Pour devenir plus zen au quotidien

Productivité essentielle et significative

Productivité essentielle et significativeSi je cherche à développer la productivité essentielle et significative, ce n’est pas dans le but d’être une meilleure personne, d’accomplir plus de choses ou d’impressionner les autres.

Travailler beaucoup plus rien que pour le plaisir de voir les gens m’attribuer l’étiquette de personne productive n’est plus une chose qui m’intéresse (c’était le cas à une époque).

Aujourd’hui, je ne me soucie de la productivité que dans la mesure où elle se rapporte à ma mission.

J’ai comme mission de changer le monde, et si je peux être plus concentré, plus efficace et plus impactant dans cette quête, c’est parfait pour moi.

En aucun cas, le fait de tomber dans un burn-out ne me permet d’avancer dans la mission que je me suis fixée.

Je suis ici pour longtemps. Il est donc très important que je me repose et que je prenne soin de moi.

Je ne veux pas non plus me tuer à la tâche.

Je me soucie de l’expérience que je vis tout au long de ma mission. Elle doit être puissante, divertissante et significative.

Je ne me contente pas de créer des widgets.

En gardant cela à l’esprit, je vous invite à nous pencher ensemble sur ce qui est essentiel à ce type de productivité — ce que j’appelle la productivité essentielle et significative.

Qu’entend-on par productivité essentielle et significative ?

La réponse se résume en trois points :

1. Essentiel : vous vous concentrez sur ce qui est essentiel, pas sur ce qui est futile, pas sur ce qui vous semble urgent, pas sur les demandes formulées par les autres (même si ce qui est essentiel peut venir de ces 3 points). Ce qui est essentiel doit l’être pour votre mission ou pour une chose incroyablement importante à vos yeux (santé, proches, etc.). Concentrez-vous sur ce qui compte. Cela implique que vous devez définir chaque jour ce qui est essentiel pour vous afin de parvenir à la productivité essentielle et significative.

2. Significatif : vous ne devez pas avoir l’impression que cette tâche est simplement la prochaine sur votre liste de choses à faire, mais plutôt que la tâche à laquelle vous vous apprêtez à vous atteler est la plus significative. Vous pourriez même vous ouvrir au sentiment que cette tâche vous apporte de la joie, vous permet d’atteindre la productivité essentiel et se rapporte d’une part à votre but. Pour ma part, ce but consiste à servir quelqu’un avec amour et dévotion. C’est comme quand j’ai préparé le dîner pour ma femme et mes enfants hier soir — j’ai fait cela pour m’assurer qu’ils mangeront bien, pour prendre soin d’eux et pour leur témoigner mon amour. C’est ce que je ressens en rédigeant cet article. En fait, nous pouvons ressentir ce même sentiment pendant que nous effectuons la plupart de nos tâches, si nous pratiquons ce genre de dévotion.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Ne pas accomplir tout ce qui est sur votre liste de choses à faire

3. Productif : en travaillant de cette façon, je suis concentré. Je ne me détourne pas de la difficulté, de l’inconfort ou de l’incertitude, en courant vers des distractions ou des tâches plus faciles. La tâche sur laquelle je suis est importante, significative et motivée par la volonté de poser un acte d’amour — et je suis plus que disposé à expérimenter l’inconfort tant que cela me permet de servir les personnes que je veux servir à travers cette tâche. J’élimine donc les distractions et je passe en mode plein écran, en me concentrant entièrement sur cette tâche.

Comme vous pouvez le constater, ces trois points se chevauchent beaucoup.

Chaque mot décrit en réalité un aspect différent de la même question, mais chacun d’eux a son utilité.

Alors, comment faire ? Intéressons-nous aux éléments qui permettent de parvenir à la productivité essentielle et significative.

Productivité essentielle et significative

Les clés pour y parvenir

Vous pouvez vous y prendre de mille et une façons, mais voici quelques-uns des éléments que j’ai trouvés importants au cours de ma propre exploration :

1. Concentrez-vous sur ce qui compte. Connaissez-vous vos principales tâches de la journée ? De la semaine ? Du mois ? De votre mission ou de votre vie ? Il s’agit d’un point sur lequel il convient de faire le point. La perfection n’est pas toujours de mise, mais l’idée est de savoir ce qui est essentiel et de vous y consacrer le plus souvent.

2. Structurez les sessions. La plupart des gens passent leur journée à faire des choses aléatoires à des moments aléatoires, sans la moindre structure. Certaines personnes structurent leurs journées de façon tellement rigide qu’il n’y a plus de place pour la spontanéité ou le repos. J’ai découvert que la solution intermédiaire consistait à créer des sessions structurées : par exemple, 30 minutes pour travailler sur une tâche essentielle ou 90 minutes pour rédiger un article. 15 minutes pour consulter votre boîte de réception ou vos messages. Je vous conseille d’effectuer votre tâche principale pendant 60 à 90 minutes en début de journée, cela vous permettra d’atteindre la productivité essentielle. C’est la première chose que vous devez faire. Ensuite, faites des sessions de 25 minutes de concentration sur une tâche, le tout 6 fois par jour, tous les jours, en vous servant d’un pomodoro.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  30 choses à faire pour éviter de sombrer dans l’ennui au boulot

3. Mettez-y du vôtre. Insufflez du sens et de la joie dans chaque session. Lorsque vous commencez une session, faites en sorte qu’elle ait du sens, en vous rappelant tout d’abord pourquoi elle est importante à vos yeux. Ensuite, consacrez-vous-y pleinement, comme si c’était la chose la plus importante de l’univers, la seule chose dans l’univers. Enfin, accordez-vous le droit de vous divertir, de trouver la joie ou de vous sentir vivant pendant cette session !

4. « Tournez-vous vers », ne vous détournez pas. Vous ressentirez de l’incertitude, de la peur ou de l’inconfort face à certaines de vos tâches essentielles. C’est ce qu’on appelle « l’absence de fondement » — l’incertitude qui vient avec le fait de ne pas avoir une base solide sous ses pieds. Au lieu de vous en détourner, tournez-vous vers cette tâche. Faites preuve de pleine conscience par rapport à cette absence de fondement. Soyez présent avec la peur et l’incertitude, mais ne les laissez pas vous forcer à sortir. Faites en sorte que ce soit un acte d’amour et de dévotion consistant à rester au milieu de cette absence de fondement pendant que vous accomplissez votre tâche. Développer la productivité essentielle et significative.

5. Regroupez les petites choses dans des sessions ciblées. Il se peut qu’un petit nombre de courriels, de messages ou de courses soient essentiels. Dans le cadre des directives ci-dessus, vous pourriez donc penser que vous ne devriez jamais répondre à ces courriels ou messages ni faire ces courses. Cependant, faire les courses, payer les factures et répondre aux courriels sont toutes des tâches importantes à un certain niveau. La solution consiste donc à regrouper les tâches moins importantes (mais néanmoins nécessaires) en sessions ciblées. Consacrez 15 à 20 minutes au traitement des courriels, par exemple. Une fois groupées, ces sessions deviennent essentielles.

Il existe d’autres façons de mettre ces idées en pratique. Par exemple, vous pourriez passer une demi-journée ou une semaine entière à vous concentrer entièrement sur quelque chose de vraiment essentiel.

Vous pourriez structurer votre journée de manière à effectuer certaines tâches à certains moments — méditer et écrire les matins, répondre aux messages, faire des réunions et des séances d’entraînement l’après-midi, etc.

Par contre, rien de tout cela n’est essentiel à l’approche.

L’idée principale, c’est d’avoir des sessions structurées pour les tâches essentielles, d’accepter l’incertitude due à l’absence de fondement et de s’y plonger avec sens et joie.

C’est aussi simple que cela !

Article original écrit par Léo Babauta.

Avant de partir, je vous invite à regarder la vidéo ci-dessous dans laquelle je vous encourage à déléguer un certain nombre de tâches afin de parvenir à expérimenter ce que Léo Babauta qualifie de productivité essentielle et significative. Voyez plutôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.