Pour devenir plus zen au quotidien

Les difficultés à relever des défis de taille

relever des défis de tailleJ’ai décidé cette année de relever une série de défis de taille de 40 jours afin de poursuivre mon apprentissage visant à tomber amoureux de l’inconfort et de l’incertitude.

C’est un entraînement que je pratique depuis près d’une quinzaine d’années ; mais que j’ai encore approfondi au cours des cinq dernières années.

Aujourd’hui, je coache d’autres personnes dans le cadre de mon programme pour gérer l’incertitude et l’inconfort et accomplir un travail significatif.

J’ai l’intention de passer un cap avec cette formation au cours de cette année.

Je vais nager dans les eaux profondes, par amour pour la vie ainsi que pour les personnes que je souhaite servir.

Dans la suite de cet article, je vous parlerai de mes défis personnels, mais avant cela, intéressons-nous à ce que les défis de taille peuvent nous apporter.

Quels avantages y a-t-il à relever des défis de taille ?

À quoi bon faire tout cela ?

Un internaute m’a posé la question suivante sur Twitter il y a quelques jours : « Qu’est-ce que tu essaies de prouver, et à qui essaies-tu de le prouver ? »

J’adore cette question !

À travers ces défis de taille, j’essaie de prouver que la difficulté, l’inconfort, l’incertitude, la résistance et la peur ne sont pas des éléments à craindre.

J’essaie de prouver que nous n’avons pas à fuir les choses parce qu’elles sont difficiles ou effrayantes, ou parce que nous ressentons une résistance.

Mieux, j’essaie de prouver que l’on peut tomber amoureux de l’inconfort et des défis ; expérimenter le ludisme et la curiosité au milieu de l’incertitude et de la peur ; être heureux au milieu du chaos et du vide.

À qui est-ce que j’essaie de le prouver ?

À moi-même, ainsi qu’à toutes les personnes qui me suivent. Et mon but, c’est de parvenir à faire quelque chose de significatif dans le monde.

Imaginez qu’il y a une tâche significative que vous souhaitez accomplir telle que : écrire un livre, développer une communauté, permettre à des gens de se faire entendre, soutenir les personnes dans le besoin, inspirer, enseigner, servir, etc.

Toutefois, un travail significatif s’accompagne d’incertitude et d’inconfort, qui peuvent nous freiner, car nous les évitons.

Pourquoi ne pas simplement profiter de la vie et renoncer à accomplir un travail significatif ?

Vous pouvez faire cela, et ce serait génial, comme vous pouvez également accomplir un travail significatif en faveur du monde, ce qui est tout aussi fantastique.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  10 avantages liés au fait de se lever tôt

Nouveau défi

En outre, les défis difficiles sont incroyables ! Ils peuvent nous :

  • Apprendre que nous pouvons nous adapter à l’inconfort.
  • Montrer la beauté de l’incertitude et du non savoir
  • Aider à trouver la croissance dans l’échec et la perte
  • Prouver que nous avons le courage de faire face aux choses que nous craignons
  • donner la preuve de notre résilience, de notre cran, de notre détermination et de notre engagement.
  • Aider à grandir de manière nouvelle et inattendue
  • Montrer les réponses que nous apportons habituellement aux situations d’inconfort et d’incertitude — si nous n’acceptons pas de relever des défis de taille, il est presque impossible de remarquer nos réponses habituelles, exception faite bien sûr de l’évitement des défis difficiles.

Il vous est déjà arrivé à tous de faire quelque chose de difficile, peut-être même plusieurs choses comme : courir un marathon, donner naissance à des enfants, élever des enfants, mener à bien des projets difficiles, faire face à des difficultés relationnelles ou sanitaires, et bien plus encore.

Ce sont là quelques-unes des choses les plus significatives que nous pouvons faire, et elles nous apportent énormément d’enseignements !

Notre croissance et notre apprentissage sont plus intenses lorsque nous sortons de notre zone de confort, et il arrive également que ce soit les moments les plus notables et les plus joyeux de notre vie.

défis de 40 jours

Relever des défis de taille pendant une année

Je vais expérimenter tout cela en relevant une série de défis de 40 jours au cours desquels je ferai face à mon propre inconfort et ma propre peur.

Le premier défi que je me suis lancé dans ce sens consistait à nager en eau froide chaque jour accompagné de deux de mes fils.

Nous pratiquions des exercices de respiration à la « Wim Hof » avant de plonger sous l’eau ; puis nous comptions de 3 à 1 avant de ressortir de l’eau !

Cette expérience nous a montré que nous pouvons faire des choses difficiles tous les jours, et cela nous a également permis de renforcer les liens qui nous lient.

Je suis encore en train de créer d’autres défis (de 40 jours), mais voici ceux que j’ai en tête :

  • Faire de la couture zen (coudre un rakusu)
  • Écrire un livre en 40 jours (et annoncer publiquement ce défi)
  • Enregistrer un podcast tous les jours pendant 40 jours
  • Faire une retraite de méditation silencieuse
  • Apprendre une nouvelle langue (probablement le chamorro)
  • Lancer un projet chaque jour durant 40 jours
  • Dormir à la belle étoile
  • Pratiquer les arts martiaux
  • Jeûner
  • Essayer l’Ego eradicator (une pose difficile)
  • Manger exclusivement des lentilles et du chou frisé
  • Couper internet sauf pour créer du contenu ou passer des appels
  • Prendre la parole en public
  • Faire des entraînements physiques de type Navy SEAL

Après mon défi de nage en eau froide, je vais choisir 8 autres défis de cette liste et me lancer.

Bien sûr, je publierai régulièrement des articles à ce sujet sur mon blog afin de vous tenir au courant !

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Ce que j’ai appris en faisant face à ma peur de la nage en eau froide

Les difficultés relatives aux défis de taille

Tous les défis que j’ai mentionnés ci-dessous peuvent être relevés ; et je vous expliquerai comment le faire — pour autant, il existe des difficultés dont nous devons être conscients :

  • Nous trouverons des prétextes pour ne pas relever certains défis difficiles.
  • La résistance est réelle, et il peut être difficile d’en venir à bout !
  • L’ego peut constituer un obstacle dans certains cas ; on évite de faire mauvaise figure en public, par exemple, ou on a honte de demander aux autres de nous expliquer comment faire quelque chose.
  • La fatigue peut nous pousser à abandonner au bout d’un moment.
  • On peut s’acharner et forcer les choses, mais sans y prendre plaisir.
  • On peut aussi relever des défis de taille dans le seul but de satisfaire notre ego. Mais le fait de vouloir bien paraître est un réel danger dans ce cas.
  • D’autre part, nous pouvons être confrontés au sentiment de ne pas être à la hauteur.
  • Quand nous sommes confrontés à l’inconfort, nous ressentons une forte envie de tout laisser tomber.
  • Nous chercherons un tas d’autres activités à faire à la place.
  • Le perfectionnisme peut devenir un piège pour nous dans cette voie.
  • Notre esprit se plaindra beaucoup !
  • Nous pouvons aussi en arriver au surmenage, à l’épuisement, à l’excès.

Ce sont là quelques-unes des principales difficultés auxquelles nous pouvons être confrontés si nous voulons relever des défis difficiles.

Elles sont réelles, et renferment de merveilleux enseignements.

Rejoignez-moi dans mes défis de 40 jours

Je vous invite à m’accompagner

Cette année, je vous invite à faire une liste de défis de taille que vous allez vous engager à relever.

Vous pouvez vous entraîner pour courir 5 km ou un semi-marathon, méditer chaque jour pendant 5 minutes, apprendre quelque chose ou accomplir une tâche significative que vous avez passé votre temps à éviter.

Relevez ces défis en commençant petitement — n’essayez pas de trop en faire.

Faites preuve de compassion vis-à-vis de vous-même même si les choses ne se passent pas comme prévu.

N’hésitez pas à profiter du soutien des gens qui vous entourent et prenez du plaisir à relever ces défis de taille.

Article original écrit par Léo Babauta.

Il existe un nombre important de défis positifs que vous pouvez vous lancer dans l’optique de grandir et d’apporter des changements à votre vie. Les personnes qui me suivent depuis un bon moment savent que je n’hésite pas à me lancer régulièrement des défis de 30 jours ou même d’un an. Il y a quelque temps, j’ai décidé d’arrêter l’alcool pendant une bonne période pour mettre à l’épreuve mon autodiscipline. Je vous invite à voir tout cela dans la vidéo ci-dessous et j’espère que vous serez inspiré à vous lancer un défi similaire en fonction de vos réalités particulières.

2 commentaires
  1. Bonjour Olivier ,
    Pour ma part je ne me mets pas trop de défis, je simplifies par 2 défis max par jour
    et un peu plus 😉 ce qui n ’empêche pas de faire quelques choses a cotes.
    Vous souhaitant une bonne journée.
    Alexandre.

  2. Excellent ! Quelle synchronicité de tomber sur cette vidéo. Cela fait 2 soirs que je le suis pisé un défit… salutaire où j’étais devenue addicte… Le téléphone portable le soir au couché à scroller les réseaux sociaux et bien depuis 2 soirs; le tél est en charge éteint sur mon bureau et je renoue avec 10 mn de lecture inspirante… Et, le matin, le sourire et la joie me revienne et les rêves me reviennent comme par magie ! Voilà pour mon partage en toute authenticité… Hervé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.