Pour devenir plus zen au quotidien

5 conseils pour libérer sa relation à l’argent

Pensez-vous être réellement libre de votre relation à l’argent ? Et surtout êtes-vous zen à ce sujet ?

L’argent, est un outil très pratique quand il s’agit d’échanger des biens et des services. Tout d’abord imaginé pour trouver des consensus lors de nos échanges, l’argent est tout sauf neutre. Il est chargé dans nos esprits d’associations à des émotions et des représentations. Pire, certains l’associent à tous les maux du monde … Or, ce n’est pas l’argent qui est responsable des défaillances de notre société mais le comportement humain … Et comme le disait Benjamin Franklin, “le seul intérêt de l’argent est son emploi”. 

Mais alors, pourquoi un couple sur deux se sépare-t-il en évoquant la question de l’argent au cœur du problème conjugal ? Pourquoi les adolescents répondent-ils à l’unisson qu’un de leur premier sujet d’angoisse est l’argent ? Et surtout, n’y aurait-il pas moyen d’être un peu plus zen avec ce sujet ? Pour répondre à cette question et ne pas transmettre à ma descendance une somme de croyances limitantes, la mère de famille que je suis s’est livrée à un travail d’introspection tellement profond que j’en ai transformé ma vie. Êtes-vous prêt au voyage ?

libérer sa relation à l'argent

Note : Cet article invité a été écrit par Ophélie Jouvenon du blog Fric au féminin 

Remontez aux origines de votre relation à l’argent pour vous en libérer

Si vous êtes né comme moi dans un pays occidental, il est fort probable que votre première rencontre avec l’argent ait été la frustration ressentie au moment des premières courses avec vos parents lorsque vous avez désiré quelque chose et qu’on vous a rétorqué que vous ne pouviez l’avoir car il fallait payer. Vous avez donc commencé votre relation à l’argent en associant le concept d’argent à la frustration. Ensuite vos parents se sont absentés “pour gagner de l’argent » et sont revenus le soir fatigués et tendus … C’est là que votre esprit a associé travail et déplaisir, fatigue, dureté. Je vous propose donc pour vous libérer de cette somme d’émotions négatives, de commencer à vous entraîner à associer argent et plaisir, liberté …!

Imaginez la vie que vous auriez eue si vos parents vous avaient indiqué qu’ils travaillaient pour construire un monde meilleur ou accomplir leur mission … C’est le pari que j’ai fait quand ma fille est devenue adolescente et qui a transformé nos vies ! Changer son regard sur les choses, c’est déjà changer les choses. Et s’autoriser à se reconvertir, à entreprendre à partir de ses zones de génie, n’est-ce pas le meilleur cadeau que l’on puisse se faire et la meilleure source d’inspiration à transmettre à nos enfants ?

De surcroît, que s’est-il passé dans votre famille en lien avec l’argent ? L’un de vos aïeux a-t-il connu une faillite ? Quelqu’un a-t-il manqué ? Avez-vous été un enfant voulu par vos 2 parents ? Vous n’en avez peut-être pas conscience mais tout ceci a influencé votre relation à l’argent et vous reproduisez ou essayez de “réparer” ceci inconsciemment … Dès lors, le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire est de vous autoriser à être déloyal à la partie de votre famille qui dessert vos projets et loyal à celle qui sert vos objectifs.

Dans mon environnement familial, l’argent a toujours été tabou et associé au conflit d’un côté et au manque de l’autre. À quarante ans, j’ai réalisé ce travail et libéré ma relation à l’argent et ceci a été salvateur pour moi pour enfin m’autoriser à marcher vers ma liberté financière. 

Osez parler d’argent pour libérer votre relation à l’argent

Avez-vous remarqué qu’en France et dans les pays latins, parler d’argent est extrêmement tabou alors que c’est le contraire dans les pays anglo-saxons où l’on en parle dès l’école et où l’on affiche le montant de sa rémunération pour se valoriser.

Mais pourquoi avoir si peur d’en parler ?

avoir peur de l'argent

C’est le poids de notre culture judéo-chrétienne diabolisant l’argent d’une part… Et d’autre part, des histoires que nous avons entendues petits qui ressurgissent et entraînent des blocages. Réfléchissez-y ! Quels sont les messages que l’on vous transmet depuis votre enfance sur le sujet ? N’avez-vous pas en tête de nombreuses histoires opposant les méchants riches et cupides, et le sauveur désargenté et solidaire …

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Et si vous faisiez votre meilleure dépense pour seulement 40 euros ?

Pour se sentir libéré, il faut donc commencer à en parler. Une méthode extrêmement efficace est de vous faire des ami(e)s qui perçoivent ce sujet positivement et avec qui vous pouvez librement en parler. Vous ne vous sentirez pas jugés. J’ai personnellement un rendez-vous régulier avec 2 amis où nous pouvons échanger librement sur nos vies, nos réflexions sur ce sujet et je pense que ceci a très clairement contribué à améliorer mon thermostat financier !

Ce phénomène est encore plus marqué chez les femmes coupées de la culture de l’argent pendant des générations. En effet, si historiquement, les femmes géraient le budget nourriture et habillage de la famille, ce sont les hommes qui investissaient… Et je vous rappelle que nous avons le droit d’avoir un compte à notre nom et un travail sans l’autorisation préalable d’un homme depuis 1965 seulement ! Pour ma part, ceci correspond à la génération de ma mère qui, du coup, n’avait aucune culture économique et financière… Et par réaction je suis devenue économiste, j’ai entrepris, investi et me suis spécialisée dans la relation à l’argent…. Comme pour réparer le fait que ma mère et l’ensemble de mes grands-mères aient été éloignées de cela. Comme le dirait Robert Mallet “on ne guérit pas de son enfance …” Mais on peut essayer de s’en libérer rajouterais-je.

Entraînez-vous à associer l’argent à des émotions et pensées positives

Ken Honda, auteur et conférencier japonais spécialiste de la relation à l’argent, nous invite à nous entraîner à associer dépenses et plaisir ! Cette proposition paraît presque incongrue dans une société où tout le monde vit comme une souffrance le “passage à la caisse”…

Et pourquoi ne pas innover et oser apprécier de payer ce dont on a besoin ? Cette idée simple est finalement assez révolutionnaire car elle nous oblige à nous livrer à une phase d’introspection pour réfléchir au bien-fondé de notre dépense et à sa réelle utilité …

En discutant de ce sujet autour de moi, j’avoue être l’une des rares personnes à avoir été heureuse le jour où j’ai payé des impôts … Et à associer cette idée au plaisir que ma fille reçoive un enseignement public de qualité, à ce que nous soyons accueillis dans un hôpital quand l’urgence se présente à nous….

Commencer à s’exercer à associer dépenses et émotions positives c’est également s’autoriser à faire confiance, déléguer, prendre soin de soi …. Bref c’est investir sur son bien-être et se sentir beaucoup plus zen à terme !

Les énergéticiens symbolisant l’argent comme une énergie circulante, ils confirment que nous gagnons à la laisser circuler en nous et nous traverser avec plaisir.

Je vous invite donc à pratiquer la gratitude à chaque fois que vous payerez désormais…Et les études menées aux États-Unis sur le sujet en témoignent : quel que soit le sujet, au bout de 10 semaines, les personnes pratiquant la gratitude se sentent 25 % plus heureuses que les autres[1] !

Pratiquez la frugalité heureuse et la pleine conscience de votre mode de consommation.

Et si le fait d’avoir de l’argent tenait plus à notre capacité à le garder et donc à être frugal, qu’à notre capacité à en gagner beaucoup …

En effet, pour vivre dans une situation d’abondance financière, il ne suffit pas de gagner de l’argent, il faut apprendre à ne pas initier des dépenses termites et des fuites irraisonnées dans notre budget…et donc à le gérer.

À votre avis, pourquoi en Amérique du Nord 75 % des gagnants des loteries n’ont plus rien au bout de 5 ans ? Le problème n’est donc pas la ressource mais bien la dépense …

money thérapie art de dépenser moins d'argent

Avez-vous fait le travail d’éplucher vos comptes mensuels pour identifier toutes les fuites qu’il comporte et les colmater afin de gagner du temps et être plus zen ? Ce sont souvent ces petites fuites qui vident notre réservoir. Tout le monde pense qu’il n’est pas possible de réduire son budget mensuel et c’est pourtant souvent faux…. C’est une étape primordiale de votre money thérapie !

Avez-vous essayé comme les Japonais le Kakeibo, c’est-à-dire l’art d’économiser à la japonaise. La méthode est ludique et peut devenir un jeu familial… Affectez à des enveloppes une somme en liquide mensuelle pour chaque poste de dépense. Vous n’avez pas le droit de les dépasser, ceci vous challengera car personne n’aime perdre à un jeu ! Cette méthode promet 35 % d’économie mensuelle. Dès lors, vous pourriez commencer par affecter une enveloppe à l’épargne que vous constituez pour vos projets futurs. En effet, épargner, c’est commencer par se payer et investir sur ses projets.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  5 leçons de contentement des milliardaires Warren Buffett & Charlie Munger

Connaissez-vous l’histoire de la psychologue allemande Heidemarie Schwermer qui a vécu de troc pendant les 17 dernières années de sa vie sans le moindre usage d’argent ? Partie pour une expérience d’une année, elle n’a jamais souhaité regagner sa vie et a témoigné de la richesse de cette expérience… Nombreux sont les témoignages de ceux et celles qui ont décidé de pratiquer la frugalité et relatent la richesse de ces expériences. J’ai moi-même fait ce choix et l’enseigne à ma fille tant j’estime qu’il est un gage de réussite et de bonheur. J’ai en effet, pendant des années, vécu dans des milieux où beaucoup dépensaient pour renvoyer une “image sociale” et ai observé les ravages de ce type de comportements. Alors soyons zen et pratiquons la frugalité heureuse. Elle nous laisse plus de temps pour ce qui est réellement essentiel dans la vie et fait sa richesse !

Investissez dans des choses qui font sens pour vous et laissez le temps travailler pour vous !

Savez-vous quelle est la méthode de gestion en matière d’investissement qui surperforme toutes les autres ? C’est la gestion passive, c’est-à-dire, celle qui demande le moins d’intervention et joue sur le long terme…

Quand je me suis lancée dans l’élaboration de ma propre stratégie d’investissement, j’ai été très amusée de découvrir que plus on était détaché de la gestion de l’argent et ennuyeux dans sa manière d’agir, plus on performait…. Bien loin de l’image du “loup de Wall Street”, un bon investisseur et une personne qui se forme, agit dans la durée et se détache de toute émotion dans sa relation à l’argent !

En effet, s’éloigner des tendances et des modes, tenir son mode de conduite, laisser le temps agir en notre faveur, être patient, diversifier pour ne pas subir les risques… Ces bons conseils zen sont finalement applicables à tout type de support d’investissement et sont le gage du succès.

Et pourquoi ne pas vous autoriser à gagner de l’argent et l’investir dans des choses qui font sens pour vous et qui rendraient le monde meilleur à vos yeux ?

Connaissez-vous le financement participatif ? Le principe est simple : vous prêtez, donnez ou entrez au capital de projets qui vous inspirent … Vous souhaitez voir la transition écologique s’accélérer : pourquoi ne pas placer votre argent dans des sociétés d’énergies renouvelables ou des entreprises innovantes en matière de décarbonisation ? L’argent est un puissant bulletin de vote et lui donner du sens vous aide à positionner son utilité et à vous alignez avec vos valeurs !

investir dans des projets importants pour nous

J’investis personnellement de manière passive et je m’étonne toujours du peu de temps que je consacre à ce sujet et l’incroyable efficacité des solutions simples. Investir c’est une manière de donner du sens à son argent, de mettre l’argent au service de son projet de vie et d’être plus libre et zen… C’est ce que j’enseigne à ma fille pour que sa culture financière ne soit pas un frein à ses projets et qu’elle se sente totalement libre de ce sujet. Car quand on y réfléchit bien, combien de temps et d’argent avons-nous consacrés à comprendre et apprendre l’argent dans notre cursus éducatif ? Trop peu selon moi si l’on veut pouvoir utiliser l’argent pour ce qu’il est réellement c’est-à-dire un moyen au service de nos vies… 

Ophélie Jouvenon du blog Fric au féminin 

[1] En 2003, le Dr Robert Emmons de l’Université de Californie et Michael McCullough de l’Université de Miami ont mené une étude montrant  l’influence que peut avoir le mot « merci » dès lors qu’il est prononcé en toute conscience. Les personnes qui étaient concentrées sur la gratitude se sentaient 25% plus heureuses et plus optimistes pour leur avenir que les autres au bout de 10 semaines.

Se concentrer sur la gratitude stimule la région du tronc cérébral qui produit de la dopamine, et peut également stimuler nos niveaux de sérotonine. Les chercheurs ont remarqué que le fait d’être reconnaissant provoque un effet nerveux profond et à long terme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue sur Habitudes Zen, qui propose quelques uns des meilleurs articles du blog Zen Habits de Leo Babauta, traduits en Français par votre serviteur, avec sa permission, plus quelques articles personnels.