Pour devenir plus zen au quotidien

Se libérer des chaines du consumérisme

« Ne cherchez pas à acquérir de nouvelles choses à tout prix, que ce soient des vêtements ou des amis. Vendez vos vêtements et gardez vos pensées. » ~ Henry David Thoreau

Se libérer des chaines du consumérismeNous ne sommes pas des consommateurs. Nous sommes des êtres humains.

Et nous ne vivons pas nos vies dans le but de gagner de l’argent pour faire des emplettes, ou pour avoir une grande maison et deux voitures, ou encore pour vivre des vies luxueuses, manger et nous divertir.

Nous ne vivons pas pour soutenir et rendre viables les plans d’action des multinationales.

Et pourtant, si vous deviez jeter un coup d’œil extérieur et objectif sur la société, il semblerait que ce soit le cas.

Nous passons nos enfances — des années précieuses qui passent bien trop vite — dans des écoles créées pour nous offrir la meilleure chance d’obtenir un travail.

Nous obtenons ensuite notre diplôme et sommes poussés à faire des études supérieures (en nous endettant jusqu’au cou par la même occasion) pour maximiser nos chances d’avoir un travail qui paye bien.

Ensuite, nous nous battons bec et ongles pour les postes rares et hautement convoités qui payent le mieux, et les gagnants sont récompensés par de grandes maisons, des voitures 4×4 et de beaux vêtements (sans oublier les dettes d’un montant ahurissant qui vont avec).

Les moins chanceux sont coincés dans des emplois subalternes qu’ils détestent, envieux de ceux qu’ils voient à la télé et qui ont des vies luxueuses, se nourrissant de fast-food bon marché ; obligés d’acheter dans des boutiques d’occasion.

En fin de compte, nous trouvons tous le moyen de consommer.

Et tout se guérit à travers la consommation.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Qu'est-ce qui est vraiment nécessaire ? Un guide pour vivre frugalement

Quand nous sommes stressés, nous faisons du shopping.

Quand nous avons besoin de nous divertir, nous nous achetons le divertissement.

Nous achetons notre nourriture dans des paquets.

Quand nous constatons que notre santé décline, nous achetons de nouveaux vêtements et des équipements de sport.

Nous réglons nos dettes en achetant des livres sur les finances personnelles et en prenant une seconde hypothèque.

Nos vies sont indissociables de nos habitudes d’achat.

Nous sommes esclaves des multinationales ; faisant des travaux qui nous répugnent pour des choses dont nous n’avons pas besoin.

Et si nous pouvions sortir de ce cercle vicieux ? Et s’il était possible de se libérer des chaines du consumérisme ?

Comment se libérer des chaines du consumérisme

Quelle est l’alternative ?

Le plus drôle, c’est qu’en fait, il y a des millions d’alternatives.

Mais nous avons été tellement formés à penser qu’il n’y a qu’une voie, que nous pouvons à peine imaginer qu’il puisse y avoir quelque chose de différent.

À quoi ressemblerait la vie sans la publicité, les centres commerciaux, le shopping en ligne, le travail pour de grosses sociétés, les grands logos sur nos vêtements, le logo d’Apple sur chaque appareil que nous possédons, sans visionner des films et des émissions de télé produits par de grandes entreprises et faits pour le grand public ?

Elle serait plus calme, peut-être, et nous aurions plus de temps libre.

Nous n’aurions plus à acheter tant de choses, nous travaillerions moins.

Quel concept révolutionnaire !

Et pourtant, il en est ainsi : les développements majeurs de la technologie n’ont pas fait qu’il faille moins travailler, mais plutôt à en faire toujours plus (à lire absolument : « Éloge de l’Oisiveté » de Bertrand Russell).

Nous nous concentrerions plus sur les personnes que sur les objets.

Ce serait plus sain, car (probablement) nous bougerions plus, nous passerions plus de temps dehors, nous mangerions moins de nourriture grasse et plus d’aliments naturels.

Tout cela parait utopique, bien sûr, mais c’est une alternative que je pense réalisable.

Nous devrions premièrement nous libérer des chaines du consumérisme.

Enfin se libérer des chaines du consumérisme

Se libérer des chaines du consumérisme : Étapes vers la liberté

Nous devons avant toute chose nous rendre compte de ce qui a été fait à nos esprits.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Pourquoi avons-nous du mal à trouver le temps de rester seul ?

Quand nous regardons une pub à la télé, dans un film ou en ligne, qu’est-ce que cela nous pousse à faire ?

Pourquoi regardons-nous cette pub pour commencer ? Pouvons-nous l’éviter ?

Regardez moins de télé. Évitez les centres commerciaux et le shopping.

Bloquez les pubs en ligne et achetez moins.

Quand vous ressentez le besoin d’acheter quelque chose, demandez-vous si vous en avez vraiment besoin ou si c’est simplement une chose qui vous fait envie.

Apprenez à apprécier la vie comme elle est plutôt que de vouloir constamment vous procurer des choses pour l’améliorer.

S’il y a quelque chose dont vous avez réellement besoin, demandez-vous si vous ne pouvez pas l’emprunter, le faire vous-même ou le trouver d’occasion.

Si vous l’achetez neuf, essayez de l’acheter d’une personne qui possède un petit commerce ou un artisan plutôt que d’une société.

Cela pourrait coûter plus, mais les articles bon marché finissent toujours par nous coûter plus à la longue.

Soyez créatif.

Trouvez des formes de divertissement gratuites.

Faites une coopérative de personnes créatives et travailleuses plutôt qu’une entreprise.

Rassemblez les ressources.

Apprenez à créer des choses, à coudre, à cuire et à planter.

C’est une technologie ancienne, mais elle marche encore.

C’est simple et c’est tout ce dont nous avons besoin.

Évitez les valeurs des entreprises, de la consommation et du désir.

Faites ce qu’il faut pour vous libérer des chaines du consumérisme. Vous le méritez.

Il doit y avoir plus dans la vie que de simplement tout posséder ~Maurice Sendak

Article original écrit par Léo Babauta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.