Pour devenir plus zen au quotidien

S’attaquer aux tâches vraiment difficiles

S’attaquer aux tâches vraiment difficilesNous avons l’habitude d’éviter les tâches vraiment difficiles, les reportant au profit de tâches plus faciles.

Parfois, nous cédons à la procrastination parce que nous voulons simplement nous divertir.

C’est compréhensible, car une tâche difficile peut sembler intimidante ou accablante.

Toutefois, le fait de passer nos heures sur des tâches urgentes, mais faciles plutôt que sur des tâches vraiment difficiles et importantes est généralement un choix coûteux.

Intéressons-nous si vous voulez à ces tâches vraiment difficiles.

Si nous pouvons nous concentrer sur elles et les accomplir, nous pouvons avoir un impact plus important en peu de temps.

Si nous avons tendance à éviter les tâches difficiles, c’est généralement parce qu’elles sont intimidantes, pleines d’incertitude et remplies de nombreuses sous-tâches, au point d’en devenir accablantes.

Il faut ajouter à cela le fait que nous avons peur d’échouer.

Que faire dans cette situation ? En réfléchissant à cela, j’ai compris qu’il y a certaines choses que les gens savent, mais ne prennent pas en compte :

1. Subdivisez la tâche énorme que vous avez en plusieurs parties qui vous seront plus accessibles. Les gens ignorent souvent cette astuce, mais sous-estiment son efficacité. Avez-vous un gros rapport à rédiger ? Faites juste les deux premiers paragraphes. Cela booste votre capacité à vous attaquer à la tâche difficile, parce que vous êtes beaucoup plus susceptible de la commencer, et une fois que vous commencez, vous êtes beaucoup plus susceptible de vous attaquer à la petite partie suivante.

Accomplir toutes ses tâches

2. Prenez l’habitude de faire des choix et d’avoir confiance en vous-même. Si vous avez du mal à prendre des décisions pendant que vous accomplissez des tâches vraiment difficiles, vous cesserez probablement de les accomplir. Ne vous laissez donc pas bloquer. Faites simplement des choix et ayez confiance dans le fait que vous avez fait un bon choix. Dites-vous aussi que vous serez capable de faire face aux conséquences de votre choix. Cela vous libère, car tout ce que vous avez à faire, c’est choisir et vous faire confiance pour assurer le coup. Faites rapidement des choix, passez à autre chose et répétez le processus.

3. Dites-vous que chaque échec vous apprend quelque chose. Lorsque nous pensons à la possibilité d’échouer dans un projet, nous le prenons toujours sous un angle mauvais pour nous. Ainsi, nous considérons que nous sommes stupides, indignes et pas à la hauteur. Mais que se passerait-t-il si nous considérions que cela fait partie d’un processus d’apprentissage, que cela ne signifie rien de négatif pour nous, mais tout par rapport à ce que nous pouvons apprendre ? Que se passerait-t-il si nous considérions que cela nous libère ?

Tout cela demande de la pratique. Commencez par le premier point, et prenez l’habitude de vous concentrer sur les tâches vraiment difficiles après les avoir subdivisées. Vous serez surpris par la quantité de tâches difficiles, mais importantes que vous allez commencer à traiter.

Article original écrit par Léo Babauta.

Comme vous l’avez remarqué, les astuces présentées dans le présent article ne sont pas nouvelles. Et cela est fait à dessein. En effet, les astuces de productivité ne sont pas ce qui manque aujourd’hui sur internet. Toutefois, combien avez-vous l’habitude de mettre en application ? Ferez-vous partie de ceux qui vont utiliser les astuces ci-dessus ? Je vous laisse le soin de partager votre réponse avec la communauté des rebelles intelligents lecteurs de ce blog après avoir vu la vidéo ci-dessous.

un commentaire
  1. Bonjour,
    Merci Olivier (et Léo ;)) pour cet article.
    Comme tu le dis, on retrouve globalement les mêmes techniques de productivité un peu partout sur Internet.
    Et malgré tout, certaines personnes vont continuer de remettre au lendemain et se traîner cette charge mentale de choses qu’ils n’ont pas envie de faire, mais qu’ils doivent faire….

    L’autre problème, c’est que cela peut être un accentueur de stress, que ce soit pour son travail ou dans ses projets personnels.

    Tu as raison, il faut agir.
    Seule la mise en place de ces techniques standards nous permettront d’avancer.

    Le problème, c’est que ces techniques sont standard justement.
    Elles ne sont pas forcément adaptées à chacun d’entre nous.

    Mon conseil : essayer plusieurs techniques et observer si elles fonctionnent pour vous.
    Et quand je dis cela, je pense au fait que vous arriviez à le faire vraiment. Sinon, c’est qu’elle n’est peut-être pas faite pour vous.

    J’ai justement écrit un article sur ce thème par rapport aux méthodes de gestion du stress qui ne fonctionnent pas.
    A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.