Pour devenir plus zen au quotidien

La peur de présenter aux autres les fruits de son travail

afficher les fruits de son travailL’une des craintes les plus courantes chez les gens qui conçoivent une œuvre (qu’il s’agisse de contenu en ligne ou d’une œuvre d’art, ou encore d’une nouvelle entreprise) est la suivante : la peur de présenter aux autres le fruit de son travail.

Cette crainte nous pousse à céder à la procrastination, à faire des recherches sans fin, à consulter les médias sociaux, à répondre à nos courriels, à acheter des livres sur le sujet, à écouter des podcasts, à regarder des vidéos sur YouTube, à nettoyer notre cuisine, à mettre de l’ordre dans les fichiers contenus dans notre ordinateur, et ce sans fin !

Rien de tout cela n’est ni mal… ni mauvais — ce sont simplement des comportements naturels !

Il s’agit cependant d’une peur que vous devez affronter à un moment donné si vous voulez impacter positivement le monde avec les fruits de votre travail.

J’aimerais partager avec vous, via cet article, les méthodes que j’utilise pour surmonter cette peur.

Je les applique depuis plusieurs décennies maintenant !

Voici un résumé succinct des méthodes que j’utilise pour surmonter la peur de présenter aux autres les fruits de mon travail :

1) Je me dis ceci : si je ne crée pas quelque chose de nouveau ou si je ne mets pas ma création au service des autres, il y a de fortes chances que je cède à la procrastination. Il y a bien sûr des exceptions à cela.

2) Si je sens que je me défile, je crée alors un espace pour faire face à la peur, créer et présenter au monde les fruits de mon travail.

3) Puis j’affronte la peur, je joue avec elle, et j’apprends à me réjouir de sa présence !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Trouvez votre voix

Je vous explique mieux cela ci-dessous.

L’origine de notre peur

Qu’y a-t-il de si effrayant à l’idée de partager les fruits de son travail avec les autres ?

Nous ignorons comment notre création sera perçue ; il y a beaucoup d’incertitude autour, et nous n’aimons pas cela.

Nous nous disons que les gens pourraient nous juger, considérer que ce que nous avons créé n’a aucune valeur ; ou même qu’ils peuvent penser que nous sommes stupides.

Nous sommes convaincus que nous nous sentirons embarrassés ou rejetés.

Cette incertitude est une charge trop lourde à supporter pour de nombreuses personnes.

Or, aussi compréhensible que cela puisse être, cette peur vous prive de la possibilité d’avoir un impact sur le monde.

Faites en sorte qu’il vous soit inenvisageable de vous priver de la possibilité d’avoir de l’impact sur le monde.

Gardez constamment à l’esprit l’impact que vous aimeriez créer.

Aimeriez-vous toucher le cœur des gens, changer leur vie, leur ouvrir les yeux sur quelque chose de nouveau ?

Faire face à l’évitement

Afin d’affronter vos peurs, vous devez d’abord les déterminer avec précision.

Par conséquent, la première chose que je fais, c’est de me demander : « Suis-je en train de créer quelque chose en ce moment, ou suis-je plutôt en train de présenter les fruits de mon travail au reste du monde ? »

Si je ne fais ni l’un ni l’autre, il y a de fortes chances que la peur soit à l’origine de mon évitement.

Il y a bien évidemment des exceptions : travailler avec d’autres personnes lors de réunions d’équipe (je dirais que c’est de la création), faire du coaching (dans ces cas, je crée et je présente en même temps mon travail à d’autres personnes), la recherche (mais maintenez-la au strict minimum ; la plupart des gens procrastinent en faisant plus de recherches que nécessaire).

Qu’en est-il des tâches d’administration et de la gestion des courriels ? Personnellement, quand je ne fais pas de la création, je suis conscient que j’ai laissé les tâches d’administration (inutiles) remplir ma journée au lieu de me concentrer sur ce qui compte.

partager avec le monde

Par conséquent, une fois que vous vous rendez compte que vous vous privez de créer et de partager le fruit de vos travaux, cette prise de conscience vous permettra d’établir une structure pour affronter la peur.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Méthode en 7 étapes pour trouver la concentration nécessaire pour écrire

Si vous constatez que vous avez peur de créer, programmez une séance quotidienne pour vous exercer et ressentir la peur, puis donnez libre cours à votre créativité après cela.

Ne faites pas des recherches, créez simplement !

Si cela peut vous aider, vous pouvez associer d’autres personnes à l’expérience à travers un système de responsabilisation.

Si vous créez quelque chose, mais que vous évitez de partager le fruit de votre travail avec les autres, prenez l’engagement de le faire en différentes petites étapes.

Par exemple, vous pouvez envoyer votre conception à un groupe de personnes en qui vous avez confiance.

Ensuite, lorsque vous prenez l’habitude de le faire, envoyez-la à un groupe plus important.

Puis, passez à d’autres communautés.

Travaillez sur votre capacité à créer et à partager régulièrement le fruit de vos travaux.

Article original écrit par Léo Babauta.

S’investir un peu trop dans les recherches et se montrer perfectionniste sont deux façons de procrastiner de façon intelligente. Et à plusieurs reprises, je vous ai déconseillé de faire cela.

Et si je vous disais qu’il est parfois important de faire preuve de perfectionnisme ? Je vous invite à découvrir « quand » à travers la vidéo ci-dessous.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

https://habitudes-zen net/la-peur-de-presenter-aux-autres-les-fruits-de-son-travail/
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.