Pour devenir plus zen au quotidien

Se protéger des énergies négatives

Notre équilibre personnel se démarque par sa fragilité et se doit d’être préservé des facteurs qui le perturbent. Parmi ces derniers, on retrouve évidemment les énergies négatives, propres à nous rendre défaitistes voire même fatalistes dans certaines circonstances.

Malheureusement, cette négativité se retrouve partout dans notre entourage, raison pour laquelle il faut apprendre à s’en protéger[1] et ce, qu’elle provienne de nos collègues de travail, de certains membres de notre famille ou simplement de l’inconnu que l’on viendrait à côtoyer le temps de faire nos courses dans les magasins, dans les moyens de transport ou pourquoi pas, dans nos interactions avec les voisins.

Il est même dit que la négativité l’emporte plus facilement sur la positivité, du moins si l’on se réfère aux études faites à ce sujet dans le domaine de la psychologie[2].

Note : Cet article invité a été rédigé par Alexandre Coach de vie qui vous aide à révéler votre plein potentiel et vos talents !

Voici comment vous y prendre pour rester positif face à la négativité.

6 habitudes afin de vous protéger des énergies négatives :

comment se protéger des énergies négatives

1- Toujours se concentrer sur les solutions

La vie quotidienne rime souvent avec les problèmes, mais il ne faut pas s’en décourager pour autant. Au lieu de se concentrer sur eux, le mieux est de privilégier les efforts menant vers les solutions.

A la place des plaintes, des récriminations et des sentiments d’insatisfaction, concentrons-nous plutôt sur les moyens à mettre en œuvre pour sortir des situations fâcheuses. Ainsi, nous drainerons les énergies négatives par des pensées et des initiatives positives. Il n’y a rien de tel pour rester optimiste et confiant par rapport à l’avenir.

C’est ainsi par exemple que lorsque vous apprenez une mauvaise nouvelle telle que vous vous êtes vu refuser une promotion que vous attendiez depuis longtemps, vous préfèrerez prendre cet imprévu comme l’occasion de redoubler d’effort pour enfin trouver le travail de vos rêves et non pas prendre la situation comme une excuse pour vous convaincre que vous ne méritez pas d’aller plus loin dans votre carrière.

2- Dédramatiser

Les personnes qui s’adonnent à la négativité le font en raison de la manière même dont leur cerveau fonctionne. Elles se laissent ainsi porter par leur instinct primaire qui exige de ne leur faire apercevoir que le négatif [3]

Les personnalités négatives se nourrissent le plus souvent de drames et exagèrent souvent les situations. Lorsque nous sommes confrontés à de tels individus, l’essentiel est de redoubler d’effort pour rester motivé et positif.

Autant ils utilisent le drame comme leur carburant, autant nous devons considérer ce comportement malsain comme une motivation pour insuffler plus de positivité dans notre manière de vivre et de penser.

C’est exactement comme lorsqu’il vous arrive quelque chose de grave du type un accident de voiture. Les gens qui vous voient dans un lit d’hôpital vous montrent à quel point vous êtes mal en point et que la rééducation va être difficile.

Dans ces situations, mieux vaut garder le sourire et répliquer qu’au moins, vous allez avoir droit à des vacances et que vous échapperez au rythme infernal du boulot pendant un certain temps.

Vous verrez que vos interlocuteurs auront honte de leur perception et se rendront compte que vous-même ne prenez pas les choses de manière aussi dramatique. Pour ne rien gâcher, votre positivité sera contagieuse et diminuera les inquiétudes de ceux qui tiennent vraiment à vous.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 astuces pour arrêter de fumer

3- Délimiter les frontières avec votre entourage

L’adage qui dit que « l’enfer, c’est les autres » prend tout son sens lorsqu’on s’aperçoit que les énergies négatives sont le plus souvent apportées par notre entourage. La négativité étant à la fois toxique et contagieuse, vous gagnez beaucoup à éloigner le plus possible les personnes qui en sont la source.

Il est donc temps d’établir les limites de votre espace vital et de le préserver à tout prix quitte à vous éloigner de certains cercles.

Dans le même ordre d’idées, vous faites bien aussi de vous entourer des bonnes personnes, celles qui tirent votre moral vers le haut et qui sont engagées autant que vous à voir la vie du bon côté en toutes circonstances.

Au final, votre entourage peut faire votre bonheur autant qu’il peut être la cause de toute votre négativité.

Dans la pratique, il s’agit par exemple de bien choisir les personnes auprès desquelles vous vous confiez lorsque vous êtes en détresse ou encore d’éviter d’amener les personnes toxiques dans votre cercle intime.

Les collègues de travail doivent rester comme tels dans le sens où vous n’interagissez avec eux que dans le cadre strictement professionnel et seuls les amis sincères sont invités à la maison et dans les festivités à caractère personnel telles que les anniversaires, les mariages, les baptêmes…

4- Se décharger du monde sur nos épaules

Les énergies négatives peuvent parfois venir de nous-mêmes lorsque nous nous efforçons à toujours porter sur notre dos des personnes qui ne montrent pas la volonté de prendre leur vie en main. N’oubliez pas que l’on peut facilement profiter de votre bonne foi et de votre volonté à régler les problèmes de ce monde.

Lorsque vous faites pour une personne quelque chose dont elle a la capacité de mettre en œuvre pour elle-même et ce, pour peu qu’elle fasse preuve de bonne volonté, cessez vos engagements, car vous ne faites que favoriser les comportements dépendants et profiteurs.

Au contraire, en arrêtant de porter autrui sur vos épaules, vous verrez le monde de manière plus positive, encore plus lorsque vous vous apercevrez que les personnes que vous prenez en charge sont parfaitement capables de se débrouiller par elles-mêmes.

Concrètement, il s’agit par exemple de montrer vos limites en termes de soutien donné aux autres. Vous faites clairement comprendre à vos amis envahissants qu’il n’est pas dans votre personnalité de prêter de l’argent par exemple, mais que vous êtes toujours là pour ceux qui ont besoin de conseil.

Ou encore, montrez à vos collègues de travail que le rôle de chacun est bien défini et que jamais vous ne ferez le travail des autres sans justification valable.

Vous paraitrez rigide et égoïste en posant ce genre de règle dans vos relations interpersonnelles, mais à terme, vos interlocuteurs comprendront que vous êtes une personne éprise de justice et d’égalité et qu’au final, vous ne faites que vous protéger des personnes dépendantes et des profiteurs.

Tout ceci est d’autant plus évident que vous appliquez à vous-même les règles que vous imposez aux autres. Se décharger du poids du monde de vos épaules deviendra à terme, une démarche naturelle et acceptable aux yeux de tous.

5- Affiner ses répliques face à la négativité

Face à la négativité des autres, on pourrait être tenté de répliquer par des paroles ou des actes impulsifs. Or, les énergies négatives se combattent avec clarté et réflexion pour pouvoir produire des effets neutralisants.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment être quelqu'un de positif, en moins de 300 mots

A défaut de ce contrôle, vous risquez de tomber exactement dans le piège tendu par les personnes négatives. Si la pression qu’elles exercent est trop forte, le meilleur moyen de la désamorcer reste le calme voire même le silence.

Ainsi, il est important de travailler sur la maîtrise de soi et sur son calme intérieur pour rester inébranlable lorsque l’environnement dans lequel on évolue respire la négativité et le défaitisme. Ces derniers se neutralisent le mieux lorsque nous montrons qu’ils nous sont complètement indifférents. apprendre à maitriser votre respiration pour se protéger des énergies négatives

Pour ce faire, comptez 10 secondes dans votre tête avant de répondre aux collègues qui vous insultent ou dont les idées vous font tomber dans la négativité. Prenez un grand souffle et maitrisez votre respiration avant de répondre. Ou alors, abstenez-vous tout simplement de toute réplique, car souvent, rien n’est plus désarçonnant qu’un silence bien senti.

Une fois sorti de ces dialogues néfastes, apprenez à passer à autre chose en occupant votre esprit à des activités et des pensées plus constructives.

6- Se concentrer sur soi

Il est louable que nous voulions être prévenants et engagés envers notre entourage. Il s’agit après tout d’un signe d’empathie et d’humanité envers notre prochain. Néanmoins, les personnes qui font l’objet de nos sacrifices ne nous le rendent pas toujours. Au contraire, il arrive souvent qu’elles déversent sur nous leurs énergies négatives.

Pour s’en prémunir, il est important d’être d’abord charitable envers soi-même. Il n’y a rien d’égoïste à œuvrer avant tout pour son propre bonheur et à faire passer son bien-être avant celui des autres.

Cet engagement envers nous-mêmes nous donnera ensuite la force nécessaire pour contrer les énergies négatives, impuissantes face à notre force mentale.

En effet, lorsque nous nous estimons digne des soins que nous apportons à notre personne, il est plus difficile pour les personnes négatives d’ébranler notre confiance et notre motivation face aux défis de la vie.

C’est pour dire en quelque sorte que nous devons apprendre à nous sauver nous-mêmes de notre propre négativité avant de gagner la capacité de lutter contre la négativité des autres. Seules les personnalités qui s’aiment se montrent capables de surmonter les tentatives des autres à détruire leur joie de vivre et leur perception positive de la vie.

S’aimer et s’occuper de soi consiste simplement à laisser de la place aux moments de plaisir dans la manière dont notre emploi du temps est organisé. Il peut s’agir d’une décision aussi simple que de se faire dorloter en institut au moins une fois par mois ou encore de se réserver impérativement quelques heures de tranquillité à un moment bien défini de la journée.

Ces petits moments d’évasion nous rappelleront que nous méritons de vivre et de profiter de la vie coûte que coûte et ce, même si nous croulons sous les responsabilités et les devoirs.

Ces plages de liberté suffisent souvent pour rester positif et pour lutter efficacement contre la négativité du monde qui nous entoure.

De tout ce qui précède, retenons que notre équilibre dépend énormément de notre capacité à être étanche par apport aux influences extérieures, notamment lorsqu’elles sont négatives. Pour maintenir notre équilibre, nous devons faire un travail sur nous-mêmes afin que la négativité qui nous entoure n’ait plus d’influences sur nous et ce, quelle que soit sa source.

Alexandre du site coaching-systemique.com

Sources:

[1] Rébecca Shankland, La psychologie positive, 3è edition, paru le 22 mai 2019

[2] P. Rozin et E. B. Royzman, Negativity bias, negativity dominance, and contagion, Personality and Social Psychology Review, vol. 5, pp. 296-320, 2001

[3] https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/psychologie/pourquoi-ne-voit-on-que-le-negatif-13935.php

Recherches utilisées pour trouver cet article :

https://habitudes-zen net/se-proteger-des-energies-negatives/
2 commentaires
  1. Très bon article que je recommande vivement de lire et d’appliquer au quotidien. Pourquoi pas ajouter en complément de cet article, des exercices de PNL comme la visualisation pour se libérer des schémas négatifs et renforcer l’esprit positif 😊 En alignant nos pensées, émotions et sensations.

    1. Bonjour Hariot Mélisa,
      Merci de recommander cet article.
      En effet, il est possible de rajouter des exercices de PNL, c’est une bonne suggestion.
      Peut-être dans un prochain article…
      Bonnes Fêtes !
      Alexandre
      Votre coach de vie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.