Pour devenir plus zen au quotidien

L’hypnose : une solution efficace pour réduire votre stress et votre anxiété ?

Dans notre société moderne, le stress et l’anxiété sont devenus de véritables fléaux, touchant des milliards de personnes à travers le monde. Les chiffres sont éloquents et parlent d’eux-mêmes : selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les troubles anxieux affectent environ 15 à 20% de la population à un moment donné de leur vie (2) (7).

De plus, la pandémie de COVID-19 a exacerbé ces problématiques, avec une augmentation de 25% de la prévalence de l’anxiété et de la dépression à l’échelle mondiale (7).

hypnose réduire stress et anxiété

Face à ces chiffres alarmants, il est impératif de trouver des solutions efficaces pour faire face au stress et à l’anxiété qui s’apparentent à un enjeu de société très important.

Le stress, qu’il soit lié au travail, aux responsabilités familiales, à la pression sociale ou à d’autres facteurs, a un impact considérable sur notre bien-être physique et mental. Il peut entraîner des troubles du sommeil, des problèmes de concentration, une baisse de productivité, des difficultés relationnelles, voire des troubles de santé plus graves. Les conséquences négatives du stress sur la qualité de vie et la santé en général sont indéniables.

Enjeux et constats

Face à ce constat, il est primordial de trouver des solutions efficaces pour gérer et réduire le stress et l’anxiété de manière durable. C’est dans ce contexte que l’hypnose, une pratique qui suscite de plus en plus d’intérêt, peut jouer un rôle important. En utilisant des techniques de relaxation, de suggestion et de reprogrammation de l’esprit, l’hypnose offre une approche naturelle et prometteuse pour aider les individus à faire face aux défis du stress et de l’anxiété.

Dans cet article, nous explorerons les chiffres marquants du stress et de l’anxiété, mettant en évidence l’ampleur du problème et son impact sur la société. Nous plongerons ensuite dans le domaine de l’hypnose, en examinant comment cette pratique peut être une solution efficace pour soulager le stress et l’anxiété. Préparez-vous à découvrir les bienfaits de l’hypnose dans la gestion de ces troubles, et à vous plonger dans une approche fascinante pour retrouver équilibre et sérénité.

Note : Cet article invité a été écrit par Sébastien Joumel, fondateur de l’Institut Français de Formation en Thérapies Brèves (I2FTB), formateur en Hypnose, PNL et Thérapies Brèves. Retrouvez toutes les informations sur le site : www.ifftb.com

Quelques chiffres clés

Voici des chiffres clés provenant de différentes études à propos du stress chez les Français et dans le monde (4)

Près de 9 Français sur 10 subiront du stress au cours de leur vie
En 2021, c’est 1 Français sur 2 qui déclare avoir subi un fort stress
Près de 7 femmes sur 10 souffrent de stress, soit presque 2 fois plus que les hommes
38% des hommes se déclarent stressés
Plus d’un jeune sur 2 se déclare stressé (avenir, orientation scolaire, éco-anxiété…)
Entre 2 et 3 milliards d’euros de coût social estimé chaque année en France*
Plus de 200 000 nouvelles pathologies causées chaque année par le stress

*étude INRS et Arts et Métiers ParisTech (4)

Ces chiffres mettent en évidence l’ampleur du stress en France, touchant une grande majorité de la population à différents niveaux.

Ils soulignent également les différences de prévalence entre les hommes et les femmes, ainsi que l’impact significatif du stress sur les jeunes adultes.

De plus, ils mettent en lumière les conséquences économiques du stress, avec un coût social considérable et un nombre important de maladies directement attribuées à cette problématique.

Ces chiffres soulignent ainsi l’importance de trouver des solutions efficaces pour faire face au stress et préserver notre bien-être individuel et collectif.

Le stress, le mal du siècle ?

stress mal du siècle

Dans le cadre de sa mission de prévention santé grand public, la Fondation Ramsay Générale de Santé a lancé en 2017 son premier Observatoire du stress (8).

Celui-ci vise principalement à objectiver les conséquences médicales du stress ainsi que les pathologies qui lui sont associées.

Les résultats de cette étude révèlent que près de 9 Français sur 10 sont stressés, comme nous l’avons vu précédemment,  avec une augmentation du stress chez près de 4 sur 10 au cours des trois dernières années. Les femmes et les jeunes sont particulièrement concernés, avec respectivement 60 % et 57 % d’entre eux qui déclarent être affectés par le stress.

Selon les conclusions de cet observatoire, le stress a des répercussions à court terme :

  • sur le sommeil (54 %),
  • le comportement (40 %)
  • et la vie de famille (26 %) des Français.

À long terme, près de 8 Français sur 10 sont convaincus de l’impact du stress sur leur état de santé.

Les maladies avérées associées au stress comprennent notamment :

  • les pathologies psychologiques,
  • le surpoids,
  • le diabète,
  • les troubles musculo-squelettiques,
  • ainsi que les affections digestives, cardiovasculaires et dermatologiques.

L’étude de l’Observatoire du stress met également en évidence une augmentation significative de la recherche scientifique sur ce sujet, avec une attention particulière portée aux impacts du stress sur les troubles psychiques (24 %), les cancers (22 %), ainsi que le poids et le diabète (20 %).

Mais au fait, qu’est-ce-que le stress ?

Quand le stress est notre allié

Déjà, il est important – et nécessaire – de préciser que le stress est une réaction normale de l’organisme face à une situation perçue comme une menace ou une pression.  

Il s’agit d’une réponse physiologique qui prépare notre corps à faire face à un danger imminent, connue sous le nom de réponse au stress.  

Lorsque nous sommes confrontés à une situation stressante, notre corps libère des hormones telles que le cortisol et l’adrénaline, qui augmentent notre rythme cardiaque, accélèrent notre respiration et augmentent notre vigilance.

Cette réaction au stress est en réalité bénéfique dans certaines circonstances, car elle nous permet de réagir rapidement et efficacement pour faire face à une situation difficile.  

Prenons un exemple : Lors d’une situation extrême telle qu’un attentat, le stress peut jouer un rôle vital pour assurer notre survie. Dans de telles circonstances, le stress aigu, connu sous le nom de réponse de lutte ou de fuite, peut nous permettre de réagir rapidement et de manière adaptée face au danger imminent.

Quand le stress devient notre ennemi

On a vu précédemment que le stress peut être un allié puissant… mais il peut aussi devenir notre “pire ennemi”.

En effet, lorsque le stress devient permanent et que nous sommes constamment exposés à des facteurs stressants, il peut avoir des effets néfastes sur notre santé physique et mentale. 

Le stress chronique peut entraîner des symptômes tels que :

  • la fatigue,
  • l’anxiété (dont on reparlera juste après),
  • la dépression,
  • des problèmes de sommeil,
  • des troubles digestifs,
  • une baisse de l’immunité,
  • mais aussi des problèmes cardiovasculaires (1) (2).

Le stress peut aussi devenir une forme d’œillères, qui perturbe notre vision, affecte notre capacité à prendre des décisions, à nous concentrer.  

Exemple

Imaginons une situation où une personne, sous l’effet d’un stress intense, prend une mauvaise décision dans le cadre de son travail. Cette personne est responsable de la gestion d’un projet important avec des délais serrés et des attentes élevées.

Face à une situation de stress croissant, la personne commence à ressentir une pression énorme pour respecter les délais et les objectifs fixés. Sous l’effet du stress, elle se sent dépassée et anxieuse quant à la possibilité d’échouer.

Dans cet état émotionnel, la personne prend une décision hâtive et précipitée, sans avoir pris le temps d’évaluer toutes les informations pertinentes ni de considérer les conséquences potentielles. Cette décision peut être motivée par le désir de se débarrasser rapidement d’une tâche complexe ou de répondre aux attentes immédiates, mais elle peut négliger des aspects importants du projet.

Par exemple, la personne peut décider de prendre des raccourcis dans le processus de production ou de passer outre certaines étapes critiques pour gagner du temps. Cependant, ces compromis peuvent entraîner des erreurs, des retards supplémentaires ou même compromettre la qualité globale du projet.

Dans ce cas, la décision prise sous l’influence du stress se révèle être une mauvaise décision, car elle ne tient pas compte de toutes les variables et ne repose pas sur une réflexion approfondie. Elle peut avoir des conséquences négatives à long terme, tant sur le projet lui-même que sur la réputation et la crédibilité de la personne responsable.

Quelles sont les principales sources de stress ?

Les principales causes du stress chronique sont souvent liées à des situations difficiles que nous rencontrons dans notre vie.  

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Cinq programmes d'entrainement simples pour les débutants

Selon l’enquête « Les Français et le stress » publiée en novembre 2017 par OpinionWay, les facteurs les plus fréquemment cités par les personnes touchées sont :

  • leur vie professionnelle (36%),
  • les problèmes financiers (35%),
  • la vie personnelle (33%),
  • et les problèmes de santé (31%).

Qu’est ce que l’anxiété ?

anxiété reconnaître et agir

On parle beaucoup de stress, et d’anxiété. Mais qui sait vraiment ce qu’est l’anxiété ?

L’anxiété est une émotion normale et courante que nous ressentons tous à un moment donné de notre vie (2) (9).

Elle est souvent associée à un sentiment de préoccupation, de tension et d’appréhension face à des événements futurs ou des situations perçues comme menaçantes.

L’anxiété peut se manifester à différents degrés d’intensité, allant d’une légère inquiétude à une anxiété plus intense et envahissante (2) (9). 

Il est donc parfaitement normal de ressentir de l’anxiété. Si l’on prend la métaphore de la nourriture, il est possible de manger un repas de type “fast-food” de temps en temps. En revanche, consommer des fast-food tous les jours risque d’être néfaste pour votre santé. Il en va de même pour le fait de ressentir de l’anxiété : ponctuellement, c’est normal et parfois même bénéfique, mais de façon permanente ou trop récurrente, cela risque de poser problème.

Qu’est ce qu’un trouble anxieux ?

Un trouble anxieux, en revanche, est une pathologie plus grave et chronique, caractérisée par une anxiété excessive et persistante qui interfère avec la vie quotidienne de la personne.

Les troubles anxieux sont des troubles mentaux qui se manifestent par :

  • des préoccupations excessives,
  • des peurs irrationnelles
  • et aussi des réactions anxieuses incontrôlables (6).

Il existe différents types de troubles anxieux (5) (6) :

  • le trouble anxieux généralisé (TAG),
  • le trouble panique,
  • les phobies spécifiques,
  • le trouble d’anxiété sociale
  • le trouble de stress post-traumatique (TSPT)…

Chacun de ces troubles présente des caractéristiques spécifiques. Mais, tous partagent en commun une anxiété excessive et une détresse émotionnelle importante.

Quelles solutions peuvent aider pour diminuer le stress ?

Il existe tout un tas de techniques et de méthodes qui fleurissent un peu partout sur le net pour lutter contre le stress. Quelles sont les solutions qui sont vraiment efficaces ? Voici quelques solutions couramment conseillées pour réduire le stress plus ou moins rapidement, et plus ou moins durablement.

L’exercice physique

L’activité physique régulière est un excellent moyen de réduire le stress. Elle libère des endorphines, les hormones du bien-être, qui procurent une sensation de détente et de satisfaction. Choisissez une activité qui vous plaît, que ce soit la marche, la course, le yoga ou la danse, et intégrez-la à votre routine quotidienne.

Les techniques de relaxation

Plusieurs techniques de relaxation peuvent vous aider à calmer votre esprit et à réduire le stress. Essayez la respiration profonde, le yoga ou la visualisation guidée. Ces pratiques favorisent la relaxation du corps et de l’esprit, et peuvent vous aider à réduire le stress et le gérer de manière plus sereine.

Les techniques de respiration

La respiration profonde et consciente peut avoir un effet apaisant sur le système nerveux et aider à réduire le stress. Des techniques de respiration telles que la respiration abdominale, la respiration carrée, la respiration triangle, la cohérence cardiaque, ou la respiration en 4-7-8 peuvent être utilisées pour induire un état de calme et de relaxation.

La lecture

Se plonger dans un bon livre peut être une échappatoire relaxante du stress quotidien. La lecture permet de se détendre, de s’évader dans des mondes imaginaires et d’apaiser l’esprit.

C’est un investissement minime qui peut avoir des résultats significatifs. Selon des psychologues de l’université de Sussex en Angleterre, cités par Le Soir, seulement 6 minutes de lecture par jour peuvent réduire le stress de 68%. En effet, plonger dans un livre nous permet de nous immerger dans une histoire captivante, ce qui nous aide à mettre de côté nos préoccupations quotidiennes. La lecture nous offre la possibilité de voyager, de nous évader des tracas du quotidien, que nous soyons chez nous, dans les transports ou au travail.

La méditation

La méditation est une pratique ancestrale qui consiste à se concentrer sur le moment présent, à calmer le mental et à cultiver la pleine conscience. Elle peut aider à réduire le stress en favorisant la relaxation et la clarté mentale. De nombreuses études scientifiques mettent en avant les bienfaits de la méditation. Le problème, c’est que cette discipline est assez exigeante, et qu’elle n’est pas “faite pour tout le monde”.

Les activités créatives et artistiques

Se livrer à des activités créatives telles que la peinture, le dessin, la musique ou l’écriture peut être une excellente façon de libérer le stress. Ces activités permettent de s’exprimer librement, de canaliser les émotions et d’éveiller la créativité.

Les balades en nature

Se promener en pleine nature offre une pause salutaire dans notre quotidien trépidant. Les espaces naturels offrent un environnement apaisant, propice à la détente et à la revitalisation de l’esprit.

Le yoga

Le yoga est une pratique physique et spirituelle qui combine des postures, la respiration et la méditation. Il aide à renforcer le corps, à améliorer la flexibilité et à favoriser la relaxation et l’équilibre émotionnel.

La gratitude

Prendre le temps de cultiver la gratitude envers les aspects positifs de notre vie peut être une méthode puissante pour réduire le stress. En se concentrant sur les aspects positifs, nous pouvons changer notre perspective et cultiver un état d’esprit plus positif, et ressentir davantage de joie.

L’hypnose

L’hypnose est une technique thérapeutique qui vise à induire un état de conscience modifié. Elle peut être utilisée pour détendre l’esprit, renforcer la confiance en soi et reprogrammer les schémas de pensées négatives. Nous allons nous concentrer sur cette technique dans la suite de cet article.

Qu’est ce que l’hypnose ?

Nous avons tous vécu l’expérience d’un roman captivant, passionnant, dans lequel nous sommes plongés, comme coupés du monde extérieur. Durant cette lecture, c’est comme si nous étions véritablement les héros de l’histoire.

Ces moments suspendus dans le temps, que l’on rencontre aussi lors d’une peinture, lors d’un dessin, lors d’un film ou lors d’une activité physique, lors de la contemplation de vagues à la plage correspondent à des états de conscience modifié, différent de notre état d’éveil habituel.

Cet état hypnotique est précisément un moment de conscience où notre perception des choses est altérée. Depuis la seconde moitié des années 90, cet état a été identifié et caractérisé grâce à l’imagerie cérébrale telle que l’IRM fonctionnelle et le PET-Scan, ce qui confirme son existence réelle, au-delà de la simple croyance.

Sur le plan scientifique, nous pouvons désormais affirmer que l’état hypnotique est une réalité.

Entrer en état d’hypnose, que ce soit par soi-même ou avec l’aide d’un praticien en hypnose, consiste à reproduire intentionnellement cet état de conscience modifié en ayant des objectifs déterminés tels que la détente, les soins ou le développement personnel.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Lève-tôt : 3 moyens rapides d'en finir avec l’insomnie

Étant donné que l’état hypnotique est une reproduction d’un état naturel et spontané, tout le monde peut y accéder. Bien que chacun puisse le faire de manière différente. Alors que la plupart des individus répondent bien aux suggestions verbales directes, d’autres peuvent avoir besoin d’une approche indirecte pour provoquer l’état de conscience modifié recherché. 

L’apprentissage de la méthode et sa pratique régulière permettent à chacun de pouvoir entrer en hypnose avec de plus en plus de facilité et de rapidité. Tout comme dans le sport, plus nous nous entraînons, plus nous progressons !

En explorant l’hypnose et en l’intégrant dans notre vie, nous pouvons découvrir les possibilités offertes par cet état de conscience modifié, et en faire un outil précieux pour notre développement personnel et notre bien-être. 

L’hypnose : une solution efficace pour réduire le stress et l’anxiété ?

Les troubles anxieux se caractérisent par une sensation de peur intense déclenchée par des situations spécifiques, même sans danger réel. Les symptômes peuvent varier en intensité, allant de l’insécurité à la terreur, et sont souvent accompagnés de préoccupations centrées sur des symptômes physiques ou la peur de perdre le contrôle.

L’anxiété persiste même si les autres ne perçoivent pas la situation comme menaçante. La simple évocation de la situation phobogène suscite généralement une peur anticipatoire, envahissant l’espace mental du sujet. 

L’hypnose ericksonienne peut être utilisée comme thérapie de soutien pour aider à contrôler l’anxiété. Elle favorise la relaxation et permet d’anticiper et de maîtriser les émotions liées à des événements anxiogènes. L’hypnose peut également aider à intégrer des expériences traumatiques passées. 

Dans le traitement des troubles anxieux, l’induction hypnotique lente en se concentrant sur un point dessiné sur la main peut être bénéfique. Cela permet au patient de se sentir en sécurité et de conserver un contrôle sur le processus. L’utilisation de l’hypnose comme thérapie de soutien aide le patient à mieux gérer les symptômes anxieux. En particulier, chez ceux souffrant de stress post-traumatique ou de traumatismes de l’enfance. 

La safe place

L’hypnose favorise la relaxation et la création d’un lieu sûr, appelé « safe place », permettant au patient de se détendre et de ressentir du bien-être.

L’hypnose est considérée comme une thérapie palliative plutôt que curative, offrant au patient une ressource précieuse pour lutter contre l’anxiété.

Au fur et à mesure du traitement, le rôle du thérapeute évolue pour permettre au patient de devenir autonome dans sa pratique. Des techniques d’autohypnose sont enseignées pour renforcer les ressources internes du patient et favoriser la confiance en soi.

L’hypnose s’utilise également pour anticiper et faire face à des situations phobogènes.

Par exemple, le praticien peut suggérer au sujet de revoir l’événement anxiogène à travers un écran de télévision, avec la possibilité d’arrêter l’image à tout moment et de se retrouver dans un lieu sûr. Cette approche nécessite une relation de confiance entre le patient et le thérapeute.

Enfin, l’hypnose peut être utilisée comme technique d’intégration pour aider le patient à revivre l’événement anxiogène dans un cadre sécurisé. Cela permet de réintégrer des éléments oubliés ou réprimés liés au trouble anxieux et de développer une nouvelle vision de la situation, favorisant ainsi “l’affrontement de la réalité” avec moins d’émotions limitantes.

Ce qu’en dit la science : quelques articles scientifiques sur l’hypnose et l’anxiété

Étude sur l’effet de l’hypnose sur l’anxiété et la douleur chez les patients subissant une cystoscopie rigide

Une étude clinique randomisée a évalué l’efficacité de l’hypnose sur l’anxiété et la douleur chez les patients subissant une cystoscopie rigide. Les résultats ont montré que l’hypnose réduisait significativement l’anxiété et la douleur pendant la procédure (10) 

Étude de cas sur l’autohypnose pour l’anxiété associée à l’asthme sévère

Une étude de cas a examiné l’utilisation de l’autohypnose pour traiter l’anxiété chez un patient atteint d’asthme sévère. Les résultats ont indiqué que l’autohypnose était efficace pour réduire l’anxiété et améliorer la qualité de vie du patient. Cela suggère que l’autohypnose peut être une option thérapeutique bénéfique pour les personnes souffrant d’anxiété liée à l’asthme (11).

Méta-analyse sur l’effet de l’hypnose sur l’anxiété chez les patients atteints de cancer

Une méta-analyse a été réalisée pour évaluer l’effet de l’hypnose sur l’anxiété chez les patients atteints de cancer. Les résultats ont montré que l’hypnose était associée à une réduction significative de l’anxiété chez ces patients. Cela suggère que l’hypnose peut être un complément utile dans la prise en charge de l’anxiété chez les personnes atteintes de cancer (12).

Essai contrôlé sur l’efficacité de l’hypnose sur la douleur, la cicatrisation des plaies, l’anxiété et le stress chez les enfants souffrant de brûlures aiguës

L’hypnose pourrait être efficace pour réduire l’anxiété pré-procédurale (avant les interventions) et la fréquence cardiaque chez les enfants subissant des procédures répétées de soins de plaies pédiatriques, mais pas pour réduire l’intensité de la douleur ou accélérer la cicatrisation des plaies (13).

Nous n’allons pas dans cet article lister tous les cas particuliers dans lesquels l’hypnose agit sur les mécanismes anxieux. En effet, cela serait bien trop long. Notez toutefois qu’il existe de nombreuses études scientifiques qui montrent les effets de l’hypnose sur l’anxiété, et aussi sur la douleur.

Conclusion pour réduire le stress et l’anxiété

stress et anxiété solution hypnose

En conclusion, il est clair que l’hypnose peut être une solution efficace pour réduire le stress et l’anxiété. Le rapport de l’Inserm de 2005 (5) confirme l’efficacité de l’hypnose dans la gestion de l’anxiété. De plus, de nombreuses études scientifiques ont apporté des preuves supplémentaires de ses bienfaits. L’hypnose offre une approche alternative et complémentaire pour soulager les symptômes liés à l’anxiété, en vous permettant de lâcher-prise, de vous évader, de “vider votre tête”, et de réduire les pensées parasitantes.

Pour terminer, précisons évidemment que l’hypnose ne remplace pas les traitements médicaux conventionnels. Et, qu’il est recommandé de consulter un professionnel de santé qualifié pour un suivi approprié. Si vous souffrez de troubles anxieux, parlez-en à votre médecin généraliste. Avec une approche adaptée et un accompagnement professionnel, l’hypnose peut constituer un outil puissant pour aider à gérer et réduire le stress et l’anxiété dans notre vie quotidienne.

Références et études pour réduire le stress et l’anxiété

  1. Ameli.fr – Comprendre les troubles anxieux et l’anxiété.
  2. Anxiete.fr – Quelques chiffres sur les troubles anxieux.
  3. HAS (Haute Autorité de Santé) – Guide du médecin sur les troubles anxieux.
  4. INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) – Conséquences du stress en entreprise.
  5. Inserm.fr – Dossier sur les troubles anxieux.
  6. Manuel MSD (Merck Sharp & Dohme) – Trouble anxieux généralisé (TAG).
  7. OMS (Organisation Mondiale de la Santé) – Augmentation de 25 % de la prévalence de l’anxiété et de la dépression dans le monde due à la pandémie de COVID-19.
  8. Ramsay Générale de Santé – La Fondation Ramsay Générale de Santé crée l’Observatoire du stress.
  9. Vidal.fr – Informations sur l’anxiété.
  10. « A Randomized Clinical Trial on the Effect of Hypnosis on Anxiety and Pain in Rigid Cystoscopy Patients – PubMed ». https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32867544/.
  11. Anbar, Ran D. « Self-Hypnosis for Anxiety Associated with Severe Asthma: A Case Report ». BMC Pediatrics 3 (22 juillet 2003): 7. https://doi.org/10.1186/1471-2431-3-7.
  12. Chen, Pei-Ying, Ying-Mei Liu, et Mei-Ling Chen. « The Effect of Hypnosis on Anxiety in Patients With Cancer: A Meta-Analysis ». Worldviews on Evidence-Based Nursing 14, no3 (juin 2017): 223‑36. https://doi.org/10.1111/wvn.12215.
  13. Chester, Stephen J., Zephanie Tyack, Alexandra De Young, Belinda Kipping, Bronwyn Griffin, Kellie Stockton, Robert S. Ware, Xi Zhang, et Roy M. Kimble. « Efficacy of Hypnosis on Pain, Wound-Healing, Anxiety, and Stress in Children with Acute Burn Injuries: A Randomized Controlled Trial ». Pain 159, no 9 (septembre 2018): 1790‑1801.https://doi.org/10.1097/j.pain.0000000000001276.
un commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.