Pour devenir plus zen au quotidien

10 petites choses étranges et minimalistes que je fais

10 petites choses étranges et minimalistes que je faisComme je vous le disais dans l’un de mes précédents articles, je suis une personne minimaliste. Cela veut-il dire que toutes mes actions sont minimalistes ? Non, mais, il y a de petites choses bizarres que je fais et qui pourraient vous amener à croire que c’est le cas. Aujourd’hui, j’ai ressenti le besoin de prendre une minute pour les partager avec vous. Voici donc 10 petites choses étranges et minimalistes que je fais.

1. Je n’ai pas de montre. La dernière en date s’est cassée il y a quelques années, et j’ai décidé de m’en passer. Cela m’évite d’avoir à mettre une montre tous les jours, et je me sens bien plus léger. De plus, le fait de ne pas posséder de montre me permet d’être moins conscient du temps et plus conscient de ce que je fais et des personnes avec qui je suis.

2. Je n’ai pas de portefeuille. L’idée n’est pas originale, bien entendu, mais il y a environ un an, j’ai décidé de ranger mon portefeuille dans la boîte à gants de ma voiture. Aujourd’hui, je ne garde sur moi que quelques billets en liquide, mon permis de conduire et ma carte de débit, reliés par un clip.

Je conserve mes cartes de membre, de réduction, etc. dans mon portefeuille, rangé dans ma boîte à gants, et vous savez quoi ? Je ne les utilise presque jamais. À vrai dire, je pense que je n’ai fouillé qu’une seule fois dans mon portefeuille pour en sortir une carte au cours de l’année dernière.

3. Je n’ai pas de clés. Au début, j’ai diminué le nombre de clés disponibles sur mon trousseau et je n’en ai conservé que quelques-unes : bureau, maison, voiture et boîte postale. Puis je me suis dit que je n’avais pas besoin de les transporter avec moi tout le temps.

Aujourd’hui, je les laisse dans ma boîte à gants et je n’emporte que la télécommande de ma voiture (le petit bouton qui permet de verrouiller et de déverrouiller la voiture). Mes poches sont désormais bien plus légères.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Esprit Zen : Comment ranger

4. Je n’ai pas de téléphone portable. Eh bien, en réalité, j’ai un téléphone, mais il est la plupart du temps dans ma voiture. Toutefois, je ne le possède que pour les urgences, principalement parce que j’ai des enfants et que je veux être disponible pour eux.

Cependant, je passe rarement des appels téléphoniques et quand je suis avec mes enfants, j’éteins le téléphone et le laisse dans la boîte à gants. Oui, j’aime beaucoup cette boîte à gants.

5. Je n’ai pas de lit. En réalité, j’ai un lit, mais il ne s’agit que d’un grand matelas sur lequel Eva et moi dormons. Étant donné que nous avions deux enfants qui dormaient avec nous, nous avons décidé que ce serait plus sûr d’avoir un lit très bas. De plus, j’aime le rendu minimaliste qui vient avec le fait de n’avoir qu’un matelas.

6. Je n’ai pas d’icônes sur le bureau de mon ordinateur. Je pense l’avoir déjà mentionné, mais cela ne me gêne pas de le répéter : le bureau de mon ordinateur est totalement dépourvu d’icônes. Elles ne sont rien d’autre qu’un encombrement visuel et ralentissent l’ordinateur. Il faut des cycles de processeur supplémentaires pour dessiner les icônes.

Et ces dernières constituent un moyen inefficace d’organiser ou d’accéder à vos programmes et documents. J’utilise simplement des raccourcis clavier pour tout ce que je fais sur mon ordinateur.

7. Je ne sauvegarde pas mes données sur mon ordinateur. Je ne conserve pas mes informations sur le disque dur de mon ordinateur. Tout d’abord, parce que j’en avais marre de m’envoyer mes fichiers de travail par courrier électronique, pour pouvoir y accéder depuis chez moi, de les transférer sur une clé USB ou sur un site de sauvegarde en ligne, ou encore de les synchroniser. Ensuite, j’ai décidé de tout mettre en ligne et de recourir à des applications en ligne pour pouvoir accéder à mes informations en tout lieu.

Cette décision m’a rendu la vie bien plus simple et plus facile. Il m’arrive parfois d’utiliser certains fichiers sur mon bureau, mais je les transfère ensuite en ligne et je supprime le fichier en question du disque dur. Bien entendu, j’ai encore des fichiers enregistrés sur mon disque dur, mais c’est simplement parce que je n’ai pas pris la peine de me débarrasser de mes anciens dossiers ; je ne m’en sers pas vraiment.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 excellentes raisons de manger plus lentement

8. Je n’utilise pas Internet mobile. Je sais que les iPhone et les ordinateurs portables équipés de Wifi et autres appareils informatiques mobiles font fureur en ce moment, et j’ai été moi-même très tenté, mais j’ai finalement choisi de ne pas m’en procurer. Pour ce qui est du téléphone portable dont j’ai parlé plus haut, son rôle est uniquement d’émettre et de recevoir des appels téléphoniques.

Il peut aussi envoyer des messages texte, mais je ne l’ai jamais fait. J’aime la liberté que me procure l’absence d’Internet lorsque je suis occupé, seul ou avec ma famille. C’est libérateur d’être déconnecté.

10 petites choses étranges et minimalistes que je fais

9. Je n’ai pas la télévision par câble. Je l’ai déjà mentionné, mais il y a quelques années, ma famille et moi avons décidé de nous passer de la télévision par câble. C’était en partie par souci de frugalité, mais aussi parce que cela a tendance à diriger notre vie. En effet, il y a tellement de cochonneries, oups je veux dire tellement de divertissements, qui passent à la télévision qu’on n’arrive jamais à faire autre chose quand on s’y colle.

Pendant quelques mois, nous avons utilisé des antennes en forme d’oreilles de lapin pour capter les rares chaînes gratuites qu’il y avait, mais nous avons vite renoncé à cela également. Désormais, nous regardons des DVD, mais pas tous les soirs. En réalité, cela fait quelques jours que nous n’avons pas regardé de DVD. En revanche, nous nous adonnons à des activités miraculeuses telles que la lecture, la conversation et les sorties.

10. J’ai renoncé aux baladeurs numériques. Ma fille en avait un et il était pratiquement toujours accroché à son oreille. Cela rendait nos conversations difficiles. J’avais un lecteur mp3 bon marché que j’ai acheté pour faire de la course à pied, mais il me rendait la course moins agréable. Je cours désormais en n’ayant que mes pensées et la nature à l’esprit, et je me déplace sans être distrait par une musique constante. C’est agréable.

Article original écrit par Léo Babauta.

On entend souvent dire qu’il en faut peu pour être heureux et il suffit de commencer à simplifier votre vie pour vous en rendre compte. Je vous propose de nous pencher ensemble sur cette question à travers la vidéo ci-dessous. Vos commentaires sont évidemment les bienvenus.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
un commentaire
  1. Allez donc! Très joli mais théorique de bout en bout.
    Pour une fois c’est une réalité « parallèle »…
    Où habite cet heureux personnage qui laisse tout dans sa voiture??
    Un pays béni (une ville bénite) où il n’y a pas de cambrioleurs…
    A moins que sa voiture ne se trouve toujours dans le parc de sa propriété, ou bien qu’il vit au milieu d’ine plaine désertique aux Usa, ou bien dans un monastère Zen…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.