Pour devenir plus zen au quotidien

Comment faire des changements durables dans votre vie ?

Comment faire des changements durables dans votre vie ?« Avancez sagement et lentement. Qui se précipite trébuche et chute. » – William Shakespeare

Combien de fois vous êtes-vous empressé de faire des changements durables dans votre vie ─ changer une habitude, apprendre une nouvelle compétence ─ pour au final échouer dans cette voie ?

Ce n’est pas seulement le syndrome des bonnes résolutions du Nouvel An ─ cela arrive trop souvent, et à tout moment de l’année, de s’essouffler ou d’être découragé et donc d’abandonner.

Mais voici le secret pour faire des changements durables, et je ne vais pas vous faire payer 30 € pour cela : aller lentement.

Ce simple changement a plus de pouvoir que beaucoup ne le pensent. Il aide à apprendre n’importe quelle compétence, des arts martiaux à l’art en passant par la maitrise des outils de l’informatique et j’en passe.

Ce changement vous aidera à adopter et faire des changements durables.

Ralentir, c’est vous donner la chance de devenir plus efficace et, ironiquement, d’atteindre vos objectifs plus vite.

Si vous avez déjà essayé le Tai chi (ou Tai-chi-chuan), célèbre pour ses séries de mouvements lents et ses poses, alors vous avez constaté le pouvoir de la lenteur.

Plus vous allez lentement en Tai chi, mieux c’est, et ce pour tout un tas de raisons.

L’un des effets de cette lenteur est qu’il vous aide à perfectionner vos mouvements. Elle aide votre corps à s’adapter, qu’il forme une mémoire musculaire qui durera quand (et si) vous décidez d’accélérer les mouvements.

C’est comme si votre corps et votre esprit formaient un sillon par la répétition continuelle de ces mouvements.

Si vous bougez rapidement, vous serez irrégulier, et le sillon sera beaucoup plus difficile à former.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Éditer votre vie, partie 1 : Supprimer les engagements !

En revanche, si vous bougez lentement, vous pouvez apprendre à bouger exactement de la même façon, d’une façon plus précise, et un sillon se formera.

Une fois que le sillon se forme, les choses deviennent faciles. Vous venez de former une habitude, une mémoire inconsciente, et automatique.

Cette façon de former une habitude se fait sans y penser.

Quand nous rentrons chez nous en voiture et que notre esprit est focalisé sur autre chose, mais que nous faisons les bons gestes pour rentrer quand même à la maison, c’est parce que nous en avons développé l’habitude, c’est notre esprit et notre corps qui évoluent dans le sillon qu’on a formé en faisant ces actions un nombre incalculable de fois.

Le sillon se forme bien mieux quand tout commence lentement au début.

Cela s’applique à n’importe quoi : faire de l’exercice, manger sainement, créer de l’art, devenir un parent patient, faire des travaux manuels, lire.

La lenteur est le secret pour faire des changements durables.

Maintenant, je vais partager avec vous quelques raisons supplémentaires pour lesquelles la lenteur fonctionne :

1) La lenteur favorise la pleine conscience

Quand vous faites quelque chose lentement, vous faites plus attention à ce que vous faites. Je recommande fortement que, quand vous faites des changements, vous le fassiez en étant pleinement conscient, pleinement concentré.

Cette augmentation de votre niveau d’attention est nécessaire pour débuter quand vous formez encore le sillon. Plus tard, les choses deviendront automatiques, mais au début c’est loin de l’être.

Vous devez prêter attention à ce que vous faites, et vous pouvez mieux le faire quand vous allez lentement.

2) Être lent permet de se retenir

On considère souvent le fait de se retenir comme une mauvaise chose, mais je vous garantis que ce n’est pas le cas. C’est la meilleure chose à faire si vous voulez mettre en place des changements durables.

Quand nous commençons un nouveau changement, nous sommes souvent pleins d’enthousiasme. Mais alors nous donnons tout et finissons par épuiser cet enthousiasme.

Nous nous retrouvons alors à court de motivation ou d’énergie ou nous nous tournons vers autre chose dans certains cas.

Mais lorsque vous vous retenez, vous accumulez l’enthousiasme et vous le faites durer plus longtemps ─ au-delà de cette barrière des 2-3 semaines qui fait que beaucoup de gens abandonnent souvent.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'indispensable respiration

Ainsi, même si vous voulez courir 2 kilomètres dès le début, commencez par marcher puis à courir-marcher (par intervalles), et ne faites qu’un kilomètre tout au plus les premières fois. Vous voudrez en faire plus, mais n’en faites rien.

Gardez cet enthousiasme pour la prochaine fois.

3) La lenteur permet d’apprendre comme il faut

Faire quelque chose lentement signifie que vous pouvez apprendre à le faire correctement, sans être irrégulier, et plus tard quand cela deviendra une seconde nature vous le ferez de la bonne façon.

L’importance de cette étape est évidente pour toute activité physique. Et chaque activité est physique (et mentale).

4) Être lent favorise une meilleure concentration

Quand vous faites quelque chose lentement, vous avez tendance à ne faire qu’une seule chose à la fois. C’est difficile d’être à la fois multi-tâches et lent.

Quand vous ne faites qu’une tâche à la fois, vous pouvez vous concentrer, plutôt que d’être sans cesse distrait. Cela permet d’augmenter l’efficacité.

5) La lenteur favorise le calme

Lenteur rime avec calme tandis que précipitation rime avec irrégularité. Allez lentement pour vous débarrasser du chaos, et trouvez la paix.

« Que tout le monde ralentisse. Vous allez trop vite. » – Jack Johnson

Article original écrit par Léo Babauta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.