Pour devenir plus zen au quotidien

La parabole de l’énergie lumineuse

La parabole de l'énergie lumineuseLe garçon se réveilla un matin et fit une surprenante découverte : tout ce qu’il croyait savoir n’était pas vrai.

Il se rendit compte que la façon dont il voyait les choses n’était qu’une façon parmi d’autres de les voir.

Sa vision des choses n’était pas absolue, mais provisoire.

Ce qu’il a vu ce matin, c’est que tout était plein d’une substance lumineuse semblable à un nuage, une énergie.

Tout, y compris lui-même, y compris l’air, le vent et la lumière.

Tout était lumineux et merveilleux.

Son corps était constitué de cette énergie ; il n’y avait pas de différence entre l’intérieur et l’extérieur.

Même ses émotions — la colère, la tristesse, l’amour, la peur, le chagrin, la frustration, la solitude — étaient formées de cette énergie lumineuse, merveilleuse, semblable à un nuage.

L’énergie était partout la même, mais elle tourbillonnait, ressemblait à un nuage et changeait de forme.

Son corps, par exemple, semblait être une entité séparée de tout le reste, mais il se déplaçait constamment comme un nuage, respirant et émanant des parties de lui-même vers le reste, prenant de nouvelles parties.

Cette découverte de l’énergie lumineuse qui compose toute la réalité a changé sa vie ce jour-là.

Il se sentait en phase avec tout ce qui l’entourait, car rien n’était hors de lui.

Rien ne le retenait plus.

Il pouvait faire des choses dont il avait peur auparavant parce qu’il voyait que la peur était faite de la même énergie que tout le reste ; belle et délicieuse.

La parabole de l'énergie lumineuse

Sa vieille habitude qui consistait à tomber dans l’évitement s’est évanouie, car il n’avait pas d’émotions difficiles à éviter — tout n’était qu’énergie lumineuse.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  20 manières d'éliminer le stress de votre vie

Il n’était plus esclave de ses addictions, car le besoin qui les provoquait n’était qu’une partie de cette merveilleuse énergie.

Le garçon pouvait simplement ressentir ce besoin et l’aimer comme il aimait tout le reste.

Il ne se demandait plus s’il était à la hauteur, car cette peur n’existe pas quand on fait partie de l’énergie lumineuse de toute chose.

Il ne cherchait plus à recevoir de l’amour, car il faisait partie de l’amour de tout.

En effet, il était libre.

Il a donc décidé de libérer tous les autres êtres en partageant son histoire d’éveil à la réalité lumineuse.

Article original écrit par Léo Babauta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.