grosse ou une maison plus grande. À la place, économisez. Chaque jour un peu plus.
  • Travaillez dans un métier qui vous inspire. Si votre job ne sert qu’à payer vos factures, cherchez-en un autre. Ou mieux : créez le vôtre.
  • Ne cherchez pas la reconnaissance. La reconnaissance, c’est parfait pour avoir un pic de motivation. Mais ça devrait rester un bonus. Bossez pour vous, pour vous faire plaisir.
  • Arrêtez de courir après les objets. Ne vous attachez pas au matériel. J’ai vu tellement de vies changer à partir du moment où le matériel passait au 18e plan, que je ne peux que vous conseiller d’arrêter de rechercher le succès matériel.

En agissant de la sorte, vous pourrez observer votre enfant grandir, entendre ses premières paroles et assister à ses premiers pas. Vous pourrez prendre soin de votre famille, cultiver des relations sincères, et profiter de votre vie.

Et si, finalement, il était là le vrai rêve américain ?  Ne pas rechercher la gloire à tout prix, et à la place, apprécier vivre, profiter de chaque seconde de son existence, dépenser ses ressources vers les activités qui nous inspirent et nous épanouissent.

Bref : et si le nouveau rêve américain consistait à devenir minimaliste ?

Florian du blog devenezminimaliste.fr.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

https://habitudes-zen net/2021/pourquoi-abandonner-le-reve-americain-les-5-raisons-principales/
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
7 commentaires
  1. tout ce qui a été dit sur l’article, est recommandé pour une bonne pratique religieuse chez les musulmans.

    Merci pour cet article.

  2. Merci pour cet article, je valide à 100%. Je suis justement en train de faire le tri dans ma vie : je créer mon propre boulot, je choisis les personnes qui partent et rentrent de mon cercle, j’investis 25% de chaque rentrée d’argent sur mon compte …

    Le petit rappel des 1 000 mois donne un véritable coup de fouet ! 🙂

    1. C’est simplement que nous vivons que 1000 mois au cours d’une vie. C’est peu. Et ça fait un choc de s’en rendre compte 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.