Pour devenir plus zen au quotidien

Bougez-vous les fesses : 16 moyens de rester motivé quand vous êtes sur la pente descendante

Il arrive que même les individus les plus motivés — par exemple vous, moi, Tony Robbins, etc. — se sentent parfois démotivés. En fait, il arrive que nous soyons dans un tel marasme que le simple fait d’envisager des changements positifs nous semble trop difficile. Voici quelques astuces pour rester motivé.

rester motivé

Cependant, ce n’est pas sans espoir : grâce à quelques astuces, des petits pas en fait, vous pouvez vous engager sur la voie d’un changement positif.

Oui, j’avoue que cela semble parfois impossible. Votre humeur est telle que vous n’avez pas envie de faire quoi que ce soit. Je connais cette sensation et, en fait, je la ressens encore de temps en temps. Vous n’êtes pas seul à vivre cette situation. Toutefois, j’ai découvert quelques astuces pour échapper à ce marasme, astuces que nous allons aborder dans le présent article.

Il a été inspiré par le lecteur Roy C. Carlson qui a formulé la requête suivante :

« Je me demandais si vous pouviez écrire un article sur les difficultés qu’éprouve une personne à changer de direction et à prendre le contrôle de sa vie. Je dois dire que je suis dans cette situation et je serais ravi que vous m’aidiez à sortir de mon marasme. »

Roy n’est qu’un exemple parmi tant d’autres qui connaissent ce genre de dépression. Encore une fois, il m’arrive de ressentir la même chose, et en fait, j’ai parfois du mal à me motiver pour pratiquer une activité physique — et c’est cet exemple que je vais utiliser pour vous expliquer comment sortir de ce marasme.

Quand j’arrête de faire des activités physiques, en raison d’une maladie, d’une blessure ou d’une perturbation due aux évènements de ma vie, il m’est difficile de m’y remettre. Parfois, je n’ai même pas envie d’y penser. Cependant, j’ai toujours trouvé une solution pour échapper à ce marasme, et voici quelques astuces que j’ai décelées et qui m’ont été utiles :

  1. Ayez un seul but. J’ai découvert que lorsque je suis dans une mauvaise passe, cela est souvent dû au fait que j’ai trop de responsabilités dans ma vie. J’essaie d’accomplir plusieurs tâches à la fois. Et cela sape mon énergie et ma motivation. C’est probablement l’erreur la plus courante que commettent les gens : ils essaient d’en faire trop, d’atteindre plusieurs objectifs à la fois. Vous ne pouvez pas conserver la même énergie et la même concentration (les deux éléments les plus importants pour atteindre un but) si vous essayez d’atteindre deux objectifs ou plus à la fois. Ce n’est pas possible — j’ai essayé cela à maintes reprises sans succès. Vous devez d’abord choisir un seul objectif et vous y consacrer entièrement. Je sais que cela est difficile. Cependant, je parle en connaissance de cause. Vous pourrez toujours réaliser vos objectifs secondaires une fois que vous aurez atteint votre objectif principal. Avoir un seul but est donc un moyen de rester motivé.
  2. Trouvez l’inspiration pour accomplir vos objectifs. Personnellement, je m’inspire des personnes qui ont déjà réalisé ce que je m’apprête réaliser, ou qui le font actuellement. Je lis des blogs, des livres et des magazines. Je fais des recherches sur Google sur le sujet et je lis des histoires qui parlent de réussite. Le site Zen Habits est une source d’inspiration parmi tant d’autres, non seulement pour moi, mais aussi pour de nombreux lecteurs qui ont réalisé des choses étonnantes.
  3. Soyez enthousiaste. Cela semble évident, et pourtant peu de gens y pensent : si vous souhaitez sortir de votre marasme, vous devez vous enthousiasmer pour un objectif. Or, comment faire quand on ne se sent pas motivé ? Eh bien, cela commence par s’inspirer des autres (voir plus haut), mais vous devez vous servir de cet enthousiasme et le mettre à profit. En ce qui me concerne, j’ai appris qu’en en discutant avec ma femme et avec d’autres personnes, en lisant autant de documents que possible sur le sujet et en visualisant ce que ce serait de réussir (en représentant les avantages liés à cet objectif dans ma tête), j’arrive à me motiver et à rester motivé. Une fois que j’atteins le seuil de ma motivation, je fais simplement circuler cette énergie en moi et j’essaie de la maintenir au beau fixe.
  4. Créez l’anticipation. Cette astuce peut sembler difficile, et beaucoup de gens la négligent. Pourtant, elle est vraiment efficace. Elle m’a notamment permis d’arrêter de fumer après de nombreuses tentatives infructueuses. Si vous trouvez l’inspiration et souhaitez atteindre un objectif, ne vous y mettez pas tout de suite. La plupart des gens se sentent excités et ont envie de se lancer sans attendre. C’est une erreur. Choisissez une date ultérieure — une semaine ou deux voire un mois — et faites-en votre date de démarrage. Marquez-la sur votre calendrier. Soyez enthousiaste à propos de cette date. Faites-en la date la plus importante de votre vie. En attendant, vous pouvez élaborer un plan et suivre quelques-unes des étapes mentionnées ci-dessous. En effet, en retardant la date de démarrage de votre projet, vous créez une anticipation et vous augmentez votre concentration et votre énergie pour atteindre votre objectif.
  5. Affichez votre objectif. Imprimez-le en gros caractères. Faites en sorte qu’il ne comporte que quelques mots, comme un mantra par exemple (« Faire 15 minutes d’exercice par jour »), et affichez-le sur un des murs de votre maison ou sur votre réfrigérateur. Affichez-le également sur votre lieu de travail. Placez-le sur le bureau de votre ordinateur. Il est important d’avoir des rappels importants de votre objectif, afin de rester concentré et de maintenir votre enthousiasme. Une photo de votre objectif (comme un mannequin aux abdominaux sexy, par exemple) est également utile. Afficher votre objectif est aussi un moyen de rester motivé.
  6. Engagez-vous publiquement. Personne n’aime paraitre mal à l’aise devant les autres. Nous faisons un effort surhumain pour accomplir un engagement public. Par exemple, quand j’ai voulu courir mon premier marathon, j’ai d’abord écrit une colonne à ce sujet dans mon quotidien local. Toute l’ile de Guam (160 000 habitants) était informée de mon objectif. Je ne pouvais plus faire marche arrière, et même si ma motivation fluctuait, je me suis accroché et j’ai réussi. Vous n’êtes pas obligé de vous engager à réaliser votre but en le publiant dans votre journal quotidien, mais vous pouvez le faire avec vos amis, vos proches et vos collègues de travail, et peut-être sur votre blog si vous en avez un. Et soyez responsable — ne prenez pas simplement l’engagement, assurez-vous également de donner des nouvelles de vos progrès à vos proches au moins chaque semaine.
  7. Pensez-y quotidiennement. Si vous pensez à votre objectif tous les jours, celui-ci a beaucoup plus de chances de se concrétiser. À cette fin, afficher l’objectif sur un des murs de votre maison ou sur le bureau de votre ordinateur (comme mentionné ci-dessus) est très utile. Vous pouvez également vous envoyer des rappels quotidiens. En outre, si vous pouvez vous engager à faire un petit pas vers la réalisation de votre objectif (ne serait-ce que pour 5 minutes) chaque jour, il est presque certain que vous réussirez.
  8. Faites-vous aider. Il est difficile d’accomplir un projet seul. Quand j’ai décidé de courir mon premier marathon, j’ai reçu le soutien de mes amis et de mes proches, et j’ai pu compter sur une grande communauté de coureurs de la communauté de Guam qui m’ont encouragé lors des épreuves de 5 km et ont couru de longues distances avec moi. Quand j’ai décidé d’arrêter de fumer, je me suis inscrit sur un forum en ligne et cela m’a énormément aidé. Et bien sûr, ma femme Eva m’a soutenu à chaque étape du processus. C’est un atout qui me permet de rester motivé. Je n’aurais pas pu atteindre ces objectifs sans elle ni sans les autres personnes qui m’ont apporté leur soutien. Trouvez votre réseau de soutien, que ce soit dans le monde réel ou en ligne, ou encore les deux.
  9. Sachez qu’il y a un flux et un reflux. La motivation n’est pas une valeur constante qui vous accompagnera toujours. Elle va et vient, puis revient et repart, comme la marée. Cependant, sachez que si elle peut disparaitre, elle ne le fait pas de façon permanente. Elle reviendra. Il suffit de tenir bon et d’attendre son retour. En attendant, son retour, renseignez-vous sur votre objectif (voir ci-dessous), demandez de l’aide (voir ci-dessous) et mettez en pratique quelques-unes des actions énumérées ici jusqu’à ce que votre motivation revienne.
  10. Persévérez. Quoi que vous fassiez, n’abandonnez pas. Même si vous ne ressentez aucune motivation aujourd’hui, ou au cours de cette semaine, n’abandonnez pas. Comme toujours, la motivation reviendra. Considérez votre objectif comme un long voyage, et votre baisse de régime comme une petite bosse sur la route. Vous ne pouvez pas abandonner à chaque petite bosse. Restez sur le long terme, surmontez les fluctuations, surfez sur les flux, et vous y arriverez.
  11. Commencez modestement. Vraiment modestement. Si vous avez du mal à vous lancer, c’est peut-être parce que vous voyez trop grand. Si vous souhaitez faire des activités physiques, par exemple, vous vous mettez en tête que vous devez faire des séances d’entrainement intenses 5 jours par semaine. Non, au lieu de cela, procédez par petites touches, à petits pas. Faites 2 minutes d’exercice par semaine. Je sais, cela peut sembler ridicule. Pourtant, cette méthode fonctionne. Engagez-vous à faire 2 minutes d’exercice pendant une semaine. Vous pouvez vouloir en faire plus, mais tenez-vous-en à 2 minutes. C’est tellement facile que vous ne pouvez pas échouer. Faites-le à la même heure, tous les jours pour rester motivé. Juste quelques abdominaux, 2 pompes et un peu de jogging sur place. Une fois que vous aurez passé la semaine à faire 2 minutes d’exercices par jour, passez désormais à 5 minutes et continuez ainsi pendant une semaine. En un mois, vous en ferez entre 15 à 20 minutes. Vous aimeriez vous réveiller tôt le matin ? Ne pensez pas à vous lever à 5 heures du matin. Pensez plutôt à vous lever 10 minutes plus tôt pendant une semaine. Et le tour est joué. Une fois que vous aurez fait cela, réveillez-vous 10 minutes plus tôt que votre précédente heure de réveil. Progressez graduellement.
  12. Misez sur vos petites réussites. Encore une fois, si vous vous y prenez sans hâte pendant une semaine, vous allez réussir. Vous ne pouvez pas échouer si vous commencez par quelque chose de très facile. Qui ne peut pas faire deux minutes d’exercice ? (Si c’est vous, je m’en excuse.) Cela vous permettra de réussir et de bien vous sentir dans votre peau. Prenez ce sentiment de réussite et faites-en un autre petit pas. Par exemple, ajoutez 2 ou 3 minutes à votre programme d’exercices. À chaque étape (et chaque étape devrait durer environ une semaine), vous vous sentirez encore plus performant. Franchissez de petites étapes les unes après les autres, et vous n’échouerez pas. Après quelques mois, vos petits pas s’additionneront pour donner lieu à un grand progrès et à un énorme succès.
  13. Informez-vous quotidiennement sur le sujet. Quand je perds ma motivation, je lis un livre ou un blog qui traite de mon objectif. Cette lecture m’inspire et me revigore. Pour une raison ou une autre, la lecture aide à rester motivé et à se concentrer sur ce que l’on lit. Par conséquent, si vous le pouvez, lisez tous les jours des articles portant sur votre objectif, surtout quand vous vous sentez démotivé.
  14. Demandez de l’aide quand votre motivation faiblit. Avez-vous des difficultés ? Demandez de l’aide. Contactez-moi par courriel ou rejoignez un forum en ligne. Demandez à votre partenaire de vous accompagner. Appelez votre mère. Peu importe la personne, racontez-lui simplement vos problèmes, et en parler vous aidera. Demandez-lui des conseils. Demandez-lui de vous aider à surmonter votre marasme. Cette méthode permet de faire des progrès.
  15. Pensez aux avantages, pas aux difficultés. Il arrive souvent que l’on pense au caractère difficile d’une activité. Faire des exercices semble si difficile ! Le simple fait d’y penser vous fatigue. En revanche, au lieu de penser à la difficulté d’une activité, pensez à ce qu’elle vous apportera. Par exemple, au lieu de penser à l’aspect fatigant du sport, concentrez-vous sur le bien être que vous ressentirez à la fin de vos séances et sur le fait que vous serez en meilleure santé et moins gros à long terme. Les avantages que procure une activité vous donneront de l’énergie.
  16. Écrasez vos pensées négatives et remplacez-les par des pensées positives. À cet égard, il est important dans un premier temps de surveiller vos pensées. Reconnaissez le discours négatif que vous tenez sur vous-même, qui est en fait la cause de votre marasme. Passez quelques jours à reconnaitre chaque pensée négative. Ensuite, au terme de ces quelques jours, essayez d’écraser ces pensées négatives comme un insecte, puis remplacez-les par des pensées positives correspondantes. Écrasez la pensée « C’est trop dur » et remplacez-la par « Je peux le faire ! Si cette mauviette de Léo peut le faire, moi aussi ! ». Cela semble cucul, mais c’est efficace et vous permet de rester motivé. Franchement.
Les lecteurs de cet article ont également lu :  20 choses que j'aurai aimé savoir quand j'ai commencé à faire ma vie

Article original écrit par Léo Babauta.

Voici une vidéo complémentaire de conseils de vie en Anglais à laquelle j’ai ajouté des sous-titres français, pour illustrer ma chronique de « La semaine de 4 heures » que vous pourrez retrouver sur mon blog.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

comment rester motivé, rester motivé, comment rester motiver, rester motiver, comment être toujours motivé, comment rester motivé pour faire du sport, pas motivé, combattre la démotivation
19 commentaires
  1. Bonsoir,

    Ma religion m’enseigne tout les points soulignés ici, c’est impressionnant !
    Même si je réalise bien que ses conseils nous oriente à bien réagir et nous organiser au quotidien face aux nombreux buts que nous nous fixons, je le prend également au sens large.

    Comme la routine par exemple, les grands savants musulmans nous enseignent de ne pas nous recoucher après la prière du matin qui se situe vers 4h30 en ce moment. Bien sur ce n’est pas une obligation mais des conseils santé, pratique pour une meilleur organisation, mémorisation, pour également profiter du levé magnifique du soleil, de silence et accomplir ses actions plus sereinement…

    BREF je m’étale…

    au plaisir de lire d’autres articles.

  2. Vraiment très intéressant cet article. Énormément de contenu, il a fallu que je l’attaque plusieurs fois pour en venir à bout. Tu aurais sans doute pu le diviser facilement en deux!
    En fait, même si le contenu est impressionant, c’est surtout l’effort de réflexion que cet article amène au lecteur qui est énorme. Cela nous force à réfléchir sur nous-mêmes, et je pense que c’est cela qui m’a pris autant de temps à digérer.
    Merci Olivier 🙂

  3. Salut Olivier,

    j’ai découvert tes deux blogs (les livres et celui-ci) cette semaine et je dois dire qu’ils sont une mine d’informations au sujet du développement personnel.
    Etant également une personne qui perds facilement sa motivation, je me posais des questions au sujet de la volonté, et j’ai lu cet article, fort bien construit, qui donne les bases de la motivation.

    Ceci dit, j’aurai une question, quel est la différence entre motivation et volonté ? Les deux fonctionnent de paire, et sans l’un l’autre ne peut fonctionner.
    Je pense que en plus de motivation, beaucoup de personnes manquent de volonté (moins le premier), ce qui engendre un manque de volonté et fais les gens tourner en rond (c’est à dire que les objectifs ne sont pas tenus).

    Merci et continue ainsi.

  4. Bonjour Olivier,

    si je suis sur ce blog aujourd’hui, c’est parce que je suis en train de regarder tout ton parcours et je suis arrivé ici.
    C’est un excellent blog! A la lecture de cet article je me sens -moi aussi- bien mieux et je t’en remercie.
    Tu es vraiment de bon conseil, l’analyse est excellente et je pense que tout le monde ne pourra en tirer que …bénéfice.

    Encore bravo et merci pour ton partage.

    Avec toute ma sympathie,
    Albin

  5. Quand on est passionné par un projet dont on est le porteur, la motivation revient forcément même si elle semble s’être tarie un peu à la longue, car comme le dit Leo Babauta il y a le flux et le reflux. cela me fait penser à la marée haute et la marée basse. On peut avoir des baisses de régime mais c’est pour mieux repartir. Restez positif car l’optimiste voit toujours la bouteille à moitié pleine, tandis que le pessimiste la voit à moitié vide.

  6. D’habitude,motivée,je le suis;d’habitude de la motivation j’en offre plus que je n’en demande.Je n’aime pas l’habitude,j’avais besoin de me remotiver,merci à toi

  7. je dois dire qu’apres avoir lu cet article je me sens soulagée et je ne l’ai pas etait depuis longtemps ! j’etais trop occupée à etre frustrée, à m’envouloir, me detester et sombrer de plus en plus, mais mtn je me sens entourée 🙂 je me dis que c’est pas impossible et cet article ma trop apporter, j’ai trouver le debut d’une victoire dans cette article, une lueur d’espoir qui ma eclairé, je remercie infiniment l’auteur de cet article c’est la premiere fois que je me sens comprise 🙂 encore merci

  8. Tres interessant, cest une de mes difficultées que je dois franchir en ce moment… Une chose que je peut confirmer , cest que d en parler aux autres peux jouer contre nous….jai realisé pour ma part , en parler a ete la source de ma demotivation, etant donne que j etais entourée de gens voleurs de reve que j appel aujourdhui….alors soyez sur d avoir des gens qui vous encourage reellement et non ce sentiment de jalousie qui leurs habite….

  9. Merci, merci, votre « positive attitude » est un des éléments moteur de la vie. Partager votre expérience ne peut que nous enrichir et pour ma part renforcer mes convictions.
    Educateur, je vois tous les jours des adultes, parents, « voler » les rêves des enfants et adolescents… continuez à exprimer vos convictions!

  10. Je suis a la retraite quoi de mieux
    Et bien je déprime quand même plus envis de rien 10 ème dépression je cherche la solution je suis sous prozac
    Pas drole plein de choses à faire et puis non je le fais difficilement quoi faire …..des coups de pieds aux fesses

  11. Ping : Mes 3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien ! | Chrystele Bourely
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.