Pour devenir plus zen au quotidien

S’entrainer à rester concentré

C’est un problème assez courant de nos jours : vous passez des onglets de navigateur aux applications sur votre smartphone et consultez vos messages sur les réseaux sociaux ainsi que vos courriels.

Pendant ce temps, vous pensez aux millions de choses que vous avez à faire, mais que vous repoussez…

Vous faites tout sauf rester concentré sur une seule tâche à la fois.

De plus, il est difficile de vous défaire de cette habitude mentale qui consiste à vouloir sans cesse changer de centre d’intérêt, à se laisser distraire, à sauter d’une chose brillante à l’autre.

Comment alors entrainer votre esprit à rester plus concentré ?

Il est certes possible d’améliorer son niveau de concentration, mais je ne vous recommande pas de rechercher un niveau de concentration de 100% tout le temps.

Pas même 80% ou encore 50%.

Contentez-vous d’atteindre un niveau de concentration un peu plus élevé que votre niveau actuel.

Cela est plus que suffisant pour constater de grandes différences en termes d’efficacité dans votre journée.

Récemment, j’ai commencé à coacher un client, et son plus grand objectif est de parvenir à rester concentré.

Je lui ai donc donné un plan que je vais partager avec vous.

S’entrainer à rester concentré

Pourquoi voulez-vous rester concentré ?

Pourquoi devriez-vous penser à cela ?

Il est important que vous réfléchissiez à cette question pendant un moment avant de vous lancer dans la mise en pratique de n’importe quel plan, car lorsque les choses deviennent pénibles, vous devez savoir pourquoi continuer.

Autrement, vous succomberez à la première envie de changer de centre d’intérêt.

Cela est important parce que le fait de changer sans cesse d’activité et de céder constamment aux distractions vous fait perdre du temps, à tel point qu’une journée entière s’écoule sans que vous ayez accompli quoi que ce soit d’important.

Ainsi, vous mettez de côté les tâches les plus importantes de la journée pour vous consacrer aux choses insignifiantes et, pire encore, vous perdez votre journée à vous livrer à des distractions.

Votre vie est trop précieuse pour être gaspillée, il vous faut donc apprendre à mieux rentabiliser vos journées.

Restez concentré sur une seule tâche à la fois, au moins pour une partie de la journée.

Cela vous aidera à accomplir des choses importantes comme : écrire, programmer, étudier, régler des questions en rapport à vos finances, créer toutes sortes de choses, et ainsi de suite.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Ce qu'il faut pour vivre avec légèreté

Vous avez tendance à repousser ce genre de tâches, mais le fait de rester concentré sur une seule activité améliorera sensiblement votre efficacité par rapport aux choses les plus importantes.

Si vous êtes stressé par tout ce que vous avez à faire, si vous êtes insatisfait de votre manque de concentration… alors cette compétence vous aidera à inverser la situation.

Passons maintenant au « comment ».

La méthode

C’est assez simple :

Choisissez une TPI

Le matin, avant de prendre votre téléphone ou de commencer à surfer sur internet, pensez à ce que vous avez à faire.

L’accomplissement de quelle tâche apporterait la plus grande amélioration dans votre vie, dans votre travail, etc. ?

S’il y en a plusieurs, ce n’est pas grave… choisissez-en juste une au hasard pour l’instant.

Vous vous occuperez des autres plus tard.

Ne perdez pas votre temps à rester indécis, ce qui compte, c’est d’exécuter une tâche.

Cette tâche que vous choisissez d’accomplir aujourd’hui devient votre Tâche la Plus Importante (TPI).

Faites une séance de 15 minutes

Dès que vous commencez à travailler pendant la journée (peut-être après vous êtes préparé, après avoir mangé, fait du yoga/médité/vous êtes entrainé, etc.), fermez tous les onglets de votre navigateur, ainsi que les applications et tout ce dont vous n’avez pas besoin pour votre TPI du jour.

Chronométrez votre travail pendant 15 minutes.

être concentré

Vous ne disposez que de deux choix

Pendant ces 15 minutes, vous ne pouvez pas faire autre chose (vous ne devez pas consulter vos courriels, vos messages, les réseaux sociaux, vous ne pouvez pas faire d’autres tâches ni nettoyer votre bureau, etc.)

Vous pouvez seulement a) travailler sur votre TPI ou b) vous asseoir et ne rien faire.

Ce sont vos seules options. Remarquez vos envies de changer de centre d’intérêt, mais ne les suivez pas.

Mettez en place un système de responsabilisation

Ce client que je coache réussira parce qu’il est tenu de me rendre des comptes à chaque étape.

Trouvez un partenaire auquel vous rendre des comptes.

Créez un tableur en ligne ou utilisez une application à laquelle ce dernier peut avoir accès (mon client m’a par exemple présenté Commit to 3).

Après votre séance de concentration quotidienne, connectez-vous à l’application et marquez que vous l’avez fait.

C’est tout !

Faites une session par jour pendant au moins 2 semaines. Si vous réussissez à le faire, ajoutez chaque jour une deuxième séance, avec une pause de 10 minutes entre les deux séances.

Si vous avez le moindre problème, tenez-vous-en à une séance par jour pendant le premier mois avant d’en ajouter une seconde.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  20 manières d'éliminer le stress de votre vie

Après une période de 6 semaines à 2 mois, vous devriez être prêt pour faire 2 séances de 15 minutes, et vous pouvez en ajouter une troisième.

Puis une quatrième quand la chose devient totalement facile pour vous.

Arrêtez-vous là un moment, puis ajoutez une autre session dans l’après-midi.

Quelques conseils importants

En plus de cette méthode simple, j’ai quelques idées clés à partager avec vous pour rester plus concentré :

être plus concentré

Éteignez votre connexion internet

Coupez le Wifi, éteignez votre routeur ou utilisez un programme pour bloquer l’accès à internet.

Éteignez votre téléphone. Fermez votre navigateur et toutes les applications dont vous n’avez pas besoin.

C’est la méthode idéale. Si vous avez besoin d’internet pour votre TPI, fermez tous les onglets sauf ceux dont vous avez besoin pour la tâche, et ne vous accordez pas la permission d’ouvrir quoi que ce soit d’autre.

Si vous coupez internet, ayez un crayon et du papier à proximité

Toutes les fois que vous avez une idée, une tâche dont vous devez vous souvenir ou une chose à laquelle vous devez jeter un coup d’œil… notez cela.

Vous vous en occuperez plus tard.

N’arrêtez pas ce que vous faites, ne changez pas de centre d’intérêt.

Ne vous trouvez pas des raisons de reporter la séance

C’est facile de dire : « Je m’en occuperai un peu plus tard », mais ensuite vous reportez la tâche pour la fin de la matinée, puis pour l’après-midi.

Finalement vous le faites à 20 heures, juste pour dire que vous l’avez fait. Cela va à l’encontre de l’objectif de cet exercice.

Surveillez vos envies de reporter les tâches, et n’y cédez pas.

Ne visez pas nécessairement la perfection

Il y a des jours où vous ne pouvez simplement pas rester concentré — dans mon cas, c’est lorsque je voyage ou que je reçois des invités.

Si quelque chose d’important se produit alors que vous n’avez pas le temps, ne stressez pas à l’idée de manquer une journée.

Remettez-vous au travail dès que possible.

Il est contre-productif de chercher à tout prix à maintenir le cap dans ces conditions.

Ajustez vos séances

Si des séances de 15 minutes sont trop longues pour vous, contentez-vous de séances de 10 minutes. Et si c’est encore trop long, faites juste 5 minutes.

Augmentez le nombre de séances aussi lentement que possible

Rien ne vous presse à en faire plus. Concentrez-vous plutôt sur l’établissement d’une base solide.

Vous avez maintenant la méthode pour rester concentré, passez à la pratique !

Article original écrit par Léo Babauta.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.